Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Désenclavement : Qui ment à qui ?

lundi 27 février 2012


Dans le texte du lundi 6 février 2012 paru sur Alternatives Paloises, sous le titre « désenclavement, on nous ment », B.A.P a relevé un certain nombre d’inexactitudes, principalement en ce qui concerne les chiffres, ce qui est gênant quand on prétend justement vouloir rétablir la vérité :

- En ce qui concerne le tunnel du Somport, ce ne sont pas 250 véhicules qui y passent chaque jour mais 1058 véhicules/jour d’après la moyenne annuelle fournie par le gestionnaire du tunnel, ce qui est quand même très diffèrent. L’accroissement lent et régulier du trafic dans le tunnel du Somport est incontestable depuis sa mise en service. L’ouverture prochaine des autovias gratuites qui arrivent jusqu’à Jaca en provenance de Saragosse, Madrid, Barcelone, Sagunto et Pampelune vont accentuer ce phénomène tout comme la mise à péage de la totalité de l’axe Bordeaux/ Biriatou.

- En ce qui concerne l’A65, comment peut-on dire qu’elle est inutilisée alors qu’à peine plus d’un an après sa mise en service (ce qui est très court pour une autoroute), elle reçoit quand même quelques milliers de véhicules chaque jour et qu’il y a eu des pics à plus de 10 000 véhicules/jour en janvier 2012 et encore aujourd’hui ? Non seulement l’A65 est utile parce qu’utilisée mais aussi parce qu’elle permet d’économiser 10% minimum de carburant entre Pau et Bordeaux (par rapport aux passages par les routes classiques), elle permet également de gagner une heure de temps sur ce même parcours, elle permet enfin de gagner en sérénité grâce à la sécurité, non seulement sur l’A65, mais également sur les anciens itinéraires vers Bordeaux qui se trouvent délestés chaque jour des quelques milliers de véhicules empruntant désormais l’A65.

Avouez qu’on a vu plus inutile que cela.

- Dire que ces infrastructures sous utilisées coûtent une fortune pour les contribuables est doublement faux puisque les infrastructures en question sont de plus en plus utilisées au fil du temps et d’autre part, l’A65 par exemple, a été réalisée sur fond privé sans aucune participation des collectivités territoriales.
-  En ce qui concerne la L.G.V, le coût de la desserte du Piémont Pyrénéen ne se situe pas entre 2 et 3 milliards d’euros mais entre 1 et 2 milliards. En effet, la ligne ferroviaire Mont-de-Marsan/Pau, qui permettrait aux Palois et aux Tarbais de gagner 49 minutes pour aller ou venir à Bordeaux (par rapport au passage par Dax et la ligne existante), est évaluée par R.F.F entre 1 milliard et 1 milliard 4 d’euros. Pour bien réaliser l’impact de cette dépense, il faut savoir que si on faisait une restructuration de la voie existante entre Dax et Pau, pour relever la vitesse à 200 voire 220 km/h, cela coûterait plus d’1 milliard d’euros (source R.F.F) et ne permettrait de gagner que 6 minutes entre Pau et Dax (source R.F.F). C’est finalement beaucoup plus cher, par rapport au temps gagné, que la ligne Mont-de-Marsan/ Pau qui permet un gain de 49 minutes, rappelons-le. L’amélioration de la ligne ente Pau et Tarbes est par ailleurs évaluée à un coût compris entre 600et 800 millions d’euros par R.F.F.


 - La nouvelle route Oloron-Pau* ne coûtera absolument pas 500 millions d’euros puisqu’elle est évaluée dans les dernières études du Cabinet Lavalin à un montant compris entre 280 et 330 millions d’euros, ce qui est déjà largement estimé puisqu’il n’y a que 25 km à réaliser en 2 fois 1 voie, avec quelques passages plus délicats au niveau du tunnel d’Arbus ou de la rocade paloise.

- La future déviation d’Oloron (Gabarn, Gurmençon, Asasp) coûtera quant à elle entre 62 et 66 millions d’euros.

- Quant aux aéroports, on apprend que nous possédons la plus grande concentration au monde avec Tarbes, Biarritz, Pau, Bilbao, Bordeaux, Toulouse et Fontarabie. Si on excepte Bilbao, Toulouse et Bordeaux qui sont des aéroports de grandes villes, suffisamment éloignés les uns des autres pour avoir une activité long et moyen-courrier, tout à fait justifiée, les aéroports de villes moyennes ont quand même des activités spécifiques : celui de Biarritz est axé principalement sur le tourisme, celui de Pau est axé principalement sur les voyages d’affaires et celui de Tarbes est axé principalement sur les pèlerinages religieux. Faut-il supprimer un ou deux de ces trois aéroports de taille moyenne ?

Supprimer celui de Pau par exemple, serait une erreur dans la mesure où c’est celui qui présente les meilleures caractéristiques de sécurité aéroportuaires et de loin, avec une piste longue (qui peut encore s’étendre) et bien orientée face aux vents dominants, bien dégagée au niveau des approches et équipée du système d’atterrissage tout temps.

L’aéroport de Biarritz est enclavé dans le tissu urbain du B.A.B avec l’impossibilité d’étendre la piste, sans parler des nuisances phoniques difficilement supportables avec une augmentation du trafic.

Enfin celui de Tarbes a une piste qui est mal orientée (Nord Sud) avec atterrissage et décollage délicat par vent de travers d’Ouest. De plus, la proximité du Piémont Pyrénéen est une source de danger avec impossibilité d’étendre la piste.

- La conclusion que nous tirons à la lecture du texte « désenclavement, on nous ment » c’est qu’il ne faudrait plus de tunnel sous le col du Somport, plus d’A65 entre Pau et Bordeaux, pas de L.G.V pour desservir le Piémont Pyrénéen, pas non plus de route nouvelle entre Oloron et Pau, plus d’aéroport (il y en a trop)... Mais alors pourquoi diable écrire que le Béarn s’est doté d’infrastructures tout à fait convenables au début de l’article si c’est ensuite pour les remettre quasiment toutes en question dans un texte dont la clarté et l’exactitude ne sont pas, il est vrai, les qualités dominantes.


- Par BEARN ADOUR PYRENEES **

 * Collectif du haut Béarn et de La Soule : http://www.facebook.com/Olorondirect
** Site : http://www.bap-europe.com/


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Désenclavement : Qui ment à qui ?
27 février 2012, par Père Ubu  

Par ma chandelle verte, cher Monsieur BAP , votre nez va s’allonger un peu . Les RG de mon royaume de fous m’ont fourni les études de la société Lavallin( présentées au CG le 16 décembre 2011 ) et leurs estimations vont de 344 à 397 millions d’euros aujourd’hui . Alors je ne vous dis pas demain ! Evidemment vous oubliez surtout de dire qu’il s’agit d’un Partenariat Public Privé et qu’il y aura un péage de 7 € ( aller-retour )à l’entrée du tunnel d’Arbus. J’admire votre périphrase de ’ passage plus délicat ’ pour ce même tunnel . C’est si peu délicat que ce projet de tunnel fait l’objet d’études particulières sur le thème du retrait-gonflement des sols argileux . Bonjour les surprises et les euros supplémentaires comme au tunnel de Tartaiguille . Enfin moi qui suis toujours prêt à pomper l’argent de mes sujets avec mon croc à phynances je vous soutiens car 25 Kms pour même 400 millions d’euros, c’est un beau coup ( ou coût ) . Par ces temps de crise, je dis chapeau bas , Monsieur BAP .

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par oscar  
    A la trappe, Père Ubu. Les estimations globales de Lavallin incluaient la déviation d’ Oloron valorisée pour 62-65 M€. La liaison proprement dite représente donc bien un investissement de 280 à 330 M€. Nulle mention par contre dans cette étude ni dans nulle obscure trappe d’un péage à 7 ou à 2€, Cornegidouille ! La question du financement sera réglée par voie pataphysique après analyse des sols argileux et forage tunnelier.

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    29 février 2012, par Père Ubu  
    Mais , mon cher Oscar nous parlons bien de la Pau-Oloron et la déviation en est le premier tronçon . Quant au péage il existe bien puisque M.  le président du Conseil Général répète à tous vents qu’il n’en veut pas . Bravo de faire confiance à la pataphysique pour régler la note .

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    29 février 2012, par oscar  

    « Quant au péage il existe bien puisque M. le président du Conseil Général répète à tous vents qu’il n’en veut pas »

    Là Père Ubu, je vous reconnais, c’est très fort.

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par Rêveur des villes  

    Une nouvelle route Pau-Oloron serait donc estimée à 305 M€ environ ?

    Je n’ai plus les chiffres en tête concernant les estimations de traffic et de gain de temps. Si BAP veut convaincre, il faut des chiffres indiscutables sur le coût, des prévisions de traffic à 30 ans, le gain de temps etc pour arriver à un coût de gain par automobiliste par minute gagnée.

    Ce que je vois d’urgent pour le Béarn, c’est un modèle de développement autour des gares (dont se moquent éperdument les politiciens locaux) et des parkings relais aux entrées de Pau, la "gratuité" des bus.

    > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par Rêveur des villes  

    Tours-Bx : 7,2 Mds € pour faire gagner 1h à 5 M de personnes = 1 400 € pour faire gagner 1 heure à 1 personne.

    Bx-Toulouse : 5,3 Mds € pour 1h à 2 M de personnes = 2 600 € pour faire gagner 1 h à 1 personne.

    MdM - Pau 1,5 M€ (avec raccord à ligne actuelle) pour faire gagner 49 minutes à 400 000 personnes = 4 600 € pour faire gagner 1h à 1 personne.

    Le dernier politicien en date (Labazée)qui a parlé du barreau MdM - Pau mentionnait 2 à 3 M€, sans doute pour défendre un autre scénario, mais je me souviens qu’au départ, le chiffre de RFF était effectivement de 1,3 Mds € + gare à Pau N ou raccord à ligne actuelle.

    Cette liaison pourrait approcher un niveau de rentabilité minimal si l’aéroport était supprimé. Mais de toutes manières, personne ne peut payer !

    > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par L’Aquitain  

    B.A.P. ne va pas se renier... L’autoroute est "" utile puisque utilisée" ....quel argument !! quelques pics à 10 000... quel argument !!Alors que ce sont 10 000 par jour qui sont nécessaire. Le tarif étant élitiste et revu à la hausse,la fréquentation évoluera peu.

    > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par lucide  

    Manifestement le Béarn est toujours enclavé puisque BAP ignore encore qu’il y a la crise et que ses désirs de bétonnage et de bitumage risquent de ne jamais devenir réalité (ouf !)...

    Mais plutôt que des affirmations discutables sur une consommation moindre à 130 qu’à 90, ou des mensonges par omission à propos des apports publics au financement de l’A65 (oubliés les 56 million de la déviation cadeau d’Aire sur l’Adour ou les 90 millions de rallonge d’État), pour avoir une meilleure idée de la pertinence des choix de BAP et de la CCI, on aimerait avoir un bilan chiffré de la cascade de millions qui devait déferler sur le Béarn dès l’ouverture de l’A65. Monsieur Poulit ne pourrait-il pas reprendre du service et venir nous expliquer où est la manne promise ?

    Peut-être un prochain article...

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par oscar  
    Soyons précis. C’est décidément très difficile. La déviation d’ Aire sur l’ Adour était une nécessité absolue, je suppose que vous ne le contesterez pas. L ’A65 a permis de réaliser cette déviation de manière efficace. Les investissements avancés par l’ Etat donnent lieu au paiement par Alienor d’une redevance annuelle prévue au contrat. On a peine à le croire, je sais... Quant à vouloir mesurer l ’impact de cette réalisation, un an à peine après sa mise en oeuvre et en pleine crise économique...

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par lucide  

    Tsss.... "L ’A65 a permis de réaliser cette déviation de manière efficace." Êtes-vous sûr que ce ne soit pas l’inverse ? Et l’indemnisation pécuniaire de 90 millions versée au concessionnaire, vous en faites quoi ?

    Quant à la crise, êtes-vous sûr qu’elle était si imprévisible que ça au moment où la CCI et BAP ont fait le forcing pour avoir leur joujou de luxe ? Moi, je n’en suis pas si sûr... Il me semble me souvenir que déjà des voix s’élevaient pour dire que l’ère du pétrole a bas prix et de la croissance du tout bagnole tirait à sa fin.

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par oscar  
    De quels 90 M€ parlez-vous ?

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par lucide  

    De quoi je parle ?

    Mais des 90 millions qui ont été donnés à Alienor par l’État en plus de la déviation d’Aire et du rallongement de la durée de concession. La fameuse " indemnisation pécuniaire versée au concessionnaire en application d’un protocole transactionnel conclu avec le concédant. " dont il est question à l’article 24 de l’annexe du décret du 1er septembre 2010 (NOR : DEVR1005865D)

    C’est étonnant que vous ne soyez pas au courant.

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par oscar  

    C ’est très étonnant en effet. D ’une part parce que la convention de concession confiée à A’lienor a été publiée le 19/12/2006 au JO qu ’elle est accessible sous ce lien

    http://www.a65.aquitaine.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/decret_concession_A65_cle6f7751.pdf

    Elle a été modifiée par une série d’avenants le 1er septembre 2010 qui faisaient suite au retard d’ouverture de l’ autoroute pour des raisons relevant de la force majeure, du point de vue de l ’exploitant. Inutile de vous en rappeler les raisons et le destin cruel d’espèces protégées

    L’article 24 est rédigé comme suit :

    « Les concours publics prennent la forme d’un apport en nature constitué par la déviation d’Aire-sur-l’Adour.

    Est par ailleurs assimilée aux concours publics au sens du cahier des charges l’indemnisation pécuniaire versée au concessionnaire en application d’un protocole transactionnel conclu avec le concédant. »

    Il remplace l ’art 24 précédent qui était rédigé comme suit

    Les concours publics prennent la forme d’un apport en nature constitué par la déviation d’Aire-sur-l’Adour.

    Je ne trouve toujours nulle trace de ces 90M€ d’indemnités transactionnelles si elles ont été versées. Si c’était le cas, ce serait pour financer des coûts supplémentaires non prévus au contrat, et cet article signifirait simplement que ces indemnités sont assimilées à des concours publics, donc remboursables.

    Merci de m ’aider à mieux comprendre

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par lucide  

    C’est vous qui pouvez m’aider à mieux comprendre. Pourquoi a-t-on attendu que la DUP soit signée pour découvrir qu’il y avait des espèces protégées sur le tracé et que la loi de 1976 sur la protection de la nature s’appliquait ?

    Pour les 90 millions, faites comme les associations : demandez au préfet en quoi consiste l’indemnisation pécuniaire versée au concessionnaire. Peut-être vous répondra-t-il la même chose qu’à elles.

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par oscar  
    Si j ’étais partie à ces contrats ou signataire de la DUP, je ne serais sans doute pas en train d’en débattre ici avec vous. Vous avez évoqué 90M€. Je n ’en ai jamais entendu parler sans prétendre tout savoir. Répondez clairement. Avez-vous des informations crédibles concernant ces indemnités ou s’agit-il, une fois de plus, d’une rumeur, d’un hoax, d’un on-dit pour ne pas parler de désinformation ou de méthodes indignes d’un débat sérieux ? Ce qui est certain c’est que la modification de l ’art 24 que vous semblez tenir comme une preuve n’en est pas une et protège au contraire les intérêts de l ’Etat. Donc les votres et les miens.

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par lucide  

    Aller, comme je suis dans un bon jour et que vous m’avez l’air sincère (naïf mais sincère) je vais vous aider un peu.

    J’ai eu sous les yeux la lettre du préfet Schmitt datée du 10 novembre 2010. Elle était adressé à Madame la présidente de l’ARLP.

    Il y était écrit notamment :

    "La part de l’État sans participation des collectivités territoriales est apportée pour partie par un allongement de 5 ans de la durée de concession et pour partie, par une indemnité pécuniaire de 90 M€."

    Je suppose que si vous demandez à cette personne, elle vous en communiquera une copie. Je pense que vous pouvez également la demander à la SEPANSO, il y est fait référence sur leur site http://www.sepanso.org/dossiers/a65/a65_article.php (très intéressant) et je suppose qu’à condition de chercher un peu dans leurs archives, ils sont en mesure de démontrer qu’ils disent vrai...

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par oscar  

    Ma sincérité naïve est bien mal récompensée, cher Lucide. En me renvoyant vers le site de la Sepanso, vous vous êtes montré d’une cruauté inouïe. De ce galimatias truffé de contradictions et d’images tragiques de l ’ A 65 qui feraient ressembler la dévastation de Fukushima à la plage du Palm Beach, je n’ ai pas compris grand chose de plus que ce que vous rapportez ici avec des mines de conspirateur bien informé.

    Car si l’état a cru bon d’indemniser la société d’exploitation, (celà reste à vérifier néanmoins) c’est sans aucun doute qu’elle avait subi un préjudice dans le cadre de son contrat. L’état est en général plutôt pingre et ne le reconnait qu’ avec peine. Que la protection des écrevisses vertes à queues rouges qui ont terriblement retardé les travaux et la mise en oeuvre de cet équipement nous ait coûté 90M€ et 5 années d’exploitation supplémentaire pour A’lienor avant que l ’A65 ne retombe dans le domaine public, voilà par contre une information que j’ignorais naïvement. Une illustration supplémentaire de la complexité de nos sociétés et des conséquences de notre propre incurie. Pas du point de vue des écrevisses, je le concède. D ’ailleurs avez-vous pris de leurs nouvelles récemment. A ce prix là, j ’en prendrais volontiers une assiétée.

    Cette indemnité ne saurait en tout cas, ni de près ni de loin s’apparenter à un investissement public , tant de l ’Etat que des collectivités territoriales dans cet équipement que personne ne vous oblige à utiliser si vous préférez passer une heure de plus pour aller à Bordeaux et dépenser au bas mot 7l de gazole à 1.65€, sécurité en moins.

    Cette indemnité est par ailleurs remboursable par l ’exploitant par la redevance annuelle qu ’il paye conformément à son contrat et jusqu’ à complet remboursement des concours publics

    Je sens que je vais faire des cauchemars..

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    27 février 2012, par lucide  

    Décidément Oscar, vous me faites beaucoup bavarder.

    Je ne suis pas dans le secret des dieux mais si l’État s’est cru obligé d’indemniser A’liénor c’est peut être qu’il s’est senti fautif d’avoir minimisé les impacts écologiques avant la signature de la concession et d’avoir ensuite dû faire appliquer, dans toute sa (relative) rigueur, la loi de 1976 sur les destructions d’espèces protégées. Ceci dès lors que les opposants ont braqué le projecteur dessus.

    Mais ne soyez pas trop naïf, écrevisses ou pas, le chantier n’aurait pas été bien plus vite en raison notamment des retards mis à effectuer la totalité des acquisitions foncières. Une parcelle non acquise sur un tronçon, ça retarde l’ensemble. N’oubliez pas qu’avant ce chantier, le concessionnaire n’était pas vraiment un pro de l’expropriation. D’où quelques retards. Finalement visons et écrevisses sont arrivés à point nommé pour porter le chapeau et faire payer l’État.

    A part ça, je vous concède (mot à la mode) que rien ne m’oblige à prendre l’A65 et j’avoue que je profite pleinement de cette liberté. En revanche, j’aurais aimé jouir de la même liberté de ne pas voir mon environnement aquitain perturbé par la construction et l’exploitation de cette infrastructure, mais là, reconnaissez qu’on ne m’a pas trop laissé le choix.

    Enfin, pour ce qui est des économies de gazole, je ne saurais trop vous conseiller de gérer vous-même votre budget carburant. En ce qui me concerne, sur une petite auto que j’utilise de temps en temps, j’ai remarqué que je consomme 7,3 litres/100 km sur autoroute à 130 et 4,8 litres/100 km sur route (en conduisant souplement) . J’en conclus que pour aller à Pau, je fais des économies conséquentes en prenant la route, même si je mets plus longtemps. Il n’y a qu’en dépassant largement la vitesse autorisée que je pourrais rivaliser avec la consommation autoroutière mais comme c’est interdit, cette hypothèse est sans objet. En attendant, depuis que le carburant a remonté, j’emprunte encore moins les autoroutes. Comme ça je gagne sur le péage et sur la consommation.

    Et pour terminer, j’ajouterai que malgré le rallongement de la concession, rien ne prouve que le concessionnaire ne rendra pas son tablier bien avant la fin, pour cause de non rentabilité. Et là, le contribuable devra payer. Mais il ne faut pas dévoiler la suite possible de l’histoire sinon, je vais me faire traiter de méchant...

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    28 février 2012, par Daniel Sango  
    Belle lucidité. Bravo !

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    28 février 2012, par oscar  

    Mon cher Lucide, vous bavardez de manière agréable et courtoise et je m’en réjouis. Personnellement je trouve l’intégration de l’ A65 dans notre région plutôt bien réalisée. J ’aime beaucoup la vue sur les Pyrénées qu’ elle nous offre depuis Aire-sur-l’Adour et qui donne une image très plaisante de notre Béarn. Pour ce qui concerne votre consommation, votre pied de plume vous permet sans doute de moins culpabiliser quand les circonstances vous obligent à utiliser cette horreur à roulettes qui vous permet quand-même de vous déplacer au risque d’écraser ici ou là dans la traversée des Landes, tel crapaud ou tel hérisson qui n’en pouvait mais. Grâce aux 90 M€ que vous nous dites avoir été dépensés, ces bestioles bénéficient sur l’ A65 de passages protégés efficaces. Que vous ne valorisiez pas votre temps est une chance en général réservée aux oisifs. Pour ceux qui roulent pour travailler par contre, l’ A65 permet un aller-retour confortable et sûr Pau-Bordeaux dans la journée en un peu moins de 4 heures.

    Autre chose. Vous nous dites que l’Etat n ’avait pas été capable de faire respecter la loi de 76 sur les espèces protégées. J ’en ai été fort surpris. En y regardant de plus près on peut y voir plus clair. Le contrat avec Eiffage ayant été conclu en 2006, l ’avenant de 2010 tient compte des modifications issues du Grenelle de l’ environnement qui vient modifier l ’art 39 de la convention originelle comme suit :

    En cas de non-respect par le concessionnaire i) des dispositions de l’arrêté du ministre d’Etat, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire en date du 7 juillet 2008 autorisant le concessionnaire à détruire des sites de reproduction ou des aires de repos de certaines espèces protégées, y compris telles que ces dispositions pourraient être modifiées à l’avenir, ou ii) des dispositions de l’arrêté interpréfectoral n° 35/2008 du 7 juillet 2008 portant autorisation de destruction d’espèces et d’habitats d’espèces animales protégées et de destruction d’espèces végétales protégées, modifié par l’arrêté interpréfectoral n° 65/2008 du 15 octobre 2008, y compris telles que ces dispositions pourraient être modifiées, le concédant met le concessionnaire en demeure d’y remédier dans les conditions prévues au paragraphe 39.1 ci-dessus.

    Si 90M€ il y a eu, en voici la contrepartie contractuelle. Facile de parler d’irresponsabilité de l’ Etat ensuite. L’ Ecolomilitantisme a un coût M Lucide. Inutile de se cacher derrière son doigt et d’essayer d’en faire porter la responsabilité à des exécutants. Pour ma part, je le trouve en l ’espèce ridiculement élevé, improductif, inutile et pour tout dire complètement aberrant. On en mesurera la popularité lors des prochaines élections.

    Enfin, pour que le concessionnaire rende son tablier comme vous le dites, il faudrait qu’il dépose son bilan et que ses créanciers appellent les garanties de l ’état pour rembourser ses dettes. Une hypothèse cataclysmique pour la société Eiffage, qui en subirait lourdement les conséquences. Vous pouvez à ce point de vue être tranquile. Et si vous pensez quand-même devoir payer un jour, prenez l ’autoroute et roulez en sécurité en regardant les écrevisses vous faire une haie d’honneur.

  • > Désenclavement : Qui ment à qui ?
    28 février 2012, par pehache  

    On notera toute la considération qu’Oscar a pour les "oisifs" (les gens qui ne passent pas leur temps à ne pas le perdre) et pour la nature. Son monde idéal est probablement fait de gens pressés qui ne regardent que le ruban de goudron qu’ils ont devant eux. Le reste est à la limite toléré tant que ça ne gêne pas.

    On ne se demande pas quel rôle vous tiendriez ici, Oscar : http://www.alternatives-paloises.com/article.php3 ?id_article=1128

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau : un guide humoristique pour les automobilistes
    Pau - A@P et la médiathèque
    Désenclavement, on nous ment !
    Sécurité dans le département en 2011
    Le Conseil Général fait fausse route !
    Cohérence sauce béarnaise
    En quête d’utilité publique (suite)
    Hauban de Sauvagnon : en quête d’inutilité publique
    Petit Projet Publicitaire
    Analyse du document de l’agglomération de Pau sur la ligne en site propre.
    Chères études
    Propositions pour la ligne d’autobus en site propre.
    Petits échos de nos écus
    Passerelle sur le gave de Pau en face des jardins du Conseil Général : Le projet.
    EISTI es-tu là ?
    Dialogue autour de la piscine



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises