Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Palais des Pyrénées...

dimanche 6 mai 2007


... un début difficile pour certains.


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Palais des Pyrénées...
17 mai 2007, par jeune palois  
en réponse à la photo

 smiley un oeil derrière l’objectif en quête permanente de médisance qui ferait mieux d’adopter les principes de son exemple Sarkozy "mieux vaut agir que médire".

  • > Palais des Pyrénées...
    17 mai 2007, par Bernard Boutin  

    Tu as tout à fait raison, jeune palois. Il ne faut que souhaiter le succés du Palais des Pyrénées mais cette boutique qui ferme déjà met le doigt sur les difficultés de démarrage du Palais.

    La faute à qui ?

    Aux commercants ? A la municipalité qui année après année s’est acharnée à tuer le petit commerce au centre ville avec notamment tout ces centres commerciaux qui se sont développés en périphérie, cette piétonnisation faîte sans grande organisation, ces Halles qui sont d’un autre temps ?

    Oui, il faut que le Palais des Pyrénées soit un succés pour la ville d’abord et pour les commerçants ensuite.

    Quand "à mieux vaut agir que médire" A@P en est bien conscient. Le jour venu, nous ferons des propositions concrêtes.

  • > Palais des Pyrénées...
    19 mai 2007, par Jean-Denis Bégat  

    Pour être un peu objectif, l’échec de Stefanel est sans doute dû à... Stefanel. Cette enseigne possède quelques boutiques en France et elles ne sont pas très florissantes. Un problème de positionnement marketing et des clients qui n’adhèrent pas à leur offre. Une copie industrielle à revoir en somme. Mais rassurez-vous, une autre enseigne a déjà signé...

    Quant aux loyers, prohibitifs ? Tout dépend du compte d’exploitation. Mais il est certain qu’un indépendant n’y retrouvera certainement pas son investissement. Mais n’est-ce pas le cas de beaucoup de galeries ?

    Quoi qu’il en soit, je souhaite tout le meilleur à ce Palais. Pau en a besoin. Avec des bars et des cafés autour, cela serait encore mieux...

  • > Palais des Pyrénées...
    18 mai 2007, par Jerlau  

    Pour compléter la réponse de Bernard on pourrait dire que communiquer n’est pas agir. Depuis des années l’action majeure du politique etpas seulement à Pau est la communicaion pour assurer la reélection.

    A Pau on voit le ravage de ce mode d’action. Le Palais des Pyrénées a complété la liste des projets communiquants (PBC, Médiathèque, FiPau,...). Mais en pire. Un projet piétonnier intéresse a priori davantage les petites boutiques, personnalisées, pour inciter le client flaneur et le centre ville de Pau semble fait pour cela (Chateau, Pyrénées, Casino, Parc...). Mais on a commencé dans la préciptiation par l’installation de grandes enseignes (FNAC...) qui ont ouvert dans les pires conditions ; chantiers, accès difficile, donc moins de clients. Une grande enseigne peut résister. Ont-elles obtenu des compensations par ailleurrs ? Certainement. Mais on a fait surtout cela pour sauver les apparences d’un chantier mal parti.

    Et de fait on a fortement obéré le futur de ce centre piétonnier qui ne sera difficilement (dans 10 ans ?) dans ces conditions un succès commercial. Va-t-on flaner dans un coin marqué par de grandes enseignes ? Il y a suffisamment d’autres endroits où on les trouve.

    C’est là qu’on voit l’impact négatif de ces processus implacables liés à la fausse communication. On cherche par la communication à effacer un échec et on lance un nouveau projet pour cela. C’est l’échappatoire perpétuel par la communication.

    Et on va de désastre en désastre.....

    C’est l’image qu’on peut avoir de l’action municipale à Pau et pourtant chaque fois on peut dire que l’équipe municipale en place lance ces projets avec volonté et avec coeur.

    C’est ce qu’on appelle tomber de Charybde en Scylla et en voulant bien faire.

    Comment sortir de cet engrenage ?

  • > Palais des Pyrénées...
    11 mai 2007, par Francine Dehail  
    Palais des Pyrénées

    On brade à tout va dans les boutiques du Palais des Pyrénées. - 50% !!! Il faut dire que les loyers sont tellement prohibitifs que l’on peut les comprendre. Mais, c’est réellement inquiétant. smiley

    > Palais des Pyrénées...
    7 mai 2007, par Autochtone palois  

    Seulement -50 % ?

  • > Palais des Pyrénées...
    21 mai 2007, par Autochtone palois  

    La photo n’est plus à jour ! Je viens de passer devant la boutique qui affiche maintenant - 70 %. Mais où allons-nous ? Ce n’est plus une braderie, c’est une liquidation.

    Qu’en pensent nos experts es-marketing ?

  • > Palais des Pyrénées...
    22 mai 2007, par Jean-Denis Bégat  
    Je ne connais pas précisément le dossier, mais effectivement lorsque la société doit récupérer le moindre euro, toutes les méthodes sont possibles. Tant que le seuil de revente à perte n’est pas atteint. Et avec les coeff appliqués au textile, un -100% est encore possible. Ce qui restera sera peut-être même vendu aux enchères !?

  • > Palais des Pyrénées...
    22 mai 2007, par jerlau  

    Et quand ça ne gagne pas, ça débarrasse !

    Finalement Jean Denis, pour augmenter le nombre de touristes à Pau, il suffit de transformer les commerçants en touristes ; la magasin, sur le trottoir, dans un parapluie, 1 heure de vente ! Moins de frais, (pas d’Edf...), des prix,... Succès garanti !Le souk, quoi ! Pau c’est déjà l’Afrique, les trous dans les rues.

    On aurait "Pau l’Africaine", c’est-il pas mieux que le rêve. Des palmiers, des trous dqns les rues et un souk, terrible.

  • > Palais des Pyrénées...
    22 mai 2007, par Jean-Denis Begat  
    Bernard, tes remarques dépassent parfois mon niveau de compréhension intellectuelle... Je ne vois donc pas bien le rapport avec le sujet... Une entreprise disparait. Elle essaie de récupérer un maximum de "cash-flow" en rognant sa marge. C’est le principe des promos ou des soldes. Ce qui est vendu n’est plus à vendre... même si la vision n’est qu’à court terme. Mais comme c’est le cas ici, tout cela me semble bien cohérent. Mais le commerce est une affaire de pros et il est difficile d’être bon dans tous les domaines...

  • > Palais des Pyrénées...
    17 janvier 2008, par oeildarchi  
    La partie réservée aux piétons devrait être couverte, en cas de pluie cela fait automatiquement plus de monde en circulation à l’abri et ceux qui accompagnent sans acheter pourraient attendre les autres sur des bancs, sous des palmiers. Pau n’est pas réputée pour son beau ciel bleu malgré la chanson "Beth Ceu de Pau". Ensuite on aurait pu laisser plus de place à la restauration aux quatre extrémités du passage par exemple et non en un seul point comme "La Brioche Dorée". Quant au pourtour du palais, ça reste négligé non ?

  • > Palais des Pyrénées...
    17 janvier 2008, par pehache  

    J’ai entendu dire qu’il n’avait pas été possible de faire un passage couvert pour des raisons de sécurité (accès des pompiers avec la grande échelle pour les tours).

    Par ailleurs, ce passage est en réalité une voie publique.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Arpenteurs sans limites n°185 : un petit tarpé, vers 18 heures, at Tarbes zentrum
    Arpenteurs sans limites n°184 : La mer n’était pas là, alors on a regardé la Terre
    Arpenteurs sans limites n°183 :les pèlerins marquent le pas à Lourdes
    Arpenteurs sans limites n°182 : les rues d’Arudy sont douces l’après midi
    Arpenteurs sans limites n°181 : coups de freins dans les virages, Louvie Juzon
    Arpenteurs sans limites n°180 : pourrir jeune ou mourir vieux à Lembeye
    Arpenteurs sans limites n°179 :Tango Sède, mignon quartier tarbais
    Arpenteurs sans limites n°178 : la passegiata (un dimanche aprêm sur le boulevard)
    Arpenteurs sans limites n°177 : the last pilgrim in Lourdes senza papa
    Arpenteurs sans limites n°176 : Cauterets (village) sous la neige
    Arpenteurs sans limites n°175 : a dada(ïste) sur les sculptures d’ Eduardo Chillida
    Arpenteurs sans limites n°174 : un vertigineux petit tour à Pau
    Arpenteurs sans limites n°173 : animus anima : les poupettes à papi
    Arpenteurs sans limites n°172 : les petits bouchons de Liège, années quarante
    Arpenteurs sans limites n°171 : Marciac sans chapiteau ni zizique
    Arpenteurs sans limites n°170 : ça tourne rond à Oloron
    Arpenteurs sans limites n°169 : je gére, j’erre, Gers, aujourd’hui comme hier
    Arpenteurs sans limites n°168 : Pau lux (et poil à gratter)
    Arpenteurs sans limites n°167 : Tarbes, par petites touches (3)
    Arpenteurs sans limites n°166 : Cauterets vaisseau de belles pierres (partie 2)



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises