Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau - Ces arbres que l’on abat !

lundi 19 mars 2012 par Hélène Lafon


Ils ont fait l’actualité de la presse et des radios locales. On va abattre 35 arbres au Parc Beaumont. Comment ne pas déplorer la disparition de chênes plus que centenaires comment imaginer le Parc, notre Parc sans son grand cèdre et son séquoia de 19 mètres ? Non, je ne contesterai pas le bien-fondé de cette décision prise après un diagnostic fondé sur plusieurs tests des plus sérieux. Non, là n’est pas mon propos, là n’est pas mon but.

Je veux tirer une sonnette d’alarme...

Car à la suite de cette indispensable mesure de sécurité publique se profile la redéfinition des espaces du parc. Le prétexte : il faut replanter et avant de le faire autant remodeler, moderniser, actualiser, je ne sais quel terme est le plus exact. Et là Palois j’en appelle à votre vigilance. Actuellement notre Parc est un parc à l’anglaise. Certaines allées sont rectilignes parce que tracées au temps des allées cavalières, d’autres ondoient entre les pelouses et le long du « lac ». Le square aux bancs rigides et son kiosque à musique sont très Grand Siècle. Le théâtre de la nature, le jardin anglais et le rustique ruisseau sont des plus romantiques... Comment peut-on s’imaginer... Que pour certains, l’automne de notre parc soit arrivé ?

Sans remonter à la création du Parc depuis près de 40 ans, les habitudes des promeneurs et « usagers » du Parc ont changé. Il y a 40 ans on se faisait siffler par un garde en uniforme (les ASVP de l’époque) dès qu’on osait mettre un pied sur la pelouse. Les dames rarement en pantalon, appréciaient les bancs à la rigidité inconfortable et peu propice à l’échange de potins. De nos jours... Si ce n’est pas déjà fait, venez au Parc un dimanche ensoleillé ou encore un mercredi et vous verrez comment vit aujourd’hui notre parc... Vous comprendrez mieux pourquoi les pelouses sont moins vertes. Notre Parc n’est plus une carte postale, notre Parc vit.

Alors que ceux qui dirigent notre ville, veuillent le rendre plus apte à cette fréquentation populaire et bon enfant qui est aujourd’hui la sienne, ne peut-on pas le comprendre ? Certes mais les changements envisagés ne vont-ils pas bien au-delà ? N’est-on pas dans une logique du tout changer pour marquer son temps, son passage à la gouvernance de notre ville ? Cette volonté de nouveauté n’est-elle pas celle de nos édiles mais plus encore des technocrates qui les conseillent ? Derrière quelle nécessité écologique, climatique, vont-ils se retrancher pour nous faire avaler quelques couleuvres ?

Certes de nos jours on s’assied plus volontiers en cercle sur les pelouses qu’en rang d’oignons sur des bancs. Mais avec l’âge et des articulations grinçantes on finit par trouver la terre bien basse. Certes de nos jours, on ose s’exposer au soleil et on recherche moins l’ombre sauf les jours de canicule. Certes, actuellement, on ne voit que peu les Pyrénées depuis le Parc... Tient voilà déjà une idée qu’« ils » avancent pour nous convaincre que sans autant d’arbres ce serait mieux. Certes, il faut prendre en compte le très probable réchauffement climatique, la pénurie d’eau qui s’en suivra, et aussi la rigueur des hivers. Certes la mise en œuvre du projet très vraisemblablement déjà dans les cartons sera précédée au printemps d’une enquête administrée aux usagers dans le Parc même.

Mais cependant restons vigilants.


- Par Hélène Lafon


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau - Ces arbres que l’on abat !
19 mars 2012, par L’ OURS du Bois  

de nombreux arbres sont réellement malades mais la solution retenue n’agit elle que dans le sens de la sécurité suite a l’accident de Tissier, surement.

sans être un grand connaisseur, je reconnais que certains sont creux, trop haut et qu’il y a belle lurette qu’une coupe est nécessaire.

je regrette la disparition de la roseraie, mais, ou sont passés ces rosiers ???? après un passage aux floralies, ils ont disparus ????

  • > Pau - Ces arbres que l’on abat !
    19 mars 2012, par claudiqus  

    C’est vrai ça ! supprimer les roses au sein d’une villégiature de confession socialiste, ça la fout mal, quand même !

    Plus sérieusement, pour ce qui est des arbres, sans doute faut-il penser à planter plus opportunément, en accord avec l’évolution climatique . des essences exotiques qui ne posaient aucun problème au XVII ème sont peut-être aujourd’hui plus facilement fragilisées par la pollution, les germes itinérants, etc .

  • > Pau - Ces arbres que l’on abat !
    19 mars 2012, par claudiqus  

    Alors formulons le voeu que les technocrates paysagers ne se plantent ... smiley

  • Respectons le tracé de jardin à l’anglaise !
    19 mars 2012, par Autochtone palois  

    En lisant la presse sur ce projet de ’modernisation" du parc Beaumont, j’avais été choqué par l’idée de l’adjoint au maire de rendre rectiligne les (ou des) chemins qui parcourent le Parc Beaumont.

    J’emprunte régulièrement le bas du parc pour me rendre en ville, et je ne voudrais pas de ces chemins tracés au cordeau, comme autour du Conseil général, même si l’on sait qu’il est plus facile de tondre une pelouse rectangulaire plutôt que circulaire.

    Respectons le tracé de jardin à l’anglaise !

  • > Respectons le tracé de jardin à l’anglaise !
    19 mars 2012, par gerard manvuça  
    Vigilants oui nous avons intérêt car si nous avons pu (dans une certaine mesure) faire abandonner ce projet ridicule de médiathèque, nous n’avons rien pu faire pour la roseraie. Il parait qu’elle n’était pas dans "l’esprit du parc). Je crois surtout que c’était AL qui l’avait crée et MLC a voulu "tuer le père"

  • > Respectons le tracé de jardin à l’anglaise !
    19 mars 2012, par claudiqus  
    C’est sans doute un des seuls anglicismes qui me plaise : le jardin à l’anglaise est bien plus romantique et naturel qu’à la française, par son côté touffus et apparemment désordonné, loin de l’agencement au carré ...

  • > Respectons le tracé de jardin à l’anglaise !
    19 mars 2012, par gerard manvuça  
    Vigilants nous avons intérêt à l’être car si nous avons pu influer sur l’abandon de cette médiathèque ridicule nous n’avons rien pu faire pour la roseraie. Crée par AL. MLC a encore voulu "tuer le père"

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    3e édition du Festival international du Film de Pau
    Pau - L’agenda 2012 des "Echappées Citadines"
    L’informatique "rame" à la Médiathèque André Labarrère
    COXITIS : le mini-feuilleton de l’été 2012 (suite)
    Pau - La COXITIS en retard d’une saison...
    Pau - Un comportement citoyen, pourquoi faire ???
    PPP : Pau existe, c’est même au pied des Pyrénées
    Des petits clics, pour de vraies ouvertures
    Pau : les tags sauvages envahissent la ville
    Oloron 1862 : voici 150 ans y naissait Louis Barthou.
    Automobiliste, prends garde !
    Mémoire de PAU *
    Pau - Le Salon annuel des champignons 2011
    Orage palois.
    Alexandre Junca : Pensée et Hommage
    Pau - Sondage municipal d’opinion ?
    Se déplacer autrement à Pau
    PPP - Protégeons le Piéton Palois
    Place de Verdun : bitume, bagnole, et rien d’autre ?
    Pau : d’associations à ONG



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises