Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau - Cité de la Montagne : Dépenses - Recettes - point mort !

jeudi 28 avril 2011 par Bernard Boutin


Des internautes se sont demandés, une fois connus les frais d’investissements pour la nouvelle "Cité de la Montagne" à Pau, quels en seraient les frais de fonctionnement ? Un questionnement logique pour des citoyens contribuables inquiets.

En mémoire de tous, les déboires du stade nautique et son déficit budgétaire sans fin. Le Complexe de Pelote, le Zénith, le Palais des Sports.... une longue liste. Il convient de rappeler que le projet de la "Cité de la Montagne" prévoit un investissement de plus de 4 millions d’euros financés par la ville de Pau pour 1,8 million d’euros, 425.000 euros pour la région aquitaine, 425.000 pour l’ANRU, 800.000 euros par l’Europe et les fonds FEDER et un peu mois de 500.000 euros en provenance de Conseil Général 64. Une paille !

Vont s’installer dans les lieux des artisans, un commerçant, des associations, le fond documentaire de la maison de la montagne actuel, un espace d’exposition, un mur d’escalade etc. Bref autant de prestations qui pourraient être facturées aux utilisateurs pour l’occupation d’un espace public. Des recettes sont donc prévisibles...

Mais voilà, A@P a interrogé Alain Lavignotte, le grand financier auprès de MLC qui nous confirme qu’il n’y a pas de compte d’exploitation prévisionnel de réalisé à ce jour. Quelles recettes pour quelles dépenses ?

Des recettes, il y en aura certainement. Les artisans et commerçants : combien ? Le fond documentaire qui travaillera en collaboration avec le MDIR : combien ? Le mur d’escalade : combien ? Les expositions : combien ?

Pour ce qui est des associations, Alain Lavignotte nous "rappelle que les associations à Pau, ne paient pas par tradition ! Une maison des associations est surtout un centre de coût et ne peut-être un centre de profit". Tout est dit...

Les coûts, il y en aura : charges d’entretien, charges d’électricité, charges de personnel (la MDIR mettra du personnel à disposition du fond documentaire) etc. et ce qu’on oublie souvent amortissement des investissements qui devrait être pris en compte.

Il est à désespérer de la façon dont sont montés nos grands projets municipaux.

On n’a rien appris : Dépenses - Recettes - point mort.

Cette absence de compte d’exploitation prévisionnel est d’autant plus regrettable que nous avions avec la "Cité de la Montagne" de la matière pour en construire un. Cela aurait pu être une première, car de tous les projets récemment montés sur la ville, la "Cité de la Montagne" est celui qui a le plus de corps et d’âme...

- par Bernard Boutin

PS : Ce coup de colère est aussi un constat d’échec pour A@P et les quelques mouvements citoyens locaux - combien sommes-nous dans une agglo de 150.000 ha ?- qui s’échinent à décortiquer l’action des collectivités locales.
"Plus ça change, moins ça change". La faute à qui ? Probablement aux citoyens eux-mêmes qui ne savent pas mettre en place les contre-pouvoirs suffisamment forts pour se faire réellement entendre des élus. C’est si facile, si confortable, de voter une fois de temps à autre, et laisser ensuite l’espace d’une mandature, un "blanc-seing" total aux élus. Ne nous plaignons pas. On a simplement ce que l’on mérite !


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau - Cité de la Montagne : Dépenses - Recettes - point mort !
29 avril 2011, par AB  

Actuellement la Mairie offre gracieusement le local et "les fluides" aux associations de randonneurs/alpinistes. En plus elle leur verse une subvention de fonctionnement.

J’avais cru comprendre que le but de la Mairie était de "mutualiser les moyens" et faire des économies pour le budget municipal en installant plusieurs associations sous le même toit.

Que deviendront les locaux actuellement occupés pas ces associations ?

> Pau - Cité de la Montagne : Dépenses - Recettes - point mort !
28 avril 2011, par pehache  

Ce coup de colère est aussi un constat d’échec pour A@P et les quelques mouvements citoyens locaux...

D’un autre côté, A@P a sinon abandonné, du moins largement mis en sourdine son "militantisme" pour la transparence et plus généralement pour les nouvelles pratiques municipales, une fois les élections de 2008 passées. A la place on débat de la nature socialiste ou pas des dirigeant africains récemment déchus...

Les autres mouvements citoyens locaux, quand ils ne sont pas inaudibles, s’auto-détruisent en vol...

La mairie n’a donc aucune pression pour faire mieux, finalement.

> Pau - Cité de la Montagne : Dépenses - Recettes - point mort !
28 avril 2011, par Perplexe  

Rien ne change...pas tout à fait. Les locaux, mis à la disposition des associations, étaient nettoyés par des agents municipaux. Le nettoyage est maintenant à la charge des associations ; certaines cherchent donc de nouvelles subventions pour faire face à ces frais... Qu’un mur d’escalade ou une installation sportive telle que un terrain de foot soit mise gratuitement à la disposition des pratiquants me parait normal, les couts sont faibles et de nombreux jeunes en profitent. En revanche, le stade d’eaux vives, dont les ces coûts d’exploitation sont exorbitants devrait être fermé au plus tôt.

  • > Pau - Cité de la Montagne : Dépenses - Recettes - point mort !
    28 avril 2011, par Bernard Boutin  

    Nous étions nombreux à souhaiter à la veille des dernières municipales que les chiffres des grandes structures de la ville soient publiques et aisément consultables (même si noyés dans des SEM ou autre...). Le site pau.fr était l’idéal pour retrouver cela.

    Qu’en est-il 3 ans plus tard ?

  • > Pau - Cité de la Montagne : Dépenses - Recettes - point mort !
    28 avril 2011, par Rêveur des villes  

    Pour la municipalité, les bloggeurs ne sont que des emmerdeurs qu’il suffit de laisser dire sur leurs forums. (La déconnexion est totale entre les élus et les bloggeurs qui réfléchissent à la ville par ailleurs).

    MLC, qui a la science infuse, comme chacun le comprend, sait, depuis sa tour d’ivoire, ce qui est bon pour la ville.

    Les sbires, que l’on appelle CM ou adjoints accordent leur assentiment aux idées de MLC en échange d’un emploi ou d’une notoriété. Ils se mentent à eux-mêmes, pour masquer leur lâcheté, sur ce que peut faire une municipalité compétente, et sur la pertinence de l’action (ou de l’inaction) de MLC. Toujours une mauvaise excuse, "ah oui, mais c’est difficile de trouver un terrain pour faire un parking relais", "ah oui, mais ça, on peut pas faire", "ah oui mais..." et patati et patata. Beaucoup sont de bons barratineurs. La vérité est qu’il font passer leur intérêt (un emploi ou une notoriété) avant l’intérêt de la ville (exprimer son point de vue sur tous les sujets, quitte à déplaire au maire).

    Il y a aussi la question des compétences. Par exemple en matière d’urbanisme. Beaucoup disent "ah oui, mais pour ça, il faut demander à l’adjoint à l’urbanisme. Moi, je ne sais pas trop. Je m’occupe d’autre chose". Finalement, tout repose sur 2 personnes concernées : MLC et l’adjoint en question. Et en fait, une seule, parce qu’il serait naïf de penser que l’adjoint va contrarier sa majesté.

    Evidemment, YU ou JP,FB = MLC.

  • > Pau - Cité de la Montagne : Dépenses - Recettes - point mort !
    29 avril 2011, par pehache  

    Il est logique que A.Lavignotte réponde qu’un tel équipement soit un "centre de coûts" plutôt qu’un "centre de profits". Je suis d’accord avec perplexe que la mise à disposition gratuite d’un mur d’escalade n’est pas choquante.

    Néanmoins cela ne doit pas servir de prétexte pour ne pas publier les coûts en question. Que ça coûte, d’accord, mais on doit savoir combien.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau - Le boulevard des Pyrénées piétonnier : une telle évidence !
    Pau - Derrière le Palais de Justice
    Pau - L’étape du Tour 2012, hommage aux bénévoles
    Pau - Gratuité pour IDELIS ?
    L’attractivité du centre ville de Pau au mois d’août
    PAU - Rue Saint Louis les Palois attendent une rénovation
    PAU - Une aire de stationnement ignorée de beaucoup
    PAU - Idée pour un aménagement à réaliser, près de l’école de Musique et à coté du lac
    Pau - Démocratie de trottoir
    Pau - Et, si le parking de la Place de Verdun devenait totalement payant ?
    PAU - Palois attention....
    PPP : Give me my money back !
    Pau : Pour une privatisation de l’entretien de la ville ???
    Logo pour Pau : Une contre-proposition bonne pour les finances locales
    Etes vous plutôt débris ou semence ?
    Transports en commun gratuits : c’est pour quand ?
    Pau - Hestiv’Oc, la convivialité pour tous
    Entre les deux, mon cœur balance
    Pau : « Trop de cuisiniers font une mauvaise garbure »
    PAU au patrimoine mondial de l’humanité



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises