Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Déjà demain !

dimanche 13 janvier 2013 par Eric Thuillier


Alternatives est encore Paloises et déjà, elle est lue et reconnue loin, hors du Béarn par des Citoyens qui aiment la liberté d’expression qu’elle défend. Certains vont plus avant et deviennent contributeurs.

Eric Thuillier est un Périgourdin qui n’a pas hésité à franchir le pas il y a peu de temps. Mais avant même que l’équipe dirigeante d’A@P n’ait divulgué son projet de conquête de nouveaux territoires, il est devenu adhérent-donateur et contributeur d’A@P. Ca y est ! Certains d’entre vous froncent les sourcils : Périgueux, c’est bien loin. Peut-être, mais le « P » est aussi l’initiale du Périgord et, rêvons ensemble, demain nous conquerrons Pékin !

Il ne pouvait être présent à l’assemblée générale du vendredi 11 janvier mais, avec son dernier article, il a adressé à Bernard Boutin, le président d’A@P, ce texte. 

Cher Monsieur,

Sans intention de m’immiscer dans une démarche que vous portez depuis 10 ans alors que je la connais depuis deux mois, je me permets de vous faire part de quelques préoccupations en relation avec le développement des sites Internet. C’est ma contribution à votre prochaine assemblée générale. Il va de soi que vous en faites l’usage que vous voulez, que cette éventuelle participation, à laquelle je ne pouvais donner valeur que par ma présence, ne doit pas venir compliquer inutilement vos échanges. Nous avons le temps et c’est précisément du temps dont je veux parler.

Ce que je trouve excellent dans votre travail c’est qu’il lie l’usage d’Internet, domaine du virtuel, à la présence physique et localisée de ceux qui animent et alimentent votre site. C’est pour moi un aspect fondamental, propre à contourner les lourds inconvénients d’Internet qui sature le champ de l’expression au point de le rendre impénétrable aux paroles constructives (ou de les absorber ce qui a le même effet), et décrète une sorte de réquisition permanente par le court terme démesurément amplifié et envahissant. En conséquence il serait logique que je m’abstienne de participer à une expérience éloignée de mon lieu d’habitation et me consacre à l’émergence d’une expérience similaire chez moi. Je ne suis pas en mesure de le faire dans l’immédiat et ne suis pas certain de disposer de l’énergie nécessaire à un tel projet mais si je devais le concrétiser je crois très utile de le « mettre en nourrice » chez vous, d’autant qu’il me semble que votre démarche à (a) vocation à essaimer et à déboucher sur la mise en réseau d’expériences similaires ou approchantes en vue de constituer une force.... difficile de dire politique, disons citoyenne pour faire dans une nuance commode que je trouve assez irritante.

Il me semble qu’une des tares les plus criantes et les plus dommageables de notre société réside dans l’altération de sa relation au temps qui empêche de faire usage des « paroles constructives »(,) terme employé au plus près de son sens.

Chacun vient avec sa sincérité, sa pierre, sa brique ou son verre d’eau pour le mortier, et les pose sur un chantier qui prend des airs de ruines boueuses sans passer par l’élaboration d’un bâtiment. Nos paroles sont comme des gravas et a ce titre poussées ici ou là par quelques bulldozers politiques, économiques, médiatiques.

A mon avis, il est possible d’utiliser Internet pour introduire du temps long, c’est à dire du temps tout simplement. Comment ? Je ne sais pas. Peut être la première construction (une société à beaucoup à voir avec une architecture) à réaliser en introduisant et maintenant à vue plusieurs semaines ou plusieurs mois une section du site pour réfléchir sur la question. A coté du déroulement de l’actualité au rythme habituel, d’ailleurs également et naturellement lié au temps, occupant 90 % du site, un déroulement en contrepoint, plus lent, d’élaboration vivante autour d’une idée. C’est difficile tant la lenteur est assimilée à l’absence de vie alors qu’elle en est le processus même et que ce qu’on nomme l’actualité, qui se donne l’air de la vie par la rapidité, est en prise directe sur la mort.

Il faut sans doute beaucoup de temps (encore lui) pour qu’une démarche de ce genre obtienne la visibilité mais si elle l’obtient, elle rend un service qui la dédommage de la patiente. Est-ce possible ? Je ne sais pas ! Rien n’est sûr ni dans un sens ni dans un autre. Une intention est souvent contre-productive pour le but qu’elle s’assigne. Le marasme politique est tel qu’il est impossible de prévoir d’où viendra un éventuel dénouement, si l’écheveau ne sera pas défait depuis un fait minuscule et inattendu plutôt que par des réflexions rigoureuses, mais symboliquement je crois qu’il faut parier sur le temps. La crise ou les crises peuvent amener des changements rapides de points de vue. Temps court et temps long, espaces proches et lointains, qui mêlent relations réelles et virtuelles, me paraissent donc les ressorts nécessaires à une expérience originale et porteuse d’avenir.

J’abuse de votre temps (toujours lui). Je vous adresse un texte - je ne vais pas vous le redire à chaque fois mais vraiment faites à votre guise, publiez ou non, maintenant ou plus tard - dans une veine fantaisiste qu’à vrai dire je ne distingue pas vraiment de la veine sérieuse. Il y a de la fantaisie, presque de l’ésotérisme à parler sérieusement de politique, et souvent du sérieux dans la fantaisie. A ce sujet j’ai lu la dernière livraison et je trouve très bon que s’y mêlent vos éclairages sur les prochaines municipales et la loufoquerie de Ak po. Très bon article aussi de Georges Vallet. Merci à vous pour tout cela. Bon courage, bonne AG.

Eric Thuillier

Ce message était destiné à Bernard Boutin, mais sa lecture a été un grand moment de bonheur pour toute la petite équipe qui consacre un peu, voire même beaucoup de son temps pour que le site et la newsletter tournent rond. Merci à Eric Thuillier pour ce magnifique encouragement... On continue, demain est déjà là !
Le bureau d’A@P



[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Déjà demain !
17 janvier 2013, par Eric Thuiller  

Un problème technique que je ne sais pas résoudre m’empêche de visualiser correctement le site - les commentaires n’apparaissent pas mais j’en reçois copie par mail automatique - et de répondre au bon endroit. Certains échanges n’ont pas de rapports directs avec mon propos, tels ceux qu’à introduit Valérie en brandissant le mot conservateur. Un mot qui comme quelques autres, progressiste, réactionnaire, ne devrait plus sortir des musées ou ils méritent une vitrine bien éclairée entourée de la foule des dégâts collatéraux, rétrécissement de pensée, masques, trahisons en tout genre pour nous informer sur des périodes historiques pleines d’enseignements dont nous tardons à prendre la mesure. Je ne fréquente pas depuis assez longtemps ni d’assez près le site pour savoir s’il est conservateur ou progressiste mais il me semble que l’accueil qui m’est fait ne relève ni de l’un ni de l’autre genre. Les conservateurs et les progressistes sont sûr d’eux, ils n’ont besoin de l’avis de personne et ne risquent pas d’en publier un qui introduise des doutes plus que des certitudes.

Des doutes que je retrouve dans ce que dit Pehache qui me conseille de faire « dans mon coin avec des personnes qui partagent à 100% ma vision » Je reconnais qu’un coup d’œil sur la réalité confère du bon sens à ce conseil. Ce n’est pas un mince effort de me convaincre moi même du bien fondé d’une démarche dont la coloration politique au sens le plus large du terme est contraire à l’idée de faire dans son coin et seulement avec des gens d’accord entre eux. Je suis orphelin de la politique. J’ai le sentiment que nous sommes nombreux dans ce cas. Il se peut qu’il soit impossible de dépasser cette situation, que le projet de le faire ne relève que de la vanité. Expression d’une tare personnelle, incapacité à accepter le réel, je ne peux me guérir du désir d’incorporer au mouvement de ma vie une réflexion sur ce que nous sommes, sur ce que je me plais à nommer l’articulation du je/nous, défaillante et cause d’une société claudicante. Il faut du temps pour le faire et on ne peut le faire seul. Je ne demande pas à AP d’épouser ce projet, je lui demande une petite place de laquelle débordera ou non du sens. Douter, comme Pehache, que cela soit possible est une chose, ne pas l’entreprendre une autre.

  • > Déjà demain !
    17 janvier 2013, par pehache  

    Des doutes que je retrouve dans ce que dit Pehache qui me conseille de faire « dans mon coin avec des personnes qui partagent à 100% ma vision »

    Vous avez coupé le plus important : votre vision "du temps long et du factuel".

  • > Déjà demain !
    17 janvier 2013, par Oscar du Pont  
    Pour résoudre votre problème technique avec A@P (désolé de n’être que l’idiot utile derrière votre propos), il convient d’ utiliser de préférence le bon vieil Explorer..Il y a en effet des problèmes avec Chrome. Je n’ai pas essayé avec Firefox et Safari semble ok

  • > Déjà demain !
    18 janvier 2013, par Eric Thuiller  
    Idiot vous ne me donnez pas l’impression mais utile indiscutablement. C’est la solution, elle me permet de vous répondre. Je vais donc faire comme au bon vieux temps et utiliser le bon vieil explorer. Grand merci à vous.

  • > Déjà demain !
    18 janvier 2013, par AK Pô  

    Monsieur Thuiller, il vous faut savoir qu’Oscar a déjà un pont (sous le boulevard des Pyrénées) et qu’il espère bien, au même titre que Fayçal Karoui et Tony Estanguet, remporter le titre honorifique d’Idiot International, dès que l’UNESCO l’aura classé.

    En attendant, il joue du violon sur A&P, et rame dans le gave en crue, pour expérimenter les flux internautiques. Vous pouvez, en effet, le remercier. smiley

  • > Déjà demain !
    19 janvier 2013, par Oscar du Pont  

    Le titre convoité d’ idiot palois me comblerait vous savez, cher Ak Pô. Et il honorerait convenablement mon pont de fer qui le mérite bien, pour m’avoir appris à compter suédois.

    Mais j’ai une concurrence féroce.

  • > Déjà demain !
    15 janvier 2013, par Valérie  

    Je ne pensais pas que les lecteurs de ce blog étaient aussi conservateurs Le sondage sur le mariage homosexuel est édifiant...

  • > Déjà demain ! t’as pris ta pilule de 4éme génération ?
    15 janvier 2013, par AK Pô  
    petites musiques d’ennui...

    Ce débat est complètement obsolète, et tous les sondages qui vont avec sont pernicieux, car ils cachent d’autres problématiques, essentiellement financières, patrimonio-matrimoniales. La "morale" est ici aussi illusoire qu’une guerre sainte soufflant en rafale (invendables jusqu’à présent) sur le Coran d’air qui envahit l’Aïr (par le côté occidental).

    Les gens qui s’aiment ne s’unissent pas forcément devant un maire, un curé, et seule compte la fidélité de l’un vis-à-vis de l’autre, tant que la passion les lie, donc, au demeurant, une bonne dose d’amour. smiley

    Quant aux enfants, il en est tant qui naissent dans toutes sortes de familles, et nombre d’entre eux sont tout aussi heureux de vivre que le sont leurs parents de les (bien) éduquer. (et vice versa, hélas).

    Cours, camarade, le vieil ogre est derrière toi !  smiley

  • > Déjà demain !
    15 janvier 2013, par Bernard Boutin  

    Valérie,

    Pas plus conservateur que ceux qui refusent de quitter les fauteuils confortables du cumul des mandats. Il y en a tout plein à gauche comme à droite.

    Bien à vous et Bonne Année

    Bernard

  • > Déjà demain !
    16 janvier 2013, par Valérie  
    Quel est le rapport Bernard ? Sur un sujet de société tel que celui là les clivages s’expriment. Même Marine Le Pen a tenu à affirmer sa modernité en ne participant pas a la manifestation ! Il est clair qu’@paloises est un blog de droite conservatrice., tout au moins majoritairement. Ça vous gêne ?

  • > Déjà demain !
    16 janvier 2013, par pehache  
    Quand je trouve des défauts à A@P, il suffit que Valérie passe faire un petit coucou pour que tout de suite mon capital sympathie pour A@P remonte.

  • > Déjà demain !
    16 janvier 2013, par Valérie  
    Vous avez du mal à répondre sur le fond. Tout simplement.

  • > Déjà demain !
    17 janvier 2013, par pehache  

    C’est vous qui parlez de fond, là ? Attendez un instant je me pince... OK je suis bien réveillé...

    On retiendra donc que pour Valérie, parler du fond sur la question du mariage pour tous consiste à débattre pour savoir si les lecteurs d’A@P portent la cravate à gauche ou à droite dans leurs caleçons (ou dans leurs slips, car il reste à préciser si les lecteurs d’A@P sont plutôt slip ou caleçon). Sans Valérie et ses débats de fond, ou irions-nous ?

    Attention Valérie : il y a une muleta cachée dans ce texte...

  • > Déjà demain !
    17 janvier 2013, par mael  
    @ Valérie, j’imagine que vous et payza avez pris part au vote ?

  • > Déjà demain !
    19 janvier 2013, par Valérie  

    Pehache

    Parlons du fond.

    Quand je parle de conservateurs vous savez très bien de quoi il est question. Les mêmes étaient contre le pacs il y a déjà longtemps. Ce sont des nostalgiques du temps passé. Le débat est vieux comme le monde. Les gens qui ont défilé Dimanche considèrent le mariage comme un sacrement alors que ce n’est qu’une disposition du code civil. Dès lors, comment la refuser à une partie de la population ? C’est tout simplement discriminatoire. Et si vous cachez une muleta, je peux aussi cacher une épée...

  • > Déjà demain !
    19 janvier 2013, par Oscar du Pont  
    Valérie, vous n’ avez pas plus simplet encore à nous proposer comme argumentation, afin qu’on comprenne bien comment tout est bien rangé et bien expliqué dans le petit livre rose et accessoirement dans la tête d’une militante ? Nous avons tous besoin de repères afin de ne pas trop penser et celà nous aiderait bien. Mais surtout, pas trop de complications hein ? Comme ça on aura droit nous aussi à notre épée en bois pour chasser le conservatisme.

  • > Déjà demain !
    19 janvier 2013, par Valérie  
    Mes arguments de simplette sont ce qu’ils sont. Qu’ils déçoivent quelques simili-intellos prétentieux ne me gêne pas. Continuez !

  • > Déjà demain !
    19 janvier 2013, par pehache  

    Non, pas vos "arguments de simplette", Valérie. J’oserais pas. Vos "arguments simplets".

    Mais vous n’avez pas répondu à ma question : êtes-vous favorable au mariage pour un nombre quelconque de personnes ? Je crois en votre progressisme, mais une réponse de votre part me réconforterait.

  • > Déjà demain !
    20 janvier 2013, par Valérie  
    Vous aggravez votre cas Pehache...

  • > Déjà demain !
    20 janvier 2013, par pehache  
    Pourquoi ne répondez-vous pas ? Vous auriez l’occasion d’exposer une nouvelle fois votre progressisme face à tous les conservateurs. Vraiment je ne comprends pas cette timidité. Vous n’allez tout de même pas me dire que vous n’êtes pas favorable au mariage ouvert à un nombre quelconque de personnes et que vous êtes adepte de la discrimination ? Non, pas vous !

  • > Déjà demain !
    20 janvier 2013, par Valérie  
    La provocation est un art que vous semblez ne pas maîtriser totalement... Vous semblez toutefois avoir de l’humour ! Mais cela n’a pas grand intérêt...

  • > Déjà demain !
    20 janvier 2013, par AK Pô  
    les joulies pitites ziziques

    L’intérêt de l’Humour, c’est de n’en capitaliser que les cervelles, mais également -et avant tout- d’en sortir vivant, quand le discours se meurt. (petit proverbe karougien) smiley

  • > Déjà demain !
    21 janvier 2013, par pehache  

    Quelle provocation, Valérie ? Vous pensez que ce que je dis sur le mariage ouvert à N personnes est une provocation ? Si oui, cela dit surtout quelque chose sur votre propre conservatisme. Seriez-vous une personne de droite qui s’ignore ? Une conservatrice ?? Assumez, faites votre coming-out !

    C’est assez facile de se donner à peu de frais une image progressiste en volant au secours de la victoire : ici en défendant une mesure (le mariage pour tous) que l’opinion publique est a priori prête à accepter. Vous avez gonflé vos voiles pour voguer dans le sens du vent, c’est à la portée du premier marin d’eau douce venu.

    C’est plus difficile défendre des causes rejetées par l’opinion publique. Employez votre talent à cela, plutôt, si vous voulez être une vraie progressiste. Mais ce n’est peut-être pas ce que l’on demande à une communicante !

  • > Déjà demain !
    19 janvier 2013, par pehache  

    Valérie, j’ai beau être entièrement favorable au mariage pour tous (*), la pauvreté de votre argumentation et la binarité de votre vision du monde m’afflige terriblement. Je préfère largement m’engueuler avec Oscar plutôt que de subir vos discours prémâchés.

    (*) je suis même favorable au mariage ouvert à un nombre quelconque de personnes. Pourquoi les amateurs de ménage à 3 par exemple, ou bien les tenants de la vie en communauté, devrait-ils subir une discrimination (anormale) par rapport aux couples traditionnels ? Qu’en pensez-vous, Valérie ? J’attends votre réponse avec impatience.

  • > Déjà demain !
    19 janvier 2013, par le coq  
    A venir proche...

    Bonsoir Valérie - Pour faire taire les "allumeuses laïques" force est de reconnaître que les harem, la femme au foyer, la soumission absolue sans parler du reste de douceurs pour les récalcitrantes sont des visions modernes pour le futur. L’histoire n’a jamais démontré le bon sens féminin et ça se vérifie tous les jours par leur refus d’accepter les idées des autres. Dans le monde animal aussi "les femelles ont un statut d’isolation" copions "l’avenir durable qui nous est montré". Sans rancune et ne vous étouffez pas je pense toujours plus que ce que j’écris à cause de la censure A&P.....Voici mes voeux.

  • > Déjà demain !
    16 janvier 2013, par Oscar du Pont  

    La minorité a parfois raison, la majorité a toujours tort.

    Georges Bernard Shaw

  • > Déjà demain !
    14 janvier 2013, par Oscar du Pont  

    Une approche très interessante mais techniquement difficile à mettre en oeuvre, avec les moyens habituellement utilisés sur le web qui tendent effectivement à ne ne mettre en vitrine que le dernier propos tenu. Sauf peut-être avec des outils de type collaboratif, dont Wikipedia est sans doute la plus belle illustration. Il y a là peut-être quelque chose à creuser. Encore que l’outil soit bien adapté à la présentation d’ éléments factuels, mais probablement moins à du conceptuel.

  • > Déjà demain !
    15 janvier 2013, par Eric Thuiller  
    Effectivement je crois qu’il faut creuser, expérimenter et réserver une petite zone à ce travail. Si par nature Internet semble relié seulement à l’immédiat (bien qu’on entende aussi beaucoup parler de la difficulté d’effacer ce qui y est déposé comme si c’était éternel) il offre aussi la possibilité d’une exposition plus longue sans nuire au flux continu. Si A@p me le permet dans sa prochaine version, j’essaierai de proposer un travail dans cet esprit et serai très heureux de vous voir y porter un regard attentif.

  • > Déjà demain !
    15 janvier 2013, par pehache  
    Un conseil : faites-le dans "votre coin", quitte à commencer petit, et avec des gens dont vous êtes certain qu’ils partagent à 100% votre vision du temps long et du factuel. Dans tous les autres cas vous serez emporté et noyé dans le flot continu de blabla.

  • > Déjà demain !
    15 janvier 2013, par Oscar du Pont  

    Peut-être pourriez vous regarder si la plate forme que propose Wikia correspond à vos attentes

    http://fr.wikia.com

  • > Déjà demain !
    14 janvier 2013, par Mehdi Jabrane  

    Merci pour ce texte qui met des mots sur certaines de mes pensées. Effectivement cette recherche de "temps long" est à mon avis un enjeu très important pour qu’internet puisse être (et rester) un outil pertinent pour éveiller les consciences. Merci encore. Si pas de droits d’auteur smiley , je me permettrai de reprendre certaines tournures. Bien à vous

  • > Déjà demain !
    15 janvier 2013, par Eric Thuiller  
    A mon tour merci pour votre commentaire qui illustre la possibilité d’un travail d’élaboration d’un espace commun, d’un abri de pensée sous le flot vertigineux de l’information. J’ai parlé de construction et cette idée de flot la dirige vers une image répandue, celle du castor. Se mettre en travers du courant en assemblant des brindilles, ralentir le mouvement, ménager des espaces plans pour jouir de la belle réalité, voilà le programme. Il s’accorde à notre fonctionnement mental : deux trois idées se mettent en travers de la tête, une petite flaque de mot, c’est un texte. Pour les droits d’auteurs, comme il ne faut pas plaisanter avec la propriété intellectuelle, vous pouvez m’emprunter tout ce que vous voulez à condition de payer. J’accepte toutes les monnaies mais en ce moment ma préférence va à une petite prière à Notre Dame des Landes pour qu’elle effarouche les grands oiseaux d’acier au profit des piverts. A bientôt.

  • > Déjà demain !
    14 janvier 2013, par le coq  

    S’il y a "P" comme Périgueux et Pékin, vous semblez oublier qu’il y a plus près de nous : "Hil de Put" (je ne garantis pas l’orthographe mais le fond : oui.

  • > Déjà demain !
    15 janvier 2013, par paysaa  
    L’éloge du temps long sur A@P ?!?!.. On croit rêver !...

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris
    Pau - Le violon et le ballon



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises