Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"

lundi 25 juin 2012 par Bernard Boutin


La MIAL (Médiathèque Intercommunale André Labarrère) devrait être largement "ouverte" au public pour justifier les 23 millions d’euros investis. Ce ne sera pas le cas. Elle ouvrira un tout petit 32 heures par semaine. Pour vous éviter de vous "casser le nez" devant porte close, vous trouverez ci-dessous les horaires de fermeture de MIAL... et les horaires d’ouvertures de médiathèques autour de Pau et dans ses "villes jumelles" à l’étranger. Une comparaison aux résultats pour le moins surprenants. MIAL ou la spécificité béarnaise.

Un regard ailleurs...

- En France, près de chez nous :
La médiathèque de Toulouse, José Cabanis ouvre 45 heures par semaine 
Médiathèque de centre-ville à Bayonne : 37 heures
Médiathèque Louis Aragon à Tarbes : 38 heures
Médiathèque de Biarritz : 38 heures

- En Pays Basque Espagnol :
Alhóndiga à Bilbao ouvre entre 7 et 8h30 du matin pour fermer à 23h ou 24h : 111 h par semaine !!!
Biblioteca Central de Donostia - San Sebastián propose 60 heures d’ouverture

- Ailleurs avec quelques villes jumelles de Pau :
Biblioteca Pública Ricardo Magdalena (Las Fuentes) à Saragosse, Espagne : 59 heures par semaine
Biblioteca San Giorgio à Pistoia, Italie  : 55 heures
Mobile Public Library à Mobile, Alabama, Etats-Unis  : 64 heures
Göttingen State and University Library à Göttingen, Allemagne : 56 heures
Kofu City Library à Kofu, Japon : 50 heures
La "Swansea Central Library" à Swansea, Pays de Galles : 58 heures

Rappel : MIAL ouvre 32 heures par semaine. Il est vrai que cette médiathèque ne se doit pas d’être "compétitive" par rapport à celles de nos "jumelles". Mais, pourquoi ces différences d’amplitudes horaires entre ici et ailleurs ? Pour qui donc a été "ouvert" cet espace ? Pour les Palois, pour les salariés, pour les élus, pour le lobby du BTP ou... pour les livres et autres documents eux-mêmes ?

- par Bernard Boutin


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
29 juin 2012, par PJ64  

Pour remerdier aux coûts de fonctionnement, il serait judicieux de d’abandonner le systeme "tout gratuit" il y a 30000 abonnés sur l’agglo. Avec un prix de 10 € par an, cela fait 300 000 € de recettes annuelles !! De quoi à payer largement du personnel suplémentaire. il y 5 ans c’était 5€ pour les documents adultes et 5€ pour les docs enfants. On peut revenir à ce système qui n’était pas ruineux non plus...

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    29 juin 2012, par pehache  

    Les réalités budgétaires feront qu’il n’y aura pas le choix et qu’il faudra y revenir. Mais après les municipales, bien entendu !

    Après il ne faut pas attendre des miracles non plus de ce côté : beaucoup d’abonnés sont probablement des abonnés fantômes, qui ont une carte mais ne l’utilisent jamais. De même aujourd’hui ça ne coûte rien d’avoir plusieurs cartes par famille, beaucoup ne prendraient probablement qu’une carte par famille si il fallait payer.

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    26 juin 2012, par Valérie  

    Je rejoins Paysaa dans son analyse. Cette horreur stalinesque semble plaire aux palois malgré des heures d’ouverture erratiques... Étonnant, non ?

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    27 juin 2012, par pehache  
    Si vous donnez une olive à quelqu’un qui n’a pas mangé depuis 10 jours, il se jettera dessus. Etonnant, non ?

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    27 juin 2012, par mael  

    Valérie, on peut trouver le bâtiment moche et se rendre quand même à la MIDR, je suis même certain qu’il y aura du public.

    Le bâtiment est quand même hors de prix (sans compter le coût de fonctionnement), on est dans le bling bling.

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    27 juin 2012, par L’ OURS du Bois  

    bonjour Mael,

    pour ma part, je ne trouve pas le bâtiment spécialement "Moche" peut être décalé...mais il est une œuvre, qui a été choisi par les élus...

    les élus se sont laissés berné par la volonté de l’architecte de modifier la couleur ;

    il est décalé par comparaison a l’école Henri IV et la miséricorde qui, sont impactées par la ZPPAUP qui régis l’urbanisme en centre ville, (bien que cela n’ai aucune importance, car les élus en font fi, nous imposant une vache.. ou un nuage lacté..)

    Ce qui est important c’est l’usage qui en sera fait, pas seulement des Palois, mais aussi des Béarnais, qui aurons toute facilité pour y accéder.

    ce qui est navrant, c’est bien sur la non utilisation, dès sont ouverture, de tous les services proposés...

    pour ma part, j’essaierais , contrairement a certains de m’en servir, et peut être a l’occasion, découvrir la culture MANGAS (ne serais-ce que pour corriger mon orthographe, pour ne plus "érayer les pupilles"de vos yeux, comme a maximo, Péhache et bien d’autres smiley

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    27 juin 2012, par pehache  

    Le bâtiment n’est pas moche. Même la couleur, je pense qu’elle est préférable au blanc qui serait vite devenu sale.

    Tout au plus peut-on dire qu’il est "convenu" : les architectures de verre et d’acier ce n’est plus vraiment original de nos jours. Mais on n’est pas non plus obligé de faire dans l’original à chaque fois. On peut dire aussi qu’il n’est pas mis en valeur, car engoncé : le même bâtiment sur une esplanade dégagée rendrait sans doute beaucoup mieux.

    Mais comme dit l’Ours, le plus important c’est ce qu’on en fait. Et des horaires aussi restreints constituent un petit scandale, dans la lignée du petit scandale de la fermeture de l’ancienne bibliothèque centrale 18 mois avant l’ouverture de la nouvelle.

    C’est bien beau de construire un palais du livre, et de se rendre compte ensuite qu’entre l’investissement (excessif) et les frais de fonctionnement (pareil), on n’a plus de quoi le faire tourner au niveau qu’il faudrait. Faire simple, au meilleur prix, et efficace, c’est un concept qui n’a pas encore atteint des élus qui se croient toujours dans les 30 glorieuses.

    Sur le débat "médiathèque centrale contre annexes de quartier" : il est évident qu’une bonne grosse médiathèque centrale c’est le top pour le prestige et pour flatter l’ego des élus (un beau ruban à couper, des jolies photos sur le site web, tout ça...).

    Après, je croyais que le but d’une bibliothèque publique était de donner accès à tous à la culture. Or les enquêtes montrent que ceux qui fréquentent le plus les médiathèques sont aussi ceux qui en auraient le moins besoin (CSP+, etc...). Aller contre cette tendance n’est pas simple, et je n’ai pas solution tout prête. Mais je suis à peu certain que des petites bibliothèques de quartier et de proximité remplissent mieux ce rôle qu’une grosse structure centrale qui n’est pas loin d’être intimidante.

    La tentation va être grande dans les années à venir de déshabiller -voire de supprimer- des annexes de quartier pour pouvoir faire tourner cette vorace médiathèque centrale avec un budget (très) contraint.

    Désolé Valérie, il y a de nombreux sujets de réflexion dans ce post, et ça va plus dur de répondre par un slogan ou une pirouette, même si je sais que vous en êtes capable.

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    27 juin 2012, par Valérie  
    Je vais vous surprendre Pehache mais il m’arrive d’être d’accord avec vous...

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    27 juin 2012, par pehache  
    Oui, heureusement que j’étais assis !

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    28 juin 2012, par paysaa  
    IL vaut mieux être assis que rassis comme Du Pont cher pehache.Vous avez raison de dire que ce délire architectural est ridicule et je serais plus dur encore en le qualifiant de radotage d’ultra-conservateurs en voie de momification..Et je souris en pensant à Eiffel, à Hausmann, à l’arcitecte de Baubourg, celui de la pyramide du Louvre, au palois Challe et son immeuble art déco et à ceux qui imaginèrent le Bd de Pyrénées, etc, etc.. Les chiens aboient et la caravane passe.

  • L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    27 juin 2012, par Oscar du Pont  

    La culture architecturale des élus est en général voisine du néant absolu et malheureusement en effet ce sont eux qui choisissent. Quand en plus, ils n’ont aucun goût ni aucune culture, on obtient le résultat pathétique qui nous est proposé à Pau. Bien sûr aucun architecte palois n’était assez talentueux pour présenter un projet.

    Il a fallu en chercher un à Montreuil (93) qui a pu réaliser à distance ce hangar ininsérable à cet endroit . L’ architecte en question le cabinet archi5 en est d’ailleurs si peu fier qu’il ne présente dans son "book" qu’une vue de l’intérieur très arrangée ainsi qu’une superbe vue extérieure qui semblerait indiquer que notre médiathèque n’est pas entièrement finie. Il y a peut-être encore de l’espoir.

    La Fiche de la Médiathèque chez Archi 5

    La triste réalité selon Sud-Ouest

    Autre indication sur la fiche "projet" établie par ce cabinet qui signe également de belles monstruosités ailleurs et plutôt dans des municipalités de gauche, bizarrement, mais je suis mauvaise langue, le prix du projet qui est évalué à 13300000 €. Cher mais en meilleure correspondance pour 6900m2 SHON avec les standards habituels soit 2000€ le m2. On nous parle de 23 millions €.

    Valérie pourra sans doute utilement nous préciser où est l’erreur ? L ’horreur par contre on sait où elle est.

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    27 juin 2012, par L’ OURS du Bois  
    encore un effet "BERIM" ????

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    27 juin 2012, par pehache  

    je crois (en fait je suis à peu près sûr) que vous faites erreur, Oscar. Internet c’est bien, mais avec un peu d’esprit critique c’est mieux smiley .

    Le projet présenté sur la fiche d’Archi 5 n’a visiblement rien à voir avec notre médiathèque, ni l’intérieur ni l’extérieur. Et la fiche le confirme : "concours mai 2004", alors le concours de la médiathèque actuelle doit dater de 2007.

    Il s’agit donc d’un projet présenté lors du premier concours, quand la médiathèque devait être construite à côté du parc Beaumont. C’est le projet de Zaha Hadid qui avait été retenu, pour finalement tout annuler par la suite, son projet se révélant impossible à construire (coque de carbone) en restant dans l’enveloppe prévue.

    Sinon, pour les prix, ne pas confondre le coût des travaux seuls et le coût total d’un projet (ce dernier incluant les aménagements et équipements intérieur, ainsi que les collections dans le cas de la médiathèque, mais aussi d’autres choses, comme les aménagements extérieurs sur le domaine public). Pour la médiathèque le coût des travaux seuls est de 15M€ (HT ou TTC je ne sais plus), d’après le panneau de chantier qui était dressé pendant les travaux.

    Et pour finir, il n’y a pas que des élus dans les jurys de concours d’architecture.

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    27 juin 2012, par Rêveur des villes  

    Niveau esthétique extérieure, je trouve que ce n’est pas terrible. Moins laid que la place Clémenceau, mais bof. L’entrée surtout, ça fait entrée de supermarché des années 80-90 et l’essemble ressemble effectivement un peu à un hangar.

    La couleur, le blanc (couleur du livre) aurait été à mon avis préférable, avec des peintures murales, ça aurait été même mieux, comme c’est le cas au Mega CGR à Tarbes par exemple. Mais bon, là encore, choix des élus. Il y en a qui ont bon goût du côté de Tarbes ou de Bx et d’autres qui ont des goûts de...

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    27 juin 2012, par pehache  

    Mais bon, là encore, choix des élus.

    Non, choix de l’architecte, accepté par les élus.

    Ce "débat" sur la couleur tourne un peu au ridicule...

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    27 juin 2012, par Rêveur des villes  
    Tu joues sur les mots... Il y a bien une orientation donnée puis un choix effectué par les élus.

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    27 juin 2012, par Valérie  
    Peut on rappeler que le choix est celui de l’équipe Urieta de sinistre mémoire...

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    27 juin 2012, par AK Pô  

    Un aspect du "Cube" est peut-être, quelque part, dans son inadaptation à l’espace extérieur, qui le rend gigantesque dans un environnement qui ne le met pas en valeur, du moins tant que les halles ne seront pas transformées.

    Pour un tel bâtiment, il faut énormément d’espace, de "spatialité" alentours. Les halles viennent en mur, s’inscrivent en limite, donc en rupture. Piétonniser l’ensemble de la place, avec un trafic restreint (accès riverains et parking souterrain).

    Pour ma part, j’aurais peint le bâtiment en rouge et or, tant le "Cube" relève la sauce de son brouillon de kulture...

    Mais j’admets qu’on est vraiment à la ramasse, dans ce petit pays, question approche culturelle. Tout l’esprit béarnais ne contente que lui ; c’est un triste constat. A mon avis.

     smiley

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    28 juin 2012, par Oscar du Pont  
    Mesurons nos propos Valérie...On réserve en général "de sinistre mémoire", à des criminels à des assassins ou autres dictateurs sanglants. Pour le reste tout le monde sait que MLC est à la pointe de l’élégance et du bon goût palois, comme elle nous le prouve à chacune de ses apparitions publiques et que ses choix artistiques sont particulièrement sûrs.

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    28 juin 2012, par Valérie  
    L’étymologie de "sinistre" fait référence à la gauche. Dans le cas d’Urieta le vocable s’applique parfaitement. Quant aux goûts vestimentaires de Martine, ils ne présagent en rien de ses goûts artistiques et architecturaux... Même si je conviens qu’ils sont parfois discutables !

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    28 juin 2012, par Oscar du Pont  

    Que la gauche nous ai laissé ou nous prépare encore un certain nombre de sinistres, chère Valérie, nous en sommes bien d’accord. Mais si les mots ont un sens "de sinistre mémoire" en a un également et est dans le cas particulier, déplacé.

    (Je suis ravi personnellement que vous ne vous habilliez pas comme notre Mairesse. smiley )

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    28 juin 2012, par pehache  

    Uriéta est de gauche ? Vous préparez sa réintegration au PS, Valérie ?

    Je suis ravi personnellement que vous ne vous habilliez pas comme notre Mairesse.

    Pour une fois je vais rejoindre Valérie sur le sexisme : les critiques vestimentaires semblent exclusivement réservées aux femmes (politiques). Pourtant je n’ai pas le sentiment que nos hommes politiques soient tous dotés d’un bon goût absolu non plus (ce en quoi je m’en tape totalement, personnellement).

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    28 juin 2012, par Valérie  
    Merci Pehache ! "De sinistre mémoire" signifie qu’il s’afficha de gauche en des temps révolus. Quant à son style vestimentaire... Il est aussi de sinistre mémoire. Cela dit, gardons nous de l’enterrer prématurément car il est un excellent opposant ! Urieta forever....

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    28 juin 2012, par pehache  

    La couleur verte n’était pas dans le cahier des charges hein... D’autant plus que dans le projet présenté au concours et sélectionné, le bâtiment était blanc. Et le changement de couleur n’a pas pu se faire sans au moins l’accord de l’architecte.

    Mais c’est le discours "nos élus sont les pires du monde et ailleurs ce sont des génies", y compris sur une histoire de couleur, qui finit par être pesant. J’ai regardé les photos de la rénovation des halles Brauhauban de Tarbes, ce n’est pas le summum de l’architecture non plus !

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    28 juin 2012, par Rêveur des villes  

    Donc, la couleur verte, ce n’est pas la faute des élus, les pôvres, pris au piège de l’architecte. Enfin bref... Et remarque, ce n’est même pas MLC qui est la première visée (elle n’a fait "que" cautionner le projet en s’abstenant), mais YU.

    Concernant la rénovation des halles Brauhauban de Tarbes, ça me semble bien, compte tenu du fait que ce n’est pas un bâtiment extraordinaire d’origine. Je le verrai prochainement, dirai ce que j’en pense.

    Il y a des élus valables, d’autres non-valables, mauvais, nuisibles à l’intérêt général.

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalienne et figurativisme vachard
    29 juin 2012, par pehache  

    Donc, la couleur verte, ce n’est pas la faute des élus, les pôvres, pris au piège de l’architecte.

    Personnellement je n’ai parlé ni de faute, ni de piège.

  • > L ’architecture municipale paloise : entre architecture constructiviste néo-stalinienne et figurativisme vachard
    27 juin 2012, par Oscar du Pont  

    Effectivement, mais la médiathèque de Pau est présentée dans les "réalisations" de cette agence, il est vrai sur le concours de 2004. Pas gênés quand-même d’entretenir ainsi le doute.

    Tandis qu’en effet selon PPP Le projet architectural retenu par le jury en novembre 2007, choix approuvé par le Conseil communautaire de décembre, est celui de Daniel Rubin /Atelier Canal, architecte expérimenté, à qui l’on doit la Médiathèque Melville à Paris et les médiathèques de Chaumont et Charleville.(sic)

    J ’ai en effet retrouvé le site de cette agence

    http://www.canal-architecture.com/

    Le budget de la médiathèque s’élève à 13.8M €. Ce qui suppose tout de même 10 M€ pour son contenu et les extras. Mais il est vrai que nous avons un magnifique robot de tri, avaleur de mangas et de CD copiés, qui nous permet de diminuer le personnel nécesaire au fonctionnement de l’ensemble.

    Cher Péhache, je vous remercie de m’avoir corrigé et prend acte avec humilité de l’insuffisance de mon sens critique.

    Sauf bien entendu pour ce qui concerne le projet architectural lui-même. Je vais finir par regretter celui d’ Archi 5 smiley

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    26 juin 2012, par paysaa  

    Pour l’instant, au moins, les faits vous donnent tort B.B car la médiathèque semble connaitre un succès prometteur auprès du public.

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    26 juin 2012, par pehache  

    Pour l’instant, au moins, les faits vous donnent tort B.B

    Ah bon ? La médiathèque est ouverte plus de 32h par semaine, finalement ? Vous êtes formidable, Valérie !

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    26 juin 2012, par Bernard Boutin  

    Je crois que l’on ne s’est pas compris. Ce sujet ne "critique" que le peu d’horaire d’ouverture pour un tel investissement et un tel probable succès. Porte close : est-ce la solution ?

    La culture livresque aurait-elle moins de droit à l’accession au public que la culture picturale ?

    Le Musée de Pau est ouvert (selon de site pau-pyrénées.com) : 37 heures.

    Toute l’année sauf : le mardi, le 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

    De 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 (soit 24 h pour le lundi, mercredi, jeudi et vendredi)

    Le samedi : de 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h00 (plus 6h30)

    Le dimanche : de 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h00 (plus 6h30)

    Soit un total de 37 heures contre 32 pour la flambant neuve médiathèque.

  • les librairies du bon vivre poussent sous les platanes
    25 juin 2012, par AK Pô  

    Le titre de l’article me semble très tendancieux, n’en déplaise à BB. Elle induit le fait d’une rentabilité immédiate, quelque part ; c’est mon avis. Comparer Pau à Bilbao, San Sebastian ou Kofü, etc, n’est pas éclaircir la situation d’un état de fait alarmant : la culture, sans majuscule, déserte les champs de vie. Elle se resserre, s’urbanise, reçoit des métropoles la marche à suivre, et ce, depuis presque bientôt quarante ans. Je ne parle ici que de la "littérature", mais tous les arts plastiques semblent, de visu, s’y plier.

    Aujourd’hui, on the road, j’ai entendu à la radio que les plus fervents défenseurs de la langue française, tant au niveau de l’écriture romanesque que de la poésie et du récit, trouvait (la langue française) sa source dans les auteurs du bassin méditerranéen, de l’Afrique francophone, et du proche Orient, (notamment pour les auteurs qui osent encore lever leurs paupières malgré le couvre-feu).

    Inutile ici de mettre les différents médias dans la même cuisine, le coup de feu "conceptuel" réduirait notre médiathèque en poudre blanche.

    Sur l’aspect "littérature", dont il est sujet ici pour ma part, je me demande si un petit sondage dans A&P concernant la quantité de livres que les lecteurs lisent dans l’année, puis plus tard, un autre, concernant tous les corollaires ( sorties cinoche, danse, musique, etc) pourraient révèler de la culture locale ambiante.

    Tout en sachant que par les invitations reçues pour tel ou tel évènement, les lecteurs d’A&P ne dépensent une petite fortune que pour les catalogues d’expos nationales auxquelles ils ne peuvent se rendre (lumbagos, ligne TGV en chantier, grève d’Air France...).

    Mais comme disait mon petit frère :" AK, ne tire pas sur les oiseaux ! quand ils n’auront plus d’L, on sera tous anaphabêtes !

     smiley

    Horaires des îles Harengs ci joints

  • > les librairies du bon vivre poussent sous les platanes
    25 juin 2012, par Bernard Boutin  
    Bien noté pour le sondage. BB

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    25 juin 2012, par Valérie  

    Ce n’est pas faux Bernard. Accordons au MIAL une période de rodage, de négociation avec les employés communautaires. Ils sont dévoués au service public. Ne désespérons pas !

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    25 juin 2012, par Bernard Boutin  

    Valérie,

    Il s’agit là d’une MIDR (médiathèque intercommunale à dimension régionale. Ses horaires doivent être tout à fait différent de ceux d’une bibliothèque de quartier. Il faut lui plus donner des moyens humains pour qu’elle puisse "briller" de tous ses feux. Il en va de l’attractivité de la ville.

    Certaines bibliothèques de quartier doivent être réétudiées au niveau de leurs horaires d’ouverture, voire de leur existence. La MIDR n’est-elle pas directement en concurrence avec certaines d’entre-elles ?

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    25 juin 2012, par peyo  

    Valérie-la-voix-de-sa-maîtresse ajoute une insinuation malveillante

    Accordons au MIAL une période de rodage, de négociation avec les employés communautaires. Ils sont dévoués au service public.

    Comme si les "responsables" de cette carence étaient les employés . En réalité l’équipe en charge de l’Agglo n’a pas vu les besoins et n’a pas pris la mesure du problème.

    nota : attendons-nous à voir revenir ce genre d’impasse avec 2 actions emblématiques( ?) chères à la maire : les travaux qui ont été voté pour la ferme du goût et pour le "22 rue Lamotte" (lieu d’accueil et de rencontre des collégiens et lycéens). D’où sortiront les personnels pour faire tourner ces structures ? Sans négliger qu’il faudra sérieusement étoffer le personnel permanent avec la décision, prise sur un coin de table, d’ouvrir en plus une auberge de jeunesse permanente au 22 rue Lamotte.

    Qui a parlé de gestion rigoureuse et de projets fignolés ?

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    25 juin 2012, par Valérie  
    Qui a insinué quoi que ce soit ? Un peu de dialogue social n’a jamais fait de mal. Vous connaissez bien visiblement les services communautaires. Qui peut prétendre qu’ils ne sont pas formidables ?

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    26 juin 2012, par pehache  

    Si vous le dîtes, on ne peut que vous croire, Valérie. Et c’est donc au-dessus d’eux qu’il faut chercher les responsables de cette situation ubuesque.

    Ah, tiens, au-dessus d’eux on trouve les élus...

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    26 juin 2012, par Valérie  
    Mais les élus aussi sont formidables ! Ils font avec nos merveilleux services communautaires et se coltinent le quotidien. Et en plus ils se font engueuler ! Laissez donc passer l’été comme une période de rodage. Je suis certaine qu’un outil pareil sera ouvert beaucoup plus que 32 heures ! Si ce n’était pas le cas je voterai la prochaine fois pour nos magnifiques opposants.

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    26 juin 2012, par pehache  

    Ah ben tout le monde est formidable, alors ! C’est formidable !

    Et puis c’est vrai que cela ne fait que 5 ans que nos formidables élus préparent l’ouverture de cette formidable médiathèque, et il est tout à fait compréhensible qu’ils soient un peu pris de court par cette ouverture aussi soudaine qu’inattendue.

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    26 juin 2012, par Valérie  
    Vous comprenez tout Pehache. C’est ce que j’apprécie chez vous !

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    26 juin 2012, par paysaa  
    D’autant que les usagers ont l’air plutôt satisfaits. N’est-ce pas le premier objectif de la Médiathèque ?

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    26 juin 2012, par pehache  

    Vous avez raison paysaa, et d’ailleurs vous êtes formidable également, je tiens à le signaler.

    Et puis ceux qui ne peuvent fréquenter la médiathèque pour cause d’horaires trop restreints ne peuvent être qualifiés d’"usagers insatisfaits", puisque justement ils ne sont pas usagers ! Donc tous les usagers sont satisfaits, CQFD ! C’est formidable, non ?

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    26 juin 2012, par Valérie  
    Oui c’est formidable ! Pehache à enfin tout compris.

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    26 juin 2012, par pehache  
    Mais ce que je comprends pas, c’est pourquoi il a fallu ouvrir cette médiathèque ?? Depuis 18 mois je peux vous assurer qu’il n’y avait strictement aucun usager insatisfait, et c’était formidable !!

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    25 juin 2012, par Rêveur des villes  

    BB : "Pour qui donc a été "ouvert" cet espace ?"

    Pour que YU se fasse plaisir avec cette fantaisie,à laquelle MLC n’a rien trouvé à redire, le débat n’ayant concerné que l’emplacement de cette médiathèque.

    > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    25 juin 2012, par Oscar du Pont  

    Lamentable constat qui met en évidence s’il en était encore besoin les effets secondaires de la réduction du temps de travail. Mais au delà de ça, à quoi sert une médiathèque en 2012 à l’heure du tout numérique ? A proposer des mangas et des CD de rap à des ados entre deux cours ?

    Je n’ai toujours pas compris.

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    26 juin 2012, par pehache  

    Lamentable constat qui met en évidence s’il en était encore besoin les effets secondaires de la réduction du temps de travail.

    On va donc en déduire que les employés de la médiathèque de Bilbao travaillent 111h par semaine ?

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    26 juin 2012, par Oscar du Pont  
    Aucune idée. Je faisais référence à l’idée selon laquelle la diminution du temps de travail devait avoir pour corollaire la création d’emploi. Rien d’autre. Ai-je parlé de Bilbao ? Mais vous pouvez vérifier si vous voulez.

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    25 juin 2012, par Maximo  

    à 32 heures, la réponse est rapide : pour ne pas recruter, ou a minima. Donc pour les agents salariés.

    Il faudra boire le calice jusqu’hallali

  • > Médiathèque Labarrère : Les horaires de fermeture pour ne pas "se casser le nez"
    25 juin 2012, par L’ OURS du Bois  
    ma fois.... on est habitué l’ancienne est fermée depuis de nombreux mois... c’est dur de retourner au boulot... et de plus, il me semble, qu’il y a eu de nouvelles embauches et que la gestion automatique simplifiée par code barre et automates réduit la concentration au travail.....

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Concours d’éloquence : le Lauréat
    Les surprises du covoiturage à partir de Pau
    Surprenante MIAL : Cube d’acier à l’extérieur, cocon à l’intérieur !
    Pau - Rencontre avec Marie Carrega, directrice du réseau des médiathèques
    Pau - Noël avant l’heure à la Médiathèque André Labarrère
    Pas d’autophobie, s’il vous plait !
    Pau : Des poules de la place royale à la blancheur de la place Clemenceau
    Pau - "La ferme du goût" : La charrue avant les bœufs !
    Pau - Trafic low-cost et ville universitaire
    Pau - "Mais, vos élus sont-ils aveugles ?"
    Pauvres cyclistes
    Pau - Parc Beaumont : Bonjour tristesse !
    Attractivité de Pau et de son agglo. entre 1975 et 2009 : Bien pâle !
    Pau - De qui se moque-t-on ?
    Pau, ta porte s’ouvre bien mal !
    Encore jeunes et déjà éloquents !
    Pau - La rue Carrérot qui fait déborder le vase
    Le blog de Jean Marc Morandini revient sur "Midi en France" actuellement à Pau
    "Pau, Porte des Pyrénées" : Communication ou Information municipale
    Pau Porte des Pyrénées : La vache, le coeur et l’Ossau



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises