Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Philosophie de comptoir.

lundi 21 janvier 2013 par Joël BRAUD


Pourquoi donc n’aborder que des sujets importants ? Voici le cours d’un professeur de philosophie qui s’était mis dans la tête d’apprendre à ses élèves pourquoi hiérarchiser les valeurs. Sa méthode, pour imagée qu’elle soit, connut une conclusion bien inattendue.

Il se trouva donc ce jour-là devant ses élèves et plaça sur son bureau un grand bocal de cornichons, vide et transparent. Et, sans apporter de commentaire, commença par le remplir de cailloux. Puis comme la philosophie est davantage l’art de poser des questions que d’apporter des réponses, il demanda à ses élèves si le bocal était plein. Tous répondirent que oui.

Il prit alors un petit sac contenant des graviers et en versa le contenu dans le bocal. Les graviers s’insinuèrent lentement dans les espaces laissés vides entres les cailloux. Il demanda à nouveau à ses élèves si le bocal était plein, tous répondirent par l’affirmative.

Alors il saisit un petit sac contenant cette fois du sable, un sable très fin, dont il versa le contenu dans le bocal. Les grains de sable vinrent alors se placer dans les interstices qu’on ne soupçonnait pas. Cette fois-ci, les élèves et le professeur furent d’accord pour admettre que le bocal était plein et qu’il ne restait aucun espace à remplir.

Le professeur leur expliqua que les cailloux représentaient les choses importantes, telles que la famille, le couple, la santé. Les graviers étaient eux, les choses importantes mais pas essentielles, le travail, la maison, la voiture, l’argent. Enfin le sable, les choses sans importance, celles dont on pouvait sans problème se passer.

Si le sable avait été versé en premier dans le bocal, il n’y aurait pas eu place pour les cailloux et pour le gravier. Donc il faut toujours se préoccuper d’abord de l’essentiel et ne pas prendre le risque de l’oublier en perdant son temps avec le superflu.

C’est alors qu’au fond de la classe, près du radiateur, un élève qui, depuis le début du cours se laissait mollement gagner par une douce torpeur, demanda au professeur s’il pouvait démontrer qu’il restait en réalité de la place dans le bocal. Le professeur lui répondit sur le ton goguenard de celui qui est sûr de lui, qu’il pouvait essayer.

L’élève sortit de son cartable une bouteille Pastis* et en versa le contenu dans le bocal. A la surprise de tous le liquide pu être contenu sans difficulté. Le professeur, n’oubliant pas qu’il appartenait au monde de l’éducation nationale lequel n’apprécie que très peu de recevoir des leçons, lui demanda, agacé, ce qu’il voulait démontrer.

L’élève répondit que dans la vie lorsqu’on avait pris soin de l’essentiel, de l’important et du superflu, il restait toujours une petite place pour l’apéritif entre amis.

Pour satisfaire au principe philosophique qui veut que la question soit plus importante que la réponse qu’on lui apporte, il reste à demander qui des deux, du professeur ou de l’élève est le vrai philosophe ?

Pau, le 15 janvier 2013

Par Joël BRAUD

* Avec modération bien sûr.


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



>le pastis
21 janvier 2013, par L’ OURS du Bois  

c’est ça le jus des comptes rendus des conseils municipaux ????

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Transparence ou Totalitarisme : il faut choisir !
Jaurès ! Où es-tu ?
Ne mets pas tes pieds ...
Drôle de gestion à Montardon
Mais, tout le monde le fait !
Madame la maire de Pau et le code de la route.
Méditations estivales.
Le ski nautique, thérapie anti-sinistrose
Boycott !
Réponse aux réactions des lecteurs.
« Il n’y a qu’une douleur facile à supporter, c’est celle des autres »
Conte de Noël, ou si l’Homme en blanc retrouvait sa jeunesse...
Justice sociale et pouvoir de l’argent roi : pour répondre à Raymond Monédi
La justice sociale, clé du bonheur de l’Humanité !
La Poste
Petites questions
Ca sent les égouts.
La cigale et la fourmi
Retour sur les élections et sur le futur
On ne peut pas être informé de tout !



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises