Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Le Conseil Général fait fausse route !

lundi 14 novembre 2011 par Daniel Sango


Le Conseil Général des PA a changé de majorité, mais a-t-il changé pour autant ?

Pour ce qui est du plus visible, son nouveau président commence bien. Son parti est clairement contre le cumul des mandats, les militants de son parti aussi, tout comme François Hollande qui promet de légiférer sur le sujet dès son élection (c’est assez amusant dans la mesure où lui aussi cumule aujourd’hui...il faut dire qu’élu président, et donc ne pouvant cumuler, il n’aura aucun mal a imposer aux autres ce qu’il ne s’impose pas aujourd’hui à lui même...).

Notre Président du CG cumule et ne s’en émeut pas...encore un homme exceptionnel qui peut simultanément légiférer sérieusement pour la République et diriger un exécutif local.

Nos élus locaux sont trop forts !

Mais un des domaines le plus discutable de l’action du CG est actuellement celui des investissements routiers. Personne n’ignore aujourd’hui que notre pays est au bord de la faillite, que l’Etat cherche par tous les moyens a diminuer ses dépenses (en commençant aujourd’hui par les mesures les plus indolores, la potion amère étant réservée pour le lendemain des élections législatives) pendant que les collectivités locales continuent à vivre grand train.

Le Conseil Général veut construire une nouvelle route au Nord de Pau : le "Hauban de Sauvagnon". Ce projet vient de recevoir la Déclaration d’Utilité Publique délivrée par le Préfet.

Pourtant cette nouvelle voie ne sert à rien, strictement à rien. Pire, elle va couper en deux la plaine agricole de Sauvagnon, une des plus riches de France. Ceci est totalement contraire au bon sens, au Grenelle 2, à l’Agenda 21 du Conseil Général, mais personne ne s’en soucie.

Pire encore, ces élus du secteur qui jurent leurs grands dieux que l’on doit arrêter de détruire des espaces naturels ou les terres agricoles, que la priorité des priorités est l’application des orientations du Grenelle, font l’inverse...

Y aurait-il là des vues non avouées pour augmenter encore ces zones d’activité qui fleurissent en toute anarchie dans chaque commune alors qu’il y en a beaucoup trop actuellement ? On peut le penser. On rappelle que l’inventaire des Zones d’Activité recensées sur le Pays du Grand Pau montrent que l’on crée des surfaces de ZAE à un rythme trois fois plus important que celui de leur commercialisation. Il est créé 50 Ha/an pour une commercialisation de 15 à 20 Ha/an. En tenant compte des zones en cours et en projet, en 2020, nous aurons trente années de disponibilité de surfaces de ZAE (sans tenir compte des friches existantes !) (source : AUDAP SCoT du Pays du Grand Pau).

Un collectif d’associations regroupant des agriculteurs, des automobilistes, des défenseurs de l’environnement et des habitants du secteur se sont pourtant mobilisés et ont produit des documents irréfutables contre ce projet de nouvelle route.

Rien n’y fait. Serions-nous dans une république bananière ?

Il reste a espérer une illumination des Conseillers Généraux ou un bon coup d’indispensable rigueur budgétaire. ("Hauban de Sauvagnon : en quête d’inutilité publique" AP du 21/02 et du 7/03/2011)

On peut cependant en douter quand on regarde la politique menée par le CG en matière de route. Sa philosophie depuis des années est d’essayer d’ouvrir dans les PA un deuxième couloir à camions pour les espagnols. On se rappelle la tentative de la voie rapide via Saint-Jean-Pied-de-Port qui a été stoppée grâce à une forte mobilisation des populations locales.

Le changement de majorité ne change rien, le CG veut ouvrir ce couloir à camions via Oloron et la vallée d’Aspe, dans le prolongement de "l’autoroute de la prospérité" ("Bordeaux Pau : l’autoroute de la prospérité" AP du 6/12/2010 ). Vous savez, cette autoroute qui devait révolutionner l’économie locale si l’on en croyait la CCI, complice permanent pour tout goudronnage... Aujourd’hui, on doit constater que cet investissement n’est pas adapté. Le sera-t-il un jour ? il faut l’espérer, mais les initiés des calculs économiques savent ce que coûte un investissement trop important fait trop tôt. Il est clair qu’une deux fois deux voies, était la solution la mieux adaptée.

Quant à la Pau Oloron, il est indispensable de faire que cet investissement soit adapté aux besoins et réalisé au bénéfice des usagers locaux, et pas des camions espagnols (D’ailleurs on leur demandera de prendre le rail, et ils ne viendront plus, bientôt, polluer la belle vallée d’Aspe).

Il est certes indispensable d’améliorer cette liaison. Et elle passe uniquement par l’amélioration de la voie actuelle, car celle-ci dessert, l’agglomération paloise, Gan et la vallée d’Ossau, Oloron et la vallée d’Aspe. Ce ne serait pas le cas d’une nouvelle voie directe.

Le tronçon Gan Oloron est sans doute le plus facile à améliorer.

Le tronçon Gan Jurançon (giratoire sur le périphérique) doit être élargi et permettre une circulation à 70 km/h minimum.

Le tronçon du périphérique Est doit être lui aussi élargi à deux fois deux voies pour permettre de jouer réellement son rôle de "collecteur" des flux venant ou allant vers les quatre ponts sur le gave de Pau. Car aujourd’hui, la géométrie des voies de circulation est totalement incohérente puisque quatre ponts débouchent sur ce "sentier" périphérique sous-dimensionné. Ce collecteur sud et transversal, desservant Gelos, Pau, Jurançon, Billère, Lons et Lescar doit absolument être doublé, indépendamment d’ailleurs de la voie Oloron Pau.

Ces améliorations sur les voies actuelles bénéficieront à tous habitants de l’agglomération, de l’est à l’ouest, à Gan, à la vallée d’Ossau ainsi qu’aux oloronais. Ce projet a de plus un avantage important, il peut être phasé dans le temps permettant ainsi un étalement optimal des investissements. Ce ne serait bien sûr pas le cas d’une nouvelle voie à 400 ou 500 millions d’euro.

Une nouvelle voie, outre le fait qu’elle est plus coûteuse, ne bénéficierait qu’aux camions espagnols.

Les habitants du centre ou de l’Est de l’agglomération n’y verraient aucune amélioration pour aller à Oloron. Et que dire des ossalois ou des gantois englués dans un bouchon permanent à l’approche de Jurançon ? Ce serait un non-sens dans tous les domaines.

Pour terminer, et peut être avant tout, le projet d’une nouvelle route est un projet dévastateur pour l’environnement, totalement contraire à l’esprit du Grennelle 2 (au delà de l’emprise de la voie sur les coteaux, il faut prendre en compte le mitage qui sera crée de part et d’autre). Bref il n’aurait que des inconvénients pour les béarnais. ("Pau Oloron, les verts doivent gagner" AP du 31/01/2011)

Il est important que les citoyens se mobilisent pour combattre un projet irresponsable, et pour promouvoir un projet alternatif efficient, qui bénéficiera d’abord à l’ensemble de la population locale.

par Daniel Sango


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Le Conseil Général fait fausse route !
14 novembre 2011, par G64  

Attention, l’autoroute Pau Bordeaux est une excellente chose, mais BEAUCOUP TROP CHERE. Qu’on diminue le tarif des péages, et il sera rentable et fréquenté...

  • > Le Conseil Général fait fausse route !
    14 novembre 2011, par Jean-Baptiste  
    tout-à-fait d’accord avec G64 le prix en est prohibitif et devrait se situer autour de 15 euros par référence à la 64 Pau-Bayonne(7€30)le succès serait garanti et le concessionaire ,j’en suis sûr,y trouverait son compte sans parler des vies humaines sauvées...Chiche Messieurs les décideurs !

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau : un guide humoristique pour les automobilistes
    Pau - A@P et la médiathèque
    Désenclavement : Qui ment à qui ?
    Désenclavement, on nous ment !
    Sécurité dans le département en 2011
    Cohérence sauce béarnaise
    En quête d’utilité publique (suite)
    Hauban de Sauvagnon : en quête d’inutilité publique
    Petit Projet Publicitaire
    Analyse du document de l’agglomération de Pau sur la ligne en site propre.
    Chères études
    Propositions pour la ligne d’autobus en site propre.
    Petits échos de nos écus
    Passerelle sur le gave de Pau en face des jardins du Conseil Général : Le projet.
    EISTI es-tu là ?
    Dialogue autour de la piscine



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises