Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Une "Cité de la Montagne" pour P.P.P.

lundi 25 avril 2011 par Bernard Boutin


Pau, Porte des Pyrénées va inaugurer, au quartier Berlioz, en 2012 sa "Cité de la Montagne". La suite d’une épopée démarrée en 1972 dans des préfabriqués "éphémères" qui auront perduré près de 40 ans.

A la fin du mois, les préfabriqués de Berlioz vont laisser la place aux engins de démolition pour permettre la construction d’un bâtiment HQE à la façade en bois qui ancrera le quartier plus encore dans sa vocation "montagne".

Une aventure improbable que ce quartier "excentré" de Pau qui s’est emparé du thème de la montagne. L’aventure démarre à la fin des années 90 quand quelques animateurs du quartier, confrontés à "pas mal de jeunes toxicos", décidèrent de les amener en montagne. Rien de tel que l’effort, le contact avec la nature pour recadrer les choses. L’expérience s’avère de suite positive. Les animateurs décidèrent d’aller plus loin et... de faire venir les montagnards dans le quartier. Deux "artisans de la montagne" s’installent sur place, une "Maison de la Montagne" abritant un fond de documentation sur la montagne est créée. La MJC Berlioz de son côté amène régulièrement dans ses minibus des groupes de palois dans les Pyrénées. Une tradition se crée.

Une tradition qui va s’amplifier avec la construction de la "Cité de la Montagne" qui sur 1180 m² abritera Les Artisans de la Montagne, un nouveau commerçant en matériel de montagne, le Club Alpin Français (CAF), les Amis du Parc National des Pyrénées, le fond de documentation de la "Maison de la Montagne", des salles d’exposition et de réunion, un espace de convivialité et un mur d’escalade.

La destruction des préfabriqués Berlioz qui abritaient le foyer du même nom, marque la fin d’une époque qui pendant 40 ans, a vu maintes et maintes réunions se tenir dans ces vieux locaux. Beaucoup y a été décidé et, entre autres, la mise en place des Artisans de la Montagne. La nouvelle "Cité de la Montagne" saura-t-elle faire perdurer un état d’esprit, une alchimie consécutifs à la rencontre de passionnés de montagne ; l’avenir nous le dira.

Ce projet a un atout majeur : il se fonde sur des hommes et leurs expériences. Tels les montagnards, hommes pratiques et réfléchis, ils sauront faire évoluer cette nouvelle donne, intégrer les nouveaux arrivants, créer de nouvelles dynamiques et ancrer un peu plus "Pau, comme Porte des Pyrénées".

- par Bernard Boutin

PS : Un projet de 4.038.602 euros financés par la ville de Pau pour 1,8 million d’euros, 425.000 euros pour la région aquitaine, 425.000 pour l’ANRU, 800.000 euros par l’Europe et les fonds FEDER et un peu mois de 500.000 euros en provenance de Conseil Général 64.

Plus sur le sujet : Aujourd’hui "Maison de la Montagne", demain "Maison des Pyrénées" ? dans A@P du 23 mars 2009


La Cité de la Montagne

La Cité de la Montagne

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Une "Cité de la Montagne" pour P.P.P.
25 avril 2011, par Louis H  

Un bon projet, certainement.

Toutefois un oubli, bien palois : on construit une nouvelle installation en omettant d’évaluer combien ça coutera en frais de fonctionnement.

Si ce regroupement ne coûtait pas davantage que les anciennes structures additionnées, probablement qu’on nous l’aurait fait savoir. Alors cette Cité de la Montagne, pour la faire tourner c’est +20%, +35% ou davantage ?

  • > Une "Cité de la Montagne" pour P.P.P.
    25 avril 2011, par Bernard Boutin  

    Vous avez raison. Toujours cette sale habitude à ne parler que des investissements et non pas des frais de fonctionnement. Ma faute aussi !

    Demandons à Alain Lavignotte de nous adresser les budgets prévisionnels pour publication.

    Il sera aussi intéressant de voir ce que vont payer les artisans, les commerçants et les associations pour louer l’espace et qui va payer les charges d’entretien.

    Merci de nous avoir rappelé le thème des frais de fonctionnement.

  • > Une "Cité de la Montagne" pour P.P.P.
    25 avril 2011, par Contribuable Palois  

    Oui, les chiffres sont tenaces.

    Autre exemple : le 31 mars le Conseil communautaire a voté le budget, dont celui du Stade d’eaux vives. Ça vaut la peine d’écouter la présentation emberlificotée par M. Lalanne sur le web [repère temps en haut, à droite, pousser l’index du repère à 41 minutes].

    Il manque 1.000.000 euros pour équilibrer le budget comme le fait remarquer M Belloc ; mais M. Lalanne répond après 2 secondes de blanc [repère temps 44 minutes] "on ne doit pas parler de déficit mais plutôt d’une subvention d’équilibre".

    Tout est dit. On doit faire un emprunt pour couvrir le déficit structurel des Eaux Vives mais ça n’émeut pas l’élu en charge ( ?) puisqu’il suffit de choisir le vocabulaire idoine pour faire avaler cette pillule !

    Tout de même, 1.000.000 d’euros pour 10.000 "sportifs" payant leur ticket ça fait 100 euros de subvention par tête, car ils versent en gros 20 euros pour une prestation qui coûte 120 euros aux contribuables... Et même en incluant ceux qui sont des invités gratuits (10.000 gratuits + 10.000 payants) on arrive encore à un cadeau de 50 euros versés par la Communauté pour chacun des "convives". Nos petits vieux sont moins bien traités avec leur panier de Noël à 15 euros.

  • > Une "Cité de la Montagne" pour P.P.P.
    25 avril 2011, par L’ OURS du Bois  
    pour les petits vieux de Pau, ils doivent avoir pas tous les jours vingt dents mais soixante cinq pour une réduction des transport .. ou autre gratification, a part les musés a soixante smiley smiley

  • > Une "Cité de la Montagne" pour P.P.P.
    26 avril 2011, par Daniel Sango  

    Cela fait beaucoup plus puisqu’il faut y rajouter l’amortissement de l’investissement... Le double sans doute...

    Voir plus haut, quand on parle de coûts, il faut toujours parler en coûts complets...

  • > Une "Cité de la Montagne" pour P.P.P.
    26 avril 2011, par Rêveur des villes  

    CP : Tout est dit. On doit faire un emprunt pour couvrir le déficit structurel des Eaux Vives mais ça n’émeut pas l’élu en charge ( ?) puisqu’il suffit de choisir le vocabulaire idoine pour faire avaler cette pillule !

    Quand les édiles ne réagissent pas, qqe soit le niveau hallucinant des gaspillages, cela signifie une absence de gestion. Mais ça fait longtemps qu’on le sait. Tout est facilement balayé par le pseudo argument "atout exceptionnel" ou "ensemble structurant" ou "promotion du Béarn". L’argent n’est rien, cela ne compte pas pour la reine.

    DS : Cela fait beaucoup plus puisqu’il faut y rajouter l’amortissement de l’investissement... Le double sans doute...

    14 M€ sur 30 ans, avec frais financiers, disons 0,7 M€ par an à rajouter.

  • > Une "Cité de la Montagne" pour P.P.P.
    27 avril 2011, par Contribuable Palois  

    Monsieur Sango,

    il faut y rajouter l’amortissement de l’investissement

    Même si ça ne change rien à votre approche de bon sens il ne s’agit pas d’amortissement au Stade d’eaux vives...pour la simple raison que l’amortissement (au sens d’un bilan) se rapporte à un outil productif qui génère des revenus.

    Nous en sommes loin, et ici c’est tristement le remboursement des emprunts dans un puits sans fond.

  • > Budget prévisionnel de fonctionnement/Une "Cité de la Montagne" pour P.P.P.
    26 avril 2011, par AB  
    Cher Bernard Boutin, je viens de lire votre post sur SudOuest. Vous réclamez un "budget prévisionnel de fonctionnement", vous évoquez la "transparence" et vous avez entièrement raison ! (Pour vous présenter aux lecteurs du SudOuest vous portez un béret... basque ? béarnais ?)

  • > Budget prévisionnel de fonctionnement/Une "Cité de la Montagne" pour P.P.P.
    1 mai 2011, par Autochtone palois  

    Nous pouvons regretter que la revue "Pyrénées" (fondée en 1896 par les excursionnistes palois sous le nom de "Bulletin pyrénéen"), et intéressée par ce projet, n’ait pas trouvé une petite place dans cet ensemble de plus de 1300 m², supposé jouer un rôle de porte d’entrée sur toutes les activités et connaissances liées à la chaîne pyrénéenne. Des mots aux actes...

    Voir le site internet de la revue "Pyrénées", qu’il ne faut pas confondre avec le magazine du même nom, qui présente surtout de belles photos.

  • > Budget prévisionnel de fonctionnement/Une "Cité de la Montagne" pour P.P.P.
    1 mai 2011, par Bernard Boutin  

    Merci l’info sur le site de la revue "Pyrénées"

    BB

  • > Budget prévisionnel de fonctionnement/Une "Cité de la Montagne" pour P.P.P.
    1 mai 2011, par peyo  

    Et pour un domaine voisin, le Musée Béarnais qui fut hébergé au Château, depuis combien de temps est-il fermé (bien que toujours mentionné dans les Musées de France) ?

    On nous avait parlé d’un inventaire en cours des collections , inquiétant que le silence s’éternise à ce point.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Avenue de Montardon.
    Pau - Déshérence du centre Bosquet
    Martine Lignières-Cassou ne présente pas ses voeux aux habitants de Pau Nord.
    Joffre : Bravo (avant les autres) à MLC
    Le 22 rue Lamothe
    Pau : Grands projets de rénovation immobilière
    Regards sur le « 14 JUILLET »
    Pau ville d’art et d’histoire
    Pau : atout cœur !
    PAU - Un petit aménagement à réaliser...
    Pau - Place Saint Louis de Gonzague, Place florentine ?
    PAU - Travaux rue des réparatrices.......
    Zone 30, zone de rencontre
    Pau - Pour qui sont ces panneaux, qui fleurissent la ville ?
    Journées du patrimoine, la Synagogue de Pau a ouvert ses portes
    Pau - Qui pour ouvrir le robinet ?
    PAU - Les palois sont-ils analphabètes ? ? ? . . . .
    La technostructure et le conseiller de quartier
    Ousse des Bois : le futur "Pôle Educatif et Culturel"
    Lettre à Madame Claudy LAGREZE



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises