Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Noël en famille

lundi 17 décembre 2012 par Jean Casanave


Noël en famille
 
Au moment où j’écris ces lignes, il est beaucoup question de famille dans les médias. Famille politique qui se déchire, famille européenne en sursis, familles monoparentales qui se tournent vers les restos du cœur, familles homosexuelles qui désirent se marier. Celles-ci réclament une égalité de droits et, par le fait même, une loi reconnaissant leur union au titre de mariage. Elles s’insurgent contre la position de certains officiers de l’état civil, dont des maires qui opposent la clause de conscience à l’application de cette future loi. Elles soupçonnent également les tenants arriérés de la tradition chrétienne de fonder leurs arguments sur une sournoise homophobie.
Certains, relisant un peu rapidement les propos de Michel Serres et les textes évangéliques de la naissance de Jésus ajoutent :
- « Qui le premier a bouleversé l’ordre de la nature que vous dites vouloir respecter en matière familiale ? N’est-ce pas Celui qui est se dit né d’une vierge-mère et adopté par un père qui n’en est pas un !
- Qui a dit ? « Ma mère et mes frères se sont ceux qui écoutent la Parole de Dieu et qui la mettent en pratique » !
- Enfin, n’est-ce pas votre Jésus qui sur la Croix a confié sa mère à St Jean : « Mère, voici ton Fils, Fils voici ta mère » ?
La contre-attaque est rude ! Autrement plus provocante qu’un barrage de seins nus pointés sur les défenseurs des droits de l’enfant à avoir un père et une mère.
 
Faut-il répondre ? Le risque est grand de laisser croire, une fois de plus, que l’Eglise ne s’intéresse qu’aux questions sexuelles. Mais, ici, l’enjeu est autre. Il concerne la conception même de la société dans le sens premier du terme. D’ailleurs, les catholiques sont loin d’être les seuls concernés ; d’autres aussi s’interrogent ouvertement.
 
La fête de Noël et celle de la Sainte famille peuvent nous suggérer quelques remarques.
Tout d’abord, il faut noter que l’enfant de Bethléem a eu un père et une mère. On aurait pu se contenter de Marie comme « référent parental », d’autant qu’à cette époque la famille élargie subvenait aux besoins des orphelins. Le Dieu-Père s’est soumis à la loi de son peuple qui exigeait un père légal pour l’enfant.
Cette brèche faite dans l’ordre naturel par une naissance virginale n’a pas pour but de démolir la nature de l’homme ou de la femme, mais d’en indiquer la finalité ultime. Oui, nous sommes appelés, et la famille avec nous, à une création nouvelle, à une terre renouvelée, non pas sur les ruines de ce monde mais plutôt par une conversion, une transfiguration de la réalité qui est la nôtre. Dans cet ordre de choses, la Résurrection ne supprime pas la mort mais la transforme.
Enfin, on peut noter aussi que cette nouvelle famille se fait sur un fond de relations chastes et respectueuses, aux antipodes de ces affirmations péremptoires de droit à l’enfant et de refus de la différence, revendiquée pourtant en d’autres temps par les mêmes voix.
 
Acceptons simplement qu’il y ait des façons bien différentes pour tous les humains, hétéros ou homos, croyants ou incroyants, blancs ou noirs, de se retrouver un jour dans une même famille, puisque c’est le but que le Concile Vatican II assigne à l’Eglise. Mais ne brouillons à plaisir les chemins pour y parvenir. On peut envisager des unions qui donnent les mêmes droits à tous, mais l’enfant ne peut pas être un droit comme celui de manifester et le mariage reste l’union d’un homme et d’une femme. L’enfant est un don. Il a fallu des siècles pour que les hommes comprennent qu’ils n’avaient pas tous les droits sur leur progéniture. Abraham lui-même a dû arrêter son bras meurtrier en apprenant qu’Isaac avait aussi un autre Père.
Nous ne sommes pas encore de ces anges qui formaient la chorale de la Nativité. Et de toute façon, si chaque enfant a son ange gardien, il a bien besoin d’un père et d’une mère. 

Bon Noël, en famille !

- par Jean Casanave


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Offre d’emploi
Alexandre - Il n’y a pas de mot
Je suis partout... un media à part
La boussole des politiques : Le pouvoir
Habemus Papam !
Réformer la France : Un travail de Titan
Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
Jaurès, m’entends-tu ?
Le couple Algérie France
Déjà demain !
Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
Les Français sont-ils des ânes ?
Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
Les terriens n’ont rien compris
Pau - Le violon et le ballon



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises