Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Que se trame-t-il pour les bus à Pau ?

mardi 10 avril 2012 par Henri 64


Le projet de bus-tram est crucial pour le futur de l’agglomération. Il peut faire l’objet d’un certain consensus, et aussi, évidemment de discussions sur certains points. Dans un premier article nous nous proposons, après avoir passé en revue l’économie générale du projet, d’examiner la question des parkings-relais. L’examen d’autres sections devrait suivre.

Toutes les villes doivent se préparer à une utilisation plus intensive des transports collectifs. L’appauvrissement des réserves de pétrole, les questions de pollution et de réchauffement climatique conduisent inéluctablement à ce constat. Une ville de taille moyenne comme Pau n’est pas aussi bien préparée à ce changement d’habitude qu’une grande métropole dans laquelle la quasi-totalité des habitants s’est habituée à l’utilisation des transports collectifs, de manière occasionnelle ou régulière.

Pour réussir ce passage, il est important de proposer un projet attractif et efficient. Le point crucial est évidemment le temps de transport et sa commodité. Les longues attentes sont dissuasives. Mais on ne peut réaliser sur toutes les lignes des cadences rapprochées. Il faut donc faire des choix. Dans les directions est-ouest au moins trois axes se présentent, qu’il n’est pas évident de départager. Au contraire, dans les directions nord-sud, seuls deux trajets se détachent. L’un a pour axe principal la route de Bordeaux, l’autre la double voie menant à l’autoroute. Ce dernier trajet présente l’avantage incontestable de relier la gare à l’hôpital, deux équipements majeurs. De plus, il traverse la ville en des points cruciaux et longe l’Université et un centre commercial. Il est donc naturel de lui donner priorité et d’en faire ...le fer de lance d’une rénovation de l’offre de transport.

Cependant, il est illusoire de penser que le succès de la fréquentation sera au rendez-vous du jour au lendemain. Aussi, c’est dès maintenant qu’il faut attirer le public. D’abord par des cadences rapprochées. Puis par une diminution du nombre d’arrêts (la limitation à 10 semble raisonnable) et la mise en service d’une régulation des feux de circulation. Le temps de parcours n’est pas aussi important pour les voyageurs que la fréquence, mais il a sont importance et son coût : des rotations plus courtes évitent des investissements supplémentaires en véhicules et augmentent la fréquence sans peser sur les charges de personnel.

Un passage en site propre permet de réduire le temps de parcours et d’augmenter la régularité. Mais il n’est pas possible partout et il est coûteux. Ce poste représente une part considérable du coût prévu de 60 millions. En un temps de difficultés financières il n’est pas raisonnable de faire peser un tel coût sur les finances publiques de la ville. Il convient donc d’examiner tronçon par tronçon ce qu’il est possible de réaliser et de le faire tranche par tranche.

Le but étant aussi de désengorger la ville de la circulation venue de l’extérieur, il importe de coordonner la ligne prévue avec la création de parkings-relais. Au sud, l’emplacement est déjà disponible, même s’il reste à en améliorer l’accès vers la gare. Au nord de grands parkings sont disponibles autour du Zénith et du Palais des sports. Mais ils sont éloignés de l’hôpital et l’on peut craindre qu’en journée le détour soit peu utile. Aussi, il faut donner une priorité absolue à la création d’un parking proche de l’hôpital afin que les voyageurs puissent s’installer confortablement dans le bus en partance plutôt que de l’attendre à un arrêt. Or il existe des terrains non bâtis à proximité de l’hôpital entre le boulevard de l’Europe et l’autoroute (voir le plan de la ville ou Google Earth). Ces terrains sont peu propices à l’urbanisation en raison de la proximité de l’autoroute. Une entrée de l’hôpital vers le nord serait facile à percer (il en existe déjà une, fermée à la circulation d’ailleurs) et bien plus commode pour l’accès aux urgences que par le boulevard Hauterive !

Il ne faut pas se cacher une difficulté. Les automobilistes pourraient être tentés d’utiliser les parkings de l’hôpital plutôt que le parking-relais. On constate déjà que de nombreux conducteurs indélicats utilisent les trottoirs des voies menant à l’hôpital (et jusqu’au trottoir du rond-point, obstruant la vue sur celui-ci, surtout s’il s’agit de grosses voitures à quatre roues motrices) alors qu’existent des places situées un peu plus loin. Il faudrait donc prendre des mesures appropriées, d’autant que le parking de l’hôpital est quasiment saturé, à l’exception du parking situé justement à proximité du Cami Salié.

Un possibilité serait un parcours en boucle : dans la direction nord le bus suivrait tout du long la voie express via les allées Catherine de Bourbon jusqu’au boulevard de l’Europe. Dans la direction sud, il emprunterait le rue Léon Schwarzenberg puis l’avenue de Buros et le Boulevard de la Paix où se situe une urbanisation bien plus importante que Bd de Hauterive. De ce point de vue, le trajet retenu actuellement représente un progrès par rapport au trajet initialement prévu. Mais, comme on l’a dit plus haut, le temps presse et il ne faut pas différer les avancées réalisables pour un avenir radieux mais lointain.

Henri 64


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Que se trame-t-il pour les bus à Pau ?
11 avril 2012, par Jean Paul Penot  

Le bon sens veut que les parkings-relais soient le plus loin possible du centre-ville. Si ce n’était pas le cas, on appellerait parking-relais le parking de la place Clémenceau !

Le plus loin possible signifie donc en bout de ligne du réseau. Au sud, la gare semble le lieu naturel. Au nord, plusieurs sites peuvent être proposés : route de Bordeaux, Zénith, Palais des sports, sortie de l’autoroute, zone entre l’hôpital et l’autoroute. Ils peuvent être combinés pour augmenter leur efficacité en fonction de la destination finale de l’utilisateur.

Il semble cependant que le principal site doive être le point le plus au nord de la ligne de bus-tram, cette ligne étant la plus à même de proposer une alternative rapide, agréable et crédible à l’entrée de la voiture en ville. Et ce site serait un argument supplémentaire pour faire cette ligne rapidement. Et en faire un succès !

Consultez le cadastre ou Google Earth ou des cartes assez précises pour réaliser qu’il existe des terrains non construits proche du terminus que serait l’hôpital et asseez proches de l’autoroute pour être peu propices à une urbanisation.

> Que se trame-t-il pour les bus à Pau ?
11 avril 2012, par L’ OURS du Bois  

madame la maire, Martine, au cour de la présentation du "nouveau" BUS TRAM, a bien insisté sur ’l’inplication des conseils de quartier et plus particulièrement de celui de "PAU CENTRE" confirmé par %Madame, Anne BERNARD présente dans les premiers rangs la prochaine réunion du dit conseil est prévue pour ...... le 2 mai 2012

les premières réunions sont, selon information par voie de presse :

Mercredi 11 avril 2012

Jeudi 12 avril 2012

Mardi 17 avril 2012

alors madame, la maire ou sa chargée de mission,

expliquez au Palois, comment les conseils de quartier peuvent participer a une concertation pour des réunion DÉJÀ présentées aux Béarnais ????

> Que se trame-t-il pour les bus à Pau ?
10 avril 2012, par Beltof  

Adishatz,

J’ai été l’un des partisans de ce projet, il y a 3 ans de cela. En 3 ans aucun parking-relais n’a vu le jour. La ligne 2, pour l’utiliser quasi quotidiennement a son utilité et est bien chargé contrairement à ce que peuvent dire certains. Quand j’ai vu le tracé avec le parking relais au croisement Bld de la Paix et des Allées, j’ai pensé à une erreur, mais une semaine après, cela figure toujours... C’est quoi ce poisson d’avril persistant, il n’y a pas la place de faire un parking relais là, tout a été construit ces dernières années... Vous foutez quoi à la CCA pour récupérer les terrains disponibles ??!!

  • > Que se trame-t-il pour les bus à Pau ?
    10 avril 2012, par Déambulator  

    Votre remarque sur le parking relais est d’autant plus pertinente que les seuls terrains susceptibles d’acueillr un parking au croisement du Bd de la Paix et des Allées sont :

    -  un terrain au nord Ouest du rond point et qui est occupé par une villa entourée d’un grand jardin. Sera-ce là ? ce qui implique l’acquisition de ce terrain

    -  un peu plus à l’ouest, un airial planté de chênes plus que centenaires, jouxtant le future ferme du gout(projet de la ville). Il s’agit d’un témoignage historique de transhumances des brebis ossaloises vers le Pont-Long (comme la place du Junqué à Jurançon ou la Haute Plante à Pau). C’est un terrain public (donc pas d’expropriation) mais quel dommage de le transformer en Parking !

    Sans compter qu’ un parking-relais si loin d’une entrée de ville ne jouera pas son rôle.

    PS : tout ce qui est dit plus haut vient de ce que je n’ai pas pu situer exactement l’emplacement du parking sure les documents.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Parkings-relais et bus-tram : le pour et le contre
    Bus-Tram : ce qui se passe en Espagne devrait inciter à la prudence !
    Document "J’imagine Pau en Bus-Tram" : science-fiction et... communication plutôt qu’information ?
    BHNS : Un choix jamais argumenté !
    Bus-Tram : Information plutôt que consultation !
    Mensonge par omission
    BHNS : Les projets d’André Duchateau et Martine-Lignières-Cassou sont-ils réalistes pour l’agglo ?
    Pau : « Les rendez-vous de la mobilité » et les parkings-relais
    Pau : l’Etat va co-financer les 6,4 kms de lignes de "BHNS"
    TCSP : Et, où sont les parkings relais ?
    TCSP : le Forum tire la sonnette d’alarme !
    TCSP Gare-Hôpital : neuf millions du km, pourquoi ?



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises