Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

L’UDI : l’UDF du 21eme siècle

lundi 5 novembre 2012 par Thibault Chenevière


"J’ai eu la chance de participer au lancement de l’Union des Démocrates et Indépendants à Paris le 21 octobre dernier. Cette grande journée qui s’est déroulée à la Mutualité a été un moment fort, important, émouvant pour la grande famille centriste.

Cette réunion de famille arrivait après une longue brouille du Centre en France. Un éclatement, une fracture qui nous avait amenés à nous diviser, à nous recroqueviller et, en fin de compte, à presque disparaitre de la vie politique française.

Il faut se rappeler de l’histoire de cette grande famille de la vie politique française. Récemment, elle a donné à la France un Président de la République avec Valérie Giscard d’Estaing, la première Présidente du Parlement Européen avec Simone Veil, des nombreuses réformes qui ont modernisé notre pays (droit de femme, ivg, majorité à 18 ans, divorce par consentement mutuel, création de l’ancêtre de l’Euro avec l’Ecu...).

Avec Jean-Louis Borloo, le grenelle de l’environnement a enfin marqué la prise de conscience de notre pays vis-à-vis de notre environnement et de la nécessité de construite une économie plus respectueuse de notre écosystème. Enfin, le plan de rénovation urbaine a permis de rénover et relancer des quartiers qui étaient devenus une honte pour la République et un enfer pour leurs habitants.

Malgré ce bilan, politiquement, cette famille est passée de plus de 200 Députés en 1993 à une trentaine lors des dernières élections législatives.

Il était temps que l’intérêt général soit à nouveau la matrice des Centristes. Je crois qu’avec le lancement de l’UDI et l’élection de son premier Président Jean-Louis Borloo, nous sommes sur la bonne voie.

L’UDI, c’est aujourd’hui la réunion de 7 familles politiques, la constitution de groupes parlementaires à l’Assemblée nationale et au Sénat, des Députés européens, des élus locaux sur l’ensemble du territoire national. C’est également un positionnement politique clair au Centre droit et la possibilité de nouer des Alliances avec l’UMP. Enfin, ce sont des valeurs profondes sur la nécessité de construire une Europe fédérale où la France sera plus grande et l’Europe plus forte pour peser et redevenir une terre d’innovation et de progrès social. C’est aussi notre volonté de faire de l’Europe et de la France les champions du monde du développement durable. Non pas parce ce que c’est à la mode mais parce que c’est une nécessité si nous ne voulons pas laisser à nos enfants une dette définitive...

Nous, centristes, nous avons un chantier immense au niveau national et dans notre Département des Pyrénées Atlantiques. Ensemble, nous pouvons et pourrons le réaliser et participer à la relance de nos territoires.

Vive l’UDI !"


- par Thibault Chenevière


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> L’UDI : l’UDF du 21eme siècle
8 novembre 2012, par Maximo  

...cette grande famille de la vie politique française. Récemment, elle a donné à la France un Président de la République avec Valérie Giscard d’Estaing, (...) (droit de femme, ivg, majorité à 18 ans, divorce par consentement mutuel, création de l’ancêtre de l’Euro avec l’Ecu...)
C’est marrant de lire ça sous la plume de quelqu’un qui est né vers les années 82, 84 ? Tout ce qui est énuméré là, c’est le Giscard des années 74 à 76... C’est à dire que ce récent a tout de même déjà 40 ans !

> L’UDI : l’UDF du 21eme siècle
6 novembre 2012, par Max  

Si la bonne voie, c’est soutenir Urieta aux prochaines élections municipales... smiley

> L’UDI : l’UDF du 21eme siècle
5 novembre 2012, par Daniel Sango  

Quel blabla superficiel !

Monsieur Chenevière, construire un parti politique ne veut pas dire rassembler les intérêts personnels de quelques politiciens professionnels, prêts à tout pour être ré élus.

L’histoire de l’UDF est tout à fait édifiante et vous n’avez pas l’air de la connaître.

Enfin quand on veut participer à la vie politique, il est indispansable de faire progresser le débat démocratique local, il faut par des explications claires montrer ce qui n’est pas satisfaisant et SURTOUT FAIRE DES PROPOSITIONS CLAIRES. Ceci permettra un vrai progrès démocratique.

En Béarn, ce débat est très faible pour ne pas dire nul. Commencez donc par étudier sérieusement les dossiers locaux et montrez d’abord que vous avez des propositions sérieuses.

> L’UDI : l’UDF du 21eme siècle
5 novembre 2012, par le coq  

Enfin un "one man chaud"... La France attend de voir "le poussin sortant d’une coquille vide" ! Une première. Lisant que déjà il sait ce qu’il faut faire pour le meilleur des mondes, nul doute qu’il sort de la poule aux oeufs d’or. Il faut bien rêver un peu quand il ne reste rien d’autre à faire.

  • > L’UDI : l’UDF du 21eme siècle
    5 novembre 2012, par Paolo  
    Avec "Valérie" Giscard d’Estaing, pour sûr que la famille cherche à s’agrandir... A moins que ce ne soit le jeu des 7 familles (politiques) ? Personnellement je serais moins "dur" que les autres car même si on reste dans l’intention et qu’il n’y a rien de concret dans ce genre de discours bien politisé, on ne peut occulter une vision certes naïve mais quand même un brin exaltée de la politique (si on peut être exalté en étant au centre javascript :emoticon(’ smiley’) L’avenir nous dira si l’UDI aura un rôle à jouer mais personnellement j’ai toujours eu du mal avec les appellations trompeuses comme :
    -  "centristes", quand on est au centre droit ou, pire, quand on sait que les Longuet / Madelin / Léotard et autres De Villiers siégeaient à l’UDF aux côtés du CDS (ça ne doit pas trop vous parler mais c’est comme si vous siégiez aux côtés de Mélenchon à l’Assemblée)
    -  "humanistes" : un terme très prisé par ces "centristes" mais dont le sens réel reste éloigné de certaines familles clairement affichés comme "conservatrices" (je n’invente rien, il suffit d’aller voir les composantes qui appartiennent à l’UDI et lire leur descriptif, dont certaines qui ont clairement affiché leur soutien a des candidats du parti de Dupont-Aignan). Bref, le "centre" (droit) se demande pourquoi il est réduit à peau de chagrin, pleure sur son passé, honnit le français moyen toujours bipolaire, mais ne se pose pas trop de question existentielle alors qu’il cherche visiblement à rassembler des sensibilités très (trop ?) différentes. De Mendès-France à Dupont-Aignan : à vouloir dispenser des antibiotiques à spectre large, quelle chance de victoire ?

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    L’avis de Gibus.
    Justice sociale, le mensonge mortel
    Soutien ?
    Remettez-en une couche.
    "Traité budgétaire européen" : Pas d’accord avec Nathalie Chabanne
    Pau - Parking relais : l’échec total
    A la Patrie, les grands hommes reconnaissants.
    Mais où sont nos modèles d’antan ?
    Il en va des mots...



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises