Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Sortons de notre lit !

lundi 29 octobre 2012 par Philippe Guilhemsans


Au moment où le gave de Pau déborde et mêle ses eaux à d’autres affluents, la réunion débat sur les infrastructures, organisée mercredi 17 octobre, à la CCI Pau-Béarn en la présence de son président ainsi que du rédacteur en chef du groupe Pyrénées Presse, fut fort intéressante. Merci à Patrick De Stampa et à Jean Marziou pour avoir eu cette initiative.

Elle a illustré la nécessité d’unir les forces du Béarn et de la Bigorre, pour bâtir une métropole s’ouvrant sur l’Espagne.

La mondialisation n’a fait qu’accentuer l’accélération de la métropolisation, par l’intensification des échanges grâce aux réseaux constitués par des conurbations équipées d’infrastructures sans cesse plus performantes. Nos amis du Pays Basque, surfant sur l’attractivité des littoraux, ont une belle carte à jouer dans cette dynamique mondiale.

Quant à nous, Béarnais, Bigourdans, de notre volonté commune, peut naître une véritable métropole verte, à partir du triangle Tarbes - Lourdes - Pau. Une métropole concentre les activités, facteurs de richesses et d’emplois.

Nos territoires seraient propices à l’élaboration d’une métropolisation s’inscrivant dans le développement durable. Nos atouts, déjà actuels, [cadre de vie - environnement, présence d’acteurs économiques de poids (Total, Turboméca, Alsthom), le tourisme, etc. une vie sociale riche], dans un schéma d’aménagement du territoire, tenant compte des erreurs du passé (à l’échelle locale et internationale) nous permettraient de créer une métropole du XXIe siècle.

Nous sommes à une croisée des chemins. Serons-nous les habiller des moyens de communication moderne (LGV, 2ème route Oloron-Lescar...), pour répondre à la nécessité de dynamiser notre territoire par un réseau de communication performant ?

Pour atteindre cette ambition d’une métropole BB (Béarn-Bigorre), il est nécessaire de prendre conscience, que dans la crise mondiale que nous vivons, seuls les dossiers défendus avec opiniâtreté et unité seront regardés, et au mieux, étudiés, par les instances gouvernementales et européennes.

Seuls les dossiers s’inscrivant dans le cadre de la dynamique de réseaux mondiaux ont une chance d’aboutir, et pour cela, l’effet taille est primordial : quel poids peut avoir Pau seule face à aux métropoles bordelaise, toulousaine ou du BAB côte basque en pleine expansion ?

Car l’élaboration de ces réseaux accentue la concurrence et pour cela faut-il être correctement équipé...

Alors peut-on laisser nos politiques aux responsabilités encore plus grandes dans ces temps difficiles, se laisser « enfumer » par un lobby constitué de personnes défendant des intérêts privés (la route oui, mais pas chez moi...) et de dogmatiques ne privilégiant qu’un des piliers du développement durable ? Et de ce fait, ils déséquilibrent son architecture générale au service du bien commun.

Avec les premiers, dont on peut partager l’embarras, des solutions techniques peuvent être trouvées. Avec les seconds...

Alors peut-on laisser nos élus dans le cumul de leurs soucis (une loi voulue par une large majorité de citoyens pourrait -peut-être bientôt- les soulager...), ignorer leur priorité absolue : préparer l’avenir ?

Nous avons tous à l’égard de nos anciens, un devoir de mémoire.

Nous avons à rendre hommage aux pionniers de Lacq et de Turbo.

Nous avons à nous rappeler que les chemins de Saint Jacques traversent les Pyrénées et qu’au Moyen Age, on savait déjà paver une ville.

Il nous faut une autre ambition pour les générations à venir.

Espérons que les efforts entrepris pour créer des emplois, synonymes de richesses, soient relayés par une ambition collective portée par nos élus.

Espérons qu’un comité de pilotage réactif et efficace puisse voir, rapidement, le jour (dans notre mille-feuille administratif, il semblerait qu’il y ait déjà un « embryon »), et que par un ricochet de notre Gave en colère, qui a dû charrier de l‘eau bénite, du pied de la grotte, au pied de la présidence du Conseil Général, et de la Mairie de Pau, des gouttes "transsubstantiationnelles", touchant nos responsables, puissent contribuer à en faire plus que des messagers, des bâtisseurs de l’union des forces vives, dans le courant de la mondialisation.

 - Par Philippe Guilhemsans

Crédit photo : AK



[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Sortons de notre lit !
31 octobre 2012, par Autochtone palois  

Ah la CCI ! On fait une réunion entre soi pour s’auto-confirmer que les bons choix sont ceux que l’on a faits, et on appelle ça un débat !

Peut-être que des membres de BAP ont-ils porté la contradiction à ceux de la CCI ?

En tout cas il ressort du compte-rendu que l’idéologie bétonneuse a la vie dure, quitte à tuer ce qui fait un bonne partie de la vie d’un pays comme le Béarn et ses coteaux, au prétexte de créer un "maillage structurant" de routes désenclaveuses.

Ces gens ne sont pas sortis de leur petit monde régional et en sont encore à nous faire croire qu’une nouvelle route entre Poey-de-Lescar et Oloron va "sauver" des activités industrielles qui n’ont ni besoin de cette route, ni besoin d’eux pour trouver des clients.

> Sortons de notre lit !
30 octobre 2012, par Larouture  

Faire des infrastructures une priorité pour figurer parmi les gagnants de la mondialisation est une chose.

Ne pas faire en même temps la promotion des mesures qui permettraient de contenir la dispersion des activités et de l’habitat que toute nouvelle infrastructure engendre, n’est pas acceptable. Surtout en 2012.

Dans ces conditions la référence au développement durable est une façade.

J’ai aussi assisté à la réunion. Je n’ai pas entendu une seule fois la problématique de l’étalement urbain. Même si l’échangeur de Morlaàs est souhaitable que va-t-il se passer du point de vue de l’étalement urbain ? Idem pour la Pau-Oloron. Ce n’est sans doute pas le problème de la CCI (encore que... vue les leçons qu’elle donne sur le sujet) mais il faudra bien que quelqu’un le traite aussi. Les solutions ne sont pas simples mais elles sont connues.

D’autre part, dans ce débat sur les infrastructures, il y a beaucoup de « passagers clandestins ». Toutes les activités qui réclament ces infrastructures ne sont pas confrontées à la mondialisation. Je dirais même qu’elles sont majoritaires au sein de la CCI.

Promouvoir des projets d’aménagement du territoire sans s’assurer qu’ils profiteraient d’abord à l’économie productive et non à l’économie résidentielle, surtout dans une période où notre pays croule sous des déficits en tous genres, ne me parait pas correct.

Voila au moins deux raisons qui me font douter de la légitimité de la CCI pour porter ces projets.

> Sortons de notre lit !
29 octobre 2012, par Daniel Sango  

La non communication entre Tarbes et Pau est dénoncée depuis des decennies. Et n’accusons pas le découpage administratif, tout est possible et a toujours été possible.

Mais nos élus et la CCI ne font strictement rien. Le problème des deux aéroports en est la caricature absolue. Le contribuable paiera.

Pour la LGV ou la Pau Oloron, tout a déjà été dit et redit mille fois. Je vous conseille d’aller à Lourdes, c’est la voie la plus réaliste pour exaucer vos voeux.

  • > Sortons de notre lit !
    29 octobre 2012, par Rêveur des villes  
    Pau a des atouts exceptionnels (économiques, génographiques...) Les difficultés de la ville sont dûes uniquement sa classe politique qui a dillapidé l’argent public tant qu’elle a pu.

  • > Sortons de notre lit !
    29 octobre 2012, par Rêveur des villes  
    Sur la LGV, que leurs discours soient dûs à l’ignorance ou au désir de se faire bien voir du bon peuple, le résultat est une réflexion de qualité 0 sur l’avenir de Pau et du Béarn.

  • > Sortons de notre lit !
    1 novembre 2012, par HB  
    Analysons cette situation sous l’angle du "dutch desease" et vous verrez que ce gaspillage peut y trouver une grande partie de son explication ( ?)

  • > Sortons de notre lit !
    29 octobre 2012, par le coq  

    Bla bla...mais la conférence était intéressante pour 2014 et ça continue...

       
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Il est urgent d’écrire une autre symphonie du nouveau monde !
    Affaire Alexandre Junca, un gros travail de flic.
    Suicides durables pour compétitivité et croissance durables. Est-ce soutenable ?
    De l’importance du mot
    Mariage d’amour
    De la transparence à l’opacité programmée !!!
    Multiplions les divisions !
    Le maïs peut-il nourrir l’humanité tout en protégeant la planète ?
    Jusqu’où et jusqu’à quand ?
    Partir en Suisse ?
    Pourquoi se taire ?
    Si la femme est l’avenir de l’homme, l’homme est un avenir incertain pour la femme !
    Mariage ou union pour tous ?
    Je ne discute jamais politique avec des gens qui ne font pas eux mêmes leurs confitures
    La justice fiscale (suite et fin)
    La démocratie en spectacle...ou la dernière tentation de Don king
    Histoires de famille
    « C’est un grand agrément que la diversité. L’ennui naquit un jour de l’uniformité »
    Voitures brulées la nuit de la Saint Sylvestre
    Justice fiscale



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises