Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau : Des poules de la place royale à la blancheur de la place Clemenceau

lundi 31 décembre 2012 par Yves d’Oloron


Des poules de la place royale à la blancheur de la place Clemenceau : Quelques réflexions sur la gestion de Pau et de son agglomération.

Pour faire suite à des réflexions sur l’aménagement de la ville de Pau je salue, à mon tour, la très belle réussite que constitue l’aménagement piétonnier du centre ville. Sans réinsister trop lourdement sur la très aimable contribution, forcément éphémère, de nos amis les poules, les canards, les ânes et les dindons coachée par Emmaüs (où chacun, comme dans les évangiles ou dans les fables classiques, reconnaîtra les siens)

Il est tout à fait spectaculaire de voir à quel point un tel aménagement, au delà de la tranquillité et de l’agrément pour les piétons, modifie, très spectaculairement, l’environnement commercial et commerçant.

En très peu de temps, presque de manière instantanée, l’investissement privé a pris le relais et démultiplié l’investissement public pour offrir des boutiques et des immeubles beaucoup plus « up to date » en bousculant néanmoins, un tant soit peu, le charme bourgeois et un rien compassé qui est la marque incontournable de la ville.

Il est vrai qu’il était temps de voir, enfin, un gros dossier sortir de cette gestion. Une gestion qui a le désavantage de succéder à des gestions totalement dépassées qui avaient laissé la ville et l’agglomération (pourtant pleines d’atouts) en jachère voire en déshérence et ce malgré une fiscalité qui tangente les sommets. Une ancienne gestion qui, comme un dernier regret ou une ultime forfaiture, nous avait laissé l’aménagement dramatique de la place Clemenceau (dramatique de médiocrité et de blancheur agressive, façon bain-douche ou cuisine bas de gamme, dans la place la plus emblématique de l’agglomération).

Mais beaucoup reste à faire notamment au niveau des transports même si, là aussi, des progrès sont à noter. Mais à quand, comme dans les agglomérations de cette taille, un réseau de tram moderne qui, comme à Bordeaux, transmute totalement une agglomération. J’avais cru comprendre que ce projet ressortait des différents programmes électoraux. Mais peut-être que, là aussi, notamment pour des raisons financières des occasions ont été définitivement perdues.

Alors sur ces dossiers à chacun de se positionner : les politiques comme les citoyens contributeurs intellectuels autant que financiers... Éventuellement dans un cadre Béarn qui viendrait dialoguer, s’opposer ou compléter celui de nos amis basques.


- par Yves d’Oloron


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau : Des poules de la place royale à la blancheur de la place Clemenceau
6 janvier 2013, par le coq  
pourquoi pas ?

Il ne faut pas chercher des solutions à la récession Béarnaise à partir de la réflexion des "ELUS". Ils ont depuis longtemps démontré qu’ils n’étaient pas à la hauteur des espérances et attentes. Alors puisque vous cherchez des idées nouvelles je propose que soit mis en place une plateforme de travail qui intègre les principaux acteurs économiques à l’exclusion : "des politiques, des CCI et chambre des métiers, des structures universitaires et publiques. Non pas pour les isoler mais pour pouvoir ENTENDRE LES AUTRES, ceux qui peuvent avoir des idées neuves, qui ont des moyens, qui ne sont pas à la recherches d’avantages personnels. Vous m’avez compris - toujours les mêmes depuis trente ans pour un résultat NUL ça suffit. Je veux par exemple citer un braimstorming sur les thèmes prioritaires.Demander à la fédération des industries du Béarn de présenter deux représentants d’entreprises (dirigeants PME-PMI),à la fédération du Bat et TP idem, deux représentants du monde alimentaire également ainsi qu’un représentant par grande entreprise actrice de l’image économique régionale soit : Total, Turboméca, Lindt, Messier, Euralis, Soficar, Sobegi sans doute un ou deux de plus. Ainsi demander à ce groupe de réfléchir sur les manques et les acquis dans leur profession respective au niveau : des structures administratives locales, des équipements et infrastructures, des liaisons régions et internationales, des gros loupés qu’ils ont rencontré dans leur quotidien, autres sujets... Ainsi de chaque thème abordé par tous jailliraient des IDEES FORCES qu’il suffirait de chiffrer et de valoriser dans le temps en dehors DES POLITIQUES ET AUTRES BAVARDS. Une présentation du résultat de ces travaux serait pragmatique et nul doute que les entreprises participantes seraient solidaires. Je ne cherche pas à créer le "BAB" nouvelle édition. Voici pour un projet d’audit DYNAMIQUE qui pourrait se mettre en place.Si on prend cinq thémes - un par mois, on avancerait positivement. A vous le relais, moi je suis "out" maintenant.

> Pau : Des poules de la place royale à la blancheur de la place Clemenceau
31 décembre 2012, par Daniel Sango  

Ce n’est pas en pavant quelques rues du centre historique palois que l’on fait une bonne gestion d’une agglomération.

C’est de la poudre aux yeux qui ne cache pas la misère de l’absence totale de réel projet fédérateur permettant de vrais économies d’échelle.

Personne ne veut rejoindre cette communauté, sans pilote et sans projet.

Un échec majeur.

  • > Pau : Des poules de la place royale à la blancheur de la place Clemenceau
    1 janvier 2013, par paysaa  
    Raisonnement facile Mister Sango dans la mesure ou vous vous contentez de vous opposer systématiquement sans proposer la moindre alternance... Quel modèle proposez vous et surtout quel pilote puisque vous n’avez pas le courage d’y aller vous même ?

  • > Pau : Des poules de la place royale à la blancheur de la place Clemenceau
    5 janvier 2013, par Larouture  

    Déplorer l’absence de projet fédérateur revient implicitement à remettre en cause la qualité des élus, notamment des principaux.

    Pau a eu à sa tête un élu éminent. Une vision de métropole régionale et une gouvernance rudimentaire ont, semble-t-il, suffit à assurer son « règne » .

    Revenir à une vision plus raisonnable, c’est-à-dire considérer que Pau est une ville moyenne et passer au stade de Communauté Urbaine, serait plus approprié. Par contre cela ne serait pas très mobilisateur et pourrait être politiquement périlleux.

    Les parcs-relais (cf. article de M. Boutin) sont certainement une bonne idée mais plus délicate qu’on ne pense.

    Ils devraient se situer à proximité des polarités de demain dont le nombre ne peut être que très limité dans une agglomération de taille moyenne. Ils doivent donc s’accorder avec les divers plans (habitat, déplacements, commerce par exemple).

    Le réseau de bus sera inévitablement dé-densifiés ; question de coût. En revanche, quelques lignes à haut niveau de services relieront les polarités et centralités. Le tram est certainement trop cher pour Pau.

    La notion d’équilibrage géographique de l’offre commerciale entre l’Est et l’Ouest (voire le Sud, le Nord et plus), est également une fausse évidence. Le chaland d’Auchan se retrouve à Carrefour et réciproquement.

    Cette dispersion des enseignes commerciales est un facteur d’accroissement du trafic.

    A noter des articles intéressants sur l’urbanisme commercial à Bayonne (IKEA) dans Sud-Ouest du 28/12 (logique de développement des commerces déconnectées des territoires où ils s’implantent) .

    Egalement à noter l’article de S-O du 5/01 sur l’interview de J-P Mimiague sur le « pôle métropolitain du Béarn » (de l’anti Montesquieu ? ).

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Concours d’éloquence : le Lauréat
    Les surprises du covoiturage à partir de Pau
    Surprenante MIAL : Cube d’acier à l’extérieur, cocon à l’intérieur !
    Pau - Rencontre avec Marie Carrega, directrice du réseau des médiathèques
    Pau - Noël avant l’heure à la Médiathèque André Labarrère
    Pas d’autophobie, s’il vous plait !
    Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    Pau - Trafic low-cost et ville universitaire
    Pau - "Mais, vos élus sont-ils aveugles ?"
    Pauvres cyclistes
    Pau - Parc Beaumont : Bonjour tristesse !
    Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    Attractivité de Pau et de son agglo. entre 1975 et 2009 : Bien pâle !
    Pau - De qui se moque-t-on ?
    Pau, ta porte s’ouvre bien mal !
    Encore jeunes et déjà éloquents !
    Pau - La rue Carrérot qui fait déborder le vase
    Le blog de Jean Marc Morandini revient sur "Midi en France" actuellement à Pau
    "Pau, Porte des Pyrénées" : Communication ou Information municipale
    Pau Porte des Pyrénées : La vache, le coeur et l’Ossau



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises