Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau - Le Salon annuel des champignons 2011

lundi 17 octobre 2011 par Georges Vallet


« Quand la lune se fait chaude et moite dans le premier quartier,
elle met des champignons plein le panier »

Après les turbulences fongiques et « intestinales », pour certains, de cet été, le calme est revenu, l’automne est là. Mycophages assidus, connaissez-vous l’histoire, la nature, l’importance écologique, la diversité de l’objet de vos joies et parfois de vos déceptions ? Pour vous informer, rendez-vous au :

Salon annuel des Champignons 2011,
organisé par la Société Mycologique du Béarn
⊕  Le vendredi 21 octobre de 14h à 18h
⊕  Le samedi 22 octobre de 9h à 18h
Complexe des Halles, 7ème étage , Place de la République.

Les organismes multicellulaires apparaissent et se diversifient dès le début du Cambrien (5OO millions d’années) avec un dynamisme qui ne s’est jamais reproduit depuis. Les champignons forment, avec les végétaux et les animaux, un troisième règne bien différencié, très varié, avec des espèces innombrables, beaucoup, encore inconnues. L’appareil végétatif est formé de filaments microscopiques appelés mycélium (ou blanc). Le « champignon » est en réalité une partie spécialisée dans la formation de spores, c’est-à-dire la reproduction, la multiplication, la dispersion. Longtemps placés dans les végétaux, ils en sont séparés car ils n’ont pas de cellulose, pas de chloroplastes, pas d’amidon ; par contre ils contiennent de la chitine comme les insectes, du glycogène, ce qui les rapproche beaucoup des animaux. D’ailleurs le mycélium n’est pas immobile, il peut se déplacer, à 6 cm/h. parfois ! La nutrition n’est pas une synthèse comme chez les végétaux verts, une ingestion avec digestion, comme chez les animaux, mais une absorption d’eau, de sels minéraux et de matières organiques décomposées. S’ils tirent leur source de nourriture de la matière en décomposition, ils assurent aussi cette décomposition grâce aux actions physicochimiques qu’ils réalisent. La majorité des plantes est associée, au niveau des racines, à des champignons. Grâce à ces « mycorhizes », le champignon transfère à la plante de l’eau et des sels minéraux qu’il puise dans le sol. En retour, il reçoit une partie des sucres que la plante verte produit par photosynthèse. Un réseau d’échanges symbiotiques « fédéralise » des entités biologiques différentes ; idée à creuser politiquement ! On parle d’alliance vitale plantes-champignons, donc indirectement avec l’homme !

Les intérêts des champignons pour l’homme sont nombreux :
industriels 
⊕  Production de protéines, vitamines B et D, d’enzymes,etc.
⊕  Fabrication d’alcool, pain, fromage, (roquefort, camembert..)..
⊕  Rôle en pharmacologie et médecine (antibiotiques).
⊕  Production d’humus, maturation des fumiers, formation de la tourbe, charbon, pétrole, rouissage des plantes textiles.etc.

sociologiques
⊕  Importance en Art :peinture flamande ; littérature :Molière (tartufo=truffe en italien), Lewis Carrol, philatélie, poésies, sorcellerie (Harry Potter) ; Lewi-Strauss, mycophile, a évoqué leur importance en sociologie (espèces hallucinogènes).Il existe une ethno mycologie (V.P et R.G Wasson )
⊕  Rôle dans l’histoire du feu avec l’amadou.

écologiques
⊕  Bio indicateurs de milieux, accumulateurs de polluants (métaux lourds, radioactivité)
⊕  Conversion de déchets industriels et agricoles , transformations des pesticides et détergents polluants.
⊕  Lutte biologique : rôle d’insecticide, nématicide, herbicide.
 alimentaires : cueillette, culture Ils comprennent, en moyenne :
82 à 92% d’eau, 0,5 à 1,5 % de matières minérales, 3 à 6% de glucides : la plupart non assimilables,1% de lipides, 2 à 4% de protides peu assimilables. Oligoéléments (zinc, cuivre, aluminium,fer....), vitamines, (A,B,C,D, ....).
1 Kg de viande de boucherie représente : 9,3 Kg champignons de couche, 15 Kg de Morilles, 24,2 Kg de lactaires,41,6 Kg de chanterelles..
La valeur nutritive est donc faible ; de plus, tout n’est pas assimilable.1Kg apporte 100 à 800 kilocalories.Les cèpes sont les plus caloriques)

Il y a aussi des nuisances :

⊕  Les intoxications alimentaires : toxiques propres au champignon ou absorbés dans l’environnement : pesticides, herbicides, produits radioactifs)
⊕  Les Mycoses :muguet, teignes de l’homme et des animaux,
⊕  Dégâts aux cultures, aux élevages ; altérations des matières industrielles, agricoles, plastiques ; peintures, colles, le verre même (lentilles oculaires).
 Quelques conseils quand vous irez « aux champignons » :
⊕  Avez-vous le droit de collecter sur le site : forêts domaniales, communales, syndicales, privées...
⊕  Assurez-vous de l’absence de terres agricoles, de fossés de drainage de plateformes polluées à proximité. Des champignons excellents (cèpes) deviennent toxiques du fait de leur très haut pouvoir absorbant des substances radioactives, métaux lourds, pesticides, herbicides. 
⊕  Prélever l’échantillon avec soin, en tenant compte de sa fraîcheur, de son intégralité (le pied a souvent de l‘importance : volve !) Eviter le sac plastique (détérioration, fermentation..), préférez le panier ou le cageot.
⊕  Ne mélangez pas des récoltes variées, surtout prélevées par des personnes différentes :enfants, adultes inexpérimentés....
⊕  Ne détruisez pas les échantillons sans intérêt pour vous ; ils sont utiles aux autres (mycologues) et au fonctionnement de l’écosystème forêt..
⊕  En cas de doute, assurez-vous de la détermination ; les faux amis sont nombreux ! À Pau, la« Société Mycologique du Béarn « déterminera vos récoltes, vous initiera, vous informera sur les champignons. Voir son site.
⊕  Ne consommez pas des échantillons trop vieux, les fragments dont vous ne connaissez pas l’origine...
⊕  Ne pas consommer crus ; la cuisson est nécessaire : chez certaines espèces comme morilles,bolets, entre autres, la toxine est détruite par la chaleur.
⊕  Malgré votre appétence, les champignons sont « lourds » ! consommez avec modération, conservez le surplus dans de bonnes conditions ou faites plaisir à vos parents et amis, qui vous le rendront, peut-être !!!
⊕  En cas de troubles, consultez, avec, si possible, des restes de morceaux non consommés, surtout si ces troubles surviennent quelques jours après l’ingestion, les plus dangereux ont des effets tardifs.


- par Georges Vallet

Société Mycologique du Béarn : 3ème étage de l’Ecole HENRI IV - face aux halles - à PAU, 1 place de la République (voir rubrique "Actualités" sur le site).

credit photo : Georges Vallet


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau - Le Salon annuel des champignons 2011
20 octobre 2011, par L’ OURS du Bois  

c’est pas vous qui avez balancé les spores au musée des baux arts par hasard smiley smiley smiley

  • > Pau - Le Salon annuel des champignons 2011
    20 octobre 2011, par Georges Vallet  
    Merci d’avoir pensé à moi mais suspicion non valable ; je plaide non coupable ! Encore un problème environnemental.

  • > Pau - Le Salon annuel des champignons 2011
    21 octobre 2011, par L’ OURS du Bois  

    avec un peu d’aération, ....ça passera

    bon je vais me faire un on plat d’amanites.....des césars smiley smiley smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    3e édition du Festival international du Film de Pau
    Pau - L’agenda 2012 des "Echappées Citadines"
    L’informatique "rame" à la Médiathèque André Labarrère
    COXITIS : le mini-feuilleton de l’été 2012 (suite)
    Pau - La COXITIS en retard d’une saison...
    Pau - Un comportement citoyen, pourquoi faire ???
    PPP : Pau existe, c’est même au pied des Pyrénées
    Des petits clics, pour de vraies ouvertures
    Pau : les tags sauvages envahissent la ville
    Oloron 1862 : voici 150 ans y naissait Louis Barthou.
    Pau - Ces arbres que l’on abat !
    Automobiliste, prends garde !
    Mémoire de PAU *
    Orage palois.
    Alexandre Junca : Pensée et Hommage
    Pau - Sondage municipal d’opinion ?
    Se déplacer autrement à Pau
    PPP - Protégeons le Piéton Palois
    Place de Verdun : bitume, bagnole, et rien d’autre ?
    Pau : d’associations à ONG



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises