Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !

lundi 17 septembre 2012 par Bernard Boutin


Pour de multiples raisons, on serait tenté de dire que dans le projet de la "Ferme du Goût" de la ville de Pau, "on a mis la charrue avant les bœufs" et que l’on est revenu aux anciennes pratiques municipales...

La municipalité paloise a lancé en septembre 2010 sa "Ferme du Goût". Le montant initial attribué à ce projet était de 600.000 euros pour créer un lieu qui de par "sa structure et sa vocation est propice à un travail mené « de la graine au déchet » et à la sensibilisation autour du thème du « cycle de vie ». Un lieu qui se situe résolument au cœur d’un réseau d’acteurs, d’institutions et d’organismes variés, afin de proposer une vision intégrée des enjeux sociaux, économiques et environnementaux." Un lieu où "Les ateliers poursuivent un objectif essentiel de mixité des publics accueillis, qui se décline principalement sous trois formes : sociale, culturelle et générationnelle.*"
 
Nous voilà bien partis. Vous êtes perplexe. La suite, avec le préambule de la charte éthique permet d’y voir plus clair : "La Ferme du Goût est une structure développée par la Mairie de Pau visant à favoriser la rencontre et l’échange autour du goût et de la cuisine, ainsi que l’acquisition de savoirs et de savoir-faire. Inscrite dans une démarche de développement durable, la Ferme du Goût valorise l’acte alimentaire, dont dépend pour partie la santé, mais également les modes de production agricole, la qualité de l’environnement et de la vie sociale. Résolument conçu dans un esprit de convivialité et d’ouverture, ce lieu est mis à la disposition de tout groupe porteur d’un projet répondant aux principes éthiques et pédagogiques du lieu.
 
La présente charte a pour objectif d’affirmer les principes directeurs du projet et de contribuer au développement d’une vision commune des intervenants et des utilisateurs du lieu."  
 
Depuis ces grands élans lyriques et conceptuels, le conseil municipal a voté, le 20 octobre 2011, "l’avant-projet définitif" avec des frais se montant à 1.030.080 euros. Les 600.000 euros du projet initial sont oubliés ! (voir pièce jointe - Conseil Municipal : Avant-projet)
 
Le conseil municipal a ensuite inscrit 250.000 euros au budget 2012 pour le début des travaux** et donné son feu vert le 9 février à Madame la Maire pour demander un permis de construire (voir pièce jointe - Conseil Municipal : Permis de construire).
 
Le 28 juin, le projet est revenu sur la table de nos élus qui ont entériné un nouveau plan de financement de 1.365.000 euros (voir pièce jointe - Conseil Municipal : Plan de financement). Toujours plus : 600.000 euros, puis 1.030.080, puis 1.365.000...
 
Outre le fait que sur le fond, on puisse se demander si une telle ferme a sa place dans les missions de la Maire de Pau, les chiffres grimpent à toute vitesse et, comme toujours, nulle part il n’est fait référence aux frais de fonctionnement, ni allusion aux personnels (qualifications nécessaires et nombre) qu’il faudra affecter. On dépense aujourd’hui, on ne sait pas bien ce que cela coûtera demain...
 
Ce n’est pas fini. Le 27 juin, aux Ateliers de la Cité, la chargée de mission "Ferme du Goût", Mme Wast répond aux questions des participants. Extraits du compte rendu (voir pièce jointe : Ateliers de la Cité) :
 
➭ Quel est son financement ?
Réponse : Pour l’investissement, il y a plusieurs partenaires financiers (Conseil Général, ADEME, Conseil Régional, Agglomération Pau-Pyrénées, Fondation du Patrimoine, et possiblement le Fonds National pour l’Aménagement et le Développement du Territoire).
Pour le fonctionnement, le budget n’est pas encore complètement défini. Nous allons répondre à des appels à projet (de l’Agence Régionale de Santé ou de la Direction Régionale de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt par exemple), aller chercher du mécénat (auprès des Mutuelles par exemple), et également faire rentrer des recettes de fonctionnement via les activités grand public et éco-touristiques (que nous mènerons en partenariat avec l’Office du Tourisme et le Palais Beaumont).
 
➭ Vous êtes-vous inspirés de ce qui se passe ailleurs en France ?
Réponse : Nous n’avons pas trouvé de structures fonctionnant sur le même modèle, mais effectivement nous nous sommes inspirés de projets menés partout en France autour du goût, de l’agriculture de proximité ou de la cuisine."
 
Le financement n’est pas bouclé, le fonctionnement n’est pas "défini". Il ne peut pas l’être car "on" ne sait pas trop ce qu’on va faire de cette ferme...
 
"Cerise sur le gâteau" (bonne expression dans le contexte de "la Ferme du goût"), un appel d’offre, Marché Public n°12-156043, en date du 1er août était lancé (voir pièce jointe - AO : évaluation globale du projet). Son objectif : réaliser une mission "d’évaluation globale du projet de Ferme du Goût, aide à la création d’outils d’évaluation, intervention dans le cadre de la formation des intervenants relais".
 
Un appel d’offre pour une "évaluation globale du projet" qui est peut-être la recherche désespérée d’idées et/ou d’arguments aptes à débloquer des financements extérieurs et y voir plus clair sur l’utilisation future du site.
 
Pour un peu, et pour de multiples raisons, on serait tenté de dire que dans cette affaire, "on a mis la charrue avant les bœufs" et que l’on est revenu aux anciennes pratiques municipales...

 

Documents liés
  1 AOÛT - AO : ÉVALUATION GLOBALE DU PROJET
PDF - 197.7 ko
  20 OCTOBRE 2011 - CONSEIL MUNICIPAL : AVANT-PROJET
PDF - 110.7 ko
  27 JUIN 2012 - ATELIER DE LA CITÉ
PDF - 241.8 ko
  28 JUIN 2012 - CONSEIL MUNICIPAL : PLAN DE FIANANCEMENT
PDF - 103.2 ko
  9 FÉVRIER 2012 - CONSEIL MUNICIPAL : PERMIS DE CONSTRUIRE
PDF - 110.2 ko
  SEPT 2010 - FERME DU GOÛT : PRÉSENTATION GÉNÉRALE
PDF - 7.6 Mo
 

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
17 septembre 2012, par Georges  

Plutôt que cette FERME DU GOÜT, dont seul est clair le projet de réhabilitation du bâtiment, (et dont le coût semble énorme pour réunir quelques associations et Amaps) pourquoi ne pas faire une UP du Goût du type de celles crées par Michel Onfray dont voici la « quatrième de couverture » :

L’Université Populaire du Goût d’Argentan créée par Michel Onfray en octobre 2006. Lors d’une discussion avec le responsable des “Jardins dans la ville”, jardin de réinsertion sociale d’Argentan, du gâchis qu’il constate sur les légumes invendus car les gens ne savent pas les cuisiner, Michel Onfray a eu l’idée de créer une université populaire du goût à Argentan comme il existait une université populaire à Caen. D’autres personnes viendront se joindre à l’aventure en apportant leur talent dans des disciplines aussi diverses que la gastronomie, les vins, la musique etc... (...)

Son principe L’université populaire du goût d’Argentan « propose aux gens de toutes conditions d’apprendre à retrouver le goût des choses », pour que la grande cuisine ne soit plus réservée aux plus riches. Son principe : décliner les légumes cultivés aux “Jardins” en recettes gastronomiques, par un grand chef invité. Une série d’autres séminaires se sont petit à petit greffés sur l’université du goût : “goûters philo” avec les enfants, musique, cinéma, histoire des légumes. Car cuisiner ou partager un plat, c’est aussi retrouver de la convivialité et du lien social.
-  Entrée libre et gratuite, sans réservation -

La Municipalité devrait examiner le fonctionnement d’une telle organisation avant de réinventer l’utopie.

> Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
17 septembre 2012, par L’ OURS du Bois  

l’un des but de la ferme du gout est de donner une structure et un lieu d’accueil aux AMAP, réaliser un circuit court entre le producteur et le consommateur.

A plus ou moins long terme, remplacer le carré des producteurs, et les commerçant sédentaires des halles, et, y compris le bio du foirail

ne restera que, super marché (U, Casino, leclerc...)

le recrutement se fera sur les étals des halles, propriété de la mairie......

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par pehache  

    Votre scénario catastrophe n’a aucune chance de se produire, l’Ours.

    Vu le côté totalement nébuleux du truc, la "ferme du goût" va bien évidemment être un flop complet.

    Il n’y a donc rien à craindre. Juste 2 ou 3 M€ de balancés dans la nature, la routine quoi...

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par L’ OURS du Bois  

    je ne parierais pas un"kopeck" dixit MLC, sur un avenir différent.

    j’espère de tout cœur me tromper, mais ce n’est pas ce que j’ai discerné dans la présentation au conseil de quartier.... smiley smiley

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par pehache  

    Au mieux il y aura 2 pelés et 3 tondus qui s’échangeront 4 cageots de carottes par semaine... Rien à voir avec les volumes des halles.

    Ceci dit, les systèmes de type AMAP ont parfaitement le droit de "vivre", je ne vois pas pourquoi il faudrait il faudrait les décourager pour privilégier les marchés. Les deux peuvent cohabiter.

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par L’ OURS du Bois  
    Les deux peuvent cohabiter. quand même pas.... mais ne pas privilégier l’un, qui est une manière de vivre au détriment d’un autre qui est plus, de la proposition de choix,(et le choix d’un achat de chaque jour au grès de ses envies).

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par pehache  

    Si vous aimez le marché, pas de problème allez-y... Moi-même j’y vais régulièrement.

    Et si d’autres aiment le système des AMAP, ils ont droit aussi, non ?

    Et si la mairie voulait créer une structure pour les AMAP où serait le problème ? La mairie met bien des structures à disposition pour les marchés (avec redevance certes, mais je ne pense pas que les redevances couvrent les frais !). Donc si vous cherchez des un truc privilégié c’est plutôt le marché pour l’instant.

    (sans rire l’Ours, il faut vraiment faire des efforts pour décrypter votre prose, parfois...)

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par L’ OURS du Bois  
    ce que j’aurais aimé, dans cette maison du gout, que l’on y mélange pas, le commerce avec le gout. que la découverte des gouts, retour au légumes oubliés , comme les nèfles, les crosnes, ou les bas morceaux en boucherie, là, c’est bien. créer une structure pour les AMAP, , y pas de problèmes, on pourrais aussi mettre en place des structures pour les cueillettes, ou les sels, ou les castors..... ( sans rire, j’ai choisi de vivre en ville près des halles, ça me ferais mal au ventre qu’elles disparaissent)

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par AK Pô  
    vous reprendrez bien un peu de maïs, très cher !

    Pauvre Nounours des Villes ! Hier, avec ma copine, nous sommes allés ramasser des mûres dans les haies pendant une petite heure : quatre grands pots de confiture (2 kgs de mûres), pas d’éraflures notables ni de serpents à sonnette dans les bosquets. S’il en reste, nous irons ramasser du sureau pour faire un petit vin liquoreux (une autre copine nous a passé la recette)... sans parler de la bouteille de Chouchenn rapportée de vacances ! Je sens que je vais faire des jaloux, Chinette ! smiley

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par pehache  

    L’Ours aime les halles donc c’est bien si la mairie s’occupe des halles.

    L’Ours n’est pas intéressé par les AMAP, donc c’est pas bien si la mairie s’occupe des AMAP

    J’ai tout compris ?

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par L’ OURS du Bois  
    une AMAP a 1 365 000€ ça fait cher la fane de radis surtout quand c’est les miens smiley smiley smiley

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    18 septembre 2012, par pehache  

    Bon l’Ours, vous pourriez arrêter de vous contredire de post en post ???

    Plus haut vous disiez que la ferme du goût devait être entre "un lieu d’accueil pour les AMAP". Moi je n’en sais rien mais si vous le dites... Je n’ai pas non plus d’avis sur le fait qu’un lieu d’accueil pour les AMAP serait utile ou pas. Mais ce dont je suis je sûr :

    1) "un lieu d’accueil pour les AMAP" ce n’est pas une "AMAP 1.365.000€", donc arrêter de déformer les faits et de faire de la désinformation.

    2) on a bien compris que votre critique des AMAP est motivé avant tout par le fait que cela pourrait faire du tort (selon vous) empiéter sur les marchés classiques et vous perturber dans vos petites habitudes. Bref, ne faites pas semblant de vous intéresser à l’intérêt général quand en réalité c’est votre intérêt personnel qui s’exprime.

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    18 septembre 2012, par L’ OURS du Bois  

    "un lieu d’accueil pour les AMAP". ce n’est pas moi qui le dit

    c’est ce que je regrette

    pour le budget, en dehors de cette activité, (les AMAP) rien a l’horizon !!!

    le principe d’une AMAP, ce n’est pas d’être aidé par des subventions

    les commerces n’ont pas de subventions( a ce que je sache

    oui, je défend l’avenir des halles en marché central oui, je défend l’avenir d’un centre ville, agréable, cohérent oui je m’interroge sur le devenir de la ville (dans son ensemble) non je ne fait pas de désinformation car je ne suis chargé d’aucune information, oui j’exprime mes sentiment, même si comme le dit AK , je suis bien trop réactif. non je ne répondrais plus a vos remarques SALUT§ !!!!

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    18 septembre 2012, par pehache  

    le principe d’une AMAP, ce n’est pas d’être aidé par des subventions les commerces n’ont pas de subventions( a ce que je sache

    Eh bien vous savez mal. Le loyer ridiculement faible demandé par la mairie depuis toujours pour un étal aux halles, correspond de fait à une subvention déguisée.

    Vous parlez du marché des halles et vous ne connaissez pas le dossier ?

    non je ne fait pas de désinformation

    Quand vous dites à propos de la ferme du goût qu’il s’agit d’une "AMAP à 1365000€", c’est de la désinformation.

    car je ne suis chargé d’aucune information

    Vous êtes conseiller de quartier et vous en faites assez souvent état ici-même, quand ça vous arrange pour donner du crédit à votre discours.

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par L’ OURS du Bois  

    L’Ours aime les halles donc c’est bien si la mairie s’occupe des halles.

    ça serait bien SIla mairie avançais sur le projet des halles....

    un projet GLOBAL dont la moitié a déjà été abandonné  smiley smiley smiley

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    18 septembre 2012, par HB  
    "Et si la mairie voulait créer une structure pour les AMAP où serait le problème" : il existe déjà de nombreuses AMAP dans la ville et l’agglo qui permettent aux habitants de retrouver chaque semaine près de chez eux les producteurs avec lesquels ils ont passé un contrat. Il ne me semble pas qu’elles nécessitent un centre particulier au coeur de Pau. Les propos de certains me laisseraient croire que certains voudraient les voir disparaitre. Ce printemps un projet de loi projetant de les fiscaliser a même été déposé. Quand j’ai lu les noms des auteurs de ce projet de loi, j’ai été effaré du double discours. (pour ceux qui ne le savent pas, une AMAP ne reçoit aucun argent puisqu’il s’agit d’une vente directe d’un producteur à un consommateur)

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par pehache  

    Attention BB ! Le goût est une valeur de gauche. Critiquer la ferme du goût c’est donc être de l’anti-gauche : paysaa va encore se fâcher.

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par paysaa  
    Commentaire de très mauvais goût PH....

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par Georges  
    Un peu école primaire, mais du bagout avec un zest de mauvais goût ...

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par le coq  

    Une enquête de la cour des comptes ne serait pas inutile afin de savoir où passe l’argent. Un scandale de plus à Pau. A quand les citoyens dans la rue pour réagir contre un tel gaspillage des deniers publics ? Le temps des palabres est passé.

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    La cour des comptes n’a jamais rien dit de la gestion paloise, tout au plus, dernièrement a t-elle fait remarqué que les clubs de sport pro coûtaient cher. Il n’y a pas grand-chose à en attendre, si ce n’est rien.

    Il y a encore des centaines de rues à refaire, des impôts trop élevés etc mais MLC choisit de faire une ferme du goût... Elle voulait aussi faire une maison du cheval à 5 M€ mais c’est rendue compte que ça passerait mal...

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par tnt  

    Magnifique projet visionnaire, stratégique et structurant que le monde entier nous envie. On pourra y déguster, le soir à la veillée, des châtaignes (bio) grillées.

    Quid des études et projets de la mandature disparus dans les sables mouvants ?

  • > Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    17 septembre 2012, par tnt  
    Le projet est-il visible quelque part, comment peut-on se faire une idée de ce qui sera matériellement à disposition des publics ?

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Concours d’éloquence : le Lauréat
    Les surprises du covoiturage à partir de Pau
    Surprenante MIAL : Cube d’acier à l’extérieur, cocon à l’intérieur !
    Pau - Rencontre avec Marie Carrega, directrice du réseau des médiathèques
    Pau - Noël avant l’heure à la Médiathèque André Labarrère
    Pas d’autophobie, s’il vous plait !
    Pau : Des poules de la place royale à la blancheur de la place Clemenceau
    Pau - Trafic low-cost et ville universitaire
    Pau - "Mais, vos élus sont-ils aveugles ?"
    Pauvres cyclistes
    Pau - Parc Beaumont : Bonjour tristesse !
    Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    Attractivité de Pau et de son agglo. entre 1975 et 2009 : Bien pâle !
    Pau - De qui se moque-t-on ?
    Pau, ta porte s’ouvre bien mal !
    Encore jeunes et déjà éloquents !
    Pau - La rue Carrérot qui fait déborder le vase
    Le blog de Jean Marc Morandini revient sur "Midi en France" actuellement à Pau
    "Pau, Porte des Pyrénées" : Communication ou Information municipale
    Pau Porte des Pyrénées : La vache, le coeur et l’Ossau



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises