Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau : d’associations à ONG

lundi 21 février 2011 par Bernard Boutin


Les journaux de Pyrénées-Presse nous donnent mardi deux informations différents mais qui se juxtaposent parfaitement. Pau est pauvre : C’est la ville la plus pauvre du département. Elle a aussi 853 associations soutenues qui pour beaucoup d’entre elles peuvent être assimilées à des ONG.

Le revenu net mensuel d’un ménage est de 1877 euros à Pau alors que la moyenne départementale est de 2376 euros et nationale de 2510 euros selon le site salairemoyen.com.

Pas de quoi se glorifier pour Pau qui ne sait pas retenir les ménages qui ont les revenus plus confortables. Ceux-ci vont s’installer dans l’agglomération où 11 communes voient leurs revenus moyens supérieurs à la moyenne nationale ! La palme revenant à Idron avec 3893 euros de revenus mensuel par ménage.

La pauvreté de Pau, due pour beaucoup à un manque d’emplois, crée un indiscutable besoin de lien social qui est réalisé par 853 associations dont beaucoup d’entre elles luttent contre la précarité, la malnutrition, le manque d’hygiène, les difficultés quotidiennes de la vie etc. Cette aide aux associations, dont beaucoup pourraient être assimilées à des ONG qui se substituent aux carences des collectivités, coûte très cher à la ville. Pour 2010, il y aurait, selon Pyrénées-Presse pour 9.512.000 euros de subventions auxquels rajouter les frais d’occupation des locaux municipaux évalués à 1 million supplémentaire.

La ville en est rendue là. Plus elle s’appauvrit, plus il va falloir aider des associations qui elles-mêmes aident une population de plus en plus en situation difficile.

Un cercle vicieux installé qui n’est pas prêt de s’arrêter tant est vide d’ambition et d’action la politique économique de la ville. Sans emplois, il n’y a pas création de richesse. C’est vrai partout. A Pau comme ailleurs.


- par Bernard Boutin


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau : d’associations à ONG
22 février 2011, par Marc  

Une fois de plus, on peut faire dire ce que l’on veut aux statistiques, en les choisissant bien.

Voici quelques autres enseignements, tirées de la même étude (www.salairemoyen.com) :

Le fait que les communes autour de Pau soient plus riches que la capitale du département n’a rien de spécifique au Béarn. Bien au contraire, on retrouve le même phénomène pour un grand nombre de préfectures.

Pourquoi "oublier" de mentionner que Tarbes est encore moins bien classé que Pau en termes de revenu par ménage ?

L’étude montre aussi que les revenus à Pau sont dans une phase de croissance, contrairement à ce qui est généralement raconté : Ainsi Pau est une des villes d’Aquitaine dont le revenu moyen a connu la plus forte progression de 2008 à 2009 (+3%). Il n’y a donc pas paupérisation.

> Pau : d’associations à ONG
21 février 2011, par Autochtone palois  

Pour interpréter correctement les statistiques il faut savoir comment elles sont construites. L’ignorant peut affirmer que "Pau est la ville la plus pauvre du département", alors que cette "évidence" est une contre-vérité.

Les statisticiens, qui savent qu’on ne tire généralement pas de conclusions correctes d’une moyenne, préfèrent utiliser la médiane, plus représentative de la réalité(Elle partage en deux parties égales la distribution, s’affranchissant ainsi du poids, dans le calcul de la moyenne, que peuvent représenter quelques points situés aux extrêmes).

Si la richesse était répartie selon une distribution parfaitement symétrique, en forme de cloche par exemple(gaussienne), moyenne et médiane seraient confondues. Mais la distribution est loin d’être symétrique.

Une des principales raisons, pour Pau, est la présence de nombreux étudiants, déclarés en ménage de 1 personne, au revenu évidemment faible. Ce qui est confirmé, pour Pau, par le nombre moyen de personnes par ménage : il est bien plus faible que la moyenne départementale.

Pour aller plus loin dans la démonstration, si l’on calcule le revenu moyen par HABITANT et non plus par ménage, comme par miracle, le revenu moyen du Palois n’est plus du tout en bas de la liste, mais plutôt dans la moyenne.

Pau n’est pas une "ville pauvre", même si le nombre de pauvres a bien augmenté, comme globalement partout en France.

> Pau : d’associations à ONG
21 février 2011, par AB  

Si "le palme revient à Idron" en ce qui concerne les revenus élevés... c’est aussi parce qu’il y a très peu de HLM dans cette commune qui fait partie de l’Agglomération. La population qui vit grâce aux allocations RMI et minimum vieillesse se concentre à Pau. Après Idron, la commune la plus riche est Buros qui n’appartient pas à l’Agglomération. Pas beaucoup de HLM là-bas non plus.

Et si on commençait à construire des HLM dans toutes les communes ? Communes de l’Agglo... et les autres aussi.

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

3e édition du Festival international du Film de Pau
Pau - L’agenda 2012 des "Echappées Citadines"
L’informatique "rame" à la Médiathèque André Labarrère
COXITIS : le mini-feuilleton de l’été 2012 (suite)
Pau - La COXITIS en retard d’une saison...
Pau - Un comportement citoyen, pourquoi faire ???
PPP : Pau existe, c’est même au pied des Pyrénées
Des petits clics, pour de vraies ouvertures
Pau : les tags sauvages envahissent la ville
Oloron 1862 : voici 150 ans y naissait Louis Barthou.
Pau - Ces arbres que l’on abat !
Automobiliste, prends garde !
Mémoire de PAU *
Pau - Le Salon annuel des champignons 2011
Orage palois.
Alexandre Junca : Pensée et Hommage
Pau - Sondage municipal d’opinion ?
Se déplacer autrement à Pau
PPP - Protégeons le Piéton Palois
Place de Verdun : bitume, bagnole, et rien d’autre ?



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises