Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron

lundi 7 mai 2012 par Daniel Sango


Le débat sur l’amélioration de la liaison routière Oloron / Pau se structure. Les opposants à une nouvelle route au travers des coteaux béarnais se rassemblent dans un large collectif.

Le CODE Béarn a rassemblé autour de lui plusieurs dizaines d’Associations, d’élus, et des milliers de particuliers, contre le projet d’une route nouvelle entre Oloron et Poey de Lescar.

Ce collectif se met en ordre de marche, il se présentera, fera connaître ses arguments et son plan d’action lors d’une conférence de presse ouverte au public le jeudi 10 mai à 18h30 à la salle Lacaze à Billère.

J’ai eu l’occasion de développer des arguments contre ce projet, en proposant des travaux adaptés à la réalité de la situation sur la route actuelle ( "Pau/Oloron, c’est la route actuelle qu’il faut améliorer !" AP du 27 février 2012)

Cette conférence sera l’occasion de présenter l’ensemble des points de vue des opposants, la capacité de la salle permet l’accueil du public, venez nombreux !

Ci joint : liste des signataires du collectif et invitation à la conférence de presse publique.

Pour rejoindre le collectif ou consulter le dossier : www.codebearn.org

par Daniel Sango

Documents liés
  INVITATION 10 MAI BILLÈRE
Word - 37.5 ko
  SIGNATAIRES DU COLLECTIF
PDF - 16.6 ko
 

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
9 mai 2012, par HB  

Problème, qui doit-on écouter sachant que les collectivités locales n’auront pas les moyens de financer les deux projets : le Maire d’Oloron qui défend avec conviction le projet de liaison routière rapide ... ou le premier Président du Conseil Régional qui défend avec tout autant de conviction la liaison ferroviaire ? Si je me refère au succès spectaculaire de la liaison autoroutière Bordeaux-Pau, la forte augmentation à venir du coût du carburant (plus toutes les autres arguments avancés par Code-Béarn), je soutiendrai plutôt le vice-Président du Conseil Régional. Il devient urgent pour lui de rencontrer dès que possible le Maire d’Oloron afin qu’ils en discutent sereinement, hors de tout esprit partisan, et s’assurent du meilleur investissement de l’argent public.

> Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
7 mai 2012, par Emmanuel Pène  

Daniel Sango, quelle vision de notre Béarn dans 10 ans avez-vous ? Il faut bien qu’on trouve les moyens de notre développement, en commençant par notre désenclavement. Tout projet a des opposants : celui qui ne veut pas que la route traverse son champ, celui qui ne veut pas payer un euro de plus d’impôt, celui qui est pour la "décroissance", .. On ne peut pas se contenter d’un Béarn "croupion" (l’expression est de Bayrou), avec un haut béarn oublié de tous, coupé de l’espagne par un accès moyen-âgeux. Quel est l’objectif : amener des richesses en Béarn,, créer de l’emploi et un dynamisme économique. pour cela, attirer des entreprises et surtout garder celles que nous avons. Ceci ne va pas se faire avec quelques publicités ou reportages sur les Pyrénées.. Maintenant, le problème du coût : je suis d’accord qu’il ne faut pas faire n’importe quoi à n’importe quel coût, mais un coût est à mettre en perspective des gain attendus pour les 20 prochaines années. Il s’agit de se donner un avenir.

Ceci dit, si vous avez une meilleure solution pour donner un avenir au Béarn autre que de le transformer en plateau du Larzac, je suis preneur..

  • > Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
    7 mai 2012, par Daniel Sango  

    Vous cliquez sur le lien dans le texte : " Pau Oloron c’est la route actuelle qu’il faut améliorer" et vous aurez toutes les réponses à vos questions.

    En résumé :

    Le flux de véhicule actuel et pour les années à venir ne justifie EN AUCUNE MANIERE une deuxieme route. C’est quand même facile à comprendre...

    Ce qui pose probleme au usagers, c’est la route actuelle et la circulation autour de Pau

    Mais comme j’aime à le répéter, c’est plus facile pour nos politiques de réclamer un projet pour rendre le gave de Pau navigable que d’améliorer la circulation dans et autour de Pau...

  • > Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
    7 mai 2012, par Daniel Sango  

    En complément :

    On a construit un tunnel au Somport totalement inutile

    On a construit une autoroute PAU Langon totalement inutilisée alors qu’une deux fois deux voies aurait été suffisante.

    Nous avons trois aéroports alors qu’il n’en faut qu’un seul

    Cela ne suffit il pas ?

    Savez vous que la France est au bord de la faillite ?

    Faut il continuer a investir pour des objets inutiles ?

    Les réponses sont des évidences, sauf pour des lobby irresponsables.

  • > Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
    7 mai 2012, par Rêveur des villes  

    DS, pas la peine de faire de la sur-enchère sur vos idées, que je partage en grande partie :

    "On a construit une autoroute PAU Langon totalement inutilisée".

    Non : faiblement utilisée.

    "Nous avons trois aéroports alors qu’il n’en faut qu’un seul"

    Non, c’est plus le doublon Pau-Tarbes qui pose pb que celui de Biarritz par rapport au Béarn.

  • > Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
    7 mai 2012, par Emmanuel Pène  

    “On a construit un tunnel au Somport totalement inutile”

    inutile car non connecté à une route praticable.. C’est comme si on avait fait un grand stade sans parking.

    “Nous avons trois aéroports alors qu’il n’en faut qu’un seul”

    D’accord : il en faut un seul entre Pau et Tarbes (ou au moins une seule gestion). Mais les rivalités politiques sont un obstacle.

    “Savez vous que la France est au bord de la faillite ?”

    Oui, donc baissons les dépenses de fonctionnement, et gardons les dépenses d’investissements, nécessaires pour l’avenir.

    “Faut il continuer a investir pour des objets inutiles ?”

    La Pau - Oloron - Somport est vitale, et peut permettre d’éviter le désert économique au sud des côteaux de Jurançon.

    “Les réponses sont des évidences, sauf pour des lobby irresponsables”

    Si vous allez par là, tout est lobby ; mais lobby s’applique normalement à une corporation ; or, BAP regroupe tous les acteurs (entreprises, politiques, syndicats, institutions, particuliers, .. de tous bords politiques ou apolitiques) qui défendent cette vision.

    Enfin, réfléchir à l’avenir de sa région est tout sauf irresponsable. C’est bien prendre ses responsabilités que de se battre pour le développement d’infrastructures locales, alors que la solution de facilité est.. de ne rien faire.

  • > Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
    7 mai 2012, par Daniel Sango  

    Non la route Pau Oloron Somport n’est pas vitale. Oui le tronçon Pau Oloron doit être amélioré.

    Par contre la Vallèe d’Aspe doit rester préservée, son développement durable ne passe absolument pas par une transformation en couloir à camion, obsolète, dépassé.

    Concernant le désenclavement, je vous engage à relire mon papier : "Désenclavement on vous ment"

    D’ailleurs il suffit de regarder tout proche de nous, Notre agglomération touche quasiment celle de Tarbes et pas une synergie significative n’a été mise en place. Assez de blabla de lobby irresponsable.

    Quant aux investissements, et en particulier ceux qui ont trait aux infrastructures, ils n’ont de sens que si le potentiel d’utilisation existe.

    J’espère pour vous que vous ne doublez pas la taille de votre entreprise sans être certain que le potentiel d’activité existe... Evidement vous pourriez le faire sans risque si c’est le contribuable qui en assure les risques...

    C’est ce que pousse à faire BAP, et vous aussi.

    Il faut faire la différence entre investissement, et investissement productif.

    A ce titre, ni Pau Oloron, ni le tunnel du Somport, ni l’autoroute Pau Langon, ni le barreau de LGV ne sont des investissements productifs.

  • > Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
    7 mai 2012, par Emmanuel Pène  
    Vous avez une vision très pessimistes des choses. A vous écouter, il ne fallait rien faire de ce qui a été fait, et surtout ne rien faire de nouveau.. Je ne suis pas d’accord avec vous sur la vallée d’Aspe, pour une bonne raison : la route est d’une dangerosité extrême, et une catastrophe peut arriver du jour au lendemain.

  • > Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
    8 mai 2012, par Daniel Sango  

    Bien au contraire, j’ai une vision réaliste des choses, même si on a quelques raisons d’être pessimiste.

    Je n’ai pas dit non plus qu’il ne fallait rien faire ! Au contraire. Je demande à ce que les infrastructures soient améliorées pour le bénéfice des usagers locaux.

    Cela vaut pour le Nord de Pau où là encore le CG veut construire une nouvelle route totalement inutile et dévastatrice alors qu’il faut doubler la route actuelle (RD 834) dans le prolongement de la Nord Sud

    Je suis aussi favorable au diffuseur de Morlaas à condition que l’autoroute soit gratuite

    Je demande des travaux très importants sur la route actuelle Oloron Pau en particulier un doublement du sentier périphérique sud et du tronçon Gan Jurançon.

    Par contre la vallée d’Aspe (et d’Ossau ) doivent rester préservées (interdiction au poids lourds) et réservées à une circulation touristique.

    Le développement de ces vallées viendra de leurs atouts naturels et touristiques.

    La voie ferrée en sera aussi un des élément positif majeur.

  • > Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
    8 mai 2012, par Autochtone palois  

    E.Pene, des membres de CodeBéarn qui ont une expérience industrielle à l’échelle internationale, ont fait un travail d’analyse des besoins des industriels locaux. La conclusion est claire : les arguments des "experts" de BAP (et de la CCI) que vous reprenez sans sourciller, sont totalement dénués de fondement.

    Les industriels d’Oloron n’ont en aucune manière besoin d’une nouvelle route pour développer leurs carnets de commandes. Que ce soit Lindt ou Messier, leur niveau de compétence, les produits qu’ils proposent, leur permettent d’avoir aujourd’hui une excellente visibilité, avec largement plus d’un an de charge de travail. Par contre l’industrie de la sandale ou du béret a du mal à vivre. Vous devriez deviner pourquoi.

    Que l’on améliore le réseau routier local, bien sûr que tous seront preneurs. Et CodeBéarn se bat pour cela.

  • > Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
    8 mai 2012, par oscar  

    des membres de CodeBéarn qui ont une expérience industrielle à l’échelle internationale

    On doit pouvoir les citer non ?

    les arguments des "experts" de BAP (et de la CCI) que vous reprenez sans sourciller, sont totalement dénués de fondement

    Si, pour une fois vous pouviez cesser vos rengaines stupides et délibérément blessantes, s’agissant de personnes dont les expériences professionnelles ou personnelles sont publiques..BAP s’appuie sur les conclusions des services départementaux eux-mêmes vérifiés par les études d’un cabinet canadien indépendant (Lavallin) financé par le Conseil Général. La CCI n’a strictement rien à voir avec ça. Rappelons pour la énième fois que BAP ne signifie pas Bétonnons Avec Passion, mais Béarn Adour Pyrénées, que c’est une association indépendante, réunissant des acteurs économiques ou sociaux qualifiés et intéressés par le développement de leur région.

    Même si je n’engage que moi, je suis persuadé que BAP écoutera avec intérêt les propositions d’aménagement de la route actuelle et les soutiendra, car ces aménagements sont bien entendu nécessaires et à réaliser d’urgence là où c’est possible. Et si des solutions étaient trouvées qui permettent un raccordement harmonieux de la RN 134 à l ’entrée de Pau, BAP très probablement s’en réjouirait. De même que BAP soutiendra sans aucun doute toutes les actions visant à contourner les villages de la vallée d’ Aspe qui ont à subir sur des voies inapropriées le trafic de la RN 134.

    Enfin, un minimum de solidarité européenne devrait amener bon nombre d’ acteurs locaux à se souvenir que notre grand voisin espagnol a lui mis en oeuvre des insfrastructures de qualité sur l ’autre versant des Pyrénées en comptant bien sur la création de l ’axe E7 Saragosse - Bordeaux, pour lequel notre signature nationale a été engagée.

    Voir les dossiers BAP sur ce sujet, de même sur le même site qu’une revue de presse espagnole tenue régulièrement à jour par BAP, afin de donner à ce dossier la profondeur de champ nécessaire.

    www.bap-europe.com

  • > Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
    8 mai 2012, par Daniel Sango  

    Décidément Oscar vous ne lisez pas les bons auteurs...

    Relisez avec attention mon petit article "Oloron Pau c’est la route actuelle qu’il faut améliorer", tout y est.

    En particulier l’inutilité démontrée par les chiffres d’une deuxième route oloron Pau.

    Quant à l’axe Bordeaux Espagne, personne ne s’est engagé à quoi que ce soit.

    L’Espagne à le droit de goudronner le pays (pour rien d’ailleurs puisque tout est vide ) de construire des appartements (tous aussi vides) et d’avoir un taux de chômage record.

    D’ailleurs, BAP accompagné de Poulit l’Enchanteur, devrait installer une annexe en Espagne ... Et convaincre les gouvernements de la peninsule qui viennent d’abandonner en cours de travaux la ligne LGV Madrid Lisbone... (c’est autre chose que l’apendice béarnais....)

    Quant à la vallée d’Aspe elle restera intacte de tout camion espagnol, et je pense qu’il y aura du monde pour empêcher son bétonnage.

    Un point cependant où je vous soutiens, et dorénavant c’est comme cela qu’on en parlera, BAP est bien Bétonnons Avec Passion

  • > Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
    7 mai 2012, par Rêveur des villes  

    Arguments contre les plus pertinents :

    -  le coût : 400 M€ qui peut cependant être réduit par un péage, mais qui auraient pu être employés à la sécurisation du réseau routier en général.

    -  la vallée d’Aspe qui se transformerait en couloir à camions.

    Arguments pour les plus pertinents :

    -  gain de temps sur trajet Oloron - connexion autoroute A64/A65.

    Personnellement, j’ai longtemps dit "quand le carburant sera à 3 € le litre..." Je ne crois malheureusement plus à cela. La première des choses à faire est à mon avis de mener une véritable politique d’urbanisme autour des gares, comme en Europe du Nord, mais cela est davantage de la responsabilité des villes.

    Côté Hautes-Pyrénées, il existe une voie rapide Lourdes-Pierrefitte 2x2 voies (ce qui est trop large à mon avis), et Tarbes-Lourdes en 2x2 voies, qui est en construction morceau par morceau.

  • > Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
    8 mai 2012, par HB  
    Problème, qui doit-on écouter sachant que les collectivités locales n’auront pas les moyens de financer les deux projets : le Maire d’Oloron qui défend avec conviction le projet de liaison routière rapide ... ou le premier Président du Conseil Régional qui défend avec tout autant de conviction la liaison ferroviaire ? Si je me refère au succès spectaculaire de la liaison autoroutière Bordeaux-Pau, la forte augmentation à venir du coût du carburant (plus toutes les autres arguments avancés par Code-Béarn), je soutiendrai plutôt le vice-Président du Conseil Régional. Il devient urgent pour lui de rencontrer dès que possible le Maire d’Oloron afin qu’ils en discutent sereinement, hors de tout esprit partisan, et s’assurent du meilleur investissement de l’argent public.

  • > Un large collectif contre la nouvelle Pau Oloron
    7 mai 2012, par oscar  

    Une réponse obligée à la remise au Président du Conseil Général, par le Président de BAP lors de son AG d’une pétition comportant 2300 signatures et 820 soutiens Facbook à cette nouvelle route. Ou peut-on d’ailleurs se procurer la liste des milliers de personnes qui s’opposent à ce projet ?

    Et puisque le Président des Usagers de la Route du Nord de Pau, une association bien connue de lui-même, nous propose ici de soutenir l ’action de Code Béarn, il me parait juste d’inviter ceux qui souhaitent que cette voie soit créée de rejoindre le groupe Facebook Olorondirect et de lever le pouce.

    http://www.facebook.com/Olorondirect

       
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Mont-de-Marsan Pau - Le chemin de la ligne
    Le CODE Béarn ne roule pas pour la nouvelle route Pau Oloron !
    Déclin d’Oloron : La route pas seule en cause !
    Voie rapide de Nay : Comparaison sans raison
    Axe Poey-de-Lescar-Oloron : Leçons de la "voie rapide" de la plaine de Nay
    Pau / Oloron, c’est la route actuelle qu’il faut améliorer !
    Pau - Oloron : Faut-il vraiment choisir entre une route nouvelle et la rénovation de l’axe existant ?
    Lescar-Gurmençon : le consensus politique est acquis !
    Nouvel axe Pau-Oloron : Un projet ne manquant pas d’arguments
    Pau Oloron, les verts doivent gagner !
    Lescar-Gurmençon : Un point de vue d’Oloronais
    Axe LESCAR-OLORON : Le concessus est loin !
    Pétition du « Collectif pour les Déplacements en Béarn » contre la Pau-Oloron
    Liaison Lescar-Oloron : La position de Jean-Yves LALANNE
    Nouvelle route Pau-Oloron : Une étude de l’IGN la "plébiscite"



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises