Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord

lundi 24 décembre 2012 par foreurs


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

PROPOSITION DE LOI DU DEPUTE EELV FRANCOIS-MICHEL LAMBERT


Bordes le 17 décembre 2012 - C’est une proposition de loi liberticide écrite par des gens qui ne savent pas de quoi ils parlent, que ce soit en matière constitutionnelle, pétrolière ou géographique.

Elle propose d’abroger la loi Jacob 2011-835 que nous avons toujours considérée comme une loi scélérate. Qui plus est, elles sont sans doute toutes deux inconstitutionnelles car elles nous paraissent devoir violer les articles 5 et 6 de la Charte de l’Environnement.

Il n’y a pas d’hydrocarbures conventionnels et d’autres qui ne le sont pas. Les hydrocarbures sont tous des composés organiques du carbone et de l’hydrogène en proportions diverses, le plus simple d’entre eux étant le gaz méthane : CH4 communément appelé « gaz naturel ». Ce méthane est l’exception qui confirme la règle car il lui arrive d’avoir une origine dite minérale comme dans le cas du Lac Kivu. Il y a par contre des gisements d’hydrocarbures regardés comme conventionnels et d’autres comme non conventionnels et, de la même manière, des méthodes de production dites conventionnelles ou non conventionnelles selon les cas. Tout est affaire de sémantique, encore faut-il utiliser les termes appropriés.

L’Article 1er de la proposition des députés verts, qui devraient rougir de l’avoir faite, interdit « l’exploration et la production des hydrocarbures non conventionnels sur le territoire national et dans les Zones Economiques Exclusives, PAR QUELQUE TECHNIQUE QUE CE SOIT ».

Il n’est donc plus question de la fracturation hydraulique seulement !
Par ailleurs, les Verts qui comptent parmi eux une ministre titulaire d’un Deug de géographie, parlent de « zones économiques exclusives » au pluriel : ils devraient savoir que les océans couvrent quelques 361.132.000 km² à la surface du globe dont 11.035.000 km² (ou 11.249.720 km² selon les humeurs) appartiennent à LA ZEE FRANÇAISE, la deuxième au monde après celle des Etats Unis qui couvre 11.351.000 km² et qui serait donc, selon les termes de la proposition, concernée, entre autres, par cette loi ! Nous voyons mal le président Obama et les dirigeants des pays dotés d’une ZEE accepter de s’en laisser compter par les écologistes français qui nous gouvernent !

Autre ineptie de cette proposition, l’article 2 considère comme non conventionnels les hydrocarbures liquides ou gazeux qui seraient piégés dans la roche-mère dont la perméabilité est inférieure à 1 millidarcy (sic) !
  
Quand géologues et foreurs décident de faire un sondage, ils ont une idée de la succession des terrains qu’ils vont traverser mais il y a toujours des imprévus. Pour déterminer la perméabilité d’une roche, en l’occurrence la roche mère, il faut évidemment commencer par la forer, à la suite de quoi on fait des enregistrements électriques (= des logs) et l’on prélève des échantillons que l’on appelle des « carottes ». Ces carottes sont ensuite envoyées au laboratoire, parfois situé à l’autre bout du monde, pour être analysées et l’on mesure toute une série de paramètres dont la perméabilité, la porosité, le contenu organique total et l’on détermine la composition de la roche.
En bref, pour connaitre la perméabilité de la roche, il faut violer l’Article 1 et encourir les foudres du législateur telles que définies dans l’Article 3, soit 1 million d’euros d’amende !

Espérons qu’il y a suffisamment de parlementaires censés et soucieux du redressement productif de notre pays pour rejeter cette proposition de loi qui n’a d’autre but que d’enfoncer un peu plus la France dans la voie du sous-développement, comme le voudrait sans doute Monsieur Hulot qui, après avoir été l’un des gros pollueurs de la planète, se fait maintenant (sans trop savoir pourquoi) l’un des chantres des anti- gaz de schiste.

Il y a manifestement un lobby puissant dont les poches sont bien garnies derrière cette manœuvre de bas de gamme.

Rejeter l’exploration des gaz et huiles dits de schiste va à l’encontre du bon sens. Les Français ont le droit inaliénable de savoir ce que contient leur sous-sol : c’est même l’un des fondements du Code Napoléon.

Le jour (proche) viendra où les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) seront présents sur le marché des énergies fossiles et nous nous disputerons alors avec eux, à prix d’or, les quantités que les pays grands producteurs y mettront avec parcimonie. Nous regretterons amèrement de ne pas avoir procédé, en temps utile, à l’exploration de notre sous-sol et de celui de notre ZEE. Notre ZEE participe des six continents et s’étend au travers des trois principaux océans de la planète : l’Océan Pacifique, l’Océan Atlantique et l’Océan Indien. Elle contient des gisements de pétrole, de gaz et de minerais. Les gaz s’y présentent sous diverses formes parmi lesquelles se trouveront des gaz dits de schiste et des hydrates de méthane gazeux encore appelés clathrates. D’après les Américains qui les ont estimées, nos RESSOURCES en clathrates seraient vraisemblablement mille fois plus importantes que les réserves de nos gisements de gaz dits de schiste et pourraient faire de nous l’un des premiers fournisseurs d’énergie de la planète. Le PIC Oil/gaz n’est donc pas pour demain !

Jacques Sallibartant       Jean-Claude Rémondet
Président        Vice-président


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
26 décembre 2012, par Larouture  

Même si le commentaire de « L’Aquitain » me semble être une excellente conclusion, une anecdote et quelques interrogations pour prolonger le débat :

Dans ma campagne béarnaise, dans les années 60, des forages ont été effectués avec des « dynamitages ». Des puits (à eau) se sont retrouvés à sec. Sans dédommagements. D’ailleurs aucune plainte n’a vraiment été déposée. L’adduction d’eau était en cours d’installation et les nuisances constituaient le prix à payer pour le progrès.

En est-on toujours là aujourd’hui ? Heureusement ou malheureusement ?

> Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
24 décembre 2012, par Georges Vallet  

Je pensais que Noël était une période où on s’efforçait de faire une pause pour décompresser et oublier nos soucis quotidiens.

« Au pays des rêves », si bien conté par Patricia Ackins, marquait, je pensais, cette volonté. Les articles suivants, de Bernard Boutin, où il évoquait apaisement et pacification, de Joel Braud, où la vision de notre jeunesse devenait bien plus positive, confortaient cette approche festive et chaleureuse.

Une fois de plus les « foreurs » ne respectent rien, même pas la trêve de Noël ! Puisqu’il en est autrement !

Les trois premiers quarts du texte sont des mots, des définitions, un déluge de d’arguments souvent exacts sans doute, mais sans rapport avec la perception du citoyen lambda.

Le problème n’est vraiment pas là, mais dans la façon dont beaucoup de Français envisagent leur avenir et celui de leur progéniture, à la lumière des résultats des retombées de la façon dont le nouveau Dieu, qui est arrivé, celui de l’énergie fossile, impose son dogme à toute notre société.

Jeremy Rifkin, économiste, professeur à la Wharton School de Pennsylvanie, conseiller de chefs d’Etats et de gouvernements, nous « livre » son idée pour changer le monde : « la troisième révolution industrielle » (1 février 2012) « Nous vivons la fin d’une époque fondée sur les énergies fossiles et entrons dans ce que j’ai nommé la troisième révolution industrielle, dont nous pouvons tous être acteurs. Il s’agit pour nous tous d’intégrer les énergies renouvelables. »

Il n’a vraiment rien d’un de ces « écolo » incultes tant méprisés par les foreurs !!

« Rejeter l’exploration des gaz et huiles dits de schiste va à l’encontre du bon sens. »

Le bon sens n’est pas d’exploiter le passé mais de construire un futur propre.

« Les Français ont le droit inaliénable de savoir ce que contient leur sous-sol : c’est même l’un des fondements du Code Napoléon. »

Le droit inaliénable de « savoir » ? Une bonne idée en effet, il faudrait qu ’elle soit appliquée partout ! Il y a bien d’autres savoirs à acquérir, y compris par les foreurs ! Quant à Napoléon, tout n’est pas à retenir !

« D’après les Américains qui les ont estimées, nos ressources en clathrates seraient vraisemblablement mille fois plus importantes que les réserves de nos gisements de gaz dits de schiste et pourraient faire de nous l’un des premiers fournisseurs d’énergie de la planète. »

Voilà une bonne nouvelle, il est donc capital de conserver ce patrimoine afin de le laisser fructifier ; prenant de la valeur, nos descendants pourront en profiter ! Dilapider un tel capital serait financièrement contre productif.

Pas de soucis d’ailleurs, du méthane il y en aura bientôt à profusion avec la fonte des calottes polaires permise par le savoir-faire des foreurs ! Il n’y aura pas besoin de tout casser, il sera libéré dans l’atmosphère, ce qui augmentera très sensiblement la température.

  • > Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    26 décembre 2012, par foreurs  
    la réponse de l’Amicale au texte cynique du sieur F.M. LAMBERTEELV date du même début du mois que sa proposition liberticide, et que seul le calendrier d’Alternatives Paloises la fait paraître maintenant. Cela n’a rien à voir avec la trêve des confiseurs ou autre supposé moratoire, que les disciples de Sinople n’hésitent d’ailleurs jamais à rompre : n’ont ils pas fait voter la loi scélérate 2012/835 le dernier jour de Juin et à la faire promulguer la veille du 14 Juillet....

  • > Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    26 décembre 2012, par pehache  

    "loi liberticide"...

    Ben voyons.

    Les "foreurs" ont décidemment bien la rhétorique typique d’une corporation qui est vent debout pour défendre ses intérêts corporatistes.

  • > Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    26 décembre 2012, par Oscar du Pont  
    Ah bon ? Une corporation ? Des intérêts corporatistes ? Les foreurs ne vivraient donc que pour faire des trous ? Comme le poinçonneur des Lilas ? Moi qui pensait qu’il s’agissait de l’indépendance énergétique de notre pays, je me sens tout bête tout d’un coup. Les foreurs sont des fourbes. Il faut que celà se sache. Ils finiront au trou, foi de péhache.

  • > Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    27 décembre 2012, par pehache  
    Arrêtez de jouer du violon, Oscar. N’importe quelle corporation défendant publiquement ses intérêts le fait toujours la main sur le coeur et des trémolos dans la voix au nom de l’intérêt général.

  • > Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    27 décembre 2012, par Oscar du Pont  
    Nous dirons que chacun a sa vision de l’intérêt général. Les foreurs comme les piverts. Les corporations en général ont des intérêts particuliers.

  • > Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    26 décembre 2012, par Oscar du Pont  
    C’est assez drôle de voir les tenants les plus avancés de l’écologie politique s’offenser la main sur le coeur du non respect d’une trêve qu’on imagine qu’ils attribuent exclusivement aux confiseurs en effet, puisqu’ils ne manquent jamais de s’en prendre à la "régressivité" des religions et en particuliers de la religion catholique. Et qu’à leurs yeux donc, il faudrait ici qu’on s’abstienne de tout commentaire, tandis qu’ils digèrent leurs chocolats. On croit rêver.

  • > Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    24 décembre 2012, par Rêveur des villes  

    Extrait d’un article de l’AFP d’hier :

    "Le boom du gaz et du pétrole de schiste en Amérique du Nord bouscule la donne énergétique planétaire en fournissant une manne d’hydrocarbures bon marché aux pays occidentaux, même si le Moyen-Orient va garder son rôle pivot.

    "La révolution du gaz naturel est réelle. L’Amérique du Nord a soudainement 100 années d’approvisionnement en gaz +au chaud+ et le monde en a 250" et "ce boom redessine la carte géopolitique du monde", constatait Marvin Odum, un dirigeant de Shell, lors d’une récente conférence du cabinet spécialisé Platts.

    L’Agence internationale de l’Energie prévoit même que les Etats-Unis deviendront le 1er producteur mondial de pétrole d’ici quatre ans, dépassant l’Arabie saoudite et la Russie et qu’ils parviendront à l’indépendance énergétique d’ici 2030"

    > Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    24 décembre 2012, par Rêveur des villes  

    Je n’ai pas d’avis sur le gaz de schiste par rapport au gaz naturel classique.

    Mais je crois que les lobbies du pétrole et du gaz ont gagné la bataille par rapport au réchauffement climatique. Ils ont d’ailleurs le bon peuple avec eux, qui aime tant son carburant.

    Les écolos (français) ne connaissent rien aux fondamentaux de l’écologie, par exemple, combien d’entre eux sont capable de dire que l’unité énergétique est le joule ? Leur niveau de réflexion s’arrête à "oh un panneau solaire (thermique ou PV, ils ne voient pas la différence), ah, c’est bien...." Ces écolos ne peuvent donc pas être des opposants sérieux. Ils sont même vendus aux socialistes contre de bonnes places (Duflot etc). On l’a vu à propos de la baisse du prix du carburant.

    La seule réelle personnalité qui aurait pu avoir un rôle bénéfique est Nicolas Hulot mais il a été torpillé par les "fondamentalistes" verts d’extrême gauche lors du vote des militans pour le candidat EELV.

  • > Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    24 décembre 2012, par L’Aquitain  
    Ce n’est pas la peine de hurler au loup contre ceci ou cela Messieurs de l’amicale. Une loi se fait puis se défait suivant les circonstances. Nous y viendrons un jour ou l’autre au gaz de schiste avec les mêmes bonnes raisons que nous n y venons pas aujourd’hui. Comme d’habitude ...

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Déjà demain !
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris
    Pau - Le violon et le ballon



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises