Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Arpenteurs sans limites n°145 : belles et bien bâties, dans le parc du château

lundi 12 mars 2012 par AK Pô


Le nom de cette villa m’échappe (momentanément), donc le mieux à faire est de m’enfuir dans les bois avant de me faire tirer dessus comme un vieux marcassin !

Je m’aperçois que les fenêtres sont ouvertes, mais il n’y a personne à l’intérieur, et personne dans le parc...ou presque.

Mais où sont les petits lapins palois ?

-par AK Pô

09 03 12


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Arpenteurs sans limites n°145 : belles et bien bâties, dans le parc du château
12 mars 2012, par vieux marcheur  

Il s’agit de la maison ayant appartenu à la famille Hourticq (et à leurs ascendants depuis 1830 env. ), puis à leur descendance : la famille Baylaucq.

  • > Arpenteurs sans limites n°145 : belles et bien bâties, dans le parc du château
    12 mars 2012, par Contribuable Palois  

    Cette propriété Hourticq-Baylaucq est depuis 1999 la propriété de l’État.

    Elle a été versée dans l’escarcelle du Château de Pau, avec le projet d’y abriter des collections. Une présentation officielle (lettre du Musée, mai 2008)  :

    Ah le beau mois de décembre 2007 ! Après plusieurs années de projets, d’études architecturales et techniques, les démolitions intérieures de l’immeuble que l’on appelle plus communément la Maison Baylaucq ont enfin commencé. Un mot sur ce magnifique bâtiment, bien connu des palois, qui se dresse à l’articulation de la Basse Plante et du parc du château : c’est grâce au vif intérêt des héritiers Baylaucq pour le château et son domaine ainsi qu’à sa générosité, que l’État doit d’avoir pu finaliser son acquisition en 2000. L’objectif de cette opération, qui figure en bonne place dans le projet scientifique et culturel du musée, est de créer les espaces qui lui font jusque-là cruellement défaut pour proposer à ses publics des activités nouvelles, éducatives et ludiques, conçues pour lui faire partager une approche renouvelée du patrimoine architectural et des collections. Nous aurons l’occasion de revenir plus longuement sur ces projets. Que la famille Baylaucq, grâce à laquelle le domaine national avait pu s’agrandir dès 1976 de l’ensemble où ont été construites les serres, trouve ici l’expression des remerciements les plus chaleureux de l’équipe. Elle a rendu possible l’un des développements essentiel de la belle aventure de la rénovation du berceau d’Henri IV.

    Le financement n’étant pas actuellement possible pour réaliser le projet, un objectif réduit a été décidé.

    Après confortation du gros oeuvre de la Maison Baylaucq les travaux se sont, en priorité, porté sur ... la réalisation de trois logements de fonction.

    "Quand les finances sont basses on doit arbitrer entre les options les plus urgentes", (dicton qui a cours au Ministère des finances). Au Ministère de la culture la priorité a été de loger des fonctionnaires.

  • > Arpenteurs sans limites n°145 : belles et bien bâties, dans le parc du château
    12 mars 2012, par vieux marcheur  
    Ces logements seront probablement, (si j’ai bien compris, et bien consulté l’ensemble du dossier) l’occasion d’y transférer des personnes qui habitent actuellement à l’intérieur du Château... et qui n’ont aucune raison objective d’y demeurer.

  • > Arpenteurs sans limites n°145 : belles et bien bâties, dans le parc du château
    12 mars 2012, par Contribuable Palois  

    Vx Marcheur " l’occasion d’y transférer des personnes qui habitent actuellement à l’intérieur du Château... et qui n’ont aucune raison objective d’y demeurer"

    Mais y a-t-il une raison objective pour qu’elles soient logées dans un batiment aménagé par l’Etat ?

    Qu’il y ait attribution d’un logement de fonction "par nécessité absolue de service" avec logement sur place au château (prêt à intervenir en quelque sorte), ça relève du bon sens pour certaines fonctions identifiées.

    Le logement obligatoire "logement de fonction par nécessité absolue de service" doit selon la loi correspondre à un besoin indiscutable.

    C’est moins évident quand la nécessité de service peut se "négocier", s’accomoder avec un déménagement quelques centaines de mètres plus loin.

    NB : le fait que la ville de Pau n’ait rien payé ne change rien. L’argent, qu’il soit distribué par l’Etat ou par le budget municipal, vient toujours de la richesse( ?) nationale et des impôts de tous les Français. Raison justifiant qu’on s’y intéresse sérieusement.

  • > Arpenteurs sans limites n°145 : belles et bien bâties, dans le parc du château
    12 mars 2012, par vieux marcheur  

    @ contribuable palois :

    La ville de Pau n’a pas mis un centime dans cette opération...

  • > Arpenteurs sans limites n°145 : belles et bien bâties, dans le parc du château
    12 mars 2012, par vieux marcheur  
    @ contribuable Faux et archi-faux votre allusion concernant la réhabilitation de trois logements de fonction "en priorité". Une simple visite sur place vous prouvera le contraire. Etes-vous un spécialiste de la désinformation ? Sachez qu’en terme de rénovation (et de construction) de bâtiment... les espaces les plus élevés sont les premiers livrés. Méconnaitre cela... On construit de bas en haut, on termine de haut en bas.

  • > Arpenteurs sans limites n°145 : belles et bien bâties, dans le parc du château
    12 mars 2012, par Louis H  

    Pas de "desinformation" de la part de CP puisque j’avais déjà entendu cela.

    Ça avait été dit devant moi au château courant 2011 : les espaces de musée seraient aménagés plus tard (pour cause de budget, 4 millions si j’ai bonne mémoire) .

  • > Arpenteurs sans limites n°145 : belles et bien bâties, dans le parc du château
    13 mars 2012, par vieux marcheur  
    La livraison de la totalité de cet ensemble rénové est prévu pour Décembre 2012. L’ouverture au public des "espaces musée" est prévu en avril/mai 2013 (selon l’architecte rencontré, par hasard, il y a peu). Les termes "aménagés plus tard" ne semblent donc pas tenir.

  • > Arpenteurs sans limites n°145 : belles et bien bâties, dans le parc du château
    12 mars 2012, par Autochtone palois  
    Avant d’appartenir à la famille Hourticq (voir "Lacoste et Hourticq", importante entreprise paloise de menuiserie et quincaillerie, qui donna un maire de Pau, Gaston Lacoste), puis Baylaucq (important commerce de tissus), cette maison accueillit des bains-douches ouverts au public, me semble-t-il.

  • > Arpenteurs sans limites n°145 : belles et bien bâties, dans le parc du château
    12 mars 2012, par vieux marcheur  
    @ autochtone Exact il y avait un établissement de bains et douches au rez de chaussée, dont je ne connais pas l’exploitant mais qui existait déjà en 1830.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Arpenteurs sans limites n°185 : un petit tarpé, vers 18 heures, at Tarbes zentrum
    Arpenteurs sans limites n°184 : La mer n’était pas là, alors on a regardé la Terre
    Arpenteurs sans limites n°183 :les pèlerins marquent le pas à Lourdes
    Arpenteurs sans limites n°182 : les rues d’Arudy sont douces l’après midi
    Arpenteurs sans limites n°181 : coups de freins dans les virages, Louvie Juzon
    Arpenteurs sans limites n°180 : pourrir jeune ou mourir vieux à Lembeye
    Arpenteurs sans limites n°179 :Tango Sède, mignon quartier tarbais
    Arpenteurs sans limites n°178 : la passegiata (un dimanche aprêm sur le boulevard)
    Arpenteurs sans limites n°177 : the last pilgrim in Lourdes senza papa
    Arpenteurs sans limites n°176 : Cauterets (village) sous la neige
    Arpenteurs sans limites n°175 : a dada(ïste) sur les sculptures d’ Eduardo Chillida
    Arpenteurs sans limites n°174 : un vertigineux petit tour à Pau
    Arpenteurs sans limites n°173 : animus anima : les poupettes à papi
    Arpenteurs sans limites n°172 : les petits bouchons de Liège, années quarante
    Arpenteurs sans limites n°171 : Marciac sans chapiteau ni zizique
    Arpenteurs sans limites n°170 : ça tourne rond à Oloron
    Arpenteurs sans limites n°169 : je gére, j’erre, Gers, aujourd’hui comme hier
    Arpenteurs sans limites n°168 : Pau lux (et poil à gratter)
    Arpenteurs sans limites n°167 : Tarbes, par petites touches (3)
    Arpenteurs sans limites n°166 : Cauterets vaisseau de belles pierres (partie 2)



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises