Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique

lundi 26 novembre 2012 par Daniel Sango


C’est un match qui a commencé depuis plus d’une décennie, nos Conseillers Généraux luttent contre le réchauffement climatique.

Comme chaque année, l’EPSA, ( Etablissement Public des Stations d’Altitude, partie intégrante du Conseil Général des Pyrénées Atlantiques propriétaire des Stations de Gourette et de la Pierre Saint Martin) a fixé l’ouverture des stations de ski en novembre (le 24 novembre)

Comme chaque année la neige n’est pas au rendez-vous.

Comme chaque année le personnel qui prépare cette ouverture est mobilisé et payé un mois trop tôt...

Comme chaque année l’EPSA affichera un déficit important malgré les conditions extrêmement avantageuses que lui fait le Conseil Général des PA.

Comme chaque année en fin de saison (qui d’ailleurs maintenant dure, au plus, deux mois et demi) l’EPSA sera déficitaire, et ce sera la faute d’un enneigement insuffisant.

Comme chaque année le Conseil Général versera une subvention d’équilibre.

Comme chaque année le contribuable paiera ! Et le contribuable n’est pas content de financer l’irresponsabilité des Conseillers Généraux !

Ce qui est encore plus curieux, c’est qu’il n’est pas un seul Conseiller Général (de l’opposition ou d’ailleurs) pour prendre position contre cette gabegie permanente ! (s’il y en a un, les colonnes d’AP lui sont ouvertes)

Non le Conseil Général ne gagnera pas son combat stupide contre le réchauffement climatique.

Daniel Sango

NB : sur ce sujet confondant on pourra lire avec intérêt :

"Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin" AP du 23/11/2009 et sa suite du 30/11/2009

"Chère Blanche Neige" AP du 5/11/2011

"A l’EPSA les subventions fondent comme neige au soleil" AP du 2/07/2012


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
3 décembre 2012, par Rêveur des villes  

Edito de Pélieu, président du CG65 et qui n’est pas un charlot...

"2,5 millions de journées-skieurs consommées chaque année dans le 65, CA de 52 M€. pour 1 € dépensé dans l’achat d’un forfait ski, les clients dépensent en moyenne 7 € sur le territoire en activités diverses (hébergement, location de matériel de ski, balnéo, restaurant) : 350 M€ de CA généré. L’économie du ski est l’armature économique et sociale de nos vallées"

> Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
28 novembre 2012, par le coq  

Il ne faut pas parler trop vite...LA NEIGE EST LA !

> Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
26 novembre 2012, par Autochtone palois  

On pourra aussi lire avec intérêt l’article de Dominique Vrécourt, météorologue à Météo-France dans les Hautes-Pyrénées, dans le n° 250 de la revue (pas le magazine)"Pyrénées" .
-  "L’enneigement simulé confirme la tendance observée depuis une trentaine d’années d’une diminution de l’enneigement de un centimètre tous les deux ans dans la tranche d’altitude de 1500 à 2000 m dans les Pyrénées française.
-  La mesure de la durée de la saison enneigée à L’Hospitalet indique une tendance au raccourcissement des saisons à 1400 m au cours des 40 dernières années (1 jour en moins tous les deux ans)."

Dans le n°249 de la revue "Pyrénées" Jim Sorbé, doctorant en géographie, précise :" on évalue à cent jours par an le seuil en deça duquel une station est structurellement déficitaire ."

Il donne une idée de l’évolution climatique : "depuis cent cinquante ans, les glaciers pyrénéens ont perdu 80 % de leur surface, une fonte plus importante que celle des glaciers alpins qui ont perdu 40 % de leur surface sur le même espace-temps."

Alors, que font les canons à neige ? Ils ne font qu’aggraver le déficit financier des stations de ski, déficit payé par les Conseils généraux, toujours aussi généreux avec l’argent des contribuables.

  • > Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    26 novembre 2012, par Rêveur des villes  

    "Alors, que font les canons à neige ? Ils ne font qu’aggraver le déficit financier des stations de ski, déficit payé par les Conseils généraux, toujours aussi généreux avec l’argent des contribuables."

    Il faudrait une comptabilité fiable et voir exactement combien tout cela coûte... Si c’est évidemment impossible pour un établissement géré par le conseil général, on doit pouvoir trouver des chiffres pour des stations gérées par des entreprises privées. Voir par exemple St Lary, à une période gérée par le groupe Suez. Sans doute payer 15 € pour avoir accès aux comptes sur internet.

    Un bon article pour les rédacteurs...

    Un autre bon article serait de relater l’épopée de la vallée du Louron. Il y a 25 ans, c’était une vallée pauvre, vidée par exode rural dans laquelle ne subsistaient que qqes agriculteurs. Et peu de potentiel pour le tourisme de masse en haute montagne car il faut marcher + de 3 heures pour atteindre les lacs...

    Des visionnaires, avec 10 ans d’avance sur les autres ont créé le centre thermoludique Balnéa et modernisé la stationde Peyragudes par des télésièges débrayables et des canons. L’activité de la vallée a explosé. Il y a qqes années, les meilleurs terrains se négociaient à 1000 € le m2 à Loudenvielle...

  • > Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    26 novembre 2012, par Rêveur des villes  

    Pas très réaliste de vouloir supprimer la principale activité économique des vallées !

    Une gestion privée serait sans doute plus efficace.

  • > Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    26 novembre 2012, par Rêveur des villes  

    1° correspond à 150 m de dénivelé. Depuis un siècle, les Pyrénées se sont déjà réchauffées de 2°.

    La partie haute des stations (au-dessus de 2 000 m) restera skiable encore durant qqes décennies, en étant toutefois équipée de canons. La partie basse : 1400-2000 est condamnée à moyen terme.

  • > Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    26 novembre 2012, par Rêveur des villes  

    DS : "Comme chaque année la neige n’est pas au rendez-vous"

    Durant ces 10 dernières années, les stations bien équipées en canons ont pu ouvrir dans de bonnes conditions au plus tard pour les vacances de Noël (et généralement avant cela).

    Le ski est généralement boudé durant les vacances de Paques, qui offrent pourtant souvent de bonnes conditions. Mais il semble que le public commence à y venir.

    J’ai souvent skié à Piau jusqu’au... 30 avril et il y avait encore de la neige. Les stations andorantes sont généralement ouvertes jusqu’à début mai.

    Une saison de ski de 2 mois et demi ? Pour la partie basse des stations, pas pour la partie haute, pour laquelle on peut compter le double : 5 mois.

    La pluie me direz-vous ? Il est possible de mettre de dérouler des baches en plastique sur une partie des pistes dans ce cas. Ca doit coûter, mais pas des sommes énormes non plus.

  • > Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    26 novembre 2012, par JC  

    "Comme chaque année la neige n’est pas au rendez-vous...." D.Sango

    Je me suis toujours posé la question et suis arrivé aux mêmes conclusions que vous. La raison de cet entêtement ? Peut-être la pression médiatique, car le Conseil Général n’a rien à y gagner. A moins qu’à vouloir persister, il arrivera un jour qu’il ait raison... J’ai skié un 1° mai à Cauterets. Mais on ne dépend pas du conseil général de Pyrénées Atlantiques..... smiley

  • > Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    26 novembre 2012, par le coq  
    les choix du roi

    A Pau même le "sport en chambre" est subventionné par les impôts des citoyens ! Alors tant que les pouvoirs politiques continueront à financer le sport avec excès, organiser des manifestations inutiles à l’image de la ville et trop coûteuse tels : le grand prix automobile, l’élan béarnais, la section paloise, le sport en eaux vives, le foot....la règle ne sera pas changée car ce sera "tous ou personne". Le sport en montagne ce n’est pas pareil car les stations sont fréquentées par TOUS les citoyens des petits aux grands et les retours sur l’économie sont évidents - commerces, emplois en montagne,écologie, environnement, éducation aux métiers de la neige... L’utilité est bien plus nécessaire que soutenir le déficit de l’aéroport, des médiathèques trop nombreuses par exemple. Il est inutile d’attendre des décisions citoyennes de la part du conseil général et des élus...ils font prioritairement du carriérisme sur notre dos.Les Bordelais et autres touristes en station ne votent pas à Pau alors ils s’en moquent.

       
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Indignez-vous !
    Pau Municipales 2014 - Faut-il donner une deuxième chance à MLC pour prolonger son action ?
    Pau-litique : "La classe 80"
    A mon panache blanc.
    Marc Cabane candidat à Pau.
    Pau - Le SMS du jour...
    Municipales : à Pau, pas de renouveau !
    Pau 2014 - Martine aux abonnés absents...
    Pau 2014 - Salle Navarre : Quelle jauge pour les candidats ?
    Pau - La médiathèque André Labarrère n’est pas la sienne
    Municipales 2014 - Pau : En 2013, parties de poker-menteur
    Pau - Boulevard des Pyrénées et parkings relais
    Pau : Après la ville "pacifiée", la mairie "apaisée"...
    Tango à gogo au Conseil Général
    Pau, rencontre avec Yves Urieta.
    Cumul des mandats - Martine en redemande. Les Palois désespérés !
    Lettre ouverte à Pierre Chéret, premier secrétaire du PS des Pyrénées-Atlantiques
    Pau Municipales 2014 : Marc Cabane dans les starting-blocks
    Pau - Devoir de vacances
    Cumul des Mandats - Le choix de Martine



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises