Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

"Nature & Technology" : Un label auquel donner vie

lundi 20 juin 2011 par Bernard Boutin


La filière aéronautique pèse dans les Pyrénées-Atlantiques environ 10.000 emplois répartis dans 120 entreprises. Pour valoriser cet atout majeur, le CG64 et son Président, Georges Labazée lancent, avec le cabinet "anewworld", un label pour "attirer de nouveaux acteurs" dans notre territoire : "Nature & Technology".

Première étape : la présence au Salon du Bourget de responsables du CG64, de "anewworld" et d’industriels du département qui, sous le drapeau "Nature & Technology", vont aller à la rencontre des intervenants et notamment de la délégation générale du Quebec (3e pôle aéronautique mondial). Dans ce travail de prospection qui démarre, le département des Pyrénées-Atlantiques, comme faisait remarquer Laurent Husson, PDG de "anewworld", n’a pas la tâche facile pour se faire une place au soleil entre Bordeaux et Toulouse. Vu depuis Montréal ou Seattle, le Sud-Ouest de la France n’est qu’un ! "Nature & Technology" sera là pour positionner sur la carte notre territoire.

Passé le salon du Bourget, c’est une mission de prospection de 18 mois qui s’ouvre pour "anewworld" avec une étape de prévue à l’automne au Château d’Abadia et un colloque spécial "Nature & Technology".

Quelques relais de croissances sont évoqués pour l’aéronautique : développer de nouvelles "applications spatiales", la navigation par satellite, l’observation de la terre, la collecte de donnée. Travailler sur la "géolocalisation" des SMART Phones dans les situations "in-door" avec Orange. Faire rencontrer les enjeux de la nature et ceux de la technologie avec des avions moins gourmands, donc plus légers d’où un travail sur les matériaux.

On l’aura compris, la filière aéronautique locale a un vaste potentiel devant-elle. "Nature & Technology" est là pour servir de levier. Pour les étapes, mis à part, le Bourget et Abadia, on n’en saura pas plus.

Si la démarche est tout à fait louable, des questions se posent  : "Aéro Constellation", "Aérospace Valley", "Compositadour", "Technocité", "Eole", "Nature & Technology", "Aéropolis", "Technocité". Autant de noms ou de concepts qui viennent à l’esprit. Comment s’y retrouver dans cette jungle ? Quel pérennité pour chacun d’entre eux ? Ces concepts sont-ils uniquement réservés aux "aficionados" ?

Combien de temps aura-t-il fallu à la "Sillicon Valley" pour s’imposer ? Combien de temps va-on donner à "Nature & Technology" pour s’imposer ?

Sûrement plus de 18 mois, terme de la mission de "anewworld" Quel budget pour cela ? Quelle démarche sur 10 ans ? Quel partenariat public-privé sur le long-terme ? Pas un chiffre sur les moyens n’aura été diffusé lors du point-presse tenu pour introduire le nouveau label. Une habitude si française...

D’autres questions viennent à l’esprit. Laurent Husson lâche "Nature & Technology est là pour créer une distinction avec Aérospace Valley".

Aérospace Valley, c’est Aquitaine plus Midi Pyrénées avec 1600 établissements et 120.000 emplois industriels. On n’est pas dans la même cour et avec les mêmes moyens ! Le territoire visé par "Nature & Technology" n’est-il pas un peu petit même si le slogan "small is beautiful" a encore de beaux jours devant lui ?

L’industrie aéronautique importante autour de Tarbes a probablement aussi du mal à "exister" entre Toulouse et Bordeaux. Pourquoi ne pas l’emmener sous le drapeau de "Nature & Technology" ?

Un concept est lancé. Reste à lui donner vie et le bonifier.


- par Bernard Boutin

"anewworld" : http://www.anewworld-consulting.com/fr/index.html


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> "Nature & Technology" : du blabla
20 juin 2011, par Daniel Sango  

La propension des politiciens a devenir capitaines d’industrie est constante. Ils devraient obligatoirement retourner au travail pour voir comment cela se passe...

Le Conseil Général, une fois de plus se mêle de ce qui ne le regarde pas, ajoutant de la confusion a une organisation qui pourtant existe. La compétence du Développement économique n’appartient pas au Conseil Général, elle est celle de la Région (et la structuration de l’industrie aéronautique régionale existe !)et aux communes ou intercommunalités.

Le Conseil Général a trop d’argent et trop de temps libre puisqu’il s’interesse à des domaines comme celui là, ou est propriétaire de stations de ski, ou sponsorise des clubs de sport professionnels, ou...etc.

J’ai pourtant le sentiment que les besoins en maisons de retraites normales, accessibles financièrement, ou médicalisées ne sont pas satisfaits, que le doublement de l’entrèe Nord de Pau attend toujours que le CG s’en occupe, qu’il existe des marges de progrès dans le social, etc...

Alors vivement que ce strate intermédiaire soit supprimé, et surtout que l’on n’entende pas le CG des PA dire qu’il manque de moyens pour remplir ses fonctions.

Quand les citoyens s’éveilleront...

  • > "Nature & Technology" : du blabla
    20 juin 2011, par Contribuable Palois  

    Précision indispensable à fournir :

    A New World Consulting est un "cabinet conseil en stratégie, en marketing des nouvelles technologies et en lobbying" fondé(*) en 2008, qui se présente comme un groupe avec 3 pôles (stratégie, recrutement, communication) faisant état d’un réseau avec 30 consultants internationaux.

    (*) ( par le fils de l’ancien président de Thalès)

    Il faut modérer la dithyrambe :

    Les données publiées montrent modestement une très petite structure
    -  SARL avec 30.000 euros de capital,
    -  effectifs : 2 personnes
    -  21.000 € de résultat en 2010 pour un chiffre d’affaire déclaré de 1,2 million d’€.

    A New World Consulting encore une de ces entreprises supposées incontournables pour "exister" dans le monde médiatisé ? Qui pour montrer leurs compétences alignent la liste de toutes les entreprises où ces consultants sont supposé être passés.

    Un peu peu megalomaniaque (et a priori ces références à ING Barings (Netherlands) Banc of America Security (USA), The Blackstone Group (USA,) MacQuarie (Australia), Société Générale (France), Goldman Sachs (USA), Emerging Africa Infrastructure Fund (UK,) BNPParibas (France), Credit Suisse First Boston, devraient plutôt rendre prudent quant à leur caoacité à mettre en place une stratégie d’avenir !).

    Faire parler de soi ? pourquoi pas, mais ne pas se tromper : ça ne vaut pas un produit concurentiel avec un marché.

  • > "Nature & Technology" : du blabla
    20 juin 2011, par claudiqus  

    Autre petite précision intéressante :

    Présentation au Bourget du tout nouveau X3 d’Eurocopter, composé hybride d’avion léger et d’hélicoptère, sympathique et époustouflant ! les pilotes d’essais sont parait-il enthousiasmés !

    Un rotor sommital à cinq pales et deux hélices posées sur de courtes ailes, 430 km/h la vitesse d’un petit avion turbopropulsé et l’avantage du vol en sustentation . une Ferrari des airs dans une silhouette de Coccinelle .

    Apparemment, un modèle à l’avenir assuré en missions multiples : sauvetage, surveillance maritime, off-shore, médicale, transport etc .

  • > "Nature & Technology" : du blabla
    20 juin 2011, par Louis H  

    Nouveauté du concept ? toute relative Claudiqus.

    On a connu dans les années 1958-1962 le Fairey Rotodyne : rotor sustentateur entrainé par l’éjection des gaz en bout des pales et 2 turbopropulseurs, 25 tonnes, 320 km/h, rayon d’action 1.200 km.

    50 ans après l’idée esr reprise avec les nouvelles technologies industrielles. C’est comme ça que se fait le progrès.

  • > "Nature & Technology" : du blabla
    20 juin 2011, par claudiqus  

    Merci, Louis H ! effectivement, il me semblait que le concept hybride avait déjà été étudié, mais ne connaissait pas le Fairey Rotodine .

    Le progrès réside aussi dans les bouts de pale en carbone, excellent réducteur de bruit ... mais le prototype X3 est lui, bien nouveau, je veux dire en usage destiné, beaucoup plus léger et multi fonctions de par sa maniabilité et son appétit sans doute plus raisonnable !

  • > "Nature & Technology" : du blabla
    20 juin 2011, par déambulator  
    D. Sango pose bien le problème de l’empilement des compétences : toutes les collectivités, même si elles ont une compétence exclusive théorique, se mêlent de tout. La réforme Sarkozy veut y remédier par le conseiller territorial. La gauche ne veut pas en entendre parler, et si elle gagne en 2012 elle reviendra sur cette réforme. Si j’ai bien lu Mme LEBRANCHU chargée de cela au PS, il faut revenir aux compétences exclusives. Bonne chance ...

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    France - Exporter : l’urgence nationale
    Séparation ?
    UPPA - Ouï à l’I.A.E.
    Un accord historique
    Laurence Parisot et le Medef pour la fin de l’acier en France ?
    Soficar : Un monument du territoire
    Les faiseurs d’affaires
    Un appel de l’Amicale des Foreurs et des Métiers du pétrole
    Grand Pau - "Et le chômage, bordel !"
    Hydrocarbures : Halte aux cassandres , produisons français !
    Coup de fourchette : Les « Maîtres Restaurateurs en Béarn et Soule »
    L’Argentine n’est pas la Grèce
    Crise économique : L’exemple argentin
    Compétitivité des entreprises à Pau : les conséquences d’Idélis
    T.V.A. et T.N.T.
    Energie peu chère, c’est fini !
    L’homéopathie peut-elle soigner la France ?
    TVA et Traviata
    Rigueur et rigueur
    Des Européens bien naïfs



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises