Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Vogue le navire !

lundi 4 juin 2012 par Paul Itologue


Pour beaucoup de nos concitoyens, les jeux sont faits et il n’y a pas lieu de se mobiliser pour les législatives. Pourtant...

Pour des observateurs aguerris la France reste un pays majoritairement à droite. Mais pour l’opinion, l’élan de la campagne présidentielle laisse penser à une victoire des socialistes. Cette majorité sera-t-elle assez forte pour que le programme présidentiel soit facilement mis en œuvre ? Ce n’est pas sûr. Le découpage en 577 circonscriptions peut réserver bien des surprises et l’on ne peut faire de projections fiables à partir des votes du 6 mai, bien que les instituts spécialisés s’y emploient.

Le taux de participation va jouer un rôle crucial. Les médias donnent une image rassurante des premiers pas de la nouvelle équipe. Le « capitaine de pédalo » semble avoir un bon sens de la navigation. Son équipage n’a pas commis de fausse manœuvre notable et la droite n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent hormis le « manque de courtoisie » reproché au nouveau président parce qu’il n’a pas raccompagné son prédécesseur jusqu’à sa voiture (pour montrer symboliquement qu’il s’empresse de se mettre au travail) ni glorifié son mandat, ce que ni vous ni moi n’eussions peut-être fait si quelques jours auparavant nous avions été qualifiés de calomniateurs.

Aussi, lorsqu’un candidat et sa suppléante UMP s’affichent comme « enthousiastes », on ne peut que leur tirer son chapeau dans la situation actuelle : un chômage frisant les 10%, une dette historique, un commerce extérieur en déséquilibre aggravé, une désindustrialisation galopante, il faut de l’imagination pour trouver des points de satisfaction dans le bilan du précédent quinquennat...

A tel point que François Bayrou pense que la croisière s’apparentera plus au Fellinien « E la nave va » dans lequel le bateau sombre dans une cacophonie indescriptible plutôt que du tranquille adage parisien « Fluctuat nec mergitur » (Flotter sans sombrer). Malheureusement, la situation des pays du sud de l’Europe semble lui donner raison et un effet domino semblable à celui qui a fait chuter les régimes communistes à l’est ou les gouvernements corrompus au sud de la Méditerranée pourrait bien se révéler. Pourtant, des éléments positifs sont aussi présents, comme la prise de conscience que des économies doivent être faites, comme l’espoir que la prise en compte de mesures de croissance en Europe fasse son chemin, même chez les proches de Mme Merkel et comme le fait que le taux des obligations à dix ans lancées par la France est plus bas que jamais.

Une autre configuration positive se présente, et elle est rare : le fait qu’à tous les échelons un même parti soit essentiellement majoritaire. Ce pourrait être une belle occasion de réformer le mille-feuille administratif français sans arrière-pensée, mais avec un esprit de rationalisation et d’efficience.

Ce pourrait être aussi l’occasion d’introduire une dose de proportionnalité dans l’élection législative afin que nul secteur de l’opinion soit écarté et que les lois votées soient des lois bien pensées, bien pesées et non le reflet d’un mot d’ordre venu d’en haut qui sera effacé par son contraire quelques mois plus tard.

Bref, il sera avisé que le pays se dote pour son parlement d’esprits déterminés, lucides, sachant débusquer les contrecoups négatifs de mesures en apparence attirantes et sachant donner de l’espoir et des raisons d’agir au pays afin que chacun chante avec Jean Ferrat « Ce soir, j’aime la marine ! »

- par Paul Itologue

crédit photo : http://www.parismatch.com


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Vogue le navire !
4 juin 2012, par oscar  

Paul Itologue et son manège enchanté.... C’est beau, je trouve et ça fait envie.

Mais je suis d’accord avec lui. Donnons tous les pouvoirs aux bizounours afin qu’on en finisse plus vite avec les marchands de sable. D’autant que les caisses sont vides et qu’il faudra bien trouver d’autres raisons qu’un mauvais héritage pour expliquer pouquoi le redressement productif se fait attendre

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Moralisation de la vie publique : François Hollande démarre du mauvais pas
La curée et l’incurie
La trahison d’un homme et l’attente de 30 millions d’électeurs
Clap-clap pour Axelle Lemaire !



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises