Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Alfred de Vigny et Pau

lundi 11 avril 2011 par Joël BRAUD


Il en va des légendes comme des belles histoires racontées aux enfants ; elles ne présentent un intérêt que parce qu’elles sont imaginaires. Alfred de Vigny a vécu quelque temps à Pau et s’ il y a peut-être composé son fameux poème, Le Cor, il y a connu une aventure autrement plus romantique.

Rien en effet ne permet d’affirmer qu’Alfred de Vigny a composé son fameux poème Le Cor à Pau (J’aime le son du cor, le soir au fond des bois ...) Ni entendu cet instrument depuis le troisième étage de l’hôtel Saintrailles où il avait trouvé pension. Retenons que la légende le veut.

Mais, capitaine au 55 ° de ligne, il arrive à Pau avec son régiment le 16 juin 1824. Lassé par la vie de militaire, surtout qu’il revenait de la guerre d’Espagne, il espérait pouvoir être réformé, ce qu’il obtint.

Il s’installa dans le Béarn : « Les belles montagnes et l’air pur et les douces couleurs de ce soleil me consolent un peu des habitants que je ne puis aimer, quoi que je fasse ».

A Oloron il rencontra une belle anglaise, Lydia Bunburry. Il en tomba éperdument amoureux. Mais le père de Lydia, Sir Hugh Mills Bunburry n’avait surtout pas l’intention d’accorder la main de sa fille. Ce dernier de caractère hautain et autoritaire envisageait un parti bien plus en accord avec son rang.

Alors et c’est là que la légende devient bien pâle comparée à la réalité, un ami du poète, Alexandre Duplaa organisa un dîner regroupant français et britanniques. Il y avait là tous les personnages en vue de l’époque, le comte de Navailles, le marquis de Gontaut-Biron, le marquis de Nolivos, les commodores William Howe, John Robertson, le major Thomas Rynd. Les vins de Jurançons, rouge, blancs, doux et secs furent appréciés et abondamment servis, tant et si bien que Sir Bunburry complètement ivre et oubliant ses principes, finit par accorder devant témoins de qualité, la main de sa fille à Alfred de Vigny. Il ne pût alors revenir sur sa parole.

Et c’est ainsi que, le 3 février 1825, dans l’ancien couvent des Cordeliers, servant de mairie à l’époque, Alfred de Vigny, à l’âge de 28 ans, épousa la belle Lydia Bunburry.

Pau, le 6 avril 2011

Joël BRAUD

Sources :

-Villas anglaise à Pau. Récit Roger Grenier - Editions Villa Formose Marrimpouey - 1991 - page 10.

-Les rues de Pau, des origines à nos jours. Dictionnaire historique et biographique de Michel Fabre. Editions PyréMonde/Princi Negue . Septembre 2009. Page 12

Credit photo : http://les-photos-de-melinettes.over-blog.com/categorie-10760932.html


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Alfred de Vigny et Pau
11 avril 2011, par JPB  

Le mariage fut-il heureux ? combien de temps dura-t-il ?

  • > Alfred de Vigny et Pau
    11 avril 2011, par Joël BRAUD  
    Dire que le mariage fut heureux est sans doute exagéré. Alfred de vigny eut de nombreuses aventures mais ne se sépara jamais de son épouse Lydia.

  • > Alfred de Vigny et Pau
    15 avril 2011, par IH  
    association des amis d’Alfred de Vigny

    Pour plus de précisions, vous pouvez consulter la biographie du site suivant :

  • > Alfred de Vigny et Pau
    15 avril 2011, par IH  
    ... le site de l’association des amis d’Alfred de Vigny, dont le lien apparaît en fait en tête de mon précédent message.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Devant une bûche
    C’est loin le col d’Andorre ?
    Machu Picchu à deux heures de Pau ?
    Evasion - La Mer Morte est vraiment morte !
    Evasion - Petra, la mystérieuse
    Evasion - Petra par Danielle
    Evasion - Retrouver Lawrence dans le Wadi Rum
    Evasion - A Marrakech, un havre de paix et de couleur : le jardin Majorelle



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises