Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Mais, tout le monde le fait !

lundi 10 décembre 2012 par Joël BRAUD


A Pau, dans le centre de tri postal d’Ousse des Bois, des employés ont commis des vols. Pour leur défense, ils ont commencé par dire : « mais tout le monde le fait  ». Cette position serait-elle révélatrice d’un comportement beaucoup plus étendu que ce qui est maintenant révélé ?

L’actualité paloise et principalement à la rubrique des faits divers, offre comme cela, une occasion de réflexion. Oh bien sûr, il ne s’agit pas d’en tirer des conclusions hâtives ou par trop généralistes, ni même de vouloir se placer sur un plan moralisateur, mais il est permis de se montrer étonné par les arguments développés en guise de justificatif.

«  Je vole parce que tout le monde le fait. Je ne peux être poursuivi ou puni parce que tout le monde le fait ». Difficile d’accepter dans le bouche d’un ou d’une délinquante cet argument qui croit avoir valeur d’excuse absolutoire devant le dispositif répressif. La justice d’ailleurs habituée à cette posture, ne s’y laisse pas prendre.

Mais il y a là sans aucun doute une signification plus large à donner au comportement de certains, en minorité forcément. Est permis ce que tout le monde fait ou est supposé faire ; peu importe les interdits que dresse devant nous la loi pénale.

Si nous faisions la liste des interdits que soi-disant tout le monde se permet d’enfreindre, il faudrait selon ce principe, évidemment modifier nos lois. Il conviendrait alors de les vider de leur vocation répressive pour considérer qu’elles ne doivent plus contraindre mais plutôt s’adapter aux dérives constatées. Ce serait une autre société, une autre façon de vivre ensemble.

Montesquieu, reviens !


Pau, le 7 décembre 2012

- par Joël BRAUD


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Mais, tout le monde le fait !
10 décembre 2012, par pehache  

Ce que vous écrivez est tout à fait logique, J.Braud. Pourtant l’excuse "tout le monde le fait" répond elle aussi à une certaine logique, et je dirais même que cette logique est assez solide, même si ceux utilisent l’excuse n’en perçoivent pas en général la portée.

Dans un état de droit, l’arbitraire doit être banni. La loi doit être appliquée selon les textes et rien que les textes, et chacun doit pouvoir anticiper les conséquences de ses actes.

Or une loi non appliquée 99,9% du temps peut se transformer en instrument de l’arbitraire. La population finit en effet par intégrer consciemment ou inconsciemment que telle loi n’est pas appliqué, et par la transgresser de plus en plus systématiquement. Sauf que la loi existe toujours et donc à tout moment le pouvoir peut coincer pratiquement qui il veut en appliquant une loi dont parfois tout le monde a oublié l’existence : on est dans l’arbitraire.

L’exemple typique c’est quand Hara Kiri / Charlie Hebdo se faisait régulièrement interdire dans les années 60/70. Les motivations étaient bien évidemment politiques, mais c’était une loi totalement obsolète régissant les publications destinées à la jeunesse qui était utilisée pour torpiller le journal. Donc une loi obsolète dans sa rédaction et du coup non appliquée à la lettre depuis longtemps, mais qui se transformait en arme anti-libre expression pour réduire au silence un journal gênant.

Pour en revenir au cas des employés municipaux revendeurs de ferraille. Je ne doute en réalité pas beaucoup du fait que ce genre de pratique était et est encore courant dans beaucoup de collectivités locales, et tout particulièrement à Pau (sur Pau j’en ai entendu d’autres dans le même genre, de la part de personnes connaissant le milieu), et que tout le monde fermait les yeux. Est-ce une excuse ? Dans l’absolu non.

Mais voyons tout le tableau et le discours traditionnellement et probablement tenu aux agents : "Oui, vos salaires sont modestes. Non, on ne peut pas les augmenter. Mais vous pouvez trouver des compensations et des compléments. Vous m’avez compris". Donc on pousse les gens à franchir les limites de la légalité, ce qui du point du vue du "pouvoir" a plein d’avantages, en premier lieu de tenir les subordonnés par les c...lles : "tenez-vous à carreau, sinon "on" pourrait s’intéresser à ce que vous faîtes de vos journées".

En plus, à Pau, certains semblent ne pas avoir compris assez vite qu’il y avait une vraie volonté de reprise en main... ou une volonté d’afficher une reprise en main en faisant des exemples.

> Mais, tout le monde le fait !
10 décembre 2012, par mael  

A Pau, dans le centre de tri postal d’Ousse des Bois, des employés ont commis des vols. Pour leur défense, ils ont commencé par dire : « mais tout le monde le fait ».

Ou est ce que vous avez lu ou entendu ceci ?

  • > Mais, tout le monde le fait !
    10 décembre 2012, par Bertrand  

    La loi c’est la loi... A rappeler aux maires de notre département qui s’assoient dessus en refusant d’assister aux mariages gays... C’est de l’exemplarité ça, non ?

    PS : pourqoui préciser "Ousse des bois" ? Cela n’apporte rien à votre propos mais donne une teinte particuilère... Sachant que le si le tri est bien situé au Hameau, il y est d’une façon très (trop) ermétique au quartier.

  • > Mais, tout le monde le fait !
    10 décembre 2012, par L’Aquitain  
    La loi sur le mariage pour tous est entrée en vigueur ???

  • > Mais, tout le monde le fait !
    10 décembre 2012, par pehache  

    @mael : je crois que J.Braud mélange 2 affaires. Celle des vols au centre de tri postal, et celle des employés de la mairie qui revendaient les métaux pour leur compte. C’est dans cette dernière affaire qu’on a lu l’excuse "mais tout le monde le fait".

    @Bertrand : il ne faut quand même pas pousser le politiquement correct jusqu’à ne plus oser nommer un quartier quand on veut localiser géographiquement un établissement.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Transparence ou Totalitarisme : il faut choisir !
    Jaurès ! Où es-tu ?
    Philosophie de comptoir.
    Ne mets pas tes pieds ...
    Drôle de gestion à Montardon
    Madame la maire de Pau et le code de la route.
    Méditations estivales.
    Le ski nautique, thérapie anti-sinistrose
    Boycott !
    Réponse aux réactions des lecteurs.
    « Il n’y a qu’une douleur facile à supporter, c’est celle des autres »
    Conte de Noël, ou si l’Homme en blanc retrouvait sa jeunesse...
    Justice sociale et pouvoir de l’argent roi : pour répondre à Raymond Monédi
    La justice sociale, clé du bonheur de l’Humanité !
    La Poste
    Petites questions
    Ca sent les égouts.
    La cigale et la fourmi
    Retour sur les élections et sur le futur
    On ne peut pas être informé de tout !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises