Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Sécurité. Dialogue avec mon épicier.

lundi 13 février 2012 par Joël BRAUD


« Mon épicier est un type formidable ». La preuve c’est inscrit sur le store de son magasin. Comme tout un chacun, je le rencontre régulièrement à l’occasion des achats que j’effectue chez lui. Nos échanges sont parfois instructifs.

L’autre jour sur le parking du petit centre commercial, il me montre une voiture à l’état de quasi épave, stationnée sur un emplacement situé à proximité de son commerce depuis une semaine. Le centre commercial bénéficie d’un parking assez vaste, privé certes mais ouvert à la circulation de tous. Il est comme chacun peut s’en douter réservé à l’usage des clients des divers commerces. Cela a pour conséquence que bien que ce lieu soit privé, comme il est ouvert à la circulation, les règles du code de la route s’appliquent. C’est ainsi.

Un jour.

-  Mon épicier : Vous avez vu cette voiture, il y a maintenant plus d’une semaine qu’elle ne bouge pas. Cela me gène. Qu’est-ce que je peux faire ? Personne ici ne sait à qui elle appartient.

-  Moi : Un stationnement ne peut dépasser une durée de sept jours. Passé ce délai une infraction peut être relevée par P.V. et une mise en fourrière est possible. Appelez la police.

Le lendemain.

-  Mon épicier : Ca y est j’ai appelé la police et j’ai aussi envoyé une lettre au commissariat.

-  Moi : Attendons.

Quinze jours plus tard.

-  La voiture est partie, la police a été efficace.

-  Ah non, les policiers sont passés et m’ont dit qu’ils n’interviendraient pas avant un mois. Si la voiture est partie c’est parce que j’ai pu rencontrer par hasard le propriétaire et lui ai dit que sa voiture gênait. Il l’a donc enlevée.

Instructif à deux titres. D’une part ce que dit le code de la route ne semble pas lier les forces de l’ordre. Quand en effet ce code dit que la durée autorisée de stationnement ne peut dépasser sept jours, la police elle, dit un mois. Ensuite il vaut mieux se débrouiller seul sans trop compter sur les services publics. Dormez bien braves policiers, mon épicier veille.



Pau, le 8 février 2012
- par Joël BRAUD


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
15 février 2012, par mael  

Ne pas supporter qu’une voiture reste garé quelques jours sur un parking et faire appel aux forces de l’ordre pour ce genre de comportement irrespectueux, insoutenable, bravo, chapeau bas...En tout cas, cela valait la peine de faire un article dans A@P. Vous avez raison, les services publics doivent être au service du citoyen mais quand l’on tombe dans le « je paye alors j’exige », alors cela devient juste insupportable. Pas la peine, de passer par votre épicier, allez y franchement et faites nous un article sur les méchants fonctionnaires, responsables de la crise, trop payés, qui sont tous des feignants et des incompétents.

On peut vous faire des propositions de sujets bidons pour la semaine prochaine ? Exemple, un article sur le méchant voisin qui a des arbres et dont les méchantes feuilles tombent à l’automne dans votre piscine de gentils voisins (avec en bonus, la méchante municipalité qui ne fait rien et pourtant vous payez des impots).

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    15 février 2012, par pehache  

    Pas si simple, Mael : si la voiture gêne, et bien elle gêne. Un commerçant ne paie pas un parking pour l’usage des riverains, mais pour ses clients.

    Cela dit vu que le parking est privé, la législation sur les 7 jours maximum de stationnement s’applique-t’elle ? Je ne le pense pas...

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    15 février 2012, par mael  
    D’après JB, le centre commercial bénéficie d’un parking assez vaste.

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    15 février 2012, par pehache  
    La parking peut être vaste, mais plein à certains moments (c’est juste une supposition, je ne connais pas l’endroit). Auquel cas les voitures ventouses peuvent ne pas être appréciées.

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    15 février 2012, par Joël BRAUD  

    En réponse à pehache.

    Il existe une circulaire interministérielle (n° 205 d’avril 1962, si mes souvenirs sont exacts) ancienne certes mais toujours d’application qui stipule que sur les parkings privés, ouverts à la circulation, les règles de code de la route s’appliquent.

    Précisément c’est le cas de ce parking dont je parle.

    Bien à vous.

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    15 février 2012, par pehache  
    Au temps pour moi, j’ai lu trop vite votre article (notamment le passage "c’est le code de la route qui s’applique")

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    13 février 2012, par Maximo  

    Si chaque fois que nous partons plus d’une semaine, en vacances par exemple, la police met nos voitures en fourrière, je vous dis pas dans quel état on sera. Ou l’étudiant qui préfère aller à Bx en train qu’avec son véhicule plus ou moins fiable... Reconnaissez avec moi que l’infraction est vraiment secondaire, que les forces de l’ordre ont quand même d’autres urgences, que je ne sais pas où mettre ma voiture si je pars plus de 7 jours...

    Vous titrez votre article "Sécurité" !! C’est pour mieux vendre ?

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    13 février 2012, par Joël BRAUD  

    Comme tous les français, vous êtes disposé à appliquer la loi à condition qu’elle soit expressément adaptée à telle ou telle circonstance particulière du calibre de celles que vous évoquez. Alors que faire faut-il modifier la loi ? Dans ce cas je vous rappelle que les élections législatives sont pour bientôt que vous avez, selon moi largement les qualités pour être candidat. Si vous êtes élu, vous appartiendrez à cette élite que l’on nomme législateur et qui a le pouvoir de discuter et de modifier les lois. Cette loi ne vous convient pas, modifions la.

    Mais le sujet n’est pas la. Il n’appartient pas aux forces de l’ordre de remettre en cause le bien ou le mal fondé de la loi, il lui appartient de l’appliquer.

    L’interprétation des lois est de la seule compétence des juges. Notre société est ainsi faite que voulez-vous ?

    D’autre part dire comme vous le faites, que les forces de l’ordre ont quand même d’autres urgences est parfaitement exact. Il reste à démontrer que dans le cas que je cite elles sont hors de leurs compétences.

    Que direz-vous si un jour vous faites appel aux forces de l’ordre pour un problème qui vous concerne et que l’on vous répond : nous avons autre chose à foutre ? Vous direz comme tant d’autres : pourtant je paie des impôts.

    Les services publics par définition sont au service des citoyens et leur devoir et de faire appliquer la loi.

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    13 février 2012, par Maximo  

    il lui appartient de l’appliquer.
    avec discernement. Un stationnement de plus de 8 jours vaut-il que je me présente à des élections législatives ? smiley
    nous avons autre chose à foutre ?
    Qu’en termes inélégants cette chose-là est dite. Eh bien oui, il m’est déjà arrivé de m’entendre répondre quelque chose de ce genre, mais dit d’une autre manière, courtoise, polie : j’ai compris, j’ai attendu...
    Comme tous les français, vous êtes disposé à appliquer la loi à condition qu’
    Vous n’en avez pas marre de cette double bêtise qui consiste 1/ en une généralité qu’aucune étude ne vous autorise 2/ en un tel procès d’intention ?

    Figurez-vous que en juillet, j’ai subi au tripode à Bordeaux une lourde intervention chirurgicale. Au retour, quelque 3 semaines plus tard, j’ai cru ma voiture volée et suis allé porter plainte. Petite recherche effectuée, elle était en fourrière...... Quelqu’un comme vous avait téléphoné à la police pour faire respecter la loi. Vous, peut-être ?

     smiley

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    13 février 2012, par Maximo  

    il lui appartient de l’appliquer.
    avec discernement. Un stationnement de plus de 8 jours vaut-il que je me présente à des élections législatives ? smiley
    nous avons autre chose à foutre ?
    Qu’en termes inélégants cette chose-là est dite. Eh bien oui, il m’est déjà arrivé de m’entendre répondre quelque chose de ce genre, mais dit d’une autre manière, courtoise, polie : j’ai compris, j’ai attendu...
    Comme tous les français, vous êtes disposé à appliquer la loi à condition qu’
    Vous n’en avez pas marre de cette double bêtise qui consiste 1/ en une généralité qu’aucune étude ne vous autorise 2/ en un tel procès d’intention ?

    Figurez-vous que en juillet, j’ai subi au tripode à Bordeaux une lourde intervention chirurgicale. Au retour, quelque 3 semaines plus tard, j’ai cru ma voiture volée et mon épouse est allée porter plainte. Petite recherche effectuée, elle était en fourrière...... Quelqu’un comme vous avait téléphoné à la police pour faire respecter la loi. Vous, peut-être ?

     smiley

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    13 février 2012, par Maximo  

    il lui appartient de l’appliquer.
    avec discernement. Un stationnement de plus de 8 jours vaut-il que je me présente à des élections législatives ? smiley
    nous avons autre chose à foutre ?
    Qu’en termes inélégants cette chose-là est dite. Eh bien oui, il m’est déjà arrivé de m’entendre répondre quelque chose de ce genre, mais dit d’une autre manière, courtoise, polie : j’ai compris, j’ai attendu...
    Comme tous les français, vous êtes disposé à appliquer la loi à condition qu’
    Vous n’en avez pas marre de cette double bêtise qui consiste 1/ en une généralité qu’aucune étude ne vous autorise 2/ en un tel procès d’intention ?

    Figurez-vous que en juillet, j’ai subi au tripode à Bordeaux une lourde intervention chirurgicale. Au retour, quelque 3 semaines plus tard, j’ai cru ma voiture volée et mon épouse est allée porter plainte. Petite recherche effectuée, elle était en fourrière...... Quelqu’un comme vous avait téléphoné à la police pour faire respecter la loi. Vous, peut-être ? smiley

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    13 février 2012, par Maximo  
    Ecoutez : je suis à droite moi aussi. Mais merde, à vous lire et relire à longueurs de semaines proférer vos âneries, j’ai une putain d’envie de serrer à gauche toute ! Merde ! smiley Vous êtes une caricature.

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    13 février 2012, par Maximo  
    Ou alors je suis à gauche, mais je m’en étais jamais rendu compte ? smiley

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    15 février 2012, par L’ OURS du Bois  
    quel coup de calgon maximo !!!!!! smiley smiley smiley

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    15 février 2012, par Maximo  
    en fait, c’était ça la VRAIE bombe atomique de Boutin : "Maximo est de gauche"

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    15 février 2012, par Maximo  
    ah, zut, pardon...
    en fait, c’était ça la VRAIE bombe atomique de Boutin  : "Maximo est de gauche"
    Christine, hein ? Pas Bernard... smiley

  • > Sécurité. Dialogue avec mon épicier.
    15 février 2012, par claudiqus  
    Non, non ! il fallait lire : il est parfois gauche, mais pas forcément maladroit ...

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pleure ô pays bien aimé
    Adage des gens de justice
    Thank you London 2012
    La mondialisation ? Une dynamique naturelle incontournable ?
    La mondialisation
    Questions
    L’abstention.
    Petit trou deviendra grand
    Démission ou renoncement
    Pau - « Semaine du développement durable »
    Tuerie de Toulouse : La dictature de l’immédiateté
    Réaction de B.A.P à l’article « et si B.A.P révisait (partiellement) ses objectifs »
    Expulsions locatives
    Obsolescence
    Et si BAP revisitait (partiellement) ses objectifs ?
    « Valeurs » ! Vous avez dit « valeurs » ? Comme c’est bizarre !
    Oui et non
    Un sociologue et l’occitan
    Le P.P.P. n’est pas toujours « Pau Portes des Pyrénées » !
    Parents : Vous êtes tous des assassins ???



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises