Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Drôle de gestion à Montardon

lundi 17 décembre 2012 par Daniel Sango


Lorsqu’on lit les résultats obtenus par la démarche intercommunale en France, on est effondré : une organisation qui ne correspond pas à la logique des bassins de vie et aucun résultat lié à une mutualisation, au contraire, un nombre de fonctionnaires toujours plus grand.

Est-ce que cela se passe ainsi dans votre commune ? Sans doute, au vu des résultats globaux en France (Rapport de la Cour des Comptes "L’intercommunalité en France" ) C’est en tout cas ce qui se passe à Montardon, commune limitrophe de Pau et qui a suscité mon courrier du 6/12 ci-dessous à la Maire et aux Conseillers municipaux.

"Madame, Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux,

Je vous remercie tout d’abord pour avoir bien voulu me recevoir suite à mes courriers pour débattre des initiatives prises par les élus de Montardon dans le domaine de l’intercommunalité et celui du recrutement d’un Directeur Général des Services. Je souhaite réitérer mes remarques à l’attention des Conseillers municipaux, dans la mesure où votre argumentaire me paraît bien loin d’être satisfaisant.

Concernant la fusion du Luy de Béarn avec Thèze

Je répète (voir mes courriers du 9/9 du 5/11 et du 7/11) que cette fusion ne répond absolument aux critères de base que doit remplir une organisation intercommunale. Il n’y a pas de bassin de vie commun (base indispensable pour permettre une logique fiscale) il n’y a aucun intérêt basique commun les communes étant totalement différentes : petites communes rurales sans aucun emploi industriel sur un espace étendu pour Thèze communes beaucoup plus compactes et industrielles pour le Luy de Béarn avec en plus la proximité immédiate de l’agglomération Pau Pyrénées vers laquelle nous sommes naturellement tournés. Votre seul argument serait que nous ferions acte de solidarité avec une intercommunalité plus pauvre. Cela n’a pas de sens, d’autant que c’est le rôle des peréquations qui existent déjà. On fait une intercommunalité pour une association et une mutualisation des services qui doit être absolument gagnant/gagnant, avec des gains de fonctionnement significatifs. J’attends d’ailleurs une baisse sensible des impôts communaux et inter communaux. Il est clair pour moi, et pour tout le monde, que le rattachement logique du Luy est l’agglomération paloise (n’oublions pas que nous avons une limite commune avec Pau !) même si aujourd’hui les conditions optimales ne sont pas réunies. Mais de là à s’unir avec Thèze, uniquement parce que les Maires du Luy de Béarn, ou plutôt M Mimiague veut rester le chef dans son fief plutôt que le cinquième à la CDAPP, il y a une marge indécente à ne pas franchir. Cette décision est coupable, et sera bien sûr dommageable pour les habitants de notre commune. Elle est de plus tout à fait non démocratique puisqu’elle a été prise sans que la population puisse se prononcer sur une telle stupidité qui va obérer l’avenir de la commune.

Concernant l’embauche d’un Directeur Général des Services

La justification de cette embauche viendrait de la difficulté des élus à assurer le suivi des différents projets en cours ou a venir. Pourtant, lorsque je regarde le contexte de notre commune, je ne vois pas de projet nouveaux susceptibles de nécessiter un apport d’un fonctionnaire supplémentaire de catégorie A.

Montardon est une toute petite commune, très peu étendue. Quand on enlève la superficie des terres agricoles que vous avez fort justement décidé de protéger, et les zones artisanales gérées par l’intercommunalité, il reste un mouchoir de poche à gérer.

Le PLU auquel vous faites référence est en fait dans ce cas un document d’une grande simplicité, et on ne part pas de zéro, loin s’en faut !

En effet, il existe actuellement un plan d’occupation, et le SCoT en cours d’élaboration avec un PADD terminé donne toutes les orientations à suivre. Si en plus vous le souhaitez vous pouvez aussi trouver de l’aide auprès des communes de l’intercommunalité qui viennent de terminer leur PLU (vous pouvez même savoir ce qu’il ne faut pas faire en regardant ce que voulait faire Sauvagnon...), ou de la Maison des Communes, ou en plus vous pouvez utiliser les services d’une société d’urbanisme qui fera rapidement un projet, un PLU clé en main a partir de votre cahier des charges simplifié. Concernant le réseau routier, il est très réduit car les axes principaux de notre petite commune sont des routes départementales.

Pour ce qui est du suivi de l’intercommunalité, cet argument est incroyablement spécieux. L’intercommunalité existe justement pour que les charges dans les Mairies diminuent par mutualisation des compétences et des fonctionnaires associés. L’intercommunalité doit amener une diminution des personnels dans les Mairies. Si ce n’était pas le cas, c’est qu’il y a de vraies erreurs d’organisation et de gestion, elles doivent être réparées !

Depuis 5 ans, rien de neuf à Montardon et donc pas de justification pour un tel nouveau poste. L’intercommunalité a été mise en place pour combattre le cancer français que constituent les 36 600 communes (record mondial de l’émiettage). Son but, à terme, est la suppression logique des communes par une cellule démocratique de base plus grande, plus efficiente, comme l’ont fait depuis des décennies tous nos voisins européens.

Si malgré tout vous pensez ne pas pouvoir arriver à gérer notre commune, vous pourriez être un exemple en Béarn en fusionnant nos communes de Montardon et Serres Castet. Il n’y aurait rien de changé pour les citoyens, et, si cela est fait correctement, cela entrainerait de très importantes économies de coûts de fonctionnement, en particulier pour la masse salariale.

Par ailleurs, vous n’êtes pas sans savoir les difficultés structurelles françaises qui font qu’aujourd’hui notre Etat et tout ce qui y est rattaché, est en faillite. La France vit au dessus de ses moyens, et la gabegie règne dans notre mille feuille territorial, a commencer par nos communes. L’intercommunalité française est un fiasco financier total car les Maires n’ont pas su dépasser leurs intérêts en protégeant à toute force leur pouvoir personnel au détriment du collectif. Alors que les effectifs des fonctionnaires territoriaux auraient dû diminuer ces dix dernières années par suite de ces mutualisations et des gains de productivité, ils ont augmenté de 40% ! Pendant que l’Etat central dans cette période supprimait 165 000 fonctionnaires, les collectivités territoriales créaient 500 000 postes de fonctionnaires ! Votre seule justification pour cette embauche est que ce poste existerait dans des communes semblables. A vérifier, mais cela ne ferait que mettre Montardon au niveau du scandaleux gâchis général.

Il y a déjà à Montardon trois personnes administratives ce qui est déjà beaucoup. Aucun élément nouveau ne justifie la création de ce poste supplémentaire.

La France détient tous les records du monde dans le domaine des dépenses publiques. Cela bien sûr ne peut pas durer. L’Etat va demander fort justement à ses collectivités de diminuer cette gabegie. Ce seront dès 2013 des économies qui devront atteindre une dizaine de milliards d’euro, et cela n’est que le début... Simultanément, il faudra que les recettes fiscales de ces collectivités baissent (il n’est bien sûr pas question d’augmenter les impôts locaux, qui d’ailleurs à Montardon ont beaucoup augmenté ces cinq dernières années puisque systématiquement, en plus de l’augmentation de la valeur de référence vous avez augmenté tous les ans la valeur du taux) Ne croyez vous pas dans ces conditions qu’il existe de nombreuses raisons pour, surtout, ne pas embaucher du personnel supplémentaire ?

Je reste à votre disposition pour préciser ou débattre de ces points.

Veuillez agréer, Madame, Mesdames et Messieurs, mes sincères salutations." Daniel Sango

Si j’en crois la Maire, je suis le seul à m’étonner de ces choses là.

Comment faut-il le comprendre ? Serai-je le seul idiot du village ?

Mon expérience va plutôt dans le sens d’un désintérêt total de l’immense majorité des citoyens pour la chose publique, surtout au plan local (au plan national, journaux, sondages, débats existent)

Un bulletin de vote une fois tous les cinq ou sept ans, et une mauvaise humeur à la réception de la feuille d’impôt est-ce cela la démocratie ?

Il faut dire que nos élus se gardent bien, de jouer leur indispensable rôle pédagogique, de faire participer leurs administrés à la gestion de la commune, de l’intercommunalité ou du canton.

Alors, un coup de gueule par écrit de temps en temps reste notre seule arme, dérisoire.

Quand les citoyens s’éveilleront...

Daniel Sango


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Drôle de gestion à Montardon
2 mars 2013, par Fabien Manuel  

Bonjour Monsieur Sango,

J’adhère à tout ce que vous décrivez. Il n’est plus possible de continuer à accepter un tel laxisme, de tels débordement et des emplois de copinage à l’heure où la France croule sous les dépenses hallucinantes générées par un empilage de couches (sédimentaires ?) administratives. Il nous faut agir. A la lecture de votre message je m’énerve, mais j’espère ne pas être le seul que cela exaspère ! Il faudrait rendre votre message publique, le diffuser pour éveiller les Montardonnais qui, j’en suis sûr, ne pourront rester indifférents. Par manque de temps (excuse classique) ou de motivation, je n’ai pas assisté à ces réunions à la mairie. Je ne savais même pas que ceci était possible. Rendez publique votre réflexion, c’est essentiel. Prenons exemple (je pense qu’on peut oser le dire) sur Serres-Castet, village dynamique, vivant et bien administré, et allions nous. Merci pour votre implication.

Fabien Manuel

> Drôle de gestion à Montardon
18 décembre 2012, par Eric Thuiller  

Contrairement à ce que dit l’Aquitain, je ne crois pas que « la messe est dite » et j’admire qu’un citoyen prenne la peine de s’exprimer comme vous le faites à Montardon. Votre article pourrait d’ailleurs laisser trois petits points à la place de Montardon pour le remplacer par une foule de communes des quatre coins du pays. Chez moi, du coté de Périgueux, les maires de l’intercommunalité sont entrés en compétition pour décrocher la médaille de la plus belle mairie, bientôt toutes reconstruites en plus grand et plus beau alors qu’une grande part des attribution est passée à l’interco. Le besoin d’un chef de service est un symptôme également très courant parmi les élus en recherche de prestige. C’est tout de même autre chose d’évoquer les divers et vastes problèmes de la collectivité avec un chef de service plutôt qu’avec un cantonnier. Et d’autant plus rentable qu’un chef de service n’a généralement pas de plus grande préoccupation que d’étoffer le service dont il est chef afin d’accrocher le nombre de ses subordonnés comme autant de breloques à ses discours sur ses missions. D’ailleurs le votre (car j’imagine que vous aurez grand peine à contrer l’arrivée d’un aussi beau titre sur votre territoire) sera bien avisé d’augmenter le pôle administratif que vous trouvez à tord pléthorique car il manque déjà de temps pour assurer la mise à jour du site internet de la commune. Je l’ai consulté en vue de me documenter sur le point de développement qui amenait à l’idée du chef de service et ai constaté que le député de la circonscription était François Bayrou. Vous voyez bien qu’il manque, le chef de service !

  • > Drôle de gestion à Montardon
    18 décembre 2012, par Oscar du Pont  
    Excellent !

  • > Drôle de gestion à Montardon
    19 décembre 2012, par L’Aquitain  
    J’aimerais que Monsieur Thuiller nous décrive avec le même humour le travail des conseillers municipaux dans les communes ...

  • > Drôle de gestion à Montardon
    17 décembre 2012, par Rêveur des villes  

    DS : "Alors, un coup de gueule par écrit de temps en temps reste notre seule arme, dérisoire".

    Il y a aussi l’occassion de mettre à mal l’élu incompétent en réunion publique (quand il y en a...), que je n’ai pas suffisamment utilisée d’ailleurs.

  • > Drôle de gestion à Montardon
    17 décembre 2012, par L’Aquitain  
    L’apathie des citoyens est navrante.. A part ,la plupart du temps ,le café du commerce dans les réseaux dits ""sociaux"",les moutons se laissent tondre. La messe est dite !!

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Transparence ou Totalitarisme : il faut choisir !
    Jaurès ! Où es-tu ?
    Philosophie de comptoir.
    Ne mets pas tes pieds ...
    Mais, tout le monde le fait !
    Madame la maire de Pau et le code de la route.
    Méditations estivales.
    Le ski nautique, thérapie anti-sinistrose
    Boycott !
    Réponse aux réactions des lecteurs.
    « Il n’y a qu’une douleur facile à supporter, c’est celle des autres »
    Conte de Noël, ou si l’Homme en blanc retrouvait sa jeunesse...
    Justice sociale et pouvoir de l’argent roi : pour répondre à Raymond Monédi
    La justice sociale, clé du bonheur de l’Humanité !
    La Poste
    Petites questions
    Ca sent les égouts.
    La cigale et la fourmi
    Retour sur les élections et sur le futur
    On ne peut pas être informé de tout !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises