Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pourquoi les chiffres sur la délinquance vont encore augmenter.

lundi 26 novembre 2012 par Joël BRAUD


Dans une récente diatribe prononcée devant les députés, le Ministre de l’Intérieur, Manuel VALLS, a eu cette formule : « La délinquance c’est vous ! ». Une phrase sans aucun doute prononcée par anticipation à une évolution prévisible des chiffres de la délinquance. Mais est-ce une mauvaise nouvelle de constater que ces chiffres sont en augmentation et augmenteront encore ?

Il faut se rappeler que depuis plusieurs années maintenant, les politiques ont eu comme souci obsessionnel d’afficher une baisse de la délinquance. Celle-ci n’était pas considérée comme réelle par les professionnels mais comme reposant essentiellement sur des artifices. Au début il s’agissait de la « culture des résultats ». Elle était accompagnée de primes particulières versées aux services de sécurité qui affichaient les meilleurs résultats. Par ce moyen, elle est très vite devenue la « culture des chiffres ». Ce n’est pas la même chose parce que des effets pervers, opposés aux résultats recherchés, sont très vite apparus. Lesquels :

La pratique de la main courante. Souvent, pour des délits de moindre importance, les victimes se rendaient dans un service de police ou de gendarmerie pour déposer une plainte. Là, il leur était dit que devant l’impossibilité de retrouver les auteurs de l’infraction et le nombre grandissant de ce genre de délit, il était préférable d’enregistrer une main courante plutôt que de rédiger un procès-verbal. Or la main courante qui, il faut le souligner, n’a pas d’existence légale, permet avant tout de ne pas faire figurer dans les statistiques le délit concerné. C’est ainsi que les vols de téléphones portables ont baissé dans des proportions considérables. Ce n’est d’ailleurs pas le seul exemple.

Les faits d’initiative. Il existe des infractions au code pénal qui font des victimes et d’autre qui n’en font pas. Ainsi certaines pourront être qualifiées de réactives (réagir à une plainte) et d’autres de proactives puisqu’elles n’existent que selon l’initiative des services de sécurité. Il en va de cette dernière catégorie, des infractions sur les stupéfiants, des séjours irréguliers des étrangers, des ports d’arme par exemple. Limiter les initiatives a été un moyen souvent employé pour agir sur les chiffres de la délinquance. Il faut souligner toutefois que sur le département des Pyrénées Atlantiques, pour 2011, il avait été constaté une hausse des interpellations des usagers de produits stupéfiants et concomitamment, une baisse des procédures établies pour trafic. Autrement dit, plus il y avait de consommateurs, moins, il y avait de trafiquants. Cela pouvait sembler paradoxal, mais traduisait bien une forme de désengagement sur les enquêtes de long terme puisque mettre à jour un réseau de trafic de stupéfiant suppose un investissement bien supérieur à une simple interpellation pour détention de shit.

La déqualification de certaines infractions. Il faut le rappeler, la constitution des statistiques sur la délinquance consiste à comptabiliser les délits et les crimes (hors code de la route) ; les contraventions, infractions les moins graves, n’y figurant pas. Ainsi transformer en contraventions ce qui était autrefois un délit, a été un moyen également utilisé et principalement d’ailleurs pour les faits de dégradations volontaires. En effet la gravité des ces dégradations est caractérisée par le préjudice évalué, si le préjudice est faible il s’agit d’une contravention et inversement pour un délit. Il y a donc là une possibilité de gérer les chiffres d’une manière pas toujours objective. Auparavant, afin d’éviter une telle conséquence, toutes les dégradations devaient être comptabilisées dans la rubrique délit.

Le Ministre de l’Intérieur a donc fait savoir haut et fort que : « Le temps des combines statistiques connues de tous et dénoncées par tous était révolu ». Depuis, le mois d’octobre 2012 une hausse de la délinquance serait constatée. Alors, mauvaise nouvelle ou retour à des pratiques plus honnêtes ? Joaquin Massenet, longtemps responsable du principal syndicat policier, n’hésite pas à affirmer : « Si les Français avaient disposé des vrais chiffres sous Nicolas Sarkozy, Ministre de l’Intérieur à deux reprises, puis sous Michèle Alliot-Marie, Brice Hortefeux et Claude Guéant, ils auraient constaté que la situation était déjà très préoccupante. Nous, policiers, savons bien que les chiffres étaient destinés à prouver que la politique de sécurité était une réussite ».

Pour les politiques l’essentiel est de satisfaire l’opinion des électeurs pas forcément de se montrer efficace. Espérons que cela va changer.

Pau, le 21 novembre 2012-11-21

Par Joël BRAUD


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pourquoi les chiffres sur la délinquance vont encore augmenter.
26 novembre 2012, par le coq  

Si on autorisait le port d’armes libre comme aux USA il y aurait moins de délinquance, moins de détenus, moins d’avocats, moins de magistrats, moins de victimes qui portent appel... plus d’entreprises de pompes funèbres et de ce fait plus d’appartements à louer.N’est-ce point une bonne idée ?

  • > Pourquoi les chiffres sur la délinquance vont encore augmenter.
    26 novembre 2012, par pehache  

    Si on autorisait le port d’armes libre comme aux USA il y aurait moins de délinquance...

    Ah bon ? Les USA ont juste le taux de crimes le plus élevé des pays développés, hein...

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Il est urgent d’écrire une autre symphonie du nouveau monde !
    Affaire Alexandre Junca, un gros travail de flic.
    Suicides durables pour compétitivité et croissance durables. Est-ce soutenable ?
    De l’importance du mot
    Mariage d’amour
    De la transparence à l’opacité programmée !!!
    Multiplions les divisions !
    Le maïs peut-il nourrir l’humanité tout en protégeant la planète ?
    Jusqu’où et jusqu’à quand ?
    Partir en Suisse ?
    Pourquoi se taire ?
    Si la femme est l’avenir de l’homme, l’homme est un avenir incertain pour la femme !
    Mariage ou union pour tous ?
    Je ne discute jamais politique avec des gens qui ne font pas eux mêmes leurs confitures
    La justice fiscale (suite et fin)
    La démocratie en spectacle...ou la dernière tentation de Don king
    Histoires de famille
    « C’est un grand agrément que la diversité. L’ennui naquit un jour de l’uniformité »
    Voitures brulées la nuit de la Saint Sylvestre
    Justice fiscale



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises