Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Bravo Tony !

lundi 6 août 2012 par Jean Paul Penot


Bravo Tony !

Je ne devrais pas vous tutoyer, Tony. Mais ce n’est pas le signataire de ces lignes qui s’adresse à toi, mais tous les gens de la région qui te considèrent comme leur frère après cette belle victoire.

Ce n’est pas seulement une victoire sur tes concurrents, même si elle te vaut d’être le premier athlète français à avoir gagné trois médailles d’or dans une seule discipline. C’est une victoire sur toi-même après la déception de Pékin. Et surtout elle est remarquable par ce qu’elle suppose de détermination, de ténacité, de maîtrise. C’est en cela qu’elle est exemplaire. Avec un temps de 97’’06, gagner une seconde sur le premier des suivants du bassin de Lee Valley, cela peut paraître infime. Mais c’est énorme de maîtrise et il t’a fallu faire tout le parcours sans aucune pénalité.

Pour te faire sourire et faire mesurer le chemin à parcourir, laisse-moi raconter trois anecdotes de néophyte. Lors de mon premier essai de canoë sur le gave d’Oloron, j’étais tout fier de n’avoir pas encore chaviré lorsqu’un arbre barrant une partie du cours du gave s’est présenté juste après m’être retourné pour voir mes compagnons. En pagayant pour atteindre la partie libre, je constate qu’un barrage était masqué par l’arbre et que je n’étais pas en bonne position pour descendre la chute. Le canoë s’est renversé et je me suis retrouvé sous lui, avec une jambe prise dans une des deux sangles pour caler les genoux. Le courant était fort (c’était la fonte des neiges) et plus j’essayais de lutter contre lui, de sortir la tête de l’eau et de retourner l’embarcation, plus je m’épuisais. Un moment difficile...

Une autre occasion m’a été offerte, ainsi qu’à tout le personnel de l’Université et aux étudiants de Pau lors de l’inauguration du stade d’eaux vives. Avec un Estanguet à la barre et 5 autres participants sur l’embarcation, on est tranquille. Mais c’est tout de même du sport et les rochers arrivent vite ! J’essaie un canoë monospace et là c’est autre chose. Le courant m’entraîne dans une zone morte. Un étudiant se porte à mon secours pour me remettre au fil de l’eau mais arrive en pleine vitesse et la pointe de son kayak me casse une côte...

Une dernière anecdote, cette fois sur le gave de Pau. J’avais oublié combien l’équilibre est précaire sur un tel esquif et dans le premier rapide je n’en menais pas large. Mais petit à petit la confiance est venue et le plaisir de filer entre les rochers en bondissant de vague en vague est venu. Il en était de même pour les autres participants, presque tous étudiants (étrangers, pour la plupart). Et lorsqu’ est apparu l’endroit où nous devions débarquer, nous aurions tous aimé que le parcourt se prolongeât un peu plus. Nous ne quittions pas les canoës. Patrice, ton frère et entraîneur, s’est énervé de notre lenteur à débarquer et m’a propulsé sur la rive boueuse. Peut-être avait-il vu un danger ou une difficulté. En tous cas, il n’avait pas mesuré sa force. Et cela m’a amené à songer aux regrets que peut avoir tout enseignant ou tout entraîneur ou tout parent après un moment d’agacement. Même quand on a dépensé des trésors de patience, il faudrait en dispenser encore...

Cela m’amène à associer Aldric et Patrice (et toute l’équipe autour de toi) à ta belle victoire. Les étudiants de l’UPPA ne mesurent pas la chance qu’ils ont de les avoir pour les initier à ce beau sport (et aussi par ailleurs de pouvoir se frotter à beaucoup d’autres).

Mais c’est toute la ville qui aura cœur à te fêter Tony !

Dernière remarque. Je crois que tu n’as pas répugné à t’engager pour faire partie du conseil municipal. Ce n’était guère compatible avec ta détermination de conquérir cette médaille d’or et bien des championnats. D’avoir tenté de participer est aussi exemplaire : il n’est pas de citoyen qui puisse prétendre rester par essence en dehors des affaires de la cité. Cela aussi est une leçon pour chacun de nous à un moment où tant de Français se détournent de la vie politique et de la chose publique.

Jean-Paul Penot

crédit photo : l’Express et afp.com/Olivier Morin


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Bravo Tony !
22 août 2012, par Jean Paul Penot  

Comme bien souvent Pehache a raison.

Et l’on peut subodorer qu’il envisage de lancer une souscription pour qu’AP finance l’envoi d’ un envoyé spécial à Rio afin que l’on ait à chaud les confidences des athlètes. Mais je m’en garderai bien...

Au delà de l’hommage mérité à un homme d’exception, il y avait dans ma proposition d’article l’idée de lancer des contributions d’expériences vécues, fussent-elles des plus réduites.

Par exemple qu’un étudiant ayant fait un stage au CERN relate ce qu’il a vécu. Cela ne pourrait remplacer une explication du rôle des bosons de Higgs dans la compréhension de la matière. Mais ce serait plus à la portée du lecteur moyen et pourrait susciter des vocations. La même chose pour une stagiaire dans le laboratoire de Françoise Barré-Sinoussi, la découvreuse avec Luc Montagnier du virus du sida. Même si son stage n’a pas eu de suite et qu’elle est maintenant une humble médecin de quartier.

On trouverait sans doute plus facilement le témoignage d’un(e) débutant(e) en escalade. Il n’aurait pas la force du livre "Ascensions" de Catherine Destivelle (Arthaud, 2012), mais serait plus près des "exploits" potentiels du lecteur moyen et plus proche des données locales.

Lancez-vous, Pehache, et vous aussi lectrice, lecteur !

  • > Bravo Placido !
    23 août 2012, par pehache  
    Hier sous ma douche j’ai massacré l’"Air de Figaro". J’en ris encore. J’espère que ce témoignage en forme d’hommage au tournedos Rossini suscitera des vocations de chanteur d’opéra...

  • > Bravo Placido !
    23 août 2012, par L’ OURS du Bois  
    c’est pas plutôt "l’hair du figaro" (c’est le copain a Géppéto qui me l’a soufflé....

  • > Bravo Placido !
    23 août 2012, par Jean Paul Penot  

    Je me réjouis que Péhache chante sous la douche. Il y a tant d’esprits chagrins...

    Bien sûr, il se pourrait que son entourage ne se prenne pas de passion pour le bel canto...Mais je persiste à croire qu’il est bon que les gens sache que cela existe et que les maçons et les peintres chantent encore en travaillant.

    Je n’ai pas envie de connaître un monde où l’on ne chanterait plus, où l’on ne ferait du "sport" qu’en regardant sa télévision, où les livres auraient disparu, comme dans Farenheit 451 de Ray Bradbury et François Truffaut.

  • > Bravo Tony !
    6 août 2012, par pehache  

    Ce n’est soit-disant pas JPP qui s’adresse à TE, mais la moitié de l’article est consacrée aux passionnantes aventures de JPP sur un canoë...

  • > Bravo Tony !
    6 août 2012, par Rêveur des villes  
    JPP ferait mieux de s’en tenir au foot smiley

  • > Bravo Tony !
    6 août 2012, par Maximo  
     smiley smiley smiley j’avais osé rien dire de peur de me faire eng...  smiley

  • > Bravo Tony !
    6 août 2012, par Rêveur des villes  

    Tony, en citoyen modèle, méritant une place au CM, a fait engagé 50 M€ sur 30 ans pour que l’on ait le stade de kayak le plus cher du monde. Cela représente 330 € par habitant de l’agglo.

    Il a vu en Labarrère le maire taré prêt à payer n’importe quoi n’importe quel prix, Labarrère a vu le sportif de haut niveau auprès de qui il pourrait se faire mousser. Acta est fabula !

  • > Bravo Tony !
    6 août 2012, par paysaa  
    Et l’abject RDV qui crache courageusement sur la tombe de A. Labarrère.... Chapeau A@P !

  • > Bravo Tony !
    6 août 2012, par pehache  
    C’est pas parce que AL est mort qu’il est devenu un saint, hein !

  • > Bravo Tony !
    6 août 2012, par paysaa  
    Non !.. En mourant il est seulement devenu mort et on ne crache pas sur les morts lorsque l’on a un minimum de dignité.... Vu !!!!..

  • > Bravo Tony !
    6 août 2012, par pehache  
    ...et on ne met pas non plus les doigts dans son nez.

  • > Bravo Tony !
    6 août 2012, par Maximo  
    Et nous sommes quelques uns à avoir dit bien avant 2006 qu’il était un maire taré. Pourquoi changer d’avis après ?

  • > Bravo Tony !
    8 août 2012, par paysaa  
    Avant cela pouvait passer pour du courage tandis que maintenant ça n’est que de la lâcheté..

  • > Bravo Tony !
    8 août 2012, par pehache  

    Avant cela pouvait passer pour du courage tandis que maintenant ça n’est que de la lâcheté..

    Promis, quand les bigots cesseront d’honorer démagogiquement la mémoire d’AL (ce grand maire et tout le blabla...), je cesserai de le critiquer.

    Accessoirement, paysaa, on ne peut pas comprendre le présent si on occulte le passé. Vous ne le savez pas ?

  • > Bravo Tony !
    11 août 2012, par paysaa  

    Arrêtez de faire des ronds dans l’eau PH.

    Dire que le défunt A.L est taré c’est pas de la critique mais une insulte doublée d’une extrême lâcheté.

    Taper sur les morts c’est petit petit petit...et fréquenter voire défendre ceux qui le font c’est minable..

  • > Bravo Tony !
    11 août 2012, par pehache  

    En fait paysaa, personnellement je ne pense pas que AL était taré...

    "taré" cela a une connotation de déficience mentale, et cela revient à l’exonérer des conséquences de ses actes, un peu comme si il avait été irresponsable. En fait RdV, en le traitant de "taré", est donc trop gentil avec lui à mon avis.

    Je pense en effet qu’A.L. était plutôt un cynique complet, qui a mené une politique catastrophique pour la ville en toute connaissance de cause pour assouvir son goût du pouvoir, de l’autocratie, et des paillettes. Doublé d’un tueur politique qui a brisé de nombreuses personnes, y compris au sein de son propre "camp". En quelque sorte un "salaud", mais je ne le dirai pas car ce n’est pas bien de dire du mal des morts.

  • > Bravo Tony !
    11 août 2012, par Maximo  

    En quelque sorte un "salaud"
    + 1

    Et lui-même en a dit tellement plus de vivants comme de morts

  • > Bravo Tony !
    11 août 2012, par AK Pô  
    la dernière heure sonne : debout, les morts !

    Vous me faites marrer : André Labarrère était l’archétype du béarnais (et Bayrou son alter ego). Ni plus, ni moins. Et ce petit coin de France en est rempli, à divers niveaux (sociaux). Vous focaliser sur un seul homme est en ignorer des milliers d’autres. Toujours vivants.

    Pehache, il ne faut pas dire du mal des morts, vous le savez bien, sinon ils viennent vous chatouiller les pieds la nuit, quand vous dormez. Et quand ils ne le peuvent pas eux-mêmes, ils envoient Paysaa et Valérie pour le faire. Bon, personnellement, je préfère que ce soit Valérie. Je vous laisse Paysaa. Bien que par cette chaleur, je préfère dormir avec Oscar, sous le pont du même nom (j’ai un bon duvet que m’a passé BB). (ce qui va rendre jaloux Maximo, eh eh !) smiley

  • > Bravo Tony !
    11 août 2012, par Oscar du Pont  
    Bonne idée cher Ak. On va occuper notre pont jusqu’au Grand Prix. On comptera suédois le nombre de jours qui reste et on dira du mal de pehache.

  • > Bravo Tony !
    12 août 2012, par AK Pô  
    la balle au bond

    Oui, comptons suédois mais ne nous handballons pas trop, Pehache est un expert (d’une autre trempe que Dédé Garcia, l’affreux speakerin, soit dit en passant) smiley

  • > Bravo Tony !
    12 août 2012, par pehache  

    Dîtes du mal de moi tant que vous voulez, mais vous arrêterez quand je serai mort, ok ?

    Je compte sur paysaa pour vous surveiller ce jour là.

  • > Bravo Tony !
    12 août 2012, par pehache  

    Dîtes du mal de moi tant que vous voulez, mais vous arrêterez quand je serai mort, ok ?

    Je compte sur paysaa pour vous surveiller ce jour là.

  • > Bravo Tony !
    12 août 2012, par Oscar du Pont  
    Il n’y a pas d’urgence. Imaginez que vous tombiez sur Dédé...Paysaa lui a tout raconté.

  • > Bravo Tony !
    11 août 2012, par Maximo  
    Avant cela pouvait passer pour du courage tandis que maintenant ça n’est que de la lâcheté
    non, de la constance. De la suite dans les idées. Est-ce une tare ? smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Canoë : Tony Estanguet champion olympique pour la 3e fois
    Trois morts, un blessé grave.
    Crimes et châtiments
    Pau retrouvera t’il « sa » tête ... ou pas ?
    15.000 km pour un hommage
    L’Esprit de la Loi



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises