Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Lettre à Madame Claudy LAGREZE

lundi 16 mai 2011 par Joël BRAUD


Chère Madame,

En écrivant un article intitulé « A quoi servent les services publics ? », il me semble que j’ai provoqué chez vous une réaction d’une ampleur démesurée qui n’est pas en rapport avec le sujet abordé. Permettez donc que je vous apporte quelques éclairages.

Quelques jours après la parution de cet article, vous avez eu la délicatesse de me téléphoner (sur mon portable) pour me dire qu’en raison de mon passé professionnel j’aimais la répression et que désormais les comptes rendus des réunions du quartier de Pau Nord seront tenus secrets. Ce faisant vous avez pris la judicieuse précaution de cacher votre numéro de téléphone d’appel ce que je comprends et admets très volontiers. Il est certain que lorsque, comme vous, on se trouve engagé dans des responsabilités du niveau des vôtres et qui vous laissent peu de temps disponible, il convient de se protéger des appels intempestifs.

Par la suite une réaction sur le forum par une plume non identifiable, a voulu répondre à un article paru sous la signature de Bernard BOUTIN qui lui-même réagissait à l’accusation de fascisme portée contre Alternatives Paloises. J’ai noté qu’était utilisé le pseudonyme de Joël. J’y trouve là un hommage personnel. Cela me touche.

Mais il me semble que vous n’avez pas complètement cerné la portée de mes propos. Je ne préfère pas comme vous le dites la répression à la prévention cela résulte de vos clichés qui semblent dater un peu. Mais, plus simplement, je m’étonnais qu’un conseil de quartier prenne à sa charge des mesures que l’on pourra, si vous le voulez, qualifier de préventives dans le but de lutter contre les stationnements gênants dans certaines rues du quartier Pau-Nord. Je concluais en disant que nous payons avec nos impôts une police municipale et des A.S.V.P. dont c’est la mission. Mon expérience m’a toujours démontré que ce genre d’action, celle d’apposer des avertissements préalables sur les pare-brise de voitures des contrevenants, ne servait strictement à rien. Il faut le regretter bien sûr mais les automobilistes ne craignent et ne se soumettent qu’à la pression d’une autorité constituée. C’est ainsi malheureusement.

Me qualifiant de « ce Monsieur », j’ai relevé cette formule que j’apprécie beaucoup : « citoyen du Quartier Pau Nord n’a pas l’air d’être à l’écoute des habitants du quartier qui se plaignent » ; d’abord jamais personne n’est venu se plaindre à moi et ensuite, tous les matins, lorsque j’ouvre mes fenêtres j’observe que trois ou quatre véhicules sont stationnés sur le trottoir d’en face. C’est ainsi depuis plusieurs années. Venez le constater quand vous voulez. J’ai dû oublier d’aller me plaindre. Et vous, vous avez dû oublier d’être à l’écoute de l’habitant quartier Pau Nord que je suis et qui ne se plaint pas. J’ai même dû oublier d’alerter les services de police, parce que comme vous le dites si justement, je préfère la répression à la prévention. En réalité je préfère garder de bons rapports avec mon voisinage ce qui est sans doute à vos yeux particulièrement critiquable et doit me classer dans la catégorie de ceux qui, ne se plaignant pas, ne méritent pas à vos yeux la même considération que ceux qui se plaignent.

Est utilisé un autre argument qui est celui de rappeler que Madame la Maire de Pau possède la qualité d’Officier de Police judiciaire. Je vous avoue ne pas comprendre ce que l’on veut démontrer. Il me semble que cet argument va dans le sens inverse de ce que l’on veut dire. Sachez d’abord que tout adjoint au maire posséde également la qualité d’officier de police judiciaire. Ils n’exercent pas visiblement les attributions attachées à cette qualité, mais connaissez néanmoins les obligations légales des l’O.P.J. Elles sont contenues dans l’article 19 du code de Procédure Pénale : Les officiers de police judiciaire sont tenus d’informer sans délai le Procureur de la République des crimes, délits et contraventions dont ils ont connaissance. (...) Répondent-ils à cette obligation légale qui leur est imposée par l’article 19 du code de procédure pénale ? Autrement dit, lorsqu’ils constatent qu’une voiture est stationnée de manière irrégulière (en infraction au code de la route) informent-ils sans délai le Procureur de la République ? Considèrent-ils que la loi ne les autorise pas à ne pas le faire ? Ont-ils déjà répondu à cette obligation légale en verbalisant les contrevenants ? Je pense que vous direz que non. Il n’y a là rien d’étonnant et d’anormal, mais sachez ce que dit la loi et quelles sont les obligations qui pèsent sur tous les O.P.J. Convenez, Madame que cela nous éloigne des « flyers » d’avertissement que vous envisagez de placer sur les pare-brise des véhicules mal stationnés.

Enfin dans le cas où votre horreur de la répression vous tenaillerait encore, sachez qu’en faisant intervenir des services de police, nationale ou municipale, vous ne prenez pas le risque d’une répression automatique ou systématique. Ces gens là savent prévenir avant de sévir, faites leur confiance. C’est leur métier et ce n’est pas celui des conseillers de quartier aussi honorables soient-ils.

Autre point qui me parait important de souligner. Vous savez qu’il existe un principe républicain gravé sur les frontispices de nos bâtiments publics : égalité. A mon avis c’est le plus significatif des trois mots. Egalité, signifie égalité de tous devant la loi. Sous l’ancien régime cette égalité n’existait pas. Vous connaissez La Fontaine : « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ». Il est donc important que ce principe soit en tous lieux et en toutes circonstances respecté. Il faut en conséquence s’attacher à veiller avec la plus extrême attention à ce qu’il n’y ait jamais rupture du principe d’égalité devant la loi. Aussi interrogeons-nous, vous et moi, pour savoir ce qui fait qu’en centre-ville de Pau les véhicules en infraction au stationnement sont verbalisés sans avertissement préalable et que sur le quartier de Pau Nord les contrevenants bénéficieraient de cet avantage d’être prévenus avant d’être sanctionnés. Je plaide donc pour une égalité de tous devant la répression et vous demande officiellement que les contrevenants du centre-ville bénéficient des mêmes avantages que les contrevenants du quartier de Pau Nord : être préalablement avertis avant d’être verbalisés.

Vous voyez, Madame, le dialogue peut s’instaurer entre nous. Je suis resté correct à votre égard et n’ai pas usé des mêmes formules plutôt agressives qui ont été employées. Je n’ai jamais eu l’intention de vous attaquer personnellement. Nous pouvons nous exprimer comme le font généralement les gens de bonne compagnie. Observez que dans mon article je ne vous ai jamais désignée sous le vocable de « cette dame », je ne me suis jamais permis de vous qualifier de je ne sais quel terme insultant et je n’ai jamais fait paraître que j’avais quelques a priori en fonction d’une profession que vous auriez exercée par le passé. Enfin sachez que ma conviction me fait considérer que les conseils de quartier sont une bonne chose, utile et doivent être utilisés comme des relais entre les citoyens et les élus. A condition bien sûr qu’ils ne s’engagent pas dans des démarches qui ne sont pas les leurs. Nous disposons d’institutions ou services publics, faisons les fonctionner.

Je vous prie d’agréer, chère Madame LAGREZE, l’expression de ma considération distinguée.

Pau, le 6 mai 2011

Joël BRAUD


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Lettre à Madame Claudy LAGREZE
18 mai 2011, par rumba  

je suis d’accord avec votre façon d’envisager l’égalité dans les rues paloises. J’habite près de la foire expo et toute manifestation donne droit à l’impunité complète lorsque les automobilistes se garent sur les trottoirs. Lorsqu’on a des ados qui circulent en vélo, on est inquiet sur la possibilité qu’ils soient renversés par l’ouverture intempestive d’une portière, ce qui est arrivé, autrefois à ma fille aînée. Par ailleurs, je viens d’avoir un PV au 37 rue Montpensier... arrêt toléré 10 mn ! J’ai dû payer après avoir contesté. Pour pousser plus avant, il aurait fallu que j’aille au tribunal...pou 11 euro, je ne l’ai pas fait !

> Lettre à Madame Claudy LAGREZE
16 mai 2011, par Maximo  

 smiley smiley smiley smiley smiley no other comment

  • > Lettre à Madame Claudy LAGREZE
    16 mai 2011, par claudiqus  
    On ne peut être plus clair !... smiley

  • > Lettre à Madame Claudy LAGREZE
    16 mai 2011, par pehache  

    +1, comme on dit.

    Les propos et l’attitude de Mme Lagrèze depuis le début de cette "affaire" sont indignes de la part d’une élue, le summum étant l’accusation "site de fachos" envers A@P.

    Mme Lagrèze, vous vous honoreriez à présenter des excuses, et à revenir sur cette stupide décision de séquestrer dorénavant les compte-rendus du conseil. On peut s’emporter sous le coup de la colère, mais il faut savoir faire amende honorable.

  • > Lettre à Madame Claudy LAGREZE
    16 mai 2011, par Maximo  
    Cette lettre ouverte a-t-elle été envoyée à la presse locale, S-O. Pyrénées-Presse et AFP ? Elle le mériterait.

  • > Lettre à Madame Claudy LAGREZE
    16 mai 2011, par Louis H  

    Mme Lagrèze est élue mais ne détient aucune autorité en dehors de la délégation que lui accorde limitativement la maire et qui est rapportable à tout moment.

    En conséquence, et sauf si un règlement de fonctionnement des quartiers approuvé et publié le prévoyait expressément, Mme Lagréze s’est octroyé vraissemblablement une "compétence" sans fondement.

  • > Lettre à Madame Claudy LAGREZE
    16 mai 2011, par Maximo  

    Mme Lagréze s’est octroyé vraissemblablement une "compétence" sans fondement.
    sans fondement démocratique, voulez-vous dire ? smiley

    Allons, soyons sarcastiques jusqu’au bout : et comment cela s’appelle-t-il, s’octroyer des compétences sans fondement démocratique ? Du totalitarisme ? Du néo-fasc................. Non, non ! On n’est pas méchant. On ne le dira pas. On s’arrête là. smiley

  • > Lettre à Madame Claudy LAGREZE
    16 mai 2011, par Autochtone palois  
    Nous, lecteurs et "posteurs" sur A@P, attendons instamment que Mme Lagrèze s’explique. C’est le moins que l’on puisse demander. Ne parlons pas d’exigence, ce serait trop, n’est-ce-pas ?

  • > Lettre à Madame Claudy LAGREZE
    16 mai 2011, par claudiqus  
    En fait, il est normal que A&P s’indigne si Mme Lagrèze l’agresse ... smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Avenue de Montardon.
    Pau - Déshérence du centre Bosquet
    Martine Lignières-Cassou ne présente pas ses voeux aux habitants de Pau Nord.
    Joffre : Bravo (avant les autres) à MLC
    Le 22 rue Lamothe
    Pau : Grands projets de rénovation immobilière
    Regards sur le « 14 JUILLET »
    Pau ville d’art et d’histoire
    Pau : atout cœur !
    PAU - Un petit aménagement à réaliser...
    Pau - Place Saint Louis de Gonzague, Place florentine ?
    PAU - Travaux rue des réparatrices.......
    Zone 30, zone de rencontre
    Pau - Pour qui sont ces panneaux, qui fleurissent la ville ?
    Journées du patrimoine, la Synagogue de Pau a ouvert ses portes
    Pau - Qui pour ouvrir le robinet ?
    PAU - Les palois sont-ils analphabètes ? ? ? . . . .
    La technostructure et le conseiller de quartier
    Ousse des Bois : le futur "Pôle Educatif et Culturel"
    PAU - Présentation de la 3ème phase des travaux de l’avenue Nitot et du Stade Nautique



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises