Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Sous-Traitance ou Maltraitance ?

lundi 1 août 2011 par Jean-Louis Brasseur


Dans un article paru la semaine dernière, le quotidien l’Eclair consacre deux pages à un entretien avec le nouveau PDG de Turboméca à Bordes. Il met, c’est le moins que l’on puisse dire, « pression » sur la sous-traitance.

Trois messages sont adressés aux fournisseurs de pièces :

Les « sous-traitants doivent être performants en temps, heure et qualité ». Jusque-là, rien que de très normal.
Turbo veut « établir des partenariats plus approfondis avec certains » qui doivent « avoir une certaine taille et des moyens ». Les sous-traitants, en plus d’investir chez eux, devront aussi apporter des fonds à Turboméca, empruntés à un autre taux que celui appliqué à une entreprise leader mondial sur son marché !

Enfin, l’entreprise de Bordes « veut réduire ses coûts de fabrication, les fournisseurs en représentant plus de 50% ». Si ces derniers coûtent si cher pourquoi donc Turbo n’usine pas désormais toutes les pièces nécessaires aux turbines produites ! Cela ne marcherait pas bien sûr car ses personnels propres nettement mieux payés que ceux des sous-traitants et qu’il est difficile de leur « mettre la pression » alors qu’il est possible de faire travailler à n’importe quel moment les ouvriers d’une PME qui, eux, ne font pas grève et sont vite licenciés en cas de crise.

L’euro est plus fort que le dollar, certes, mais c’est ce qui était recherché à sa création. Monsieur Xavier Ceyrac, président de l’union des industries et métiers de la métallurgie ( UIMM) de même que Monsieur Christian Aubart, patron béarnais du MEDEF soutiennent le PDG de Turboméca : « Si les coûts de sont pas maîtrisés, ils délocaliseront ». Rappelons qu’en tenant déjà ce langage le groupe Safran, s’il a investi 100 millions d’euros en a reçu 38 millions de subventions ! 

Le PDG de Turbo exige donc que les sous-traitants deviennent ses banquiers et qu’ils diminuent encore leurs coûts alors que lui-même, prisonnier des syndicats, ne peut diminuer les siens. Les fournisseurs, taillables, corvéables et jetables sont utilisés comme des variables d’ajustement, traduisez des esclaves. Les hypermarchés agissent de même avec leurs fournisseurs de l’agriculture. La loi du plus fort est la meilleure !

Je n’aime point le socialisme mais j’ai le même sentiment vis à vis du capitalisme, la différence, de taille, étant que ce dernier a causé moins de morts et de désastres.


- par Jean-Louis Brasseur


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Sous-Traitance ou Maltraitance ?
2 août 2011, par bernard salsé  

Le sous-traitant se trouve bien souvent sans aucune défense vis à vis de son client ; Si c’est le client qui assure sa survie, c’est qu’il y a eu une déformation de la sous-traitance. Le str (sous traitant ) était auparavant maître d’une technique qu’il vendait à plusieurs clients sous la forme d’une production. Etant maître de la technique, il pouvait avoir plusieurs clients et il pouvait négocier ses contrats. Aujourd’hui on soust-traite comme on sous-traite le ménage.

Le sous-traitant est devenu simplement une souplesse de production. On licencie plus facilement le sous-traitant que le personnel. Ce sont les règles sociales qui ont poussé à cette dérive. On le voit même dans le statut d’autoentrepreneur.

Et le sous-traitant lui-même ne peut plus s’engager à long terme sur une technique du fait de ces règles sociales qui ne lui permettent pas de s’adapter à une variation de la charge de l’activité.

C’est là qu’on voit les limites de la gestion sociale de notre coût du travail. Chacun devenant un hyper-spécialiste de production n’est plus en mesure de négocier sa position. C’est pareil pour les paysans. Hormis le tracteur sur les routes, perdant leur position de commerçant, ils ont perdu la maîtrise de leur vie. Ils produisent de la masse, sans véritable approche commerciale.

Avec un coût du travail artificiellement haut, on a ainsi favorisé les entités à forte valeur ajoutée ( dûe à ds positions dominantes de type politique ou de type média), et les entreprises à faible valeur ajoutée (les femmes de ménage) n’ont plus que leurs yeux pour pleurer. Remettre en cause le coût du travail en rebasculant les chares sociales dans les impôts, ce n’est pas seulement un simple bricolage fiscal, comme on le considère. Cela a des consésquences fortes sur les structures de fonctionnement de l’Economie.

Et ce type de conséquences ont été démontrées depuis longtemps.

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    2 août 2011, par L’ OURS du Bois  

    (les femmes de ménage) n’ont plus que leurs yeux pour pleurer. smiley smiley smiley

    je croyais qu’elle étaient toutes devenues des techniciennes de surface  smiley smiley smiley

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    2 août 2011, par bernard salsé  
    et les femmes de chambre elles sont devenues quoi ?

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    2 août 2011, par L’ OURS du Bois  
    c’est pas a moi qu’il faut demander smiley smiley smiley smiley

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    2 août 2011, par AK Pô  
    Ah ben si ! les ours aiment le miel, les abeilles fabriquent de la cire( La cire d’abeille est la cire particulière, sécrétée par les abeilles à miel, qu’elles utilisent pour construire les rayons à miel. ...), donc les femmes de chambres sont...dans le cirage. Qui était mieux placé que vous pour le savoir, hein ? smiley

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    3 août 2011, par L’ OURS du Bois  
    une femme, la femme , ma femme, est bonne en chambre, mais pas ma bonne en chambre, dans son sang, coule du miel, dont elle est mon rayon... de soleil ; je suis son esclave et j’en suis tout miel, il n’en reste que la cire( pour le triste sir que je suis)... bon, je vais prendre un cachet smiley smiley smiley

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    3 août 2011, par L’ OURS du Bois  
    j’ai oublié de dire qu’elle ne sous traite pas smiley smiley elle fait tout toute seule smiley smiley smiley

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    2 août 2011, par le coq  
    Elles sont restées des Femmes respectables méprisées par des connards de clients qui usent de leur pouvoir de chantage.Un des rares endroits sans loi.

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    2 août 2011, par Georges Vallet  

    « Je n’aime point le socialisme, mais j’ai le même sentiment vis-à-vis du capitalisme, la différence, de taille, étant que ce dernier a causé moins de morts et de désastres. »

    Cette position « agnostique » et l’appréciation très subjective qui en résulte me suggère une réflexion.

    À part dans les civilisations primitives pré étatiques qui résistent encore à la pression de ce qu’on appelle « la civilisation « occidentale ou celles du passé qui ont été éliminées, la doctrine du socialisme n’a jamais été pratiquée au niveau des grands Etats. L’assimilation de la social-démocratie, du « national-socialisme’ , du communisme ou de l’anarchisme à du socialisme ,est un jeu de mots, et de maux, sans rapport avec les fondements de la doctrine. Il est donc impossible de rendre responsable le « socialisme » d’une quelconque quantité de morts, la comptabilité n’était pas et n’est pas au point dans les civilisations de tradition !!

    Il n’en est pas de même du capitalisme. Florissant depuis l’Antiquité, mondialisé depuis, il a évolué vers le libéralisme et l’ultralibéralisme actuel. La face nécrologique cachée est donc beaucoup plus facilement quantifiable.

    Il n’est pas question de faire une liste exhaustive ; signalons seulement les millions de morts consécutifs :

    À la traite des Noirs, à la liquidation des Indiens d’Am.du N. et des aborigènes.

    À la guerre de sécession américaine, aux colonisations d’Algérie, d’Afrique, d’Asie, aux guerres européennes de 70 , 14, 39.

    Aux millions de morts de faim du tiers-monde du fait de la déstabilisation des écosystèmes et régimes locaux par l’exploitation des ressources vivrières halieutiques et agricoles.

    À La misère et la mort induite par les mesures drastiques et antisociales imposées par les agences de notation et le FMI.

    Etc,etc...

    Alors !!!! « L’homme est en même temps un être solitaire et un être social. Comme être solitaire il s’efforce de protéger sa propre existence et celle des êtres qui lui sont le plus proches, de satisfaire ses désirs personnels et de développer ses facultés innées. Comme être social il cherche à gagner l’approbation et l’affection de ses semblables, de partager leurs plaisirs, de les consoler dans leurs tristesses et d’améliorer leurs conditions de vie. C’est seulement l’existence de ces tendances variées, souvent contradictoires, qui explique le caractère particulier d’un homme » Albert Einstein 1949

    Alors !!! Comme en toutes choses, ne rejetons pas l’un et l’autre ; l’issue est dans la recherche d’un équilibre permettant par une régulation attentive et efficace la satisfaction des deux faces de l’être humain. Mission volontariste sans doute, prônée par les partisans d’une troisième voie (la Voie, E.Morin, Fayard) celle de la connaissance, de la sagesse, de la raison, du bon sens.

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    2 août 2011, par Maximo  

    Les exemples que vous citez, selon vous, du capitalisme ne sont que ses avatars, excroissances extrémistes dues, non à la doctrine mais à la fureur et l’avidité des hommes. On dira exactement la même chose que vos approximations, au sujet du socialisme.

    une troisième voie (...), celle de la connaissance, de la sagesse, de la raison, du bon sens.
    Ouais... Ben dis-donc, s’il faut passer par là, il va falloir patienter. On est loin de la coupe aux lèvres. Et des bons sentiments à la réalité.

    À part dans les civilisations primitives pré étatiques (...) la doctrine du socialisme n’a jamais été pratiquée
    Ou l’anachronisme élevé au rang des Beaux-Arts  smiley

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    2 août 2011, par Georges Vallet  

    Pour Maximo

    "Ouais... Ben dis-donc, s’il faut passer par là, il va falloir patienter. On est loin de la coupe aux lèvres."

    On a bien attendu 2000 ans pour en arriver à la situation actuelle, il ne faut pas désespérer ! L’impossible peut devenir possible, des exemples existent.

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    6 août 2011, par peyo  

    Le spécialiste des papillons [GV en est un expert patenté] sort manifestement de son domaine , et le simple bon sens ne corrige pas la faiblesse de sa connaissance en sciences politiques

    L’assimilation de la social-démocratie, du « national-socialisme’ , du communisme ou de l’anarchisme à du socialisme ,est un jeu de mots, et de maux, sans rapport avec les fondements de la doctrine. Il est donc impossible de rendre responsable le « socialisme » d’une quelconque quantité de morts, la comptabilité n’était pas et n’est pas au point dans les civilisations de tradition !!
    On regrette presque que Vallet n’ait pas été envoyé au goulag. Il y aurait découvert qu’il n’est pas besoin de compter pour voir où se situe l’ignonimie des faux penseurs et vrais pourris !

    les millions de morts consécutifs :

    À la traite des Noirs, à la liquidation des Indiens d’Am.du N. et des aborigènes.

    À la guerre de sécession américaine, aux colonisations d’Algérie, d’Afrique, d’Asie, aux guerres européennes de 70 , 14, 39.

    Aux millions de morts de faim du tiers-monde du fait de la déstabilisation des écosystèmes et régimes locaux par l’exploitation des ressources vivrières halieutiques et agricoles.

    À La misère et la mort induite par les mesures drastiques et antisociales imposées par les agences de notation et le FMI.

    Georges Vallet donneur de leçon a la mémoire hyper sélective pour donner les noms des coupables. Et les utopies "socialistes" qui ont fait des millions de morts, les excès de la grande "fraternité" du communisme, ils ne valent pas la peine qu’on les cite ? Et l’esclavage au nom de l’islam qu’il est interdit de mettre en parallèle de la Traite transatlantique ? Et les repressions mortifères déclenchées par des hommes politiques socialistes français ? Vallet sait-il seulement ce que ça signifie ... sans se cacher derrière les "deux faces de l’être humain" comme il dit.

    Quant à donner Einstein et Morin comme les garants de la "pensée valletienne" c’est une cuistrerie sans fond.

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    7 août 2011, par le coq  
    Dommage que GV ne soit pas comme ses papillons : "éphémère", la mélodie de ses élytres ne vaut pas "le demi du bistrot du coin ou le coca dans un gérontifans.

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    1 août 2011, par Adrénaline  

    Si votre analyse de la sous traitance relève d’une certaine pertinence en faisant référence à la loi du plus fort votre dernière affirmation, qui s’appuie sur une analyse dépassant le pré carré palois et même des Pyrénées Atlantiques, est plus que contestable.

    A l’heure où la Corne de l’Afrique est en état d’urgence alimentaire - et où l’ONU arrive pas à trouver les 2,4 milliards de dollars pour sauver de la famine 10 millions de personnes, alors que l’on a trouvé des centaines de milliards pour sauver les banques et des Etats- on ne peut pas affirmer que le néo-libéralisme n’a pas fait de morts.

    Il faut savoir que 9 millions d’hommes meurent de faim chaque année dans le monde.

    Et les causes ne sont pas uniquement les problèmes climatiques . L’économie néo-libérale porte une lourde responsabilité : la spéculation sur les produits alimentaires à conduit en 2008 au doublement du prix de ceux-ci sur les marchés mondiaux et surtout les financiers de l’agro business font des profits dans les pays du Sud au détriment des cultures vivrières que pourrait cultiver une agriculture paysanne si on leur en donnait les moyens (les 3/4 des 1,2 milliards de personnes souffrant de la faim vivent en zone rurale ) . Cette situation que déplore la FAO, a été rappelé par Marcel Mazoyer professeur émérite AgroParisTech lors d’une conférence à Laas en novembre 2010. La Banque mondiale a reconnu son erreur d’avoir peu soutenu le développement de l’agriculture dans les Pays en Développement et avec de mauvaises structures.

    La gouvernance mondiale va t-elle arrêter ce système mortifère ? Il faudra suivre le G20 à Cannes en Novembre où il sera question à nouveau de l’accés des populations à la souveraineté alimentaire.

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    1 août 2011, par le coq  
    Arrêtez de tenir des propos utopiques. Il y a quelques années une mobilisation énorme a été organisée par Koutchner avec "un bâteau de riz" pour la Somalie. Ce qui a été fait. mes enfants ont contribué. Résultat le bâteau n’a pas été accepté dans le port, il a dû être vidé dans l’océan pour ne pas couler. Quelle honte ! Alors que ces gens là qui agissent ainsi se prennent en responsabilité. ON ne fait pas de gosses si on ne peut pas les nourrir. Une fois ça suffit. Ils ont de quoi acheter des armes alors salut les pleurnicheurs.L’Islam est là !!!!

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    2 août 2011, par Maximo  
    Ils ont de quoi acheter des armes alors salut les pleurnicheurs. L’Islam est là !!!!
    Roooooooooooo  smiley mais c’est quoi ce genre d’affirmation nullissime ??? smiley

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    5 août 2011, par le coq  
    Cette affirmation nullissime est réalité puisque les Islamistes refusent l’entrée de l’aide humanitaire. Alors il faut pas se cacher la face en utilisant la langue de bois. Le scandale est là.

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    5 août 2011, par L’ OURS du Bois  

    vus a la télé,

    les entrepôts regorgent de nourriture de l’aide alimentaire mondiale.

    info ou intox pourquoi n’est elle pas distribuée ???

    en stock depuis plusieurs mois

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    6 août 2011, par Maximo  
    Une fois de plus quelqu’un assimile ou confond islamistes à/et islam... Une crétinerie nullissime de plus, disais-je

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    1 août 2011, par le coq  
    le boomerang

    Pourrait-il en être autrement ? Le créateur de Turboméca a toujours été un moteur d’excellence pour l’économie locale malgré l’imbécilité du "toujours plus des syndicats"privilèges en tout genre chez les commerçants et ailleurs au nom du socialisme bien compris. Cependant le développement régional n’a jamais été mis en cause. Merci M. Swidowski. (orthographe ??). Actuellement le magnifique isolement de notre région voulu et programmé sous aveuglement de nos élus sans aucune prévision ni recherche de solution nous amène à ce drame programmé de désertification économique.Echec dess relations avec l’Espagne, la Bigorre, le Pays Basque, Les Landes, Bordeaux, Toulouse et Paris. Rien de marche c’est le déclin total. A qui la faute ? A ceux qui ne sont que des "coupeurs de rubans et des buveurs de Jurançon". Après ELF, le complexe de Lacq, maintenant Turbo et ses ST, même le secteur tourisme et hôtelier ne progresse pas ! Continuez à voter pour les mêmes.

  • > Sous-Traitance ou Maltraitance ?
    3 août 2011, par bernard salsé  

    Relation MO / sous-traitant, Dettes, on peut mettre en cause le coût élevé artificiel du travail. Cela semble totalement négligé dans les débats actuels ( hors les chipotages de la TVA sociale). Or les charges sociales sont remplies de couts qui ne sont pas recyclés dans léconomie réelle : fonds pour retraites qui finissent dans le circuit bancaire, fonds de santé qui finissent dans les supoer budgets budgets des labo, et plutôt dans des entités à forts revenus qui n’arrivent pas à dépenser la totalité de leurs ressources.

    Rappelons nous le bas de laine de nos grands-mères. Elles mettaient dans l’armoire pour plus tard, et cela déclenchait soit la déflation, soit le chômage. Moins de masse monétaire, les prix baissent ou le chômage augmente, ou un panaché des 2. Aujourd’hui la masse monétaire est explosive, mais pas pour tout le monde.

    Pour faire vivre l’économie réelle chacun doit payer 200, ce qu’il produit pour 100. L’écart serait comblé par la consommation collective dit-on.

    Du coup on arrive à discerner un scénario qui fait peur :

    -  le petit peuple marne, mais n’arrive pas à vivre correctement même en travaillant (il n’arrive plus à acheter ce qu’il produit)

    -  3 mondes se développent avec leurs propres systèmes et règles : le monde financier amuse la galerie et vit son monopoly de ventes et reventes, et peut faire des bénéfices sans limite, le monde des média amuse le peuple, on "trouve du zidane dans le yaourt", un peu partout, le peuple paye sa TV mais ne peut plus acheter le yaourt, et en 3 ième partie le monde de la santé amuse le coprs et profite des subsides des charges sociales ( le prétéraxt, médicament remboursé en France à 25 E, et coutant en Espagne non remboursé, 13 E !)

    Cette analyse est un peu rapide. Il faudrait développer.

    Vous n’avez pas cette impression ? Il faudrait relire le Meilleur des Mondes.

    C’est pas de cela qu’il faudrait s’indigner ?

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pleure ô pays bien aimé
    Adage des gens de justice
    Thank you London 2012
    La mondialisation ? Une dynamique naturelle incontournable ?
    La mondialisation
    Questions
    L’abstention.
    Petit trou deviendra grand
    Démission ou renoncement
    Pau - « Semaine du développement durable »
    Tuerie de Toulouse : La dictature de l’immédiateté
    Réaction de B.A.P à l’article « et si B.A.P révisait (partiellement) ses objectifs »
    Expulsions locatives
    Obsolescence
    Et si BAP revisitait (partiellement) ses objectifs ?
    « Valeurs » ! Vous avez dit « valeurs » ? Comme c’est bizarre !
    Oui et non
    Un sociologue et l’occitan
    Le P.P.P. n’est pas toujours « Pau Portes des Pyrénées » !
    Parents : Vous êtes tous des assassins ???



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises