Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

De Pau et du Béarn (saison 3)

lundi 28 janvier 2013 par Pierre Yves Couderc


Pour émerger de ces histoires de poules et de canards mais rester sur l’agglomération de Pau et sa position dans le pays béarnais, je me permets de revenir sur un des points du dossier, et non le moindre, à savoir les moyens de transport, réels et symboliques, qui permettent d’y circuler.

D’abord rappeler que, pour la première fois, une désintoxication du tout voiture a été réalisée par le très heureux aménagement du centre ville. Mais on revient de si loin à l’heure où, dans les faits, Bordeaux réalise une ville sans voitures et où l’Europe travaille sur ce concept... que les contraintes écologiques nous imposent à court terme.

A ce propos il convient de rappeler que Pau ou plutôt ses banlieues urbaines ou suburbaines (comme il est vrai encore de beaucoup de villes en France) se distingue par le laisser-faire total au niveau de l’affichage et de l’urbanisme commercial totalement déréglementé qui transforme toutes les zones, y compris les plus emblématiques, en champs de foire chaotiques et dénués de sens.

Je pense en particulier à l’accès à Lescar Soleil depuis le centre ville via Billère et Lons. Et de l’autre côté du gave à la rocade qui le longe et qui devrait être un des points remarquables de la cité au plan environnemental.Toutes zones bardées de 4X3, aussi inutiles que hideux, à l’heure des GPS et autres smartphones.

Je pense également à l’axe de Soumoulou à Pau via la nationale : improbable cheminement entre une jolie campagne béarnaise et les zones commerciales qui n’auraient pas évolué depuis les années 70.

Il est curieux de constater que cette question, posée en des termes similaires au moins depuis 40 ans, n’ait pu trouver un commencement de solution. Certainement une somme de manque de courage et de continuité contre les pouvoirs, plus ou moins fantasmés, du petit ou grand commerce... pour lequel un environnement joliment et clairement structuré ne pourrait être qu’un atout.

D’autant que la dite question relève de problématiques autrement moins redoutables que celles liées au transport (choix du tout voiture, ou trams, ou bus, densification des centres au dépend des périphéries, place de l’agriculture autour et dans la ville, traitement des déplacements et partage du foncier...)

Peut-être faut-il en appeler à Michel Serres, buveur de mythes et de Garonne et amateur de rugby, qui, à l’occasion d’une émission à la radio, ne pouvait que constater cette dérive et ce laisser-faire des villes françaises pour se conformer sur ce plan aux villes américaines où il dispense ses très savants enseignements.

Lui manifestement n’avait pas la solution... Peut-être que quelques élus d’agglomération... capables de flairer et de surfer sur le nouvel air du temps...

Pourquoi, sur un plan plus large, ne pas construire un pays du Béarn qui se réveillerait de sa léthargie dans laquelle il baigne depuis les années 60 ? Sans doute par excès d’atouts, singulièrement naturels et industriels, qui demeurent, face ou avec, un pays basque, trop largement urbanisé et dans un contexte pyrénéen entre le midi atlantique et le midi languedocien...

L’atout paradoxal, c’est l’urgence qui commande largement de changer de modèle et de braquet en oubliant les recettes éculées comme la Pau Bordeaux consommatrice d’espaces naturels et agricoles que n’empruntent ni les particuliers ni encore moins les camions...

Mais, il s’agit d’autres problématiques. Celles du jour d’après. Du jour où l’essence aura disparu et qu’il ne serait pas forcément sot d’anticiper... Certainement l’objet d’une autre chronique où, définitivement, mais certainement à regret, on oubliera les poules et les canards, les dindons et oies... et même l’âne et le bœuf.

- par PYC Oloron


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Grand Sud-Ouest, avenir des régions : Fiction ou fusion
Balade à Oloron via le chemin de fer
Béarn-Bigorre : La tentation de l’Adour
Pau - "Le chiffre et la plume" : Une rencontre très éclectique
Béarn le jour d’après 
Aller au-delà du débat Béarn-Bigorre
Béarn - Des poules de la place royale à la blancheur de la place Clemenceau : (Saison 2)
« Ensemble, aidons l’Homme à se restaurer » (1)
Grand Pau 2030 : L’ambition dangereuse de Jean-Pierre Mimiague
Regard sur l’urbanisation en périphérie lointaine de Pau
Pour un “Conseil des Elus du Béarn et de la Bigorre” : une touche historique
"Conseil des Elus du Béarn et de la Bigorre" : Les Basques nous ouvrent la voie
"Conseil des Elus du Béarn et de la Bigorre" : Le problème sera béarnais
Pau-Lourdes-Tarbes : Pour un "Conseil des Elus du Béarn et de la Bigorre" 
Béarn 2030 - le scenario fiction qui fait peur
Territoires : Effervescence au Pays Basque, calme plat en Béarn
Louvie-Juzon : Avis de décès d’un coeur de village
CODE Béarn - L’immobilier à Oloron-Ste-Marie
Chapeau, Oloron !
Bassin de Lacq : David Habib se taille un nouveau fief à sa mesure !



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises