Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

UPPA - Ouï à l’I.A.E.

lundi 28 janvier 2013 par Jean Paul Penot


L’Institut d’Administration des Entreprises (I.A.E.) a eu l’heureuse initiative de faire précéder la cérémonie de remise des diplômes à la Faculté de droit-économie-gestion de Pau par une table ronde intitulée : « Formation des cadres, entreprises et territoire »

Cette table ronde réunissait trois dirigeants du territoire sud aquitain : Monsieur Bernard Martin, PDG de Toray Carbon Fibers Europe, Monsieur Christian Pees, Président du groupe Euralis, et Monsieur Jean Philippe, Directeur général du Crédit agricole mutuel Pyrénées Gascogne. Ces trois entreprises sont bien représentatives du tissu économique du sud aquitain, avec les entreprises liées aux géotechniques et celles du secteur aéronautique. Les propos croisés de leurs dirigeants méritent attention et justifieraient un article en soi. Sait-on, par exemple, que Toray produit 20.000 des 50.000 tonnes de la production mondiale de fibres de carbone (dont 5.000 en Béarn), que le groupe Euralis ne produit pas que du maïs mais aussi des semences et des plats cuisinés, que le Crédit agricole mutuel Pyrénées Gascogne est installé en Espagne ?

Mais on s’arrêtera ici sur une intervention de la député-maire de Pau. Son allocution a mis en lumière trois points.

1) A l’inverse de la situation dans les grandes métropoles, la visibilité des entreprises du sud aquitain est grande car leur présence n’est pas diluée dans un ensemble dense.

2) Les recrutements peuvent présenter des problèmes car il n’est pas facile de trouver un emploi pour un conjoint. Aussi, la constitution d’un réseau interentreprise afin de faciliter les recrutements doubles serait bénéfique.

3) La parité au sein des entreprises est un objectif qui n’est pas encore atteint. Bien souvent la place des femmes n’est pas grande dans les cercles dirigeants et au sein des cadres.

Ces constats ne sont pas niés. En particulier, sur le troisième point, les responsables présents font état de progrès récents mais aussi de changements encore à atteindre. Bien d’autres points sont abordés, comme la préparation à l’expatriation.

Terminons par une constatation. Il y avait certes dans la salle quelques poignées d’étudiants. Dans l’amphithéâtre de 600 places leur présence semblait mince. En revanche, à l’issue de la table ronde une bousculade a eu lieu aux portes de l’amphithéâtre. On peut donc se demander pourquoi les diplômés étaient restés à l’extérieur. Leur formation leur semblait-elle si complète qu’ils jugeaient inutile d’écouter ces échanges ? Un rapide coup d’œil permettait d’avancer une autre hypothèse : ces heureux diplômés avaient préféré se pomponner. Il est permis de se demander si, dès le début de leurs cursus à l’I.A.E., les étudiants ne devraient pas être astreints à assister à des tels échanges. Les cadres de ce pays ne seront jamais trop bien formés pour tenir la place des entreprises dans la compétition internationale. Par ailleurs, pour une telle occasion, le public pourrait être accueilli sans réservation (et sans réserve) : l’attention de nos concitoyens pour les entreprises ne sera jamais trop grande. Ce sont elles qui apportent les richesses et créent des emplois.


- par Jean-Paul Penot


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> UPPA - Ouï à l’I.A.E.
28 janvier 2013, par Larouture  

« A l’inverse de la situation dans les grandes métropoles, la visibilité des entreprises du sud aquitain est grande car leur présence n’est pas diluée dans un ensemble dense. » Lapalissade ?

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

France - Exporter : l’urgence nationale
Séparation ?
Un accord historique
Laurence Parisot et le Medef pour la fin de l’acier en France ?
Soficar : Un monument du territoire
Les faiseurs d’affaires
Un appel de l’Amicale des Foreurs et des Métiers du pétrole
Grand Pau - "Et le chômage, bordel !"
Hydrocarbures : Halte aux cassandres , produisons français !
Coup de fourchette : Les « Maîtres Restaurateurs en Béarn et Soule »
L’Argentine n’est pas la Grèce
Crise économique : L’exemple argentin
Compétitivité des entreprises à Pau : les conséquences d’Idélis
T.V.A. et T.N.T.
Energie peu chère, c’est fini !
L’homéopathie peut-elle soigner la France ?
TVA et Traviata
Rigueur et rigueur
Des Européens bien naïfs
PAU - L’ère des restrictions budgétaires a débuté...



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises