Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

PPP : Pau existe, c’est même au pied des Pyrénées

lundi 30 juillet 2012 par Bernard Boutin


S’il n’y a avait qu’un évènement sportif à "subventionner" à Pau, c’est bien le Tour de France. Y-a-pas photo !!!

Oui, Pau existe bien sur la planète terre et pas seulement entre Lourdes et Biarritz. La meilleure "part d’audience" sur France 2 de l’édition 2012 duTour a été enregistrée sur l’étape Pau / Bagnères-de Luchon le mercredi 18 juillet, remportée par Thomas Voeckler. Le pourcentage du jour : 46,9 % contre 34,6% en moyenne pour l’ensemble du Tour. (source : Médiamat-Médiamétrie). Près de 5 millions de téléspectateurs se sont branchés sur l’étape. Sur FR3, c’est aussi cette étape qui a eu la meilleure part d’audience. Année après années, les télés nationales, internationales "couvent" d’une façon ou d’autre, lors du Tour, notre ville.

Pau est aussi bien Porte des Pyrénées lorsque des milliers de cyclistes amateurs sont venus participer, début juillet, à l’Etape du Tour, anciennement appelée MondoVélo.

Tout au long de l’années des pro, comme des amateurs, viennent seuls, entre amis ou en famille pour grimper les cols "mythiques". Passage quasi-obligé pour eux : Pau.

Les retombées du vélo dans toute notre région sont fortes. Il serait intéressant de se demander comment aller plus loin pour "capitaliser" sur l’image positive qu’ont les Pyrénées pour l’activité touristique locale.

Les politiques locaux ont bien compris que le Tour est un atout d’image à exploiter puisqu’ils ne manquent pas une occasion pour se mettre en valeur. Un exemple : la médaille d’or de la ville de Pau attribuée à Yvette Horner. Une occasion pour MLC et Christian Laine d’être là pour la photo, alors qu’on se demande ce que la Tarbaise Yvette Horner a bien pu faire pour Pau au fil des années... Cela dit, un autre politique de droite ou du centre n’aurait fait pas très différent. C’est la loi du genre en politique.

Et le Tour, lui-même. Il repassera à Pau de toute manière. C’est la Porte des Pyrénées et, même si les politiques veulent s’en attribuer le bénéfice, le choix est assez simple pour les organisateurs du Tour. Une ville au pied des Pyrénées avec une capacité hôtelière disponible (contrairement à Lourdes qui est en pleine saison touristique) et, ne l’oublions pas une place remarquable, rare par sa superficie, pour accueillir la caravane, son podium, ses "algecos" et ses tribunes  : la Place de Verdun.

Vivement la prochaine édition du Tour pour le plus grand bien de PPP.


- par Bernard Boutin
Source : Médiamat-Médiamétrie


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> PPP : Pau existe, c’est même au pied des Pyrénées
30 juillet 2012, par Yab  

En tout cas le Tour de France est une vitrine incroyable et vue a travers le monde entier. Je n’en avais pas conscience en vivant en France mais je m’en rends compte maintenant que je vis a l’etranger. Si vous parlez de Pau a un etranger ca ne lui dit rien en revanche une etape du TdF, oui ! Pas sur que le GP de Pau ait la meme image !! Avec une telle publicite, il y a forcement des retombees economiques, et pas seulement le jour de la course.

> PPP : Pau existe, c’est même au pied des Pyrénées
30 juillet 2012, par Daniel Sango  

Comment peut on affirmer qu’il faut subventionner le Tour de France avec pour seul justificatif chiffré une audience dans une étape ???

Un vrai politique ce BB qui ne se préoccupe pas des coûts de fonctionnement...

Combien cela coûte t il ? Et pas seulement en subvention directe, il faut tout compter... Voilà qui serait interessant.

  • > PPP : Pau existe, c’est même au pied des Pyrénées
    30 juillet 2012, par paysaa  
    Et combien ça rapporte globalement en PIB local ?? Il faudrait aussi tout compter. La gestion d’une ville ou d’un état n’est pas tout à fait celle d’une épicerie ...

  • > PPP : Pau existe, c’est même au pied des Pyrénées
    30 juillet 2012, par Maximo  

    Et c’est l’étape Pau - Bagnères-de-Luchon qui a amené de l’audience. Pas Pau qu’on ne vit pas. Si encore ça avait été l’arrivée !!

    N’allons pas chercher trop loin. Cette étape amène du monde, de l’animation, de la consommation sur place pendant 2 jours. Voilà, c’est bien. Les justifications autres sont des contorsions d’illusionnistes. Des arguties.

    Chaque papier de BB tourne autour de "c’est bon pour l’image, c’est bon pour la ville". Ce qui est une manière simpliste et borgne de voir les choses. Et fausse, en plus !

  • > PPP : Pau existe, c’est même au pied des Pyrénées
    30 juillet 2012, par pehache  

    La gestion d’une ville ou d’un état n’est pas tout à fait celle d’une épicerie ...

    C’est très juste : la gestion d’une épicerie est souvent beaucoup plus rigoureuse que celle d’une ville en pratique.

    Un épicier n’a pas la possibilité d’augmenter les impôts pour couvrir ses dérives budgétaires, et doit donc être plus attentif sous peine de faillite.

  • > PPP : Pau existe, c’est même au pied des Pyrénées
    30 juillet 2012, par paysaa  
    Ce n’était qu’une image, pehache, rien qu’une image.. Un épicier n’a pas à gérer un service public que je sache et puis ce que vous dites est faux car il peut, lui aussi, augmenter ses tarifs, pour couvrir ces dérives et certains gros épiciers ne s’en privent guère.

  • > PPP : Pau existe, c’est même au pied des Pyrénées
    30 juillet 2012, par pehache  

    Augmenter ses tarifs a ses limites, qui dépendent de l’éloignement de ses concurrents potentiels. On change plus facilement d’épicerie qu’on ne déménage à cause d’impôts trop élevés.

    Pour en revenir au sujet : la décision de subvention d’un évènement quelconque ne devrait se faire qu’après étude exhaustive de tous les coûts et de tous les bénéfices. Un sponsor privé qui met des billes quelque part ne procède pas autrement. Vous avez vu ce genre d’étude pour le TdF, le GP, l’Elan Béarnais..., vous ? A ce jeu je pense que le TdF ne s’en tirerait pas mal, d’ailleurs, par contre le reste...

    Au sujet du TdF, un truc amusant : je suis allé le voir passer là où j’étais en vacances, vu qu’il passait à 1km. On a compté environ 600 voitures pour 200 cyclistes. Sans compter bien sûr toute la logistique qui voyage par camions entre 2 étapes, les hélicoptères de l’organisation et des TV (7 hélicos)... Le bilan carbone doit être salé smiley !!

  • > PPP : Pau existe, c’est même au pied des Pyrénées
    30 juillet 2012, par L’ OURS du Bois  

    Le bilan carbone doit être salé smiley !!

    PLUS UN !! smiley smiley smiley

  • > PPP : Pau existe, c’est même au pied des Pyrénées
    30 juillet 2012, par Oscar du Pont  

    "Un sponsor privé qui met des billes quelque part ne procède pas autrement."

    En théorie, on dira... En réalité , il s’agit le plus souvent de la décision du PDG en fonction de critères qui lui sont souvent assez personnels, il faut bien le reconnaitre, et qui sont ensuite justifiés par ce que les agences savent mesurer et mettre en avant, l’audience media, l’exposition de la marque, le tout ramené en frais de publicité supposés être épargnés.

    Ma marque a été vue sur le Tour de France pendant 13mn sur France 2, ça vaudrait xxxxx € si je faisais de la pub à la place, un raisonnement souvent très border-line mais qui permet au patron d’avoir l’impression de ne pas avoir jeté son argent par la fenêtre.

    Je préfère considérer qu’il est normal que les entreprises qui en ont les moyens, comme les collectivités, participent à l’animation de la cité, dans des limites raisonnables avec en contrepartie, une signature publique, le tout pas forcément dans une logique comptable

  • > PPP : Pau existe, c’est même au pied des Pyrénées
    30 juillet 2012, par Oscar du Pont  

    "Un sponsor privé qui met des billes quelque part ne procède pas autrement."

    En théorie, on dira... En réalité , il s’agit le plus souvent de la décision du PDG en fonction de critères qui lui sont souvent assez personnels, il faut bien le reconnaitre, et qui sont ensuite justifiés par ce que les agences savent mesurer et mettre en avant, l’audience media, l’exposition de la marque, le tout ramené en frais de publicité supposés être épargnés.

    Ma marque a été vue sur le Tour de France pendant 13mn sur France 2, ça vaudrait xxxxx € si je faisais de la pub à la place, un raisonnement souvent très border-line mais qui permet au patron d’avoir l’impression de ne pas avoir jeté son argent par la fenêtre.

    Je préfère considérer qu’il est normal que les entreprises qui en ont les moyens, comme les collectivités, participent à l’animation de la cité, dans des limites raisonnables avec en contrepartie, une signature publique, le tout pas forcément dans une logique comptable

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    3e édition du Festival international du Film de Pau
    Pau - L’agenda 2012 des "Echappées Citadines"
    L’informatique "rame" à la Médiathèque André Labarrère
    COXITIS : le mini-feuilleton de l’été 2012 (suite)
    Pau - La COXITIS en retard d’une saison...
    Pau - Un comportement citoyen, pourquoi faire ???
    Des petits clics, pour de vraies ouvertures
    Pau : les tags sauvages envahissent la ville
    Oloron 1862 : voici 150 ans y naissait Louis Barthou.
    Pau - Ces arbres que l’on abat !
    Automobiliste, prends garde !
    Mémoire de PAU *
    Pau - Le Salon annuel des champignons 2011
    Orage palois.
    Alexandre Junca : Pensée et Hommage
    Pau - Sondage municipal d’opinion ?
    Se déplacer autrement à Pau
    PPP - Protégeons le Piéton Palois
    Place de Verdun : bitume, bagnole, et rien d’autre ?
    Pau : d’associations à ONG



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises