Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Quel avenir pour l’agence paloise de Sud Ouest ?

lundi 3 décembre 2012 par Joël BRAUD


Dans un premier temps nous avons appris que l’agence départementale du journal Sud Ouest à Pau devait disparaître. Puis ce projet de réorganisation a été abandonné. Il n’y a pas en réalité, de fumée sans feu. Entre annonce et réalité, que sait-on vraiment ?

Tout le monde sait bien qu’une restructuration est en marche. A l’instar des agences d’Auch et d’Angoulême, l’avenir de l’agence paloise est menacé. Peut-être qu’elle ne disparaîtra pas complètement mais une diminution de son effectif est fortement probable. Actuellement quinze journalistes sont en fonctions place d’Espagne ; combien en restera-t-il lorsqu’Olivier Gerolami le Président du directoire du groupe Sud Ouest, aura de son empreinte, mis en place un dispositif destiné à faire des économies ?

Olivier Gerolami a succédé à Pierre Jeantet à la tête du groupe Sud Ouest depuis décembre 2011. Auparavant il assumait les fonctions de directeur général du GIP France Télé Numérique, pas vraiment un homme de la presse écrite, plutôt un gestionnaire peu soucieux de la démarche de proximité des journaux locaux. C’est vrai, depuis que le groupe Sud Ouest a acheté les journaux du Midi, « Le Midi libre, l’Indépendant du Midi et Centre Presse », il se trouve en difficulté financière, une erreur stratégique reconnue. A cela il faut associer une baisse du marché publicitaire, un recul constant de la diffusion fortement concurrencée par les moyens de transmission médiatiques.

A Pau, le journal Sud Ouest est ancré dans le paysage local. D’ailleurs les deux autres titres de journaux locaux, « La République des Pyrénées » et « l’Eclair des Pyrénées » appartiennent au même consortium, celui du groupe Sud Ouest. Il est donc important de savoir comment avec ce projet, vont s’articuler les parutions locales.

Lors d’un comité d’entreprise en date du 9 novembre 2012 le projet de réorganisation de la société SAPESO (Société Anonyme de Presse et d’Edition du Sud Ouest) a été présenté. Ce projet qui bien évidemment ne revêt pas un caractère définitif, prévoit la fermeture de l’agence Béarn implantée à Pau. Elle sera remplacée par un bureau d’information locale qui ne recevra pas de public. En l’état actuel, le projet prévoit la suppression des deux tiers de l’effectif rédactionnel. Il restera le minimum vital.

Dans le même temps, les agences d’Orthez et d’Oloron Sainte Marie sont maintenues cependant comme le bureau de Pau, elles seront administrativement et hiérarchiquement rattachées à l’agence de Bayonne (ou plus précisément d’Anglet) qui elle sera bien sûr étoffée.

Une mutualisation des pages portant sur l’activité locale est organisée, celle-ci sera « vendue » par le journal « La République des Pyrénées », à l’édition locale du journal Sud Ouest. Autrement dit : à Sud Ouest, l’information générale, à la « République » l’information locale, il s’agit d’une situation hybride.

Le 27 novembre 2012, Olivier Gérolami est venu en personne rencontrer les salariés de l’agence de PAU. Son souci est avant tout celui d’un gestionnaire, il met en place une coupe drastique afin de réaliser des économies. Dans la foulée, il aurait conforté l’influence locale de « La République et l’Eclair ».

Alors, il est permis de s’interroger sur ce que deviendra à court terme ce qu’il est convenu d’appeler l’information de proximité. L’image du journal Sud Ouest va s’affaiblir et perdre davantage de lectorat dans son actuelle zone d’influence. Et enfin sans doute, plus important, la démocratie a besoin d’une pluralité de la presse d’opinion, ce ne sera plus le cas.

Mais c’est aussi faire peu de cas d’un bassin de vie pourvu d’une activité économique importante dans une région. La seconde ville d’Aquitaine, Préfecture des Pyrénées Atlantiques, avec une agglomération de 150 000 habitants doit-elle se passer une presse régionale ? En sens inverse, le Béarn et la Soule peuvent-ils être ainsi ignorés par cette même presse ? Ce sont là des écueils qui doivent être pris en compte.

Et à plus long terme, il est difficile d’imaginer la disparition du journal Sud Ouest au profit d’une presse locale comme Pyrénées-Presse. La situation débouchera, si le contexte économique persiste dans sa morosité, par l’affaiblissement des journaux à vocation seulement locale.

Pau, le 28 novembre 2012


- par Joël BRAUD


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Quel avenir pour l’agence paloise de Sud Ouest ?
3 décembre 2012, par Rêveur des villes  

Est-ce que cela serait vraiment grave si la presse locale disparaissait ? Pour la qualité de ce que l’on peut lire sur la Rep’... Les journalistes ne sont pas plus bêtes ni plus intelligents que les autres, c’est simplement l’orientation vers toujours plus de superficialité de leur direction qui est en cause.

  • > Quel avenir pour l’agence paloise de Sud Ouest ?
    12 décembre 2012, par pehache  

    Le niveau d’investigation des articles de la Rep est à peu près nul. Ceux de Sud-Ouest, sans atteindre des sommets, sont en général un petit plus fouillés.

    Or si j’ai bien compris ce sera dorénavant la Rep qui fournira à Sud-Ouest les articles sur les sujets locaux. Donc il n’y aura plus qu’un son de cloche, et qui plus est c’est la cloche la plus fade qui va subsister.

    Pas une super nouvelle pour le débat local.

  • > Quel avenir pour l’agence paloise de Sud Ouest ?
    12 décembre 2012, par AK Pô  

    Vous n’êtes pas sympas avec la Rép, les loulous ! Tout d’abord, il y a (parfois) les éditos de Jean Marcel Bouguereau, qui est loin d’être un imbécile. Ensuite, attendez un peu qu’il n’y ait plus de presse locale du tout, et vous verrez s’épanouïr un grand désert sans nouvelles (qui valent ce qu’elles valent et dévalent) ni rigolades (entre les coquilles et les commentaires des lecteurs -bien que ceux-ci soient souvent underlimited-). Quant à l’Eclair, bien avant qu’il y ait deux cloches à saint Jacques, on lisait les nouvelles en stéréo ...

    Alors, alors, A&P pour relier l’info (au singulier) locale ? c’est à mourir de rire !

    Il n’y a pas que Sud-Ouest, hélas !

     smiley

  • > Quel avenir pour l’agence paloise de Sud Ouest ?
    13 décembre 2012, par pehache  

    Ah c’est sûr : mieux vaut la Rep que rien du tout (*) ! Mais c’est dire à quel point on en est.

    (*) A@P n’étant pas un media d’information, on est d’accord.

  • > Quel avenir pour l’agence paloise de Sud Ouest ?
    3 décembre 2012, par Emmanuel Pène  

    Cela faisait un moment que je trouvais l’information locale de sud-ouest faible par rapport à La Rep et à l’Eclair. Il est donc logique qu’ils mutualisent..

  • > Quel avenir pour l’agence paloise de Sud Ouest ?
    3 décembre 2012, par L’ OURS du Bois  

    Pénétrez au local du journal sud ouest, vous y trouverez des gens occupé a bavasser avec un café a la main, et, si au bureau de "l’in-accueil" vous voulez un renseignement pour un abonnement ; il vous sera répondu, "voyez avec bordeaux," Ni bonjour

    Ni au revoir

    Ni m....

    (je situe cet évènement a mai 2012)

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Il est urgent d’écrire une autre symphonie du nouveau monde !
    Affaire Alexandre Junca, un gros travail de flic.
    Suicides durables pour compétitivité et croissance durables. Est-ce soutenable ?
    De l’importance du mot
    Mariage d’amour
    De la transparence à l’opacité programmée !!!
    Multiplions les divisions !
    Le maïs peut-il nourrir l’humanité tout en protégeant la planète ?
    Jusqu’où et jusqu’à quand ?
    Partir en Suisse ?
    Pourquoi se taire ?
    Si la femme est l’avenir de l’homme, l’homme est un avenir incertain pour la femme !
    Mariage ou union pour tous ?
    Je ne discute jamais politique avec des gens qui ne font pas eux mêmes leurs confitures
    La justice fiscale (suite et fin)
    La démocratie en spectacle...ou la dernière tentation de Don king
    Histoires de famille
    « C’est un grand agrément que la diversité. L’ennui naquit un jour de l’uniformité »
    Voitures brulées la nuit de la Saint Sylvestre
    Justice fiscale



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises