Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

"LGV des Pyrénées" : l’exemple de la LGV Poitiers-Limoges

lundi 16 avril 2012 par Bernard Boutin


En 1991, le député-maire de Limoges lançait l’idée d’un barreau LGV Limoges-Poitiers. En 2006, un débat public est organisé. Son compte-rendu publié en 2007, concluait que "la majorité des expressions étaient favorables à la réalisation de ce projet afin de raccorder le Limousin au réseau national de la grande vitesse ferroviaire."(voir document joint en annexe)

Début 2012, pour ce même dossier, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre des Transports et du Logement, rappelait : « on est engagés sur une enquête publique en 2012, pour une DUP [Déclaration d’Utilité Publique] en 2013. ». Si tout suit son cours normal, les travaux devraient débuter en 2015, pour une inauguration avant fin 2020.

Vingt ans pour les Limougeauds avant d’arriver au lancement de la procédure d’enquête d’utilité publique ! Souhaitons pour les Béarnais et les Bigourdans que les choses aillent plus vite. Ce qui pourrait être le cas puisque le débat public pour la desserte Béarn-Bigorre devrait commencer fin 2012, début 2013. Son compte rendu est prévu pour le milieu de l’année prochaine.

Limoges a une aire urbaine de 280.000 habitants alors que celle de Pau (232.000 ha.) et de Tarbes (112.000 ha.) est évaluée à 344.000 habitants (sources Wikipedia).

La nouvelle ligne de 115 km, sur un parcours d’environ 125 km, mettrait Limoges à 2 h de Paris et à 35 minutes de Poitiers. Les études conduites en 2009 ont permis d’estimer le coût de la ligne nouvelle à 1.51 milliard d’euros.

A ce jour, la variante B de liaison directe Mont-de-Marsan-Pau-Tarbes en passant par les gares existantes se monte à 1,92 milliards d’euros.

Deux projets donc assez proches qui montrent que, même si les financements sont plus tendus, le "combat" entrepris vaut la peine mais il faudra savoir accepter d’aller à la vitesse du marathonien si l’on veut y arriver.

Pour conduire leur combat, les acteurs locaux limougeauds ont mis en place en 2006, "l’association de promotion du TGV Poitiers-Limoges-Brive"*. Son objectif : fédérer le soutien du plus grand nombre afin d’obtenir la réalisation de cette opération, capitale pour l’aménagement des territoires concernés. L’association compte des centaines d’adhérents parmi lesquels : des parlementaires et des élus locaux de toutes sensibilités politiques, des responsables socioprofessionnels, des chefs d’entreprises, des syndicats patronaux et salariés, et de nombreux particuliers... issus principalement des départements concernés.

A quand une initiative forte dans ce sens des deux Présidents des agglomérations Paloises et Tarbaises ? Le combat pour la "Desserte LGV du Béarn et de la Bigorre" ne mérite-t-il pas une "maison commune" ?


- par Bernard Boutin

* Brive sera desservi par voie normale.

PS : en pièce jointe, le compte rendu de 98 pages du débat public pour la ligne LGV Poitiers-Limoges. Une pièce à parcourir pour mieux comprendre les enjeux du débat public dont le budget était estimé à 891.000 euros.

Documents liés
  COMPTE RENDU DU DÉBAT PUBLIC POUR LA LGV POITIERS-LIMOGES
PDF - 558.4 ko
 

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> "LGV des Pyrénées" : l’exemple de la LGV Poitiers-Limoges
22 avril 2012, par Daniel Sango  

Comme déjà dit et redit les politiques ne sont pas les payeurs ! C’est plus facile de déblatérer sur ces sujets que de gérer d’une manière courageuse et efficiente.

Quand je regarde les gesticulations de ces politiques et de ces associations je me demande réellement s’ils comprennent quelle est la situation réelle de notre pays.

Il suffit d’ailleurs de poser la question : "qui va payer ?" pour que le silence se fasse dans les rangs de ces bonimenteurs...

En septembre, les masques seront tombé, la récréation sera terminée... Attendons donc.

  • > "LGV des Pyrénées" : l’exemple de la LGV Poitiers-Limoges
    22 avril 2012, par Rêveur des villes  

    DS : "Il suffit d’ailleurs de poser la question : "qui va payer ?" pour que le silence se fasse dans les rangs de ces bonimenteurs..."

    Ils ont déjà dit, notamment par l’intermédiaire du maire de Billère que l’Etat devait payer par "intérêt national pour le développement durable".

    En terme de stratégie de com’ aux masses, ils sont toujours prêts à raconter n’importe quoi. Exemple : depuis 30 ans, Pau a dillapidé un ordre de grandeur de 200 M€ en excès de loisirs - dépenses somptuaires, ce qui amène à une cessation de paiement prévue pour 2015, dans les conditions actuelles. Il suffit que l’Etat donne 1 M€ de moins à la ville par an pour que M. Lavignotte dise qu’à cause de cela (la vilaine droite qui laisse tomber les nobles collectivités locales), la ville pourrait être mise sous tutelle en 2015.

  • > "LGV des Pyrénées" : l’exemple de la LGV Poitiers-Limoges
    23 avril 2012, par pehache  

    Pas la ville, la CDA. C’est la CDA qui a des comptes qui vont dans le rouge, ceux de la ville sont corrects.

    Par ailleurs il ne faut pas exagérer les dépenses somptuaires sur 30 ans en extrapolant vers le passé les dépenses actuelles. Ce n’est par exemple qu’à partir du début des années 2000 que les subventions aux clubs de sport pro ont explosé : avant cela elles étaient raisonnables pour la taille de la ville.

  • > "LGV des Pyrénées" : l’exemple de la LGV Poitiers-Limoges
    23 avril 2012, par Contribuable Palois  

    pour M Pehache "Ce n’est ... qu’à partir du début des années 2000 que les subventions aux clubs de sport pro ont explosé : avant cela elles étaient raisonnables pour la taille de la ville."

    Oui, à ceci près qu’aujourd’hui on regrette que Labarrère ait trop arbitré vers le sport et des paillettes. Ça s’est fait au détriment d’autres postes moins glorieux mais incontournables (voirie, entretien des bâtiments, etc) ... qui se rappellent impérieusement à nos édiles.

  • > "LGV des Pyrénées" : l’exemple de la LGV Poitiers-Limoges
    23 avril 2012, par pehache  

    Ah mais là vous prêchez un convaincu absolu, CP ! Ce n’est pas à moi qu’il faut faire la leçon sur les dépenses excessives à Pau pour les paillettes au détriment de l’utile.

    Il n’empêche que quand on regarde les chiffres, on s’aperçoit que c’est au début des années 2000 que ça a réellement commencé à déraper sur ce sujet. Auparavant, ce n’est pas tant que l’utile était privilégié, mais disons que les paillettes restaient supportables.

  • > "LGV des Pyrénées" : l’exemple de la LGV Poitiers-Limoges
    16 avril 2012, par Rêveur des villes  

    Limoges-Poitiers ne se fera pas davantage que MdM - Pau.

    BB, peux-tu répondre à la question suivante : sachant qu’il a été difficile de boucler le financement pour Tours-Bx et que MdM - Pau coûte 10 fois plus cher en termes de gain de temps * passager / investissement, comment trouver le financement pour ce "barreau" ?

    Les prochaines LGV après les nombreuses actuellement en construction seront Bx - Toulouse et Perpignan - Montpellier.

  • > "LGV des Pyrénées" : l’exemple de la LGV Poitiers-Limoges
    16 avril 2012, par Rêveur des villes  

    Actuellement en construction :
    -  Tours-Bx
    -  Le Mans-Rennes
    -  Nancy-Strasbourg
    -  contournements de Nîmes et Montpellier
    -  Lyon-Turin

    Les prochains en tête de liste :
    -  Bx-Toulouse
    -  Perpignan-Montpellier

    Ensuite ( ?)
    -  Toulouse-Narbone
    -  Bx-Dax
    -  chaînon manquant Paris-Mulhouse

    Avec une LGV jusqu’à Dax, Pau sera à 3h40 de Paris. Ce sera bien et ce que la ville peut obtenir de mieux. Elle peut simplement négocier que les trains Paris-Bayonne s’arrêtent à Dax avec connexion systématique pour Pau.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
    LGV : La Grande Vidange
    LGV des Pyrénées : Raccrochez les wagons !
    Desserte LGV Béarn-Bigorre : Le point de vue du syndicat CGT des cheminots des Hautes-Pyrénées
    LGV Béarn-Bigorre : on commence enfin à compter...
    Interview LGV de Michèle Alliot-Marie - Réaction d’Alain Rousset : « 3 contre-vérités ! »
    Barreau Mont-de-Marsan-Pau-Tarbes : TDIE ne croit pas dans sa faisabilité financière
    Lu sur le site d’EITB - Y’a-t-il encore un conducteur dans le projet LGV ?
    "LGV des Pyrénées" : Ça bouge !
    Lever de rideau sur la "LGV des Pyrénées" !
    Pyrénées Presse - LGV : copie à revoir selon Forces 64
    Eltb : Les anti-LGV demandent de lever le flou avant le flouze
    Sud-Ouest : TGV Tours-Bordeaux : Vinci réclame 60 millions d’euros de plus à RFF
    6/4/2011 : LE PRINTEMPS DU CANFRANC ?
    5/04/2011 - Sud-Ouest : Réouverture de la ligne Pau-Canfranc : l’espoir venu du ministère
    1/04/2011 : Intervention de Martine Lignières-Cassou au Parlement, réponse de Thierry Mariani Secrétaire d’Etat aux transports
    Dans la presse - LGV Béarn : des choix en 2013 chez Pyrénées Presse
    Dans la presse - Pau-Canfranc : Alain Rousset entrevoit le bout du tunnel
    Dans la presse : Et si la LGV allait en Béarn ?
    LGV Béarn-Bigorre : Lettre ouverte à un élu absent



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises