Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Arpenteurs sans limites n°159 : Tarbes, par petites touches... (partie 1)

lundi 15 octobre 2012 par AK Pô


Pour satisfaire la curiosité qui les motive et les berzingue, les arpenteurs sont allés déambuler à pinces dans la préfecture des Hautes Pyrénées, sous prétexte également de vérifier que, contrairement à Pau selon certains, le commerce s’y portait comme un charme, et qu’il n’y avait pas de boutiques fermées...

Tarbes est en pleine mutation , tant par la rocade (2x2 voies) en cours de réalisation ( de Bordères sur Echez à Ibos, la liaison vers Lourdes - 2x2 voies- étant quasiment achevée jusqu’à Adé), l’aménagement des anciennes usines de l’Arsenal en espaces ludiques (bowling, CGR...), par la création de zones industrielles (ZAC des Pyrénées à Ibos) dans lesquelles se déplacent des entreprises locales (pour un fort pourcentage déjà existantes sur la cité), bref Tarbes se démène, ou plutôt, se bouge les fesses.

La mixité sociale qui compose cette ville (beaucoup de jeunesse en grappes) la rend simple et attrayante, pas bourge pour deux ronds, mais son centre ville reste assez limité.Dans les deux rues parallèles qui composent l’"hyper centre" commerçant ( rues Brauhauban et maréchal Foch), des commerces sont bel et bien fermés. Comme, finalement, dans toutes les villes moyennes. Moralité : le commerce ne se porte pas mieux à Tarbes qu’à Pau, de visu et toutes proportions gardées ( Tarbes intra muros 45000 hab, Pau 85000).

Cette ville reste attractive et s’explore par petites touches, motif suffisant pour les arpenteurs à continuer leurs petites vadrouilles...

-par AK Pô

14 10 12


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Arpenteurs sans limites n°159 : Tarbes, par petites touches... (partie 1)
31 octobre 2012, par Rêveur des villes  

Akpo : "Dans les deux rues parallèles qui composent l’"hyper centre" commerçant ( rues Brauhauban et maréchal Foch), des commerces sont bel et bien fermés. Comme, finalement, dans toutes les villes moyennes. Moralité : le commerce ne se porte pas mieux à Tarbes qu’à Pau, de visu".

On ne voit vraiment pas les mêmes choses... Je n’ai vu AUCUNE boutique fermée dans les 2 rues les plus commerçantes, que vous citez. Uniquement qqes emplacements vides dans des recoins semblables à la galerie Joffre.

Il me semble néanmoins qu’à Pau, avec la rénovation du quartier Joffre, le nombre de boutiques fermées soit en régression dans ce secteur. Enfin, nombre d’emplacements de boutiques sont occupés par des agences immobilières, en nombre ahurissant dans tout le centre et même au-delà, par rapport à Tarbes ou Toulouse par exemple.

Les photos sont bien. A mon avis, avec des commentaires, ce serait encore mieux.

  • > Arpenteurs sans limites n°159 : Tarbes, par petites touches... (partie 1)
    31 octobre 2012, par Rêveur des villes  

    Lorsque la 2x2 voies sera achevée entre Tarbes et Lourdes, et avec un plus un aéroport entre les 2, on pourra presque considérer que les 2 villes ne font qu’un. Bagnères est très proche également, reliée par une bonne route à Tarbes.

    On parle, ici, de rapprochement souhaitable entre Pau, Tarbes et Lourdes mais la réalité est plutôt celle de Pau d’un côté et Tarbes-Lourdes-Bagnères de l’autre. Il existe par ailleurs une identité "Hautes Pyrénées", définie par un territoire particulier : la "haute montagne".

    Pau est entre 2... mais a néanmoins des atouts exceptionnels. Si elle n’avait pas dillapidé des fortunes...

    Orthez espère se retrouver au centre du département avec une LGV (qu’elle peut néamoins attendre longtemps !) et il existe entre Pau et Oloron l’obstacle naturel des côteaux de Jurançon qui coûteraient un tunnel à 200 M€ et le risque de transformer la vallée d’Aspe en couloir à camions.

  • > Arpenteurs sans limites n°159 : Tarbes, par petites touches... (partie 1)
    31 octobre 2012, par Rêveur des villes  
    Un autre signe qui montre à quel point Tarbes est tournée vers les Pyrénées : le nombre de ponts sur l’autoroute entre Tarbes d’un côté et Bagnères-Lourdes de l’autre. Je veux pas dire de conneries, mais je crois qu’il y en a 13 ou 14. On pourrait presque dire que c’est trop !

  • > Arpenteurs sans limites n°159 : Tarbes, par petites touches... (partie 1)
    31 octobre 2012, par Rêveur des villes  

    Il existe une différence entre Tarbes et Pau au niveau du discours des politiques.

    A Pau, nos édiles mentent sur ce qu’apporte le sport pro à la ville et sur les grands projets. "Le stade de kayak et le complexe de pelote peuvent être des atouts formidables" (MLC) et j’en passe, tout cela pour ne pas désavouer les politiques en place qui ont voté ces projets. MLC, de Stampa et consors qui "se battent" pour le barreau LGV MdM-Pau.

    A Tarbes (comme dans bien d’autres endroits) il n’y a pas ces grands discours mensongers.

    Une rocade à 2x2 voies côté Ouest de Tarbes, je ne sais pas si cela se justifie mais celle de Pau ne me paraît pas vraiment à la hauteur, notamment côté Sud Est avec des feux, la traversée d’un passage à niveau...

    Une chose qui a été râtée à Tarbes par contre, je trouve, c’est la place Verdun avec ses pavés en granit non plats sur lesquels on se tord les chevilles, et sans grande allure, même si la fontaine est bien. C’était la précédente municipalité de gauche...

  • > Arpenteurs sans limites n°159 : Tarbes, par petites touches... (partie 1)
    31 octobre 2012, par AK Pô  

    le point cardinal primordial( ou le centre de gravité) du triangle Tarbes Pau Lourdes est Soumoulou. Quelques amis à moi, dinky et toys, y attendent pour la Toussaint quelques investisseurs chinois ( Dans les cultures traditionnelles chinoises, d’Extrême-Orient ou certaines cultures d’Asie centrale, le centre - ou le milieu - est considéré comme un 5e point cardinal.).

    Alors, les prospectives pour 2030, vous les trouverez baignant dans un bol de riz blanc comme neige -baguettes fournies-, en 2013. 500 000 habitants en février 2013 à Soumoulou city, chauffage aux pets de dragons et tous aux champs en mars pour les semailles.

    L’avenir sourit (jaune) aux audacieux fédéralistes !

    Enfin, tant qu’on se marre ...

  • > Arpenteurs sans limites n°159 : Tarbes, par petites touches... (partie 1)
    31 octobre 2012, par AK Pô  

    Rêveur des Villes : On ne voit vraiment pas les mêmes choses... Je n’ai vu AUCUNE boutique fermée dans les 2 rues les plus commerçantes, que vous citez. Uniquement qqes emplacements vides dans des recoins semblables à la galerie Joffre..

    Bon, je ne cherche pas la bagarre, mais votre mauvaise foi m’oblige ! Donc, je suis allé placer sur le site suivant une dizaine de photos concernant ces deux rues (je n’ai pas triché, mais je n’ai pas non plus tout pris -je me balade, j’aime les jolies choses- concernant les boutiques en carafe).

    Excusez-moi du peu. Merci néanmoins d’apprécier ces photos faites (+ ou -) pour A&P (la suite paraît cette semaine, pour info !).

    Sans rancune !

    lien : le petit karouge illustré

    Merci Pehache !

  • > Arpenteurs sans limites n°159 : Tarbes, par petites touches... (partie 1)
    20 octobre 2012, par Hélène Lafon  

    Merci pour ces photos réalistes du Tarbes 2012.

    Merci pour le commentaire qui les introduit et qui lui aussi est vrai et nuancé... Vivement la suite.

       
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Arpenteurs sans limites n°185 : un petit tarpé, vers 18 heures, at Tarbes zentrum
    Arpenteurs sans limites n°184 : La mer n’était pas là, alors on a regardé la Terre
    Arpenteurs sans limites n°183 :les pèlerins marquent le pas à Lourdes
    Arpenteurs sans limites n°182 : les rues d’Arudy sont douces l’après midi
    Arpenteurs sans limites n°181 : coups de freins dans les virages, Louvie Juzon
    Arpenteurs sans limites n°180 : pourrir jeune ou mourir vieux à Lembeye
    Arpenteurs sans limites n°179 :Tango Sède, mignon quartier tarbais
    Arpenteurs sans limites n°178 : la passegiata (un dimanche aprêm sur le boulevard)
    Arpenteurs sans limites n°177 : the last pilgrim in Lourdes senza papa
    Arpenteurs sans limites n°176 : Cauterets (village) sous la neige
    Arpenteurs sans limites n°175 : a dada(ïste) sur les sculptures d’ Eduardo Chillida
    Arpenteurs sans limites n°174 : un vertigineux petit tour à Pau
    Arpenteurs sans limites n°173 : animus anima : les poupettes à papi
    Arpenteurs sans limites n°172 : les petits bouchons de Liège, années quarante
    Arpenteurs sans limites n°171 : Marciac sans chapiteau ni zizique
    Arpenteurs sans limites n°170 : ça tourne rond à Oloron
    Arpenteurs sans limites n°169 : je gére, j’erre, Gers, aujourd’hui comme hier
    Arpenteurs sans limites n°168 : Pau lux (et poil à gratter)
    Arpenteurs sans limites n°167 : Tarbes, par petites touches (3)
    Arpenteurs sans limites n°166 : Cauterets vaisseau de belles pierres (partie 2)



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises