Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau ville d’art et d’histoire

lundi 5 décembre 2011 par Daniel Sango


Lors du dernier conseil municipal du 28 novembre, Mme Lignières Cassou s’est félicité de l’obtention du label "Pau ville d’art et d’histoire". Il faut dire que son action a été particulièrement déterminante avec la mise en œuvre d’une approche originale.

Pour réussir a emporter la faveur du jury, la ville a choisi de reconstituer un quartier tel qu’il était dans le passé.

La rue Montpensier et ses rues adjacentes ont été réaménagées comme elles étaient durant la grande dépression à la fin du XIX ème siècle, une période très difficile pour les français.

On peut donc aujourd’hui mieux comprendre l’atmosphère de cette époque, à la nuit tombée, quand les miséreux viennent à la soupe populaire installée par l’Eglise au croisement de la rue de Ségure, en petits groupes, accompagnés par leurs chiens.

Dans le brouillard de novembre les façades sont grises et décrépies, les volets dont la peinture a oublié sa couleur sont clos, le peu de commerces encore actifs fermés.

On ne compte plus les échoppes vides et à céder. Même le boucher et le droguiste ont plié boutique. Il ne reste qu’une auberge dans tout le quartier, mais elle s’empresse de fermer tôt, le coin n’est pas engageant... Pour mieux garder ce caractère de crise, le peu de commerçants actifs sont priés de disparaître complètement derrière les murs gris ciment. Ainsi, le fameux saurisseur JM Casteigt qui fume de savoureux saumons est-il totalement invisible lorsque l’on passe devant le 46 de la rue Montpensier. On lui a même imposé de n’émettre aucune effluve rappelant son activité depuis son atelier du sous sol.

Ne pouvant reconstituer dans la journée la circulation hippomobile de l’époque, les crottes des chevaux ont été remplacées à volume égal par celle des chiens. La perfection je vous dis !

L’enthousiasme populaire est général devant cette réussite qui va être étendue à tous les quartiers de Pau excepté le cœur du centre historique. D’ailleurs la vox populi demande en remerciement que la rue Montpensier soit rebaptisée rue Lignières Cassou.

Un seul anachronisme pour les habitants, et il est de taille, ils payent les impôts locaux de 2011 et pas ceux de 1890.

par Daniel Sango


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau ville d’art et d’histoire
7 décembre 2011, par maki  

Bravo pour cet article qui illustre avec beaucoup d’esprit les propos beaucoup plus plats et moins savoureux qu’échangent avec une amertume croissante les habitants de la section délaissée de la rue Montpensier, à deux pas pourtant de la place Clémenceau, objet de tous les soins de la municipalité.

> Pau ville d’art et d’histoire
5 décembre 2011, par AK Pô  

Sans aller à contresens de cet article, car il est vrai qu’une certaine décrépitude envahit nombre de rues paloises ( rues par lesquelles je m’était amusé à faire passer le tramway récemment), il n’empêche qu’hier dimanche (matin, c’est à préciser), je me suis baladé dans les rues du centre ville ( les photos d’Arpenteurs) et ai éprouvé à la fois du plaisir et cette agréable surprise à marcher dans une ville dont les aménagements urbains ne sont pas disparates. Il existe dès à présent une continuité, un espace suffisamment vaste pour s’y sentir à l’aise quand on le pratique à pied ou à vélo. Les villes sont vivantes, et chaque mètre carré délaissé occasionne son lot de déchéance, humaine et urbanistique, la déglingue des habitats n’accueille que la pauvreté des individus.

Toutes les métropoles européennes portent ce schéma, avec des quartiers riches et d’autres pauvres. Une ville est faite d’ilôts, car chacun a le besoin ou la nécessité d’y vivre. Il faut accepter ces choses.

Pour la soupe de nuit, rue Pasteur, c’est fini. Mais "le Phare" a un amphi de 1200 places à Lons. Avec quelques bonnes volontés, ils pourront arriver à nourrir les indigents... La rue Montpensier n’est pas le bout du monde.

  • > Pau ville d’art et d’histoire
    7 décembre 2011, par maki  
    "Des quartiers riches et des quartiers pauvres".... J’habite ce quartier "pauvre" de la 2ème moitié de la rue Montpensier mais je paie la taxe foncière et celle d’habitation au même tarif que les habitants du tronçon "riche" de cette même rue, qui n’est d’ailleurs pas bien longue et malgré cela présente deux aspects tellement contrastés. Nous ne sommes donc pas considérés comme des pauvres pour les impôts et estimons avoir droit nous aussi à des trottoirs en bon état ( je ne parle pas de déjections mais de l’état des trottoirs eux-mêmes, bosselés, fissurés...) et à un nettoyage aussi fréquent que l’autre portion plus proche de la place Clémenceau.Nous n’allons pas jusqu’à réclamer de beaux lampadaires et de petits pavés comme les autres, nous ne sommes pas jaloux à ce point mais estimons mériter un minimum de respect de la part de la municipalité. Personnellement, je ne me plains pas de la présence d’associations et soupes populaires. Elles donnent un exemple de solidarité dans un monde qui perd toutes ses valeurs et si certains de ceux qui les fréquentent sont parfois bruyants, la plupart sont souvent aussi plus attentifs que les autres à saluer et dire un mot gentil malgré leurs conditions de vie difficiles. Leur présence ne doit pas être un prétexte pour délaisser ce quartier. Privés d’ emploi et de logis propre, ils passent plus de temps dehors et ont encore plus besoin que les autres de trouver des rues accueillantes . Non, c’est à la municipalité que je reproche comme le fait l’auteur de l’article, de bichonner certains coins de Pau bien précis et surtout bien en vue et d’en négliger franchement d’autres. Les habitants du quartier ont d’ailleurs l’intention d’adresser une pétition à Mme Martine Lignières-Cassou pour manifester leur mécontentement..

  • > Pau ville d’art et d’histoire
    5 décembre 2011, par le passant  

    Bonjour,

    La paupérisation du quartier s’est aggravée avec le regroupement de toutes les associations d’entraide sur un seul et unique quartier de Pau. Mais il me semble que c’etait la volonté d’une ancienne conseillère de la ville de Pau : Josy Poueyto Mais depuis quelque soit l’étiquette de chacun rien n’est fait pour aider les habitants du quartier qui n’ont qu’une idée fuir

    > Pau ville d’art et d’histoire
    5 décembre 2011, par L’ OURS du Bois  

    quelle image absolue de la coure des miracles smiley smiley

  • > Pau ville d’art et d’histoire
    5 décembre 2011, par L’ OURS du Bois  
    je voulais dire aussi que rien n’y manque des coupes bourses, aux chanteurs de rues les propriétaires (louant, bien sur non habitants) ont sollicités la mairie pour obtenir des chanteurs de rues, débat au conseil de quartier PAU centre smiley smiley smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Avenue de Montardon.
    Pau - Déshérence du centre Bosquet
    Martine Lignières-Cassou ne présente pas ses voeux aux habitants de Pau Nord.
    Joffre : Bravo (avant les autres) à MLC
    Le 22 rue Lamothe
    Pau : Grands projets de rénovation immobilière
    Regards sur le « 14 JUILLET »
    Pau : atout cœur !
    PAU - Un petit aménagement à réaliser...
    Pau - Place Saint Louis de Gonzague, Place florentine ?
    PAU - Travaux rue des réparatrices.......
    Zone 30, zone de rencontre
    Pau - Pour qui sont ces panneaux, qui fleurissent la ville ?
    Journées du patrimoine, la Synagogue de Pau a ouvert ses portes
    Pau - Qui pour ouvrir le robinet ?
    PAU - Les palois sont-ils analphabètes ? ? ? . . . .
    La technostructure et le conseiller de quartier
    Ousse des Bois : le futur "Pôle Educatif et Culturel"
    Lettre à Madame Claudy LAGREZE
    PAU - Présentation de la 3ème phase des travaux de l’avenue Nitot et du Stade Nautique



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises