Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

L’Europe dans la main d’Angela

lundi 28 novembre 2011 par Daniel Sango


Le futur de l’Europe est maintenant entre les seules mains de l’Allemagne. Le thermomètre des taux des emprunts d’Etat à dix ans montre que la France, qui jouait les matamores aux côté d’Angela glisse irrémédiablement dans le camp des mauvais élèves. Les taux d’emprunts français à dix ans s’envolent. Si l’Allemagne emprunte à 1,70%, la France est maintenant à 3,7% et ses emprunts deviennent insoutenables, creusant encore plus le déficit. On n’en est pas encore aux 7% de l’Italie et de l’Espagne, mais on y va inéluctablement. Il est certain que les mesurettes de Sarkosy et surtout la perspective probable d’une France dirigée par le PS entraînent la France vers une situation encore plus grave au niveau du coût de ses emprunts.

Il reste bien sûr l’arme ultime des politiciens incapables : la planche à billet.

Elle fonctionne à fond aux USA et en GB. La banque centrale de ces pays a déjà racheté de la dette souveraine pour des montants de 15% du PIB.

En Europe la situation est différente. La BCE a racheté environ 5% du PIB (en compensant par une diminution des prêts aux banques) principalement pour la Grèce l’Espagne et l’Italie. Les pays du Nord, Allemagne en tête, savent bien qu’il faudra y passer car nos politiques sont incapables de mettre en place complétement les réformes courageuses nécessaires. Mais plus elle retarde l’échéance pour l’ouverture des vannes, plus elle impose aux laxistes des efforts, qui, elle l’espère, seront plus ou moins pérennes. Ceci va de pair avec la nécessité de l’adoption de la "règle d’or" pour les pays de la zone euro, espèce de vœu pieu mais qui aura le mérite d’exister...

Il est donc nécessaire d’attendre les décisions budgétaires des trois pays importants et mauvais élèves : l’Espagne, l’Italie, et la France. Dans ces trois pays, les majorités vont changer, et il est indispensable que leurs politiques de rigueur soient effectives, avant de relâcher la pression, le plus tard possible en 2012 ou mieux en 2013, mais il est peu probable que les mauvais élèves puissent attendre cette échéance.

Car soyons clair, si la planche à billet était une solution en soi, on le saurait... L’euro baissera, ce qui est positif, mais la dette sera payée par les citoyens au travers de l’inflation.

Allez Angela, tiens bon !

par Daniel Sango


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> L’Europe dans la main d’Angela
28 novembre 2011, par foxapoildur  

Les Allemands savent compter. Les Français savent dépenser. Mon Père,lui, savait compter.Il le tenait de son propre père qui lui disait "il ne faut pas dépenser plus qu’on ne gagne". En dépensant plus qu’on ne gagne l’histoire ne dure pas longtemps au niveau d’un ménage (Commission de surendettement...), au niveau d’un pays, c’est plus long, mais le résultat est le même (on ne dit pas "faillite", mais c’est pareil !) Maintenant, ce n’est plus la France qui compte, ce sont les prêteurs. Et ils sont comme tous les prêteurs, ils veulent retrouver leur sous ! Ou bien alors que ce soit rentable, c’est-à-dire plus cher (pour l’emprunteur) ! A dépenser plus que nous ne gagnons depuis ....longtemps déjà : quelques 30 années, voila le résultat. Vive la France, mais..... que dire des Français et des politiques qu’ils ont élus ?

> L’Europe dans la main d’Angela
28 novembre 2011, par Rêveur des villes  

L’Allemagne contrôle mieux les dépenses publiques que bien d’autres pays. Elle a su maintenir une industrie puissante.

Parmi les quelques inconvénients à son modèle : l’absence de smic qui fait que des personnes travaillent pour 4 € de l’heure, les dépenses folles dans le photovoltaïque qui ont coûté des dizaines de milliards d’€, ceci à cause de l’influence néfaste des écolos qui devraient apprendre à compter en joules et en euros.

> L’Europe dans la main d’Angela
28 novembre 2011, par marsoin  

la seul solution est de sortir de l’ue et de l’euro qui de toute façon va eclater marsoin pour l’u-p-r.fr

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Le M5E de Beppe Grillo : Une mauvaise "commedia dell’arte"
Supra-nationaliser ?
Moyen Orient : Le nœud de vipères
Grèce : Se couper un bras ?
Birmanie : Misère et larges sourires
Arpenteurs hors limites : Myanmar, du côté des "Halles" !
Se faire la Grèce ou se faire de la graisse ?
Birmanie : La fin des années noires ?
Europe - Talleyrand reviens, ils sont devenus fous !
Les Emirats Arabes Unis : des gentils ou des méchants dans le « printemps arabe » ?
Tokyo, mon Amour
TSF est à la frontière libyenne
Architectures d’ailleurs
Escapade magique au bout de la terre
"Dame Nature" souffre sous les Tropiques
les bouchons de l’espoir : bouchons d’amour
Pau, Porte des Pyrénées... à Bordeaux Chartrons !
Le Gers attaque !
Les opération humanitaires de TSF au Pakistan
Pau - TSF : La plus difficile mission ?



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises