Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Route ou rail en vallée d’Aspe ?

mardi 15 février 2011 par Alphonse


 A l’occasion de la réouverture attendue par tous en Haut-Béarn de la ligne ferrée Pau-Oloron, la presse paloise du 25 janvier écoulé a relaté que 4 associations de combat "anti-routes" ont pris le train inaugural en gare de Pau, direction Oloron. Il y avait là le "Creloc-Pau, Coclipau, Sepanso-Pau, et Code Pau et région". Il s’agissait pour ces idéologues d’aller porter la bonne parole en terre de mission oloronaise, dans le but de prolonger la voie ferrée jusqu’à Canfranc ( coupée depuis 40 ans !)

  Ces quatre associations ont bien le droit de se livrer à leur gestuelle politique et à leurs obcessions , mais il y faudrait du respect pour les autochtones, en prenant d’abord connaissance auprés d’eux du problème et en écoutant attentivement ce qu’ils en pensent . Il est en effet quelque peu prétentieux d’enseigner aux Haut-Béarnais comment ils doivent organiser leurs lieux de vie et comment y circuler ! C’est les traiter en colonisés ! 

  Voici , recueilli à bonne source en Haut-Béarn, ce que les autochtones ont à faire savoir à ce commando "Vert", mêlé d’un zeste de Rouge , pour le ramener, si faire se peut, à la réalité.
  
 1) - La solution-car SNCF en fonctionnement depuis 30 ans en gare d’Oloron, direction Canfranc par la route, a l’avantage de supprimer l’énorme problème sécuritaire que poserait au rétablissement de la ligne la sécurisation des multiples passages à niveau de la vallée. Les enjambements du rail par la route, rendus nécessaires par la nouvelle règlementation sécuritaire des passages à niveau, représentent des travaux considérables d’un prix exorbitant qui obère définitivement toute tentative de rétablissement du trafic.

 2) - Le car SNCF est bien plus confortable que le train, puisqu’ il prend et ramène chez eux, au coeur des villages desservis, les rares usagers concernés (qui allait à pied autrefois, dans le froid ou la neige, à la gare SNCF en fond de vallée, distante parfois de plus d’un km, comme à Urdos !).

 3) - Il faut percer un nouveau tunnel ferroviaire au Somport, l’ancien étant désormais consacré au secours incendie du tunnel routier, avec un effectif de 17 issues de secours réparties le long des 7 kms de traversée. Qui a l’argent pour le faire ?

 4) - Honte majeure écologique des fanas-rail , c’est qu’ils ont réussi à chasser la traction ferroviaire initiale de la ligne ferrée. On sait que tout l’itinéraire ferré fonctionnait autrefois à l’eau naturelle descendant des montagnes. Mais la solution"Rousset" a remplacé la traction électrique par la traction au gazole . Ainsi, le magnifique patrimoine écologique qu’était la ligne imaginée par nos Anciens a été bafoué. Et ceci pour laisser place à l’usine Messier-Dowty de Bidos, et pour accélérer la fabrication des trains ( d’atterissages) d’un monstre aérien de 800 places, l’A 380, dévoreur de kérosène. Silence "assourdissant" des Verts dans cette sombre affaire ! On enrage parait-il à Oloron et en vallée, à juste titre ! D’où l’idée de certains oloronais de transformer la ligne en "voie verte", au départ d’Oloron. Que’n pensent nos écolos palois ?

 5) - Le train, occupé à monter à 1000 mètres sa masse passive, souvent vide de voyageurs, consommerait bien plus de gazole que le car, lequel est de loin plus léger et donc écologiquement mieux adapté à la mission à remplir.

 6) - Enfin ni la SNCF, ni l’Etat ou tout autre co-gestionnaire, ne sont disposés à mettre un sou dans l’impensable gouffre à déficits que serait la restauration de la ligne. Seul Mr Rousset veut le rail ! Cà sert à entretenir le moral de ses troupes électorales, lesquelles sont aveugles et veulent le rester. 
 Il serait temps que Martine, de son coté, choisisse de prendre sa bicyclette pour aller à Canfranc, au lieu d’entretenir l’espoir d’y monter par le train .Qu’elle convie sa bande d’Indiens à faire de même, cà leur dégagera les poumons. Qu’elle s’occupe aussi, dans le droit fil de son indispensable retour aux réalités, de mettre un terme à la gabegie "Rousset" en lui offrant un beau train électrique au prochain Noël. Et qu’on n’en parle plus  !


     - Avec le bonjour d’Alphonse


train de 14.20 h.le 13 en gare d’O.11 personnes

Le train Oloron Pau

le car Oloron Canfranc

2 adolescentes au départ du car vers Canfranc (48 places vides !

la voie en sortie de Bidos

Le giratoire de Bidos à démolir entièrement si le train devait être rétabli

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Route ou rail en vallée d’Aspe ?
15 février 2011, par pehache  

Alors Alphonse, vous habitez à Oloron, ou bien à Pau ? Parce qu’au fil de vos différents "articles" sur A@P on ne sait plus très bien...

  • > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    16 février 2011, par pehache  

    Pas de réponse d’Alphonse ?

    Je vois qu’Alphonse fait partie de ces rédacteurs d’articles qui ne daignent pas participer aux forums, pensant sans doute avoir commis un article définitif qui ne peut souffrir d’aucun débat.

    Je retente quand même : vu que vous contestez aux palois le droit de s’intéresser à ce qui se passe à Oloron et au-delà, j’aimerais savoir si vous habitez à Oloron ou à Pau, vu que donnez votre avis à ce qui se passe aussi bien à Oloron qu’à Pau.

  • > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    15 février 2011, par pehache  

    On va quand même essayer de discuter un peu du fond, en reprenant les points un par un :

    1) le problème des passages à niveau n’en est un que si on veut qu’il en soit un. Le surcoût n’est pas rédhibitoire, et des dérogations à la nouvelle règlementations peuvent s’envisager (discours tenu par la SNCF elle-même).

    2) effectivement c’est un avantage du car.

    3) totalement faux ! Il suffit de prévoir un système qui arrête automatiquement les trains en cas de problème dans le tunnel routier et d’évacuation par le tunnel ferroviaire. Quoi qu’il en soit c’est le problème de la route, pas du rail. Ceux qui ont été inconséquents en construisant un tunnel routier sans évacuation indépendante sont les premiers fautifs.

    4) alors celle-là dans le style mauvaise foi absolue elle bat des records : qu’aurait dit Alphonse si les "écolos", comme il dit, avait empêché l’extension de Messier-Dowty pour maintenir la station électrique de la ligne ? A n’en pas douter, que les écolos étaient des idéologues n’hésitant pas à détruire l’emploi local pour satisfaire leurs obsessions !

    Par ailleurs -un mensonge de plus d’Alphonse- il n’y a aucun "silence assourdissant des Verts", qui n’acceptent le passage au diesel que comme solution transitoire avant de réélectrifier la ligne en 25000V : http://creloc.intermodalite.com/actu08/25aout/position_electrique.htm

    5) oui, si comme Alphonse on raisonne en statique, incapable de se projeter dans l’avenir.

    Evidemment que si il ne s’agit que de transporter les quelques passagers qui utilisent aujourd’hui le car sur la portion Oloron-Canfranc, réouvrir la ligne n’a aucun sens.

    Si la ligne réouvre, il faut qu’elle soit utilisée pour le transport de marchandises, et même pour du ferroutage. Et là les données du problème changent complètement.

    Pour les passagers, là aussi il faudrait raisonner différemment et à long terme : de telles lignes de train qui partent en étoile d’une ville (ici Pau) peuvent jouer un grand rôle dans l’aménagement du territoire béarnais, comme cela se fait en Allemagne. Encore faut-il qu’il y ait une vision d’avenir ET une volonté politique concertée à l’échelle du Béarn, ce qui n’est pas gagné !

    6) c’est vrai, mais là aussi question de volonté politique avant tout.

    Bref, le débat du rail en vallée d’Aspe mérite mieux que la propagande d’Alphonse.

    > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    15 février 2011, par jean  

    que de contre-vérités dans cet article partisan. On peut ne pas être d’accord avec les "écolos" sans utiliser d’arguments fallacieux.

    1/ un accord entre la dde et rff prévoit que la dde finance les infrastructures nécessaires à la réouverture de la voie ferrée qu’elle avait prises pour élargir la route.

    2/ le tunnel de secours du Somport est encore utilisable par le train, sans travaux supplémentaires.

    3/ l’histoire de Messier-Dowty ne change rien, ce qui a été défait peut-être refait. Et le train en vallée d’Aspe n’a jamais roulé à l’eau claire de montagne. L’auteur de cet article non plus, apparemment.

    4/ Le peu de voyageurs présents dans le train ne justifie pas qu’on ne réouvre pas la voie. LA finalité ne serait pas seulement d’offrir un mode de transport supplémentaire aux 2 300 habitants de la vallée d’Aspe, mais de recréer une ligne ferroviaire internationale pouvant accueillir des marchandises et leur faire passer le col plus efficacement que par la route. Et plus proprement. Bien le bonjour.

    > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    15 février 2011, par pehache  

    Ce genre d’article est tout à fait insultant et imbuvable, non pas par les opinions exprimées (même si il y a à redire, mais j’y reviendrai), mais par le vocabulaire employé, les attaques sous la ceinture et mensonges vis-à-vis de ceux qui ne pensent pas comme l’auteur, qui sont traités de :
    -  combattants anti-routes (faux)
    -  idéologues pétris d’obsessions
    -  colonisateurs
    -  commandos verts mélés d’un zeste de rouge
    -  indiens qui ont besoin de se dégager les poumons
    -  ... Je reviendrai sur les mensonges dans un autre commentaire...

    Pas de quoi fouetter un chat, on voit bien pire sur le forum ? Oui, mais justement, le forum c’est le forum : un lieu de débat débridé où les dérapages font presque partie du jeu dans le feu de l’action. La prose d’Alphonse dans le forum ne déparerai pas, on lui répondrait sur le même mode.

    Mais un article se doit d’avoir une autre tenue. Ou alors il ne faut pas se plaindre si le forum part en vrille derrière, parce que celui qui se sent attaqué de la sorte (par un anonyme, au passage) n’a pas forcément envie de faire dans la dentelle pour répondre. J’ai toujours pensé que la bonne tenue d’un forum dépendait beaucoup du contenu éditorial lui-même, et mettre en ligne un tel article n’est pas dans l’esprit de la charte.

    Si Alphonse avait vraiment des arguments sincères et pertinents, il ne ressentirait pas le besoin de dénigrer de la sorte ses contradicteurs et resterait sur le terrain des idées.

  • > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    15 février 2011, par pehache  

    Attaquons maintenant les mensonges ou manipulations d’Alphonse.

    Relevons tout d’abord sa rhétorique victimisante, selon lequel les haut-béarnais seraient colonisés par des étrangers-pas-de-chez-eux venus prendre leurs décisions à leur place. On croirait lire du Jean Lassalle dans le texte, populiste à souhait.

    Déjà il faudrait rappeler à Alphonse que le Haut-Béarn est en... France. Et oui, incroyable...

    Ensuite, accoler de manière mensongère "Pau" aux noms de toutes les associations citées n’en fait pas une vérité. Le Créloc-Pau, la Sepanso-Pau, ou le Code-Pau n’existent pas. Par contre le Créloc, la Sepanso Béarn, et le Code Béarn existent. Et elles ont des adhérents dans tout le Béarn, y compris à Oloron et dans la vallée d’Aspe.

    Le collection "Alternatives Somport" était par ailleurs domicilé à Oloron, et en vallée d’Aspe existe le "Comité d’habitants pour la vie en vallée d’Aspe", domicilié à Bedous et qui s’oppose au passage des camions dans la vallée.

    Voilà pour le révisionnisme d’Alphonse. "A chacun sa vérité" c’est une chose, mais là c’est plutôt "Plus c’est gros mieux ça passe".

  • > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    15 février 2011, par AK Pô  

    Pehache :

    Pas de quoi fouetter un chat, on voit bien pire sur le forum ? Oui, mais justement, le forum c’est le forum : un lieu de débat débridé où les dérapages font presque partie du jeu dans le feu de l’action. La prose d’Alphonse dans le forum ne déparerai pas, on lui répondrait sur le même mode.Mais un article se doit d’avoir une autre tenue. Ou alors il ne faut pas se plaindre si le forum part en vrille derrière, parce que celui qui se sent attaqué de la sorte (par un anonyme, au passage) n’a pas forcément envie de faire dans la dentelle pour répondre. J’ai toujours pensé que la bonne tenue d’un forum dépendait beaucoup du contenu éditorial lui-même, et mettre en ligne un tel article n’est pas dans l’esprit de la charte.

    + un smiley

  • > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    20 février 2011  
    + 2 smiley

  • > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    15 février 2011, par Autochtone palois  

    ... et bientôt à 1,50 € smiley smiley

    > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    15 février 2011, par Autochtone palois  

    La route c’est super, à 1,30 € le litre ! smiley

  • > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    15 février 2011  

    Bonjour,

    Votre mauvaise foi est égale à celle des associations que vous dénoncez, vous êtes aussi subjectif qu’elles pour des raisons diamétralement opposées. Vous vous retrouvez sur le même type d’anathèmes idéologiquement orientés.

    Vous n’avancez pas d’arguments (Les élèves de 3ème ainsi que les lycéens travaillent sur le paragraphe argumenté, ils vous expliqueront de quoi il s’agit) mais des clichés, des affirmations non démontrées. Or, une idée reçue, du verbiage n’ont jamais tenu lieu d’argument. Un argument s’appuie sur des faits indiscutables, avérés soutenus par des sources dignes de foi.

    Pau-Oln, c’est 400 voyageurs/jour en moyenne, 650 les lundis et vendredis. Allez donc tenir vos propos aux 80 abonnés travail et aux scolaires qui empruntent le 1er train du matin à destination de Pau par ex ou aux 80 lycéens et étudiants des dimanches soirs ou lundis matins vers Pau et ou Oln, dans chacun des 2 trains AR concernés. Des ex comme cela, j’en ai plein. Allez dire aux touristes qui empruntent les Bus Oln Canfranc (30 voyageurs en moyenne l’été par bus) qu’ils ne sont que 2. On ne juge pas la fréquentation d’un train ou d’une ligne sur 2 photos prises un jour à une heure précise mais sur l’ensemble de l’année, ce qui montre votre mauvaise foi ou votre incompétence à parler de choses dont vous n’avez pas idée. Pendant les 6 mois de bus dus aux travaux, la SNCF a du doubler un certain nombre de rotations en raison de l’affluence. Tous ces chiffres eux sont officiels (fournis par la SNCF) et facilement vérifiables (entre 2003 et 2008, la ligne Pau---Oln a fait plus 62%). Il suffit aussi d’emprunter le train Pau Oln. Avez-vous idée du nombre d’abonnements ou de billets vendus à Oln par mois, année ? Non, moi oui, alors ne vous avancez pas trop...

    Vous osez parler au nom des autochtones du Haut Béarn, j’en fais partie et je ne me reconnais pas dans vos propos ni mes nombreux amis et voisins que je peux connaître dans tous les villages du Haut Béarn et de la vallée d’Aspe, ni d’ailleurs les 400 voyageurs quotidiens de la ligne.. . (Venez leur demander ce qu’ils pensent de M.Rousset sur le plan ferroviaire).Vos propos vous classent dans le même sac que les associations dont vous parlez.

    Cordialement

    Invité objectif qui prend le train Pau-Oln pour aller à Pau comme 399 autres tous les jours

  • > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    15 février 2011  

    Autochtone oloronais à "Invité objectif".

    Où avez-vous lu qu’Alphonse était contre la voie ferré Pau-Oloron ? J’observe qu’il n’en a rien dit et que vous l’accusez à tort.Il est contre l’Oloron-Canfranc, et rien d’autre. Je suis pour ma part entièrement d’accord avec ses arguments imparables, puisés à bonne source, et que tout le monde à Oloron a vérifiés depuis longtemps ! Or aucun des internautes intervenants ne répond à ces arguments. Pourquoi ? Seul "invité objectif" le fait, mais il est totalement à coté de la plaque ! La dictature de Pau sur ce sujet,il y en a par dessus la tête !

    Reconstruire la ligne Oloron-Canfranc est un serpent de mer que les Oloronais en ont marre de voir resurgir à chaque élection ! C’est pourquoi les 4 associations paloises débarquées récemment en gare d’Oloron pour faire uniquement de la provocation peuvent retourner à leurs problèmes palois !

    Pour ma part, j’ai "voté des 2 mains" pour la rénovation de la ligne Pau-Oloron, et je suis heureux comme tous les Oloronais que 650 personnes la fréquentent lors des pointes de l’été. Je suis par contre fort mécontent que notre patrimoine ferré ait été bafoué par la substitution du pétrole à l’électricité, dont nos pères avaient doté la ligne, il y a prés d’un siècle. C’est la honte absolue, que n’évoque aucune association écologique connue à Pau, pas plus que chez nous, d’ailleurs !

    Je milite aujourd’hui pour l’aménagement d’une plate-forme multimodale à Oloron, et j’invite les palois à améliorer sérieusement l’embryon de celle qu’ils ont à Pau, car elle est trés insuffisante !

    Question subsidiaire et cordiale à "Invité objectif" : au temps de ma jeunesse étudiante, je partais à vélo de ma maison familiale pour me rendre en gare d’Oloron où mon vélo montait dans le fourgon de queue, direction Pau. Je retrouvais ma "bécane"en gare d’Auterlitz à Paris, et je gagnais ma chambre mansardée,place Denfert-Rochereau. Sans aucun problème. Savez-vous,vous qui fréquentez la SNCF, si la chose est encore possible aujourd’hui, et dans quelles conditions ?

    Auchtone oloronais.

  • > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    15 février 2011, par pehache  

    C’est curieux cet "autochtone oloronais" inconnu qui sort de nulle part pour dire à quel point les "arguments d’alphonse sont imparables" et qui remet une couche sur exactement les même gros mensonges qu’alphonse smiley

    On vous a reconnu, alphonse smiley !!!

    Au fait, l’alphonse qui est scandalisé que des palois puissent se préoccuper de ce qui passe ailleurs dans le béarn, est-il bien le même que l’alphonse qui sur A@P donne son avis sur la médiathèque d’oloron et qui exige des réponses sur celle de Pau ? Si il est oloronais, en quoi la médiathèque de Pau le regarde ? Si il est palois, en quoi celle d’oloron le regarde, et en quoi le la ligne oloron-canfranc le regarde ? Si il est oloronais, pourquoi vient-il écrire sur alternatives-PALOISES ?

    Balaye devant ta porte, alphonse, et si le "chacun chez soi" est ce qui te motive le plus, commence par te l’appliquer à toi-même.

  • > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    15 février 2011, par Autochtone palois  
    Les "arguments" de celui qui se dit "autochtone oloronais" sont d’un autre âge. Il doit être de la tribu de Ilurensis et exprime sa rancœur envers les autochtones de la tribu voisine des Bearnesis, pour une raison obscure. Encore un effort et quelques siècles de patience, et il découvrira l’esprit de clocher.

  • > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    15 février 2011, par pehache  

    Or aucun des internautes intervenants ne répond à ces arguments.

    Si, moi je l’ai fait.

    Et j’ai démonté également les gros mensonges d’Alphonse.

  • > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    25 juillet 2011, par gueule  
    "accident ferroviaire".

    Il me semble que -il y’a déjà quelques années- la Generalitat de Aragon, la Renfe et l’Etat Espagnol avait proposé de rénover à ses frais (au gabarit européen) la portion Canfranc - France et meme de percer un nouveau tunnel plus fonctionnel. L’Etat français n’a pas donné suite...

    Les "mauvaises langues" en Espagne disent que la France fera tout pour empêcher la ré-ouverture du Pau-Zaragoza, via Canfranc comme il semble l’avor volontairement fermée lors d’un singulier "accident ferroviaire". Lire http://www.heraldo.es/noticias/aragon/el_mazazo_una_via_renqueante.html#1

  • > Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    25 juillet 2011, par gueule  
    D’ailleurs c’est curieux que d’aucuns se battent becs et ongles pour relier Pau à Bordeaux, Biarritz, Tarbes, Toulouse et je ne sais quoi encore avec des voies ferrées toujours plus rapides et s’opposent toujours aussi fermement à la ré-ouverture d’une voie INTERNATIONALE reliant Pau à Zaragoza. Leur tranquilité d’aspois y serait t’elle pour quelque chose, avec la peur du changement (le béarnais, comme le français, étant par nature assez casanier) ?

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Au pays de Poulit l’Enchanteur
    L’électricité : enjeux et défis
    Des chiffres et des lettres : BAP a encore perdu
    Pau - Accès automobile au parking Aragon
    L’inanité des politiques ?
    Pau - Qui trop embrasse mal étreint !
    Pau - L’heure des choix
    Pau - Médiathèque André Labarrère : Question de détail !
    La Puyoô-Pau rénovée en 2013
    Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    A 65, le dessous des cartes...
    La nouvelle Pau-Bordeaux arrive !
    Péage Pau Bordeaux Pau = 43,80 €. Faisons payer les élus !
    BAP : « Pour l’administration française, Saragosse n’existe plus »
    Bordeaux-Pau : L’autoroute de la prospérité
    ‪Pau - La vache qui implorait Miséricorde ! (acte 5)‬
    IDEcycle, ma chère idée...
    Avec le trésor, certains continuent de rêver...
    Idelis, Idecycle, Idelib, idées fixes !
    Nouveau parc des Expositions, résultat d’un sondage.



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises