Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Gaz de schiste, le vent tourne !

lundi 26 novembre 2012 par Amicale des Foreurs et Métiers du pétrole


Depuis quelques jours, de tous bords, des voix s’élèvent pour questionner la position de la France sur « le gaz de schiste » et dénoncer l’absurdité et l’irréalisme des choix qui ont été faits.

C’est, timidement, Louis Gallois qui suggère de « mener les recherches sur les techniques d’exploitation des gaz de schiste » C’est au contraire ouvertement que Michel Rocard « voit dans le gaz de schiste une chance dont la France ne devrait pas se priver... »

C’est François Fillon qui ne parle plus du « gaz de shit », qui oublie la loi 2011-835 dont il fut le signataire, mais affirme maintenant qu’il « est criminel de se passer au moins des recherches sur le gaz de schiste. Ça dénote une tournure d’esprit moyenâgeuse »

Ce sont aussi et surtout les médias qui, après avoir repris les yeux fermés les propos, non fondés techniquement et destinés à répandre la peur, des José Bové, Eva Joly, Corinne Lepage, Michèle Rivasi, etc., réalisent qu’ils n’ont peut-être pas bien exercé leur devoir de vérification des informations dont les professionnels de l’agit-prop ci-dessus les abreuvaient.

Alors évidemment dans le camp des opposants au « gaz de schiste » on s’affole :

C’est Corinne Lepage qui s’insurge dans Le Monde : « Gaz de schiste, assez de lobbyisme ! », avec une certaine agressivité puisqu’elle parle des « tombereaux d’injures que déverse le géochimiste Claude Allègre » !

C’est Cécile Duflot qui sort des ses attributions ministérielles pour dire halte à « une offensive, quasiment de propagande autour du gaz de schiste » .

L’une comme l’autre étant expertes en matière de lobbyisme et de propagande, il est cocasse de les voir s’étonner que d’autres en fassent aussi usage !

Pendant deux ans l’Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole (AFMP) a semblé prêcher dans le désert pour défendre le gaz et les huiles de schiste.

Elle a été très peu entendue des médias qui préféraient s’adresser à des « personnalités » totalement ignorantes des techniques de l’exploration pétrolière plutôt qu’à des techniciens compétents.

Elle a fait l’objet d’accusations de toutes sortes, d’injures et de menaces violentes de la part de membres des collectifs anti-gaz de schiste ! Ne parlons pas des accusations de mensonge de Madame Lepage, ni du sobriquet de « coquins » dont Monsieur Bové nous a affublé.

Nous pourrions donc à juste titre nous réjouir de voir que les multiples communiqués et lettres que nous avons adressés à la presse et aux élus portent maintenant leurs fruits.

Nous pourrions aussi nous réjouir de constater que des voix s’élèvent pour dénoncer les méfaits du principe de précaution brandi à tout-va, pour dénoncer la société de la peur dont certains font commerce, pour dénoncer la technophobie qui nous conduit inexorablement au déclin, pour s’interroger sur cette étrange habitude française d’avoir raison contre le reste du monde.

Mais nous ne crierons pas victoire car nous n’avons dans ce combat que l’honneur de notre profession à défendre en clamant haut et fort la vérité face aux contre vérités assénées par ceux à qui le film Gasland sert de référence.

Nous ne crierons pas victoire car nous n’avons aucun intérêt particulier à défendre : nous ne sommes ni en quête de causes à plaider, ni à la recherche de voix et ce combat ne nous rapportera pas le moindre euro.

Nous ne crierons pas victoire car nous savons que le chemin est encore long avant de voir des appareils de forage au travail et donc des emplois ouverts à tous ces jeunes qui nous demandent comment faire pour intégrer les beaux métiers de la recherche pétrolière.

Nous ne crierons pas victoire car nous sommes tristes pour notre pays de voir les instances gouvernementales s’arcbouter sur des positions aberrantes et se compromettre avec des gens qui instrumentalisent l’écologie à des fins partisanes et la dévoient de ses nobles objectifs.

Nous ne crierons pas victoire, car, sentant le vent du boulet, les multiples collectifs « anti gaz de schiste » brandissent déjà la menace de la « mobilisation » et l’on sait ce que cela veut dire quand on connait les modes d’ « actions » de ceux qui les cornaquent.

Nous ne crierons pas victoire, mais nous continuerons à défendre fièrement un métier et une cause dont la justesse semble maintenant être reconnue.

Bordes le 17 novembre 2012.

- par Jacques Sallibartant, Président de l’AFMP et Jean Claude Rémondet, Vice président


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Gaze de schisme
1 décembre 2012, par AK Pô  

Article du jour paru dans "le Monde", pour ceux que la fracturation passionne :

[http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/11/29/graine-de-revolte-au-pays-du-gaz-de-schiste_1797385_3244.html#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20121201-[titres]->http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/11/29/graine-de-revolte-au-pays-du-gaz-de-schiste_1797385_3244.html#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20121201-[titres]]

  • > Gaze de schisme
    1 décembre 2012, par Oscar du Pont  

    Plutôt que le énième avatar de Gasland-qui-fait-peur, je recommanderais plutôt le dossier paru hier dans les Echos.

    Voir Article Les Echos 30dec2012

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    26 novembre 2012, par Georges Vallet  

    En fait :

    « Depuis de nombreux jours, de tous bords, des voix s’élèvent pour questionner la position de la France sur « le gaz de schiste » et dénoncer l’absurdité et l’irréalisme de l’éventualité d’une telle exploitation. »

    1°)La France, contrairement à de nombreux pays, a un territoire recouvert de constructions de toutes sortes, de cultures, d’élevage, de forêts. Les forages ne peuvent donc se faire qu’en perturbant une implantation existante. Contrairement aux USA, les français ne sont pas propriétaires du sous-sol donc ce sera l’expropriation et la double peine. La liberté des uns, semble-t-il, s’arrête où commence celle des autres !

    Aucun problème sans doute disent les foreurs !

    2° L’utilisation de plus en plus grande de l’énergie fossile, c’est une élévation de plus en plus grande de la température. Si on en reste au niveau actuel, 2°C est déjà dépassé avec des sécheresses ici, des inondations là ; tempêtes et ouragans sont déjà de plus en plus violents, cela ne va que s’amplifier.

    Aucun problème, d’ailleurs c’est faux, disent les foreurs !

    Tant mieux, on utilisera les énergie fossiles pour faire la reconstruction ! Ce sera bon pour le PIB !

    Aucun problème donc, disent les foreurs ! 

    3°Passons sur la pollution à l’extérieur et à l’intérieur dans les zones de prospection forcément peuplées. Même s’il y a des précédents, c’est accidentel ; en fait, on a fait des progrès ! Il n’y a aucun problème, disent les foreurs !

    4° « des gens qui instrumentalisent l’écologie à des fins partisanes et la dévoient de ses nobles objectifs. »

    Le noble objectif de l’écologie scientifique est de comprendre le fonctionnement de la vie en général, pas de permettre l’exploitation des ressources naturelles !

    Je revendique le noble objectif de préserver la vie et la santé de mes descendants. Je suis effectivement partisan d’utiliser les connaissances acquises par la science non pas pour devenir aussi grosse que le bœuf mais pour rester à ma modeste place de grenouille. Je sais très bien que sans eau, sans insectes, avec la pollution, ma mort est assurée.

    Il y a problème, dit le français moyen !

    « Ne soyons pas si difficiles, les plus accommodants, ce sont les plus habiles, on hasarde de perdre en voulant trop gagner, surtout quand vous avez à peu près votre compte. 
 Bien des gens y sont pris ; ce n’est pas aux Hérons 
 que je parle ; écoutez, humains, un autre conte ; 
Vous verrez que chez vous j’ai puisé ces leçons. » La Fontaine.

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    27 novembre 2012, par foreurs  
    HORREUR ET PERDITION AU SECOURS !.... Je suis un écologiste en perdition qui ne sait plus à quel saint se vouer.... David Fraser Mac TAGGART qui fut mon patron-idole greenpeacien aurait peu avant sa mort en 2001 déclaré qu’il regrettait surtout le temps où il faisait de chouettes croisières sur les bateaux de l’organisation, payés surtout par des riches rombières américaines qui ne savaient même pas que le portefeuille d’actions hérité de ces maris qu’elles avaient mené à la tombe, était essentiellement constitué de valeurs pétrolières.... HORREUR, il était donc une sorte de gigolo ??? Je sens mes yeux se mouiller... La NASA vient de publier le résultat de vingt ans de mesures de la température moyenne de l’atmosphère terrestre effectuées à partir de satellites, pour s’affranchir des mesures terrestres qui sont essentiellement concentrées en zones urbanisées, donc non représentatives de la réalité. HORREUR ... !! Cette température est constante depuis une dizaine d’années, alors que le CO2 continue à grimper son bonhomme de chemin sur une pente plutôt constante... Mon si cher ARRHENIUS et sa relation HCO3/°C doit se faire tout petit dans sa tombe... et je commence à renifler ce que mes canaux lacrymaux mènent à mes fosses nasales... Un ami fada d’Antarctique où il séjourne régulièrement, m’a expliqué qu’on y trouve de minces filets de végétaux ‘carbonifiés’, et qu’à Kerguelen, seul témoin géologique immobile de l’ancienne Pangéa d’où migrèrent Gondwana et Laurasia, on trouve du bois silicifié d’un arbre Araucaria purement sub-tropical... HORREUR ... !! Notre chère et vénérée Gaïa aurait-elle perdu son axe dans un lointain passé ??? et ne l’aurait-elle pas fait plusieurs fois, puisqu’au septentrion du charbon est exploité au SVALBART dit aussi Spitzberg... Des gouttelettes vacillent maintenant au coin de ma bride oculaire... Mes copains du cercle naturaliste (et même naturiste pour quelques convaincus) de mon ancienne fac de sciences viennent de m’apprendre que leurs copains ‘Grünen’ teutons ne savent plus où donner de la tête... Depuis qu’ils ont obtenu l’arrêt de centrales nucléaires, HORREUR... !! leur pays importe du charbon des USA pour alimenter aussi bien les anciennes centrales génératrices d’électricité, si terriblement polluantes en plus de dégueuler du CO2 à tout va, que celles maintenant en construction pour assurer les besoins du pays... J’ai sûrement de grosses saletés qui arrivent de là-bas dans mes yeux, parce que maintenant ça coule sur mes joues ... Mon frère, qui s’agite dans l’économie européenne à Bruxelles, vient de me passer une information du même genre : les Chinois qui construisaient environ deux centrales électriques à charbon par mois... HORREUR... !! Ils viennent d’augmenter la cadence à une moyenne de presque une par semaine.... Je tends la main vers le rouleau de papier-cul qui me sert de mouchoirs... parce que les Kleenex et autres non recyclés heurtent mon sens écologiste... Des copains ingénieurs encore plus écologistes que moi, qui étaient partis en Inde pour essayer de convaincre qu’il valait mieux utiliser du gaz pour procéder aux crémations rituelles, plutôt que du bois qui se raréfie si terriblement là-bas, viennent de revenir mentalement désespérés.... HORREUR... ! La filière bois de crémation fait (sur)vivre tellement de sous-castes et intouchables que personne ne veut s’y attaquer... Je pense à Mère Théresa, et mes larmes se chauffent de l’immense respect que j’ai pour cette sainte femme. D’autres copains bricoleurs ont fabriqué des cylindres paraboliques métalliques et les ont emmenées au Sénégal pour qu’ils soient montés par les artisans locaux dans des coffres de bois à paroi supérieure de verre afin de constituer des fours solaires individuels et portables, qui sauveraient quelques arbres.... HORREUR, Apollon ne darde ses rayons que diurnes, et Luna est frigide... Ils se sont fait jeter parce que le repas principal est le soir... Alun PATON, je pleure avec toi cette injustice qui frappe ton pays bien aimé et ses frères qui n’ont pas d’espoir de gaz pour cuire le foutou... Le début d’une lettre de mon ami Caribé de Feira de Santana m’avait réchauffé le cœur en me remerciant encore de l’avoir convaincu il y a plus de 35 ans de planter de jeunes arbres dans les vastes prairies de sa fazenda familiale et de les protéger de ses ruminants pendant assez longtemps pour leur donner de l’ombre : Il est le seul maintenant dont les animaux souffrent peu des canicules qui descendent du brûlant Nordeste... Hélas HORREUR... ! les déforestations massives pour constituer d’énormes champs de cannes à sucre afin de fabriquer l’éthanol qui remplace l’essence de leurs voitures, sont en train de créer des sécheresses locales sans solutions... et en 2011, pour la première fois dans l’histoire, son pays vient d’importer du sucre parce que le rendement de la transformation est si mauvais que l’essentiel de la production passe en ce mauvais carburant.... Oh meu amigo, meu coracaõ esta tanto chorrendo... Un ami ingénieur qui œuvre chez AREVA m’affirme qu’ils n’ont rien en cours, ni même en études, qui puisse utiliser du Thorium au lieu d’Uranium, alors que ce Thorium est ‘fertile’ (peut aisément être rendu fissile) est bien plus courant sur la Terre, et surtout que sa ‘descendance’ de fission est exempte de bien des poisons issus de l’Uranium .... HORREUR... !! Il signale aussi qu’Inde et Chine font de lourds investissements miniers là où il s’en trouve le plus... Voilà des milliards de gens qui vont peut-être bénéficier d’une technologie nucléaire plus propre, pendant que mes amis verts se contentent de chercher à empêcher toute recherche nucléaire... Mon teeshirt se mouille sur ma poitrine... Fervente astronome et fana de Vénus, une amie de ma sœur partage son enthousiasme quant au travail effectué par Mariner 2 en 1962, Pioneeer multiprobe en 1978, Magellan depuis 2005 et nous montre une superbe image artificiellement colorisée de cette planète...HORREUR... ! Elle nous dit aussi que la température à la surface n’a pas cessé de monter d’une dizaine de degrés ( pas gros pourcentage pour un environnement autour de 450°) depuis les premières mesures directes en 62, et qu’il en est de même pour Mars.... Les petits bonshommes olivâtres de Vénus et les carmins de Mars feraient donc les mêmes ‘couenneries’ que nous avec leurs atmosphères ???? Là, je m’effondre dans la flaque de mes larmes sur ma table... Gaïa se réchauffe toute seule aussi... heureusement un peu moins vite que Mars et Vénus grâce à son atmosphère plus épaisse....sans que l’orgueil de la race humaine y puisse quoi que ce soit par ses petites sciences, ses minuscules moyens techniques, les prières des croyants de toutes ses religions rassurantes, les récitations des mantras qui m’ont fait agir jusqu’à présent.... N’aurions nous combattu pour tenter de faire réduire les besoins minimum de nos quelques millions que pour laisser quelques milliards d’autres nous enfumer de leur carbone ? N’aurions nous bataillé pour faire partager nos soucis vitaux que pour laisser d’ignorants milliards jouer aux apprentis sorciers ? N’aurions nous sacrifié notre temps et nos petites ressources individuelles que pour permettre à quelque nomenklatura de profiter des systèmes en place, bien à l’abrri de nos difficultés journalières ? Pleurons, pleurons... amis écologistes comme moi qui se sentent trahis par nos pilotes/fuehrers qui nous maintiennent dans de petites escarmouches locales en nous inondant des grands principes de nos quelques élus qui se satisfont d’ effets de manche et de verbosité en ces augustes assemblées qui maintenant tremblent de peur sous un principe de précaution aussi indigne que fallacieux... Pleurons mes amis, pleurons nos illusions perdues.... PAF 71

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    27 novembre 2012, par Oscar du Pont  
    Je ne sais pas si ce que vous dites est vrai, amis foreurs, mais ça me fait du bien, ce qui n’est déjà pas mal.

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    27 novembre 2012, par pehache  

    On comprend bien que foreurs, par un réflexe de défense corporatiste, ne puisse supporter les discours prônant la "précaution" et exècre les "écologistes". Forons et goinfrons-nous pendant qu’il est encore temps, notre mode de vie n’est pas négociable.

    Mais on aurait pu imaginer foreurs doté d’un esprit scientifique un peu moins fantaisiste. Ce pamphlet est truffé de fadaises. Par exemple :

    Elle nous dit aussi que la température à la surface n’a pas cessé de monter d’une dizaine de degrés ( pas gros pourcentage pour un environnement autour de 450°) depuis les premières mesures directes en 62, et qu’il en est de même pour Mars....

    Alors là je voudrais bien voir les références scientifiques à ces affirmations.

    Pour Mars on trouve bien des estimations du genre +0.5°C en 20 ans, donc trèèèès loin de +10°C évoqués, et surtout avec une explication qui n’est pas transposable directement à la Terre.

    Pour Venus rien...

    Au passage je rappelle à foreurs qu’il faut la même énergie pour passer de 0°C à 10°C que pour passer de 450°C à 460°C, et donc que le raisonnement en pourcentage n’a pas de sens. Foreurs devrait savoir ça.

    Les petits bonshommes olivâtres de Vénus et les carmins de Mars feraient donc les mêmes ‘couenneries’ que nous avec leurs atmosphères ???? Là, je m’effondre dans la flaque de mes larmes sur ma table... Gaïa se réchauffe toute seule aussi... sans que l’orgueil de la race humaine y puisse quoi que ce soit par ses petites sciences, ses minuscules moyens techniques, les prières des croyants de toutes ses religions rassurantes, les récitations des mantras qui m’ont fait agir jusqu’à présent.

    foreurs manque terriblement du moindre début d’esprit scientifique.

    Personne, même parmi les plus bornés de écologistes qu’il exècre, n’a jamais prétendu que le climat n’était pas affecté de variations naturelle, et d’ailleurs tout le monde je crois a entendu parler des périodes glacières. Donc si on a observé des variations climatiques sur Mars ou Vénus, c’est à la limite un scoop en bois (et en balsa plutôt qu’en teck).

    Mais l’existence de variations naturelles ne prouve en rien qu’il n’existe pas des variations d’origine anthropiques. Dire le contraire c’est faire une faute de raisonnement digne d’un enfant de maternelle.

    foreurs : quand on veut faire le malin avec un pamphlet, mieux vaut maîtriser le sujet...

    Gaïa se réchauffe toute seule aussi... heureusement un peu moins vite que Mars et Vénus grâce à son atmosphère plus épaisse....

    Une ineptie de plus... Pression atmosphérique sur Vénus 90 atm., sur la Terre 1 atm : comme atmosphère plus épaisse ça se pose là.

    a NASA vient de publier le résultat de vingt ans de mesures de la température moyenne de l’atmosphère terrestre effectuées à partir de satellites, ... HORREUR ... !! Cette température est constante depuis une dizaine d’années, alors que le CO2 continue à grimper son bonhomme de chemin sur une pente plutôt constante...

    foreur devrait savoir que les variations climatiques s’étudient conventionnellement sur 30 ans minimum, pour s’affranchir des variations erratiques à court terme, non significatives du point de vue climatique.

    Et sur 30 ans il n’y a aucune ambiguité : la température moyenne a augmenté de 0.8°C.

    foreurs ne savait pas ça (rôôôô) ? Ou bien faisait-il semblant de ne pas savoir ?

    J’arrête là, le reste est du même accabit...

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    28 novembre 2012, par foreurs  
    """Pour l’ami ’pehache’ Nous avions trouvé les ’HORREURS’ de notre ami écologiste (fort aimable septuagénaire qui adore l’autodérision...) si amusantes que nous n’avons pas résisté à l’envie de les partager... Alors bravo, bravissimo... vous avez découvert le pot au rose dans votre dernière phrase : l’art du pamphlétaire n’est pas de vitupérer, mais bien de mêler quelques fantaisies aux vérités pour faire réfléchir... Quel dommage que vous ne semblez le faire que sur les chausses-trappes...""""

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    28 novembre 2012, par pehache  

    l’art du pamphlétaire n’est pas de vitupérer, mais bien de mêler quelques fantaisies aux vérités pour faire réfléchir... Quel dommage que vous ne semblez le faire que sur les chausses-trappes...

    Jolie tentative de pirouette pour essayer de justifier vos manipulations et mensonges.

    Au prix néanmoins d’un mensonge de plus (au point où vous en êtes, ce n’est plus qu’un détail) : le bon pamphlet peut être agressif, violent, méchant, injuste... mais jamais mensonger.

    Vous êtes donc aussi mauvais pamphlétaire que scientifique.

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    28 novembre 2012, par foreurs  
    Tiens, tiens.... Charles de Secondat, baron de La Brède serait particulièrement outré de se faire insulter de menteur en ayant joué d’Usbeck et Rica .... et il vous aurait au moins fait citation de Ciceron : ’les orateurs élèvent la voix quand ils manquent d’argument’ Ce que d’aucun ont aussi librement traduit par ’l’insulte est le dernier argument de qui n’a plus de raison’ Adieu donc. PAF 71

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    28 novembre 2012, par pehache  

    Non non, aucune insulte : je dis juste que vous êtes un menteur démasqué qui s’abrite derrière le fallacieux prétexte du pamphlet, et je maintiens.

    D’autant plus qu’à propos d’arguments vous n’avez apporté aucune réponse aux miens, vous contentant de convoquer baron et Cicéron.

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    28 novembre 2012, par Oscar du Pont  
    Rassurez moi Péhache. Il n’y a tout de même pas que des menteurs sauf vous sur ce forum ?

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    28 novembre 2012, par pehache  
    Oulà non, je vous rassure ! Il y a plein de gens honnêtes sur ce forum !

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    29 novembre 2012, par AK Pô  
    Pehache : "Oulà non, je vous rassure ! Il y a plein de gens honnêtes sur ce forum ! " pouvez vous nous donner vos sources ? Il serait trop simple de porter de telles allégations sans preuve, isn’t ? smiley

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    29 novembre 2012, par pehache  
    C’est juste. Si ça se trouve je suis le seul smiley !

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    27 novembre 2012, par foreurs  
    Des séismes de niveau Richter 5 en UK ??? Leur censure doit être diablement efficace pour que personne au monde ne sache l’équivalent de ce qui a détruit un village en Italie.... Et Richter 9... soit 81000 fois plus énergétique que celui de 5 ... !! Ce n’est plus de la censure ....c’est la destruction absolue de toute la presse britannique....avec quelques grandes villes en sus.... Vous rejoignez le sieur Schickelgrüber et ses armadas de V1 et V2 dans ses tentatives de destruction de la vieille Albion ! Gottverschämt seien Sie... Friedrich Heinrich 61

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    26 novembre 2012, par mael  

    Le film Gazland est disponible à la médiathèque de Pau ou sinon ici

    http://www.youtube.com/watch ?v=oTvIGE16zdM

    Film documentaire sur les impacts de la fracturation hydraulique pour extraire le gaz de schiste, pas de scientifico-technicité dans ce film, juste de l’observation à proximité des puits.

    Et une scène complètement sur-réaliste filmé lors d’un débat au congrès ou un membre de la chambre des représentants des USA et défenseur de l’industrie schisteuse réussi à faire un lien entre la défense du gaz de schiste et la lutte contre le terrorisme.

    Sinon, en podcast un débat intéressant entre M. Medaisko (du lobby es pétroleurs), Mme Lepage (ancienne ministre de l’environnement), Mme Jobert ( ?), et Geoffron (directeur du Centre de Géopolitique de l’Energie et des Matières Premières).

    http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Europe-1-Soir/Sons/Europe-1-Soir-Nicolas-Poincare-09-11-12-1306301/

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    26 novembre 2012, par foreurs  

    « GASLAND »

    Quelque peu tétanisés par l’intense campagne publicitaire menée en 2011 par diverses organisations se réclamant d’Ecologie, qui ont pris le petit film supposé documentaire portant ce titre comme support essentiel de leurs actions, une large partie de la population française a voué à priori les ‘gaz de schistes’ aux gémonies en l’assimilant à quelque peste noire destructrice de nos environnements et de la santé.

    Nous ne pouvons que déplorer l’absence totale de l’esprit cartésien pourtant si généralement alloué à notre nation, tant chez les média que chez nos édiles, qui ont complètement oblitéré le fait fondamental que ce film ne concernait aucunement ces gaz des profondeurs, et que si les faits relatés sont réels, ils leur sont essentiellement étrangers. Ceci est d’autant plus grave que tous les éléments pour des enquêtes sérieuses existaient depuis 2008 et 2009.

    En effet, trois des incidents majeurs dont fait état Josh FOX le réalisateur du film, se sont produits dans l’état du Colorado sur des forages d’eau à faible profondeur durant ces périodes, et avaient fait l’objet d’études détaillées par la ‘State of Colorado Oil and Gas Control Commission’ (COGCC) de solide réputation de sévérité. Le fondamental de ces études réside dans la distinction entre le méthane biogénique et le méthane thermogénique. Le premier résulte de la décomposition par fermentation récente de matières organiques à faibles profondeurs, et le second est produit sous effets conjugués de pressions et températures à grande profondeurs, durant des périodes géologiquement beaucoup plus anciennes. Le premier comporte du carbone 12 et de son isotope plus lourd carbone 14, en proportions très proches de celles des éléments organiques lui ayant donné naissance (c’est le cas des gaz de tourbières). Le second ne présente plus de carbone 14, ce dernier ayant perdu ses neutrons excédentaires suivant une loi bien connue, permettant de dater toutes sortes d’objets comportant du carbone avec une précision d’environ une cinquantaine d’années sur les quelques 50 millénaires passés. Les grisous des mines de charbon et les gaz issus de couches charbonneuses se distinguent alors par les niveaux de carbone 13, stable aussi, mais dont les niveaux sont connus suivant les variations de leur création dans divers formes végétales au cours des âges géologiques.

    « « Les forages de puits d’eau de Mrs MAC CLUREet de Mr Mike MARKHAM, se trouvent dans le comté de Weld, situé dans le bassin de Denver Julesburg, tirant leur eau, comme tous les autres forages environnants, de la nappe phréatique issue des collines de Laramie-Fox. Cet aquifère est composé d’une alternance de grès, d’argiles indurées, et de fines couches de charbon pour lesquels la présence de méthane est bien documentée, non seulement dans les rapports du Service Géologique du Colorado, mais aussi dans ceux de l’Association des Géologues des Montagnes Rocheuses publiés durant les trente années passées. Le ‘documentaire’ GASLAND ignore délibérément ces éléments et les rapports de la COGCC, alors que le rapport de fin de forage du puits de Mr MARKHAM indique la traversée de quatre niveaux charbonneux... ! » » Et tant Josh FOX que Mr MARKHAM qui fait ostensiblement flamber l’eau de son robinet, ignorent la très faible solubilité du méthane et autres hydrocarbures gazeux dans l’eau ... Hélas, aussi la très grande majorité des spectateurs ! Contrairement au gaz carbonique auquel les gens font inévitablement référence mentalement, car c’est à peu près le seul qu’ils voient dans leurs bouteilles d’eaux minérales...et tous ‘avalent’ le trucage comme vérité révélée...

    Le cas de Mrs Ellsworth est différent, puisque la présence de méthane thermogénique fut mis en évidence et tracé jusqu’à un forage pétrolier voisin, dont il a pu être prouvé certaine négligence caractéristique d’une petite entreprise plus avide de raccourcis ‘low cost’ que de méthodes sérieuses nécessaires à la conduite de tels forages. Cet incident a donné lieu à indemnisation des préjudices causés, à condamnation lourde de l’entreprise responsable, et à l’établissement de recommandations complémentaires relatives au traitement des demandes de permis et au suivi des forages, dont les conditions étaient jusqu’alors notoirement plus souples aux USA qu’en France, du fait de leur loi fondamentale de propriété du sous-sol totalement différente : le propriétaire en surface est aussi intégralement propriétaire du sous sol que sa propriété couvre...

    L’incident canadien a fait l’objet d’une enquête du même genre, et a montré qu’il s’agissait aussi d’un forage de puits d’eau ayant traversé des horizons tourbeux d’anciens marais remblayés, dont tout un chacun ne saurait oublier les occasionnels feux follets... brûlant le méthane biogénique... Là aussi, Josh FOX a refusé toute confrontation avec les autorités de tutelle appropriées, et les formes argumentaires qu’il avance sont toujours réfutées par les autorités scientifiques indisputables.

    « « En Mars 2010 lors du tournage de GASLAND, le directeur de la COGCC Dave NESLIN avait proposé à FOX un entretien public devant caméra pour ramener à juste valeur les incidents qu’il se proposait de filmer, mais FOX a décliné en arguant que l’Art et la Politique ne faisaient pas nécessairement bon ménage, mais que l’Art devait prévaloir... ! GASLAND fait état d’une fin de non recevoir que lui aurait opposé le ‘Ground Water Protection Council’ de l’Oklahoma à une demande d’interview au sujet de la fracturation hydraulique, mais par courrier publié du 25 Juin 2010, Mike PAKE, directeur exécutif de ce GWPG , fait savoir que personne de cet organisme n’a été formellement approché à cet égard, que ce soit par FOX ou par un représentant de la production du film. De façon similaire, FOX s’est esquivé en Mai 2011 lorsque John STOSSEL de FOX News, grande chaîne de télévision l’avait invité à venir exposer ses vues dans une émission intitulée ‘‘Who will keep the lights on’ ‘ sorte de jeu de mots signifiant aussi bien ‘Qui va veiller’ que ‘Qui garde la lumière (de la connaissance)’...

    Tout récemment, l’EPA (Environment Protection Agency) des USA, saisie par les habitants de DIMOCK du comté de Suquehanna en Pennsylvanie, village par lequel J. FOX commence sa ‘plaidoirie’, vient de déposer ses conclusions, tordant le cou aux allégations présentées dans le film. Les conclusions sont lisibles par le lien http://yosemite.epa.gov/opa/admpress.nsf/0/1A6E49D193E1007585257A46005B61AD, et pour les fanatiques de chimie, le détail des analyses se trouve sur http://www.epaosc.org/sites/7555/files/Dimock%20W1,2,3,4,5%20Compulation%20Report%202.pdf (attention : 725 pages...)

    Négliger, pardon : refuser délibérément toutes ces connaissances scientifiques et leur confrontation avec les opinions exposées dans un supposé documentaire, réduit ce dernier à une simple œuvre à caractère ‘artistique’ qui se voulait gagner un grand prix de court métrage aux Etats-Unis, fût-ce au gré de montages et artifices inadmissibles... (et non admis, puisque ce réalisateur semble maintenant banni de tels projets dans le monde cinématographique américain, qui ne supporte pas le ridicule amené par l’un des leurs !) Utiliser cette œuvre ‘artistique’ comme argument contre les gaz de schistes relève de la désinformation délibérée la plus méprisante qui soit à l’endroit des citoyens qui n’ont que peu de références et connaissances en ces matières, et il est particulièrement navrant que des parlementaires aient fait un ‘lobbying’ comme rarement vu, pour en arrêter la recherche, l’exploration, et à terme la production... imposant une triple peine au peuple de France : le maintien d’une énergie thermique chèrement importée, la perte d’un important potentiel de postes de travail non délocalisables et de qualifications diversifiées, la charge d’une part des coûts d’installations d’énergies nouvelles, puisqu’insidieusement déjà intégrée aux tarifs domestiques...

    Malheureusement, comme le dit un jour Winston Churchill, ‘‘les fausses nouvelles ont déjà fait la moitié du tour du monde lorsque la Vérité commence seulement à enfiler son pantalon’’

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    27 novembre 2012, par Georges Vallet  

    Des propos encore aberrants sans doute pour les foreurs !

    Gaz de schiste, la Pologne pionnière de l’exploration en Europe (Sciences et Avenir, nov 2012)

    « Les engins de chantier sont arrivés, sans prévenir, par un beau matin de septembre 2011, investissant les champs de betteraves sous les yeux interloqués de la population..... »

    « A la sortie du village, la plate-forme est particulièrement visible de nuit, illuminée comme un vaisseau spatial.... »

    Cela fait des économies d’énergie pour les municipalités et pour les particuliers qui n’ont pas à éclairer la nuit, c’est une petite gêne pour ceux qui pensent dormir !

    « Des exploitations environnantes, tous entendent en permanence, 24h sur 24, le bruit des pompes de forage.. ».

    Les foreurs sont sûrement contre les éoliennes car elles font du bruit !

    « Chaque opération de fracturation consomme environ 15000 m3 d’eau et il faut procéder à plusieurs opérations de ce genre. Les puits et les exploitations agricoles manqueront d’eau. »

    Des réserves d’eaux souterraines mettant des centaines d’années à se reconstituer seront utilisées si besoin !

    « Une seule petite entreprise de sécurité a embauché des salariés locaux. Deux habitants du village travaillent sur la plateforme. » Pour combien de temps ?

    « Le gaz de schiste, en Amérique, a fait baisser le prix du m3 de gaz naturel à un tiers du prix du gaz européen et la consommation est paraît-il assurée durant 35 à 65 ans. »

    C’est une catastrophe majeure car ceci sous-tend que le réchauffement climatique va s’amplifier, avec toutes ses conséquences ; déjà assuré d’une hausse moyenne de 2°C, il faut s’attendre, de ce fait, à une accélération car la hausse supplémentaire va libérer le Méthane emprisonné dans le permafrost qui dégèlera.

    De la propagande sans doute pour les foreurs !

    « En Suède un moratoire a suspendu la fracturation hydraulique, En Grande-Bretagne, on a décidé de suspendre la fracturation du fait que des forages d’exploitation ont été à l’origine des séismes de magnitude 2,3,1,5 et 9. En Allemagne on a stoppé la phase d’exploration. A l’Est, la Bulgarie et la Roumanie ont arrêté l’exploration. »

    Tous ces pays ne doivent pas avoir confiance dans leurs foreurs ! Pourquoi ne suit-on pas « notre modèle » l’Allemagne, puisqu’elle est si efficace ?

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    27 novembre 2012, par Oscar du Pont  

    Monsieur Vallet, personne ne conteste votre compétence scientifique dans le domaine où vous excellez. A condition de ne pas tenter de nous imposer une forme de savoir universel sur des sujets que vous ne connaissez visiblement pas. Opposer Science et Avenir et Wikipedia à une analyse critique et très approfondie venant de personnes qui y démontrent à la fois leur compétence technique et leur connaissance précise d’un dossier de pure propagande "anti" vous disqualifie complètement.

    Go foreurs, go ! Ce que vous nous dites nous interesse

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    28 novembre 2012, par Georges Vallet  

    Monsieur " Oscar du Pont"

    Je reprends à mon compte vos propos.

    Personne ne conteste votre compétence dans le domaine où vous excellez, à condition de ne pas tenter de nous imposer une forme de savoir sur des sujets que vous ne connaissez visiblement pas.

    J’ai déjà eu l’occasion de vous faire remarquer que nous représentions le choc de deux cultures différentes.

    Je ne mets pas en doute votre compétence dans le domaine de l’économie libérale, néo-libérale même ; cette économie de prédation de nos ressources vitales et culturelles se fissure, elle a mené et mène le monde là où nous en sommes, c’est-à-dire en pleine incertitude sur le sort de nos descendants voire de l’humanité. Cela ne semble pas vous venir à l’esprit ; après vous le déluge !

    La défense de vos amis foreurs est tout à fait dans votre ordre des choses.

    Un minimum de volonté d’acquisition de connaissances biologiques et écologiques pourrait vous amener à une autre perception de la Vie ; pourquoi la détruire, la rendre insupportable à tous ? Même ceux qui ont de l’argent ne sont pas heureux ! Le bonheur, ce n’est pas accumuler des richesses financières, c’est de vivre au contact des beautés de la Nature dans nos Pyrénées sans penser aux actions qui baissent, au contact des autres en partageant leur richesses intellectuelles !

    Par contre, je me reconnais une compétence que vous n’avez pas, ou que vous ne voulez pas reconnaître, pour apprécier la dangerosité de la face cachée de votre vision du monde, c’est-à-dire toutes les retombées redoutables : pollutions, destructions, etc. qui perturbent les conditions indispensables à la vie de nos descendants à court terme, et de l’humanité à long terme.

    Permettez -moi de vous dire que j’ai une avance sur vous dans ce domaine !

    Si j’interviens dans des sujets qui vous semblent hors du domaine de ma compétence, c’est que vous n’avez pas une vision GLOBALE de la planète comme l’écologie scientifique permet de s’en approcher.

    Par exemple, le lien entre les forages, les gaz de schistes, l’industrie, la pollution , la santé, la sécurité sociale, la politique, la violence.......est évident ; la réponse doit être abordée globalement, non en bouchant quelques trous par ci par là en suivant des spécialistes qui savent tout dans un tout petit domaine et ignorent tout des conséquences de leur acte !

    Le seul avantage de cette situation est que nous sommes absolument « incompatibles » et que nos échanges ont de beaux jours devant eux !

  • > à Georges
    28 novembre 2012, par Oscar du Pont  

    Je ne mets pas en doute votre compétence dans le domaine de l’économie libérale, néo-libérale même ; cette économie de prédation de nos ressources vitales et culturelles se fissure, elle a mené et mène le monde là où nous en sommes, c’est-à-dire en pleine incertitude sur le sort de nos descendants voire de l’humanité. Cela ne semble pas vous venir à l’esprit ; après vous le déluge !

    Vade retro Satanas, "libéral, pire néo-libéral". Tant que votre vision du monde sera aussi manichéenne, cher Monsieur Vallet, je ne suis pas sûr que nous puissions établir le début d’un dialogue. Imaginez un peu que je proclame votre expertise d’entomologiste comme inutile ou parasite ou pire prédatrice pour les mouches qui ont eu à souffrir cruellement de votre nécessaire apprentissage. Ou irions-nous alors ?

    Je ne suis qu’un modeste chef d’entreprise en effet. J ’ai tenté de créer et de développer des entreprises afin que ceux qui n’ont pas eu la chance d’être payé à vie par les impôts de leurs congénères (ça avouez que vous l’avez mérité) puissent également vivre de leur travail, sans nécessairement se croire obligés de définir du haut de leur savoir les conditions d’un monde meilleur et de les imposer grâce à leur estime d’eux-mêmes et de leurs convictions souvent plus dogmatiques que réellement factuelles. J’ai voyagé, à peu près partout dans le monde. J’ai pris bien entendu conscience des limites que le développement économique mais pas seulement, le développement démographique et le progrès social allaient devoir trouver dans celles de nos ressources naturelles. Je me suis comme beaucoup interrogé et continue à m’inquiéter bien plus souvent que vous ne semblez l’imaginer de dérives inacceptables. Mais sans jamais me laisser aller à un pessimisme mortel, au point de ne plus avoir confiance ni en l’homme ni en rien qui ne soit si on vous écoute, teinté d’un refus de toute forme de progrès. Et ceci paradoxalement au nom de la science, mais de fait, plutôt de votre vision déterministe de la science et des limites de VOS connaissances de biologiste ou d’entomologiste.

    Dans ce débat, vous avez opposé aux foreurs des arguments pitoyables. Je n’ai fait que le souligner. Je n’ai en effet, comme vous, aucune compétence dans ce domaine, mais mon a priori, à les lire, c’est qu’ils ne sont pas tous complètement idiots. Qu’ils ont accumulé de l’expérience et du savoir et qu’à ce titre, je respecte leur parole et je l’écoute afin de me faire une opinion. Elle me parait la contrepartie nécessaire de vos sinistres prophéties. Il n’est pas surprenant d’ailleurs que vous vous en preniez à moi plutôt qu’à eux pour les défendre. De peur sans doute que le débat ne tourne trop court, faute d’arguments sérieux.

    Par contre ne comptez pas sur moi pour débattre de l’importance du Gaz de shiste par rapport au déficit de la sécurité sociale. Là vous avez en effet beaucoup trop d’avance sur moi, l’innocent benêt, qui ne mesure pas les conséquences de ses actes. Mais qui pleure par contre de voir que 45000 de ses concitoyens ont encore perdu leur emploi ce mois-ci, alors que nos dirigeants après avoir rompu les digues s’efforcent de les reboucher avec leurs mains, que des théoriciens aquoibonistes de votre espèce nous expliquent que tout est foutu et qu’il faut scier la branche à laquelle nous pourrions nous raccrocher, de peur qu’elle ne tombe. Et que le seul espoir qui nous restera sera de régresser pour durer. Et que s’accumulent devant nous les gros nuages noirs de la dépression et du découragement de ceux qui pensaient que construire, leur vaudrait sinon la reconnaissance de leurs contemporains mais au moins le respect de ceux qui avaient besoin d’un abri.

    Je comprends, cher Monsieur Vallet, que vous ayez tout loisir, compte-tenu de votre position d’agrégé de l’ Université à la retraite, « de vivre au contact des beautés de la Nature dans nos Pyrénées sans penser aux actions qui baissent, au contact des autres en partageant leur richesses intellectuelles !" Je ne vous en fais aucunement le reproche. D’autant que je suis d’ accord avec vous, "ceux qui ont de l’argent ne sont pas heureux !". C’est en effet parfaitement vérifié, même si à l’évidence ceux qui n’ont rien, ne le sont guère non plus. J’oserais dire qu’ils le sont même un peu moins.

    Une raison supplémentaire pour penser que peut-être ce n’est pas exclusivement l’argent qui motive ceux qui à votre grand dam, essayent de trouver des solutions pour que notre grande barque commune ne coule pas dans des eaux fussent-elles pures et limpides. Donc, à ce point de vue, je lirai toujours avec un intérêt serein vos prévisions cataclysmiques et m’efforcerai si nécessaire de leur apporter en contrepartie, sinon ma vision de « néo-libéral-forcené- disciple-de-Hayek », au moins celle d’un praticien de l’économie d’entreprise et de la faiblesse humaine, soucieux de chercher et de proposer des voies susceptibles de nous permettre d’échapper à vos impasses.

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    27 novembre 2012, par Daniel Sango  
    Gaz de schistes : la fracture européenne

    Quelque éléments factuels et de bon sens venant de quelqu’un qui connaît la fracturation hydraulique, sur AP il y a plus d’un an

  • > Gaz de schiste, le vent tourne !
    27 novembre 2012, par peyo  

    M Vallet rapporte " des forages d’exploitation ont été à l’origine des séismes de magnitude 2,3,1,5 et 9".

    En bon scientifique M Vallet doit pouvoir nous fournir la source documentaire fiable où il a déniché ces précieuses données (différente de Science et Avenir si possible).

    Où M Vallet a-t-il trouvé un séisme de magnitude 9 qui aurait été provoqué par une fracturation hydraulique ?

    Ça surprendrait qu’on ne nous ait pas plus parlé... puisque Magnitude 9 ça se ressent à des centaines de km. Attendons sa réponse ASAP.

    nota : les séismes de magnitude inférieure à 3 ne sont pas ressentis dans la majorités des cas, même si ils peuvent être enregistrés/détectés. Ceux atteignant Magnitude 3 à 3.9 sont extrêmement fréquents, environ 50.000 par an...

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Dur, dur... durable
    Réflexions sur l’évolution des rapports de l’homme avec son environnement.
    L’homme, pendant des siècles, a suivi une bonne étoile...
    Une électricité nucléaire « sans peur et sans reproche » ?
    Pau : Square des Prémontrés
    Notre-Dame des Landes ? Des cabanes dans des arbres qui cachent la forêt.
    Les inondations de Lourdes, Sandy et nous
    Il faut sauver Zilbeti, forêt enchantée des Pyrénées !!
    Faune sauvage et route, le travail de "STOP IMPACT !"
    L’Amicale des Foreurs met les points sur les "i" !
    Il y a des priorités « prioritaires » !
    Les foreurs : Les gaz de schiste et le redressement productif !
    Notre environnement est-il entre de bonnes mains ?
    Complainte d’un foreur repenti
    Gaz de schistes : Echanges entre Corinne Lepage et les "Foreurs"
    Droit de réponse pour les blaireaux
    Gaz et huiles de schiste : N’en faisons pas une nouvelle affaire DREYFUS
    Energie : courage fuyons !
    Gaz de Schiste : Les foreurs interpellent Delphine Batho
    Un autre cumul à combattre : celui des atteintes à notre qualité de vie



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises