Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Ca sent les égouts.

lundi 6 juin 2011 par Joël BRAUD


Les pages des journaux sont remplies de ces pseudo-dénonciations dont un ex-politique désireux de se faire entendre est à l’origine. Le monde politique ne sort pas indemne de tous ces discours inspirés par des événements récents. Et nous ici sommes-nous épargnés ?

Pour exister en politique ou tenter de revenir en piste, il faut donc maintenant se livrer à des déclarations plus tonitruantes que fondées. Et d’ailleurs peu importe la source, peu importe la vraisemblance des propos rapportés, il faut manipuler les médias faire en sorte qu’ils parlent de vous et vous remettent sur une scène qui avait fini par vous oublier.

L’homme ou la femme politique se doute-t-il que toutes ces images véhiculées par l’un colportées par l’autre, vont très vite finir par les disqualifier, si d’ailleurs ce n’est déjà fait ? Ici ou là on entend ce long grondement venu d’Espagne et inspiré par un petit livre français : indignez-vous !

S’indigner de quoi ? De ces gens qui nous gouvernent selon la formule consacrée, et qui perdent la raison dès lors que l’on se trouve en période électorale. L’intérêt général qui devrait être leur seul credo, s’efface devant les arrangements et négociations électorales. Il ne s’agit plus de construire, il faut détruire celui qui gêne et qui demain prendra vos électeurs sur un potentiel que vous vous croyiez déjà acquis.

L’ambiance sent mauvais. Mais nous, ici à Pau, sommes-nous à l’abri de ces remugles ? Non bien sûr. Qui d’entre nous n’a été le témoin de ragots colportés sous le manteau, sur le ton de celui qui ne dit pas tout ce qu’il sait ? Il y a eu des propos de ce calibre lors de la dernière campagne des élections municipales.

Les hommes politiques méritent mieux que cela, certes s’ils doivent rendre des comptes à leurs électeurs, il faut aussi qu’ils soient préservés de toutes ces bassesses. Le pire en l’occurrence, c’est que l’homme politique est le plus grand ennemi de l’homme politique.

Soyons vigilants, ne prêtons pas l’oreille à tout ce qui salit et n’apporte rien à notre démocratie. Alternatives Paloises ne se fera jamais l’écho de ces propos provenant de nos égouts.

Pau, le 2 juin 2011

Joël BRAUD


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Ça sent le plagiat !
1 septembre 2011, par Contribuable Palois  

La mairie s’associera comme les autres années aux Journées européennes du Patrimoine initiées par le Ministère de la Culture.

On trouve sur le site pau.fr une annonce et le lien vers l’intéressant programme proposé à Pau pour les 17 et 18 septembre.

Petite surprise : fallait-il pour autant que la mairie fasse un plagiat ?

La page de couverture de ce programme (ainsi que la vignette d’illustration sur pau.fr ) reprennent l’affiche officielle des Journées (un très mauvais repiquage au demeurant avec une mauvaise pixellisation , où l’en-tête du Ministère , les références légales et les logos des partenaires officiels devenus difficilement lisibles) en la modifiant profondemment :

-  ajout de l’ en tête PPP, ajout Pau & alentours , ajout Office du tourisme , ajout 17 et 18 septembre
-  modification des bandeaux, supprimant le n° de téléphone parisien pour y substituer le n° de la mairie
-  signature en fin de plaquette conception/réalisation : Mission ville d’art et d’histoire - Direction de la Communication/Photos : D.Guilhamassé », sans reprendre les mentions (*) disparues de la page de couverture

-  sur la page de pau.fr la vignette est assortie d’une mention ‘copyright : DR’ (Droits Réservés), comme si ça n’arrivait pas en droite ligne d’une publication du Ministère de la Culture,

(*) les détenteurs des droits mentionnés sont : Design graphique : Éricandmarie. Iconographie : © RMN/Château de Versailles, Jean Dubuffet © ADAGP/CNAP, © Bernard Acloque/CMN, © Philippe Berthé/CMN, © Patrick Müller/CMN, © Olivier Amsellem, © Patrick Gaillardin

Le respect de la propriété intelectuelle et/ou artistique continue donc à poser un sérieux problème à la mairie de Pau et à son Service Communication.

Les leçons précédentes n’ont toujours pas servi de leçon ?

  • > Ça sent le plagiat !
    1 septembre 2011, par L’ OURS du Bois  
    il manque aussi, sur le repiquage le tarif de 0,09ct la minute smiley smiley smiley le respect de la propriété (quelle soit matérielle ou intellectuelle, n’est pas le fort de la ville)

  • > Ca sent les égouts.
    6 juin 2011, par Jack Fagot-Barraly  

    Les hommes politiques meritent mieuw que ça dites-vous .permettez-moi d’ajouter :Les femmes politiques aussi

  • > Ca sent les égouts.
    6 juin 2011, par Joël BRAUD  

    "Quand je dis les hommes, j’embrasse les femmes" Sacha Guitry.

    Qui vous permet d’affirmer a contrario que ces racontards sont fondés ? Dénoncer ainsi à la presse n’a pas la même valeur que de s’adresser à la justice. Si celui que vous citez avait saisi la justice mon avis aurait été différent.

    Certains, Le Coq, Ours des Bois, font référence à une émission télévisée diffusée sur la 3 le mercredi 1er juin et intitulée "Tutelles : nos parents spoliés ?"

    La question est posée à propos de cette émission. Pourquoi le procureur de l’époque a-t-il laissé passer le délai de prescription ?

    Surtout, il est interdit de répondre à cette question.

  • > Ca sent les égouts.
    6 juin 2011, par Maximo  
    Qui vous permet d’affirmer a contrario que ces racontards sont fondés ?
    Qui l’a fait ? Où ? (dans notre discussion, veux-je dire)

  • > Ca sent les égouts.
    6 juin 2011, par Maximo  

    Je ne comprends ni l’origine ni le fondement de cet article.

    our exister en politique ou tenter de revenir en piste, il faut donc maintenant se livrer à des déclarations plus tonitruantes que fondées
    Ma foi, à cette déclaration, je ne vois qu’un seul exemple, celui auquel tout le monde, dont l’auteur, pense, celui de Luc Ferry. De là à en faire une habitude... smiley

    Ah, au fait, Monsieur Braud : pourquoi "plus tonitruantes que fondées" ? Qu’est-ce qui vous fait dire que les déclarations de Ferry sont infondées ??? smiley

    > Ca sent les égouts.
    6 juin 2011, par le coq  
    qu’on se le dise...

    Il est facile de critiquer le déballage des dysfonctionnements, des magouilles, de la corruption et autres arrangements fussent-ils en nature. Mais quand on apprend l’énorme scandale de l’UDAF à Pau, après bien d’autres affaires des secteurs associatif, universitaire, sportif, politique,faut-il se taire ? Les privilèges restent acquis et ce sont les mêmes qui paient. L’homme de pouvoir ne réussit qu’en contournant son pouvoir ou celui de son voisin car sinon il ne sera pas réélu. A qui la faute ? Depuis toujours, l’argent, le "noir" et le cul,sont plus efficaces que tous les textes officiels.Mettre tout sur la place publique ne sert qu’à officialiser certaines opportunités (dérives)sans scrupules.

  • > Ca sent les égouts.
    6 juin 2011, par L’ OURS du Bois  

    le "double" scandale de l’UDAF

    1) la mise sur la paille des petites gens

    2) laisser passer le délais de prescription

     smiley smiley

  • > Ca sent les égouts.
    6 juin 2011, par Maximo  
    Le scandale de l’UDAF ne relève pas de la vie privée. Ou alors des choses m’ont échappé ?

  • > Ca sent les égouts.
    6 juin 2011, par claudiqus  

    La pestilence est dans l’intention, de salir, de dénigrer, de s’offusquer au nom du puritanisme et d’une morale dont on voudrait se prévaloir d’en être l’unique détenteur !

    Il ne faut pas confondre moraliste et moralisateur ... deux choses : révéler l’existence d’un scandale, c’est de l’assistance à démocratie en danger, j’applaudis ! par contre, j’ai toujours pensé qu’un philosophe digne de ce nom se devait avant tout d’élever sa pensée, et donc la réflexion qu’il livre à autrui ... je doute que le déballage participe à une quelconque élévation ...

  • > Ca sent les égouts.
    6 juin 2011, par L’ OURS du Bois  
    ce qui est privé, c’est ce qui a été "confisqué" au petites gens qui ont été privés de leurs biens, capital, retraite, ou autres subsides

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Transparence ou Totalitarisme : il faut choisir !
    Jaurès ! Où es-tu ?
    Philosophie de comptoir.
    Ne mets pas tes pieds ...
    Drôle de gestion à Montardon
    Mais, tout le monde le fait !
    Madame la maire de Pau et le code de la route.
    Méditations estivales.
    Le ski nautique, thérapie anti-sinistrose
    Boycott !
    Réponse aux réactions des lecteurs.
    « Il n’y a qu’une douleur facile à supporter, c’est celle des autres »
    Conte de Noël, ou si l’Homme en blanc retrouvait sa jeunesse...
    Justice sociale et pouvoir de l’argent roi : pour répondre à Raymond Monédi
    La justice sociale, clé du bonheur de l’Humanité !
    La Poste
    Petites questions
    La cigale et la fourmi
    Retour sur les élections et sur le futur
    On ne peut pas être informé de tout !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises