Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Un accord historique

lundi 21 janvier 2013 par Paul Itologue


Un accord historique

Il n’est pas possible de passer sous silence l’accord sur l’emploi intervenu le 11 janvier, ne serait-ce qu’en raison du fait qu’il va toucher de nombreuses entreprises de la région et beaucoup de salariés. Il marque incontestablement un tournant dans les relations sociales en France.

Depuis des décennies on n’avait pas assisté à un accord d’une telle ampleur entre les organisations patronales et des syndicats. Cet accord n’est pas signé par la CGT et FO, ce qui en diminue la portée. Mais comme ses modalités seront reprises par une loi votée par le Parlement, il est légitime d’y accorder une réelle importance. Il n’est pas question de commenter ici les 28 articles que comporte cet accord. Certaines des mesures offrent une plus grande liberté aux entreprises, en particulier celles qui sont en difficulté ; d’autres renforcent la protection des salariés. Il semble donc équilibré aux yeux des organisations signataires. Elles y voient aussi une prise en compte des intérêts des travailleurs exclus du marché du travail. Il faut bien reconnaître que la hauteur, historique elle aussi, du chômage, oblige à ne pas oublier ces exclus.

Les organisations syndicales non signataires ont préféré garder leur rôle revendicatif et dénoncer « une grave régression des droits sociaux des salariés » selon les termes d’un communiqué de la CGT. On peut espérer qu’au-delà des postures, les deux courants du syndicalisme ne se déchireront pas et sauront trouver au cas par cas des terrains d’entente afin de faire refluer la désindustrialisation de la France et la montée du chômage.

Les entrepreneurs auront peut être moins de réticences à offrir des emplois stables (c’est en tout cas le but des mesures de taxation des contrats courts) et un peu plus confiance en raison de la diminution prévue des recours devant les tribunaux. La partie n’est pas encore gagnée, mais il valait la peine d’essayer !

Il est bien d’autres mesures qu’il faudrait éclairer et qui représentent des avancées : l’information et la représentation des salariés dans les conseils d’administration, le droit à la formation, la généralisation de la complémentaire santé, par exemple. Comme toute médaille, ces mesures peuvent avoir leur revers. Par exemple, en ce qui concerne la santé, on peut craindre des dépenses accrues pour la santé dans un pays qui présente des sur-consommations médicales. Mais il n’est pas douteux que cet accord représente un pas en avant vers plus de justice sociale, vers plus d’efficacité économique peut-être et vers un rapprochement avec des pays comme l’Allemagne ou les pays scandinaves ayant un succès économique sans égal au sud de l’Europe.

Du point de vue politique, il sera intéressant de suivre la position de députés comme Mmes Cabannes et Lignières-Cassou et M. Emmanuelli qui pourraient être tentés d’aller au-delà du texte de l’accord, malgré les assurances du gouvernement et du responsable du groupe parlementaire du parti socialiste.

Paul Itologue


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Un accord historique
21 janvier 2013, par Oscar du Pont  

On peut en effet compter sur les forces vives de la gauche locale pour rendre le moins opérant possible un accord dont la portée réelle tient plus à l’accord lui-même qu’à son contenu, sans même parler de son efficacité.

Je crains cher Itologue que vous vous berciez d’illusions quant à l’efficacité des mesures qui nous sont proposées, convaincu que vous semblez être, que l’emploi se décide. Aucun entrepreneur n’a jamais licencié autrement qu’en ayant l’impression de perdre en même temps la substance même de son entreprise et donc de se tirer dans le pied, sous la pression des évènements. Aucun entrepreneur n’a jamais embauché non plus qu’en ayant en face de sa décision, des perspectives claires et d’autant plus solides qu’il sait bien lui, à quel point il lui sera difficile de revenir en arrière.

La décision d’embaucher en CDI est la plus lourde qu’il soit à prendre aujourd’hui pour un patron, du fait de notre droit du travail. Sans même parler de la "posture" arriérée des syndicats non coopératifs, cet accord qui fait tout de même honneur à l’esprit de compromis de la CFDT, du CNPF et des autres syndicats signataires devra ouvrir la voie à d’autres discussions bien plus importantes. Celles qui permettront à un patron d’embaucher, justement quand les perspectives ne sont pas tout à fait claires et qu’il lui faut prendre un risque pour assurer l’avenir de l’entreprise tout en conservant un droit à l’erreur.

Pas demain, maintenant.

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

France - Exporter : l’urgence nationale
Séparation ?
UPPA - Ouï à l’I.A.E.
Laurence Parisot et le Medef pour la fin de l’acier en France ?
Soficar : Un monument du territoire
Les faiseurs d’affaires
Un appel de l’Amicale des Foreurs et des Métiers du pétrole
Grand Pau - "Et le chômage, bordel !"
Hydrocarbures : Halte aux cassandres , produisons français !
Coup de fourchette : Les « Maîtres Restaurateurs en Béarn et Soule »
L’Argentine n’est pas la Grèce
Crise économique : L’exemple argentin
Compétitivité des entreprises à Pau : les conséquences d’Idélis
T.V.A. et T.N.T.
Energie peu chère, c’est fini !
L’homéopathie peut-elle soigner la France ?
TVA et Traviata
Rigueur et rigueur
Des Européens bien naïfs
PAU - L’ère des restrictions budgétaires a débuté...



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises