Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

"Ne jamais remettre au lendemain..." *

lundi 10 septembre 2012 par Hélène Lafon


Quand on a des convictions politiques « de gauche », quand on a toujours voté à gauche (tel est mon cas), le reniement par les élus sénateurs et députés socialistes, de leur engagement à ne plus cumuler de mandats est ressenti comme une trahison. Même si l’engagement n’a été pris « que » devant leur parti et sa secrétaire. J’irais plus loin, ces agissements sont une trahison de notre République.

Je n’énumérais pas les arguments qui montrent la nocivité du cumul des mandats à la française. Tous ont été évoqués dans les nombreux articles mis en ligne par A@P. Je me conterais de rappeler, comme notre Président vient de le faire, que la France connaît une crise majeure. Plus que jamais, donc, un seul mandat quel qu’il soit, suffit à remplir la vie d’un représentant de la nation. Députés et sénateurs ont été élus pour travailler, avant tout, au redressement de la France. C’est ce qui a guidé l’électeur lorsqu’il a mis son bulletin dans l’urne.

Tous les arguments que les cumulards avancent pour se maintenir dans ce statut, sont contestables. Le plus fréquent, attendre une loi, est ahurissant... C’est un argument digne d’un monarque absolu. La voteront-ils cette loi ? Non, non, on ne leur demande pas de s’engager à le faire. On connaît la valeur qu’ils accordent à la parole donnée ! Mais on leur conseille de dénombrer les propositions de loi sur le sujet qui n’ont pas abouti** !

Dans notre Béarn, c’est la position prise par nos trois élus qui cumulent au moins deux mandats électifs : Martine Lignières-Cassou, Députée-maire de Pau, David Habib, Député-maire de Mourenx et Georges Labazée, Sénateur et Président du Conseil Général des Pyrénées Atlantiques.

Leurs déclarations dans la presse locale***, montrent une évolution dans leur approche de la situation. A travers elles, on comprend qu’un pas, un très petit pas, a été franchi : ils envisagent un avenir de non cumulards. Ils réfléchissent au mandat qu’ils « lâcheront » : le local ou le national ?

Alors, parce que l’heure est grave, je vais me permettre de leur donner un conseil...

Madame, messieurs, pourquoi remettre au lendemain ce que vous pouvez faire aujourd’hui ?

Rendez, dès aujourd’hui, un service à votre parti mais surtout à votre ville et département. Démissionnez de votre mandat de maire ou président de l’assemblée départementale. La majorité que vous avez dans ces assemblées n’en sera pas remise en cause... Un élu avec la même étiquette que vous, vous succédera et il poursuivra les actions entreprises.

En sera-t-il de même en 2014 ?

- par Hélène Lafon

* ’’Ne jamais remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même’’. Le secret de "sa" réussite pour l’inventeur de l’électricité, Benjamin Franklin (1706-1790).

** Rapport d’information N° 365 établi, début 2012, par Messieurs Labazée et Buffet, sénateurs (page 40).

*** Articles de la Républiques des Pyrénées du 5 septembre 2012 et de Sud Ouest du 3 septembre 2012


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> "Ne jamais remettre au lendemain..." *
10 septembre 2012, par le coq  

Heureusement que cet engagement est d’origine SOCIALISTE ! Je vois la "guerre civique" si un tel programme venait de la droite !! Ce que je retiens par une application réelle de ce principe c’est l’économie de dépenses publiques faite. Tout le monde sait que mettre en place "un pouvoir" c’est déterminer un budget à charge des citoyens pour en justifier le besoin. Il y en a assez des gaspillages en tous genres (médiathèques, sport, associations, les rond-points les niches) qui permettent de ponctionner les citoyens. Hollande veut faire payer tous les citoyens mais demande t-on aux élus de soumettre à un commissaire aux comptes hors des partis de justifier la pertinence des dépenses engagées ? On sait que personne n’est responsable, c’est une honte. Payez et taisez-vous sinon j’augmente les prélèvements ! Ils sont tous d’accord, tous menteurs, tous malhonnêtes dans le sens large. Surtout aucun contrôle sur les frais et autres subventions "discrètes".

> "Ne jamais remettre au lendemain..." *
10 septembre 2012, par paysaa  

"Quand on a des convictions politiques de gauche , quand on a toujours voté à gauche" comme vous le prétendez on ne se fourvoie pas aux côtés de personnes qui se conduisent au quotidien comme des ennemis de la gauche...

  • > "Ne jamais remettre au lendemain..." *
    10 septembre 2012, par pehache  

    Laissez tomber paysaa, ça dépasse l’entendement et les capacités de traitement de vos 2 neurones (celui de droite et celui de gauche).

    Au fait de quelle gauche parlez-vous au juste ? De la gauche caviar qui construit un stade d’eaux vives 3 fois plus cher que celui de Sydney ?

  • > "Ne jamais remettre au lendemain..." *
    10 septembre 2012, par paysaa  

    Ma gauche à moi ce n’est pas celle d’un parti, d’un bout de carton, de beaux discours ou de "savants" calculs..

    Ma gauche à moi c’est d’essayer constamment d’être et de faire de gauche...

    Ma gauche à moi c’est d’abord le quotidien des gens qui m’entourent et dans ce quotidien là, le principal problème c’est très loin d’être le cumul des mandats, capito !...

    Personnellement je suis contre ce cumul sous certaines conditions mais je ne vais pas pour autant faire un caprice d’intello en oubliant l’essentiel.

    C’est ça aussi être de gauche, ne pas se tromper de combat !

    Et puis vous savez qu’ils vous disent mes deux neurones ???...

  • > "Ne jamais remettre au lendemain..." *
    10 septembre 2012, par pehache  

    Ma gauche à moi ce n’est pas celle d’un parti, d’un bout de carton, de beaux discours ou de "savants" calculs.. Ma gauche à moi c’est d’essayer constamment d’être et de faire de gauche...

    Jusque là c’est assez tautologique comme discours.

    Ma gauche à moi c’est d’abord le quotidien des gens qui m’entourent...

    Ca alors, c’est ce que je dis depuis longtemps : le quotidien plutôt que les paillettes !

    ...et dans ce quotidien là, le principal problème c’est très loin d’être le cumul des mandats, capito !...

    On est bien d’accord, paysaa : pour celui qui a faim, la démocratie c’est un gadget. Et ensuite ?

    Personnellement je suis contre ce cumul sous certaines conditions mais je ne vais pas pour autant faire un caprice d’intello en oubliant l’essentiel. C’est ça aussi être de gauche, ne pas se tromper de combat !

    Votre problème est assez clair, paysaa : la question du cumul des mandats n’est pas un problème de gauche ou de droite. Mais comme vous ne pensez qu’en termes de gauche et de droite, vous n’arrivez à faire rentrer ce sujet dans aucune case.

    Et puis vous savez qu’ils vous disent mes deux neurones ???...

    Ca dépend... Ils sont connectés l’un à l’autre, ou pas ?

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Mille-feuille à la crème pépère
    Mille milliards de sabords, allons-nous bientôt faire de la politique ?
    Harlem, désir de morale ?
    Immoralité, opacité, impunité
    Décadence morale
    Changeons de politiques !
    Suivre son panache blanc ?
    Mains propres
    Non cumul : Martine Lignières Cassou et Nathalie Chabanne, les autruches béarnaises ?
    Argent et politique : Dédicace à Messieurs Braud & Sango.
    Non cumul des mandats : Pour un référendum, s’il le faut...
    Dix-huit pour cent
    Eloge de la lenteur
    Désarroi des politiques.
    Le changement c’est maintenant !
    A l’Ouest rien de nouveau...
    Cumul des mandats, faudra-t-il passer par un référendum ?
    « Pacte », vous avez dit « Pacte » ?
    C’est au pied du mur, que l’on voit le maçon...
    Le Pen, Labarrère, un détail de l’histoire.



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises