Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Tarbes - Un Musée pas comme les autres !

lundi 26 novembre 2012 par Bernard Boutin


Il n’est pas nécessaire d’être une grande métropole régionale pour héberger un musée à vocation internationale. A Tarbes, le "Musée des Hussards" est indiscutablement une réussite qui va faire venir de loin de nombreux passionnés européens d’histoire et d’uniformes militaires. Les hussards ne sont pas une épopée franco-française mais bien un "corps" à part, présent dans de nombreuses armées européennes du XIXè et XXè siècle.

Le musée Massey, situé au beau milieu du très beau jardin Massey (dont le parc Beaumont pourrait s’inspirer) est le premier musée labellisé « musée de France » à consacrer une collection d’art et d’histoire sur les hussards, ce corps d’armée de cavalerie légère aux origines hongroises qui a fait la renommée de Tarbes.
 
Le parcours muséographique, constitué de séquences historiques, invite le visiteur à remonter de manière chronologique l’histoire des hussards en France et dans le monde et à découvrir les uniformes reflétant la mode et le rayonnement de ces militaires sur trois siècles à travers l’histoire des guerres et des conquêtes.
 
150 mannequins sont présentés, alternant uniformes complets, bustes, pièces d’habillement ou d’équipement d’une richesse.
 
Beaucoup de son, d’image, de video permettent de se replonger dans une période où l’apparat était une constante dans la vie militaire. Le cadre lui-même est le musée Massey complément rénové pour l’occasion.

A ceux qui voudraient creuser le thème des Hussards sous la période napoléonienne, l’écrivain, Arturo Perez Reverte, a écrit un excellent livre "Le Hussard" dont on peut recommander la lecture*.

Beaucoup parlent du renouveau de Tarbes, le "Musée des Hussards" en est indiscutablement un symbole. A voir et revoir.

- par Bernard Boutin

- crédit photo : Bernard Boutin
- renseignements pratiques : http://www.tarbes.fr/gp/Le-musee-Massey/107/0
- *Présentation éditeur : http://www.coindeslecteurs.com
Andalousie, 1808.
Les troupes napoléoniennes entrées en Espagne viennent de subir un cuisant revers à Bailén. Joseph Bonaparte n’est pas encore sur le trône et la résistance des Espagnols à l’armée française s’organise. Frédéric Glüntz, un jeune Alsacien, et son ami Michel de Bourmont, tous deux officiers du 4e régiment de hussards, rêvent de gloire et d’héroïsme.
Ils sont là pour vaincre l’ennemi, certes, mais aussi pour propager au nom de l’Empereur les idées nouvelles issues de la Révolution française. Persuadés d’apporter le progrès à un pays arriéré, vivant sous le joug de la monarchie et de l’Eglise, ils ne peuvent comprendre qu’en face d’eux se dressent une armée décidée à défendre son indépendance jusqu’au dernier soldat et un peuple prêt à mourir pour sa terre.
Dans le feu de la bataille tant désirée, l’ivresse du sang et de la mort aura raison des idéaux des deux jeunes gens, et des honneurs tant attendus ne restera qu’un atroce voyage au bout de la nuit...
Au début du roman (les deux premiers tiers en fait), on voit de jeunes officiers, beaux et impeccables, richement vêtus et montés, avides de gloire et attendant avec passion leur première bataille. Ils n’ont pas peur de mourir mais seulement de ne pas gagner la gloire à laquelle ils aspirent !...


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Tarbes - Un Musée pas comme les autres !
17 décembre 2012, par Rêveur des villes  

J’ai vu le bâtiment du musée... magnifiquement rénové. Merci à Trémège et son équipe, mais d’abord et surtout à... Massey lui-même, bienfaiteur qui a tout acheté, fait construire et tout donné à la ville de Tarbes, y compris de l’argent pour entretenir le parc !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jardin_Massey

Au passage, à l’attention de pehache, j’ai vu le nouveau marché Brauhauban et j’ai trouvé cela réussi. Ca a plus de gueule en vrai que sur les photos, mais c’est une question de goûts et de couleurs.

La mairie est également un bâtiment remarquable avec son grand escalier, sa façade et toiture d’une propreté parfaite et ses fenêtres neuves. (à Pau, on en est encore au simple vitrage...)

Le parc de l’Echez et le caminadour, chemin des berges de l’adour avec de multiples équipements sportifs (au moins 3 fois comme à Billère), un parcours de kayak (eh oui...) sont également réussis, à mon sens.

> Tarbes - Un Musée pas comme les autres !
26 novembre 2012, par Larouture  

La culture est-elle vraiment une priorité dans le projet du Grand Pau ? Je ne pense pas.

  • > Tarbes - Un Musée pas comme les autres !
    26 novembre 2012, par Rêveur des villes  

    Je n’ai pas vu ce musée, mais il me paraît intéressant par son caractère spécifique, en lien avec la ville. On ne peut pas trouver le même ailleurs....

    De la culture à Pau ? Oui, il y en a trop et pas assez...

    une médiathèque démesurée et ruineuse à l’époque d’internet, un centre culturel à Billère, transféré à l’agglo et en rénovation pour un coût de 10 M€ (une somme importante, à tort ou à raison, je ne sais pas).

    un musée sur l’histoire du pétrole : Elf Aquitaine, les techniques de forage serait approprié, mais cela n’a sans doute jamais éfleuré l’esprit de nos édiles. un peu de culture scientifique ne ferait pas de mal. Toulouse a son parc de vulgarisation sur la fusée Ariane. Je crois qu’il y a ou qu’il est prévu un musée de l’aviation. A Pau, nos édiles n’ont pas le niveau pour penser à un musée scientifique.

    Quant au projet de grand auditorium pour Gourou Bayrou, il était désastreux car ruineux alors qu’il existe une très belle salle à BEaumont, de 550 places + le Zénith.

  • > Tarbes - Un Musée pas comme les autres !
    27 novembre 2012, par Hélène Lafon  
    Je l’ai visité et j’y ai vu l’histoire de la première armée européenne, une armée dont les soldats se sont souvent retrouvés face à face. Point de vue qui peut sembler paradoxal. Mais à travers les pays, les hussards avaient des missions identiques, entre autre, celle de combattre les révoltes et tentatives de révolution internes.

  • > Tarbes - Un Musée pas comme les autres !
    27 novembre 2012, par peyo  

    " De la culture à Pau ? Oui, il y en a trop et pas assez "

    Encore faudrait-il savoir ce que culture signifie...

    Pau cherche à faire comme les grands ("deuxième ville d’Aquitaine" comme insiste la pub de la mairie) mais se disperse au fil des années et des saisons sur une multitude de mini-projets à teneur culturelle : le château, Bernadotte, l’aviation , Henri IV, le cheval, les villégiatures, le Boulevard et la vue sur les Pyrénées, le sport , la ville anglaise, l’identité béarnaise et le folklore occitan, la verdure et la ville fleurie, le Palais Beaumont, les tombes du cimetière, le musée, le pyrénéisme, les 4.000( !) associations sportives et culturelles .

    A trop courir après les "emblèmes" en référence au passé glorieux que la ville aurait connu la communication se fait surtout incompréhensible. Avec une confusion fâcheuse entre ville et agglo, leurs représentants respectifs, qui n’arrange rien.

    Sans rire “Pau sera la Florence du 3e millénaire“ disait André Labarrère. Il y a encore de l’espoir, puisque le 3ème millénaire va courir encore 987 années...

  • > Tarbes - Un Musée pas comme les autres !
    27 novembre 2012, par Rêveur des villes  

    Parmi ce que vous citez, la ville ferait mieux, à mon avis, de se concentrer sur :

    1) le Bd des Pyrénées (combien de gens disent "Pau, c’est le Bd des Pyrénées [et en-dehors de cela, rien de particulier]". Aménagement et paysage remodelé.

    2) + le château à proximité : monument historique incontournable et bien conu

    3) le pétrole (et oui...) Total est à Pau ce que Airbus est à Toulouse, mais beaucoup beaucoup moins connu, pourtant le niveau scientifique est le même.

    Culture à prendre ici dans le sens "précision", "qualité", "unicité" de la ville. Le reste est généralement utile (en-dehors des excès ruineux, notamment dans le sport pro et la médiathèque) mais commun aux autres villes.

    Les manifestations "béarnaises" populaires en tant que capitale du Béarn, qui plaisent à beaucoup de monde. IL s’agit de "fêtes locales" qui ne participent pas à l’image de la ville au niveau national.

    Bernadotte, l’aviation, le côté ville anglaise, le cheval, le pyrénéisme : ne pas l’effacer, mais pas la peine de mettre l’accent là-dessus. Le festival du cinéma et le GP peuvent également être remis en question...

    Quant à Labarrère, il a été lors de la deuxième partie de son règne, un des pires maires qui aient pu exister.

  • > Tarbes - Un Musée pas comme les autres !
    27 novembre 2012, par Rêveur des villes  

    Pour préciser :

    1) Bd des Pyrénées : culture géographique, avec une grande et belle table d’orientation assortie de commentaires : ex Pic du Midi de Bigorre : observatoire scientifique... etc Raconter les Pyrénées sur cette fresque / table d’orientation.

    2) château : culture historique. Fresque explicative place de la déportation.

    3) Total : culture scientifique. Un musée à l’instar de l’excellent musée des sciences de Londres (évidemment pas sur la même surface !).

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Tarbes - La Halle Brauhauban rénovée
    Les Pyrénées et la laine : une histoire séculaire
    Les miracles, il n’y a pas qu’à Lourdes !
    Tarbes : Repas solidaire sur le thème "De l’utopie nait le progrès"
    Le développement économique du « Grand Tarbes »
    Lourdes se prépare à la visite du pape



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises