Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?

lundi 7 février 2011 par Alphonse


La presse paloise nous a récemment vanté les mérites de la nouvelle médiathèque d’Oloron Sainte Marie, sur une pleine page, avec photo et commentaires. Elle nous a appris que cette médiathèque venait de mériter "L’équerre d’Argent ", premier prix national d’architecture 2010, ce qui, à juste titre, a rempli de fierté nos compatriotes oloronais. 

Mais voici la mésaventure qui s’en est suivie.

Les handicapés se sont aperçu que le bâtiment primé leur était totalement inaccessible * !  

Et il ne s’agit pas d’un canular ! Il est tout à fait incroyable que depuis l’origine du projet, personne ne se soit aperçu de cette bévue, ou n’ait pas voulu s’en apercevoir ! Il existe pourtant des lois françaises impératives sur ce sujet, ainsi qu’une longue chaîne de contrôle public, depuis le permis de construire jusqu’à la commission de recevabilité de fin de travaux, qui siège à Pau !

Compte-tenu que Pau construit sa médiathèque, avec les mêmes réseaux de contrôle public, une telle mésaventure est tout à fait possible dans notre ville si on n’y prend pas garde. D’où les questions qu’il y a lieu de poser à Mme Lignières-Cassou :

1)- Quelles sont les dispositions prises dans le projet en matière d’accessibilité des handicapés ?

2)- Autre question. Etant considéré que la médiathèque paloise se situe dans un milieu urbain particulièrement encombré, qu’en est-il dans son environnement immédiat, quant à l’impact prévisible de ces encombrements sur l’approche des handicapés , sur la circulation urbaine générale, sur le stationnement aux alentours, sur l’accès public en transport collectif etc ?

3)- Enfin, question citoyenne d’ordre plus général :
Un prix d’architecture de niveau national, faisant l’objet d’une médiatisation appuyée, peut-il s’exempter en matière d’accessibilité publique du respect de la règlementation du handicap en vigueur en France ? Et n’est-il pas urgent de déclencher une enquête préfectorale en Pyrénées Atlantiques, sur le fonctionnement actuel de toute la chaîne de contrôle de la conformité des bâtiments livrés au public ?

- par Alphonse.

* Une précision apportée par l’auteur : Médiathèque d’Oloron, accès de l’extérieur vers l’intérieur.

  Un bâtiment est déclaré "accessible aux handicapés" quand ceux d’entre eux qui circulent seuls en fauteuil roulant par leurs propres moyens dans l’espace public, peuvent pénétrer librement et sans aide dans ce bâtiment. C’est la règle en France pour les bâtiments nouvellement construits recevant du public (d’où par exemple la nécessité d’une rampe d’accès extérieur, quand il y a des marches).
 Or la médiathèque d’Oloron ne possède qu’une seule entrée publique générale, ouverte à tout le monde, handicapés y compris. Cette entrée se situe au bout du vaste parvis extérieur qui y mène (voir photos). Elle consiste en une porte sans commande automatique, manoeuvrable à main exclusivement, à deux vantaux pivotants, lesquels ont la caractéristique d’être très lourds. Un handicapé sur son fauteuil ne peut pas les manoeuvrer. Une solution simple consisterait à remplacer cette porte par deux vantaux coulissants s’ouvrant automatiquement, comme ça se fait dans toutes les grandes surfaces.
 Quand au parking de 40 places situé en sous sol, les handicapés peuvent y descendre dans leurs fauteuils, mais ne peuvent pas en remonter, faute de "remonte-pente".

PS : Lire aussi
Le Monde, La saisissante médiathèque d’Oloron-Sainte-Marie 

A ne pas rater : Arpenteurs sans limites n°96 : Oloron, sa médiathèque, ses alentours


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
18 février 2011, par AB  

Une personne handicapée qui circulait en fauteuil roulant électrique aux Allées de Morlaas, a fait une chute à cause de la rupture d’une plaque en béton (surplombant une buse) qui permet le passage des cyclistes et des piétons. Plusieurs personnes se sont arrêtées sur le bord de la route pour l’aider à se relever et à reprendre place dans son fauteuil. (Source : La République, 18.2.2.11)

Il est facile d’appliquer les normes lorsqu’on construit un nouveau bâtiment publique comme une médiathèque par exemple. Mais partout les trottoirs et les jonctions présentent des dangers qui empoisonnent la vie des handicapés. Y a-t-il un suivi des chantiers ? Y a-t-il quelqu’un qui vérifie ?

J’imaginais que les Conseils de Quartier étaient créés pour que ce type de problème puisse être plus facilement signalé à la Mairie/aux services... Mais selon les adjoints les Conseils de Quartier ne ne s’occupent pas de ça.

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    18 février 2011  

    Alors qui ? Qui s’occupe dans cette ville de l’accissibilité, de la mise en conformité de tous les accès à tous les déplacements, transports en commun compris, en application de la Loi du 11 février 2005 qui oblige touts les communes à ce que tout y soit accessible le 1e février 2015 ?

    Pourtant, le délai de 10 ans laissé par la loi permettait de prendre des dispositions. Où est le plan d’accessibilité de la Ville de Pau ? Qui s’en occupe ? Quand, où, avec qui se réunit la Commission municipale d’acccessibilité, et que fait-elle ?

    Elle est de gauche, la mairesse ? Qu’elle le prouve en s’occupant des plus défavorisés et démunis !

    ON ATTENDRA ENCORE COMBIEN DE TEMPS ?

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    18 février 2011, par pehache  
    Il y aurait donc des handicapés de gauche et des handicapés de droite ?

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    18 février 2011, par l’ours du bois  
    vous parlez, des jambes, des bras, ou ;; ;du cervelet pour être plus complet disons "les personnes a mobilité réduite", ce qui englobera également les mères de famille

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    18 février 2011  

    il y a des personnes en situation de handicap bien souvent dans la catégorie sociale des moins favorisés, des plus démunis économiquement. Ce sont les catégories, Pehache, dont la gauche sont réputés s’occuper en priorité. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est eux.

    J’en prends acte et constate que, à Pau, c’est faux.

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    18 février 2011, par pehache  

    il y a des personnes en situation de handicap bien souvent dans la catégorie sociale des moins favorisés, des plus démunis économiquement

    Vous voulez dire que les handicapés qui font partie des catégories sociales plus favorisées n’ont pas autant besoin que les autres d’aménagements d’accessibilité ?

    Ce sont les catégories, Pehache, dont la gauche sont réputés s’occuper en priorité.

    Vous voulez dire que la droite n’a quant à elle pas vocation à s’occuper des handicapés, et encore moins si ils font partie des catégories sociales les moins favorisées ?

    Je crois que c’est un peu manichéen, comme vision des choses...

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    18 février 2011  

    ce n’est manichéen que pour le buté qui ne veut pas lire ce qui est écrit !

    Je dis que la situation sociale influe considérablement, oui, sur la possibilité d’accéder à tout ce que la cité peut offrir. Oui, le handicap constitue, de ce point de vue, une double peine.

    Je dis aussi - et je sais de quoi je parle- que le fait d’être favorisé socialement constitue une énorme facilité et implique beaucoup moins la nécessité d’assistances de toutes sortes.

    J’ai dit que la gauche était réputée se pencher sur les catégories sociales défavorisées, oui (et pardon pour la distraction et l’énorme faute de ce "la gauche sont réputés"). Ce qui n’a rien à voir avec ce que vous dites par pure mauvaise foi. Ou alors allez apprendre le Français et le sens de "être réputé + infinitif“ avant d’intervenir ici à tout bout de champ en redresseur de tort  smiley

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    18 février 2011, par pehache  

    Je dis que la situation sociale influe considérablement, oui, sur la possibilité d’accéder à tout ce que la cité peut offrir.

    Le début de la discussion parlait d’accessibilité, et je ne vois toujours pas en quoi -par exemple- un handicapé riche aurait moins besoin de trottoirs accessibles ou de rampes pour fauteuil roulant qu’un handicapé pauvre.

    C’est vous qui avez semé la confusion en introduisant la situation sociale dans l’histoire.

    Je dis aussi - et je sais de quoi je parle- que le fait d’être favorisé socialement constitue une énorme facilité et implique beaucoup moins la nécessité d’assistances de toutes sortes.

    Oui, ils peuvent se payer des fauteuils volants pour franchir les marches d’escalier, sans doute.

    J’ai dit que la gauche était réputée se pencher sur les catégories sociales défavorisées, oui

    Ce qui dans le contexte dans cette discussion, a pour corollaire que la droite n’aurait pas cette vocation et donc ne se préoccuperait donc pas du sort des handicapés socialement défavorisés.

    Conséquence logique : il faut voter à gauche, c’est bien ça ?

    Ce qui n’a rien à voir avec ce que vous dites par pure mauvaise foi.

    Commencez par balayer devant votre porte : c’est vous qui avez fait dévier cette discussion sur l’accessibilité vers de la politique politicienne.

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    18 février 2011  

    Vous apprendrez mon pauvre pehache qu’il y a de multitudes sortes de fauteuils, y compris à moteur dont les prix varient du simple au décuple et dont les fonctionnalités varient dans les mêmes proportions. On monte avec un moteur des pentes et des marches totalement impossibles à la force des bras !

    Vous n’y connaissez rien et l’ouvrez à tout propos juste pour faire chier le monde avec vos reprises de texte mot à mot auxquelles vous faites dire le contraire. Vous êtes malhonnête. Mauvaise foi, mauvaise foi. Tout propos étant déformé, je stoppe.

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    18 février 2011  
    C’est vous qui avez semé la confusion en introduisant la situation sociale dans l’histoire.
    C’est méconnaître la situation de 80 % des personnes handicapées que de dire ça. La situation de handicap, la dépendance et l’accessibilité sont intimement liés à la situation sociale, renseignez-vous avant de l’ouvrir.

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    18 février 2011, par l’ours du bois  
    a pau, le handicap social est pris en compte, d’autre communes comme Oloron, Ortez ou autre (voir le journal sud oust) paye a leur SDF, donc, handicapés sociaux, le train pour Pau, terre d’asile, pour qu’ils y soit accueillis, il existe rue Bourbaki , dans cette seule rue, TRENTE TROIS association, humanitaire ou caritatives,

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    18 février 2011  
    Ne confondez pas tout ! Sinon, à tout mélanger, on ne parle plus de rien. Les situations de handicap physique, mental ou psychique n’ont rien à voir avec ça

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    19 février 2011, par l’ours du bois  

    Monsieur X ou Madame Y, que nous ne connaissons pas Pehache et moi même signons nos "dires" et assumons nos paroles qui a écrit ce dit ci-dessous ????

    "J’en prends acte et constate que, à Pau, c’est faux."

    je vous ai répondus dans le sens que, vous affirmez que la mairie ne fait rien pour certaine catégorie, ce qui est faux. ce serai plutôt le contraire. seul les personnes dites a mobilité réduite restent a mobilités réduite,

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    15 février 2011, par Bernard Boutin  

    Aux questions soulevées, la Mairie de Pau nous répond :

    En réponse à votre question, vous trouverez ci-après l’expertise du cabinet chargé de ce dossier par la collectivité :

    "Nous confirmons que la MIDR répondra aux exigences d’accessibilité applicables compte tenu de la date de dépôt de son permis de construire, postérieure au 1er janvier 2007. Ce cadre réglementaire englobe :

     - le Décret 2006-555 du 17 mai 2006 ;

     - l’Arrêté du 1er Août 2006 fixant les conditions prises pour l’application des articles R 111-19 à R 111-19-3 et 111-19-6 du Code de la Construction et de l’Habitation relatives à l’accessibilité aux personnes handicapées des établissements recevant du public ;

     - la Circulaire d’application du 30 novembre 2007.

    En résumé, l’esprit de cette réglementation est de supprimer le plus grand nombre possible d’obstacles au déplacement et à l’usage des bâtiments et de leurs équipements pour les personnes ayant une déficience motrice, mais aussi, aspect nouveau, pour des personnes souffrant de handicaps sensoriels ou intellectuels. Elle intègre donc les personnes mal voyantes, mal entendantes, non voyantes ou sourdes qui ne faisaient l’objet d’aucun cadre réglementaire jusque là. Le respect de ces dispositions a été validé en phase conception par l’avis favorable des services accessibilité de la DDE sur le permis de construire.      Au vu de ces précisions, l’inquiétude ambiante sur la conformité réglementaire du projet de Pau peut être levée.

    Les principales mesures concernant l’accessibilité des personnes à mobilité réduite seront les suivantes :

    . circulation de 1.50m de large partout y compris entre les travées

    . ascenseurs publics : 2

    . refuges pour personnes handicapées

    . étagères à 1.50m de hauteur

    . banques de prêt adaptées pour mettre un fauteuil roulant sous le plateau

    . le handicap auditif sera traité par un accueil spécifique avec une personne qui pratique la langue des signes et un poste sera équipé d’un transcripteur braille pour les mal voyants"

    La ville de Pau envisage sérieusement l’hypothèse de concourir pour le label Handicap et Tourisme lorsque la MIDR sera ouverte.

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    21 février 2011, par AB  
    Cher Bernard, ne pensez-vous pas que si "la ville de Pau envisage sérieusement l’hypothèse pour le label Handicap et Tourisme lorsque la MIDR sera ouverte"... il faudrait aussi faire des efforts pour que toutes les rues du quartier Halles-MIDR soient utilisables par les invalides dans leurs fauteuils roulants ?

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    9 février 2011, par Marc  

    L’EXPRESS (www.express.fr) publie aujourd’hui les résultats d’une enquête menée en partenariat avec l’Association des Paralysés de France (APF) sur l’accessibilité des villes françaises par les handicapés.

    Pau se classe 25ème sur les 96 préfectures de France métropolitaine. Un résultat très honorable même si beaucoup de progrès doivent encore être faits. Nantes arrive en tête tandis que Bastia se révèle être la ville la plus discriminante.

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    9 février 2011, par l’ours du bois  
    Pau, capitale du Béarn , avec peu d’effort pourrait grimper dans les classements,

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    7 février 2011  

    Je ne comprends pas bien de quoi vous parlez. Les accès au bâtiment semblent corrects, si j’en juge par vos photos. Alors de quoi s’agit-il et où ? De quelle accessibilité pour quels handicaps ?

    Je suis d’autant plus perplexe que, en ce qui concerne cette accessibilité, la loi du 11 février 2005 est très claire pour tout ce qui est bâtiment public nouveau et que les contrôles sont multiples, et pas uniquement préfectoraux. Vous seriez gentils de nous dire ce qui cloche ? Et surtout comment le transformer.

    Vous êtes énervants avec votre vue palo-paloise. En fait, votre propos n’est pas la médiathèque d’oloron qui n’est qu’un prétexte introductif, mais celle de Pau. Le handicapé d’Oloron, vous vous en foutez. Au lieu de mettre un point d’interrogation de gentil bisounours à votre titre, mettez- y un quintuple point d’exclamation dans le rouge vif de la revendication dure !

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    7 février 2011, par pehache  

    Vous êtes énervants avec votre vue palo-paloise.

    En même temps on est sur un site qui s’appelle alterantives-paloises

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    7 février 2011  

    Alors il ne fallait pas parler de ça, ne jamais parler de cette médiathèque, même pas pour son prix d’argent, et jamais non plus des pyrénées,ni rien, rien que les trottoirs de Pau.

    Vous êtes curieux, Pehache, vous sautez sur tout sujet de tout style pour y dire tout et n’importe quoi, et là, il serait convenable de rester palo-palois

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    7 février 2011, par Marc  

    N’importe quoi. La médiathèque d’Oloron est parfaitement aux normes et accessible par les handicapés depuis l’esplanade. A l’intérieur tout est prévu pour les personnes en fauteuil roulant, y compris des ascenseurs.

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    7 février 2011, par pehache  

    En fait tout ce que l’on trouve sur internet c’est qu’il y a dans cette médiathèque quelques problèmes qui compliquent son accessibilité par des handicapés, par exemple la porte d’entrée difficile à manipuler en fauteuil roulant.

    http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2010/10/28/la-ville-n-est-pas-accessible-aux-personnes-handicapees,163148.php

    C’est certainement regrettable -voire anormal- d’avoir ce genre de détails qui clochent sur un bâtiment neuf, mais à priori rien qui ne puisse être amélioré après coup. Et surtout, écrire que la médiathèque d’Oloron est "totalement inacessible" aux handicapés touche à la désinformation, ce n’est pas très sérieux.

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    7 février 2011, par pehache  

    Pourriez-vous donner une référence, un lien vers un article de presse, qui expose le problème ? Parce que là vous restez dans le vague : vous dites qu’elle est inaccessible aux handicapés, mais vous ne décrivez pas où se situe précisément le problème d’accessibilité.

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    7 février 2011, par Autochtone palois  
    Que répond Alphonse, l’auteur de l’article, à Marc ? Aurons-nous, comme trop souvent sur A@P un auteur muet, une fois son article passé, ou un auteur qui demandera et obtiendra la censure, face aux réactions des internautes ?

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    7 février 2011, par Bernard Boutin  
    L’auteur a précisé son texte. Voir le nota au bas de son "papier".

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    7 février 2011, par pehache  

    Dans son addendum, l’auteur joue sur la définition juridique de "accessible aux handicapés" pour expliquer son utilisation de l’expression "totalement inacessible".

    Juridiquement il a certainement raison, mais il n’en reste pas moins qu’écrire "totalement inaccessible" sans autre précision est abusif. Il s’agit d’un défaut mineur d’accessibilité (à corriger, évidemment) et non pas d’une impossibilité.

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    7 février 2011, par edouardgirard  

    Si les compléments d’information d’Alphonse, qui ne paraissent pas à première vue farfelus, soulevaient un vrai problème d’accessibilité aux handicapés,propre pour l’instant à la médiathèque d’Oloron, il serait bon de vérifier qu’il n’y aura pas contagion dans notre ville sur ce même sujet.

    On aimerait qu’à Pau, il soit vérifié que tout ira bien pour les handicapés dans la construction de notre médiathèque.

    Bref, une réponse explicite aux diverses questions d’Alphonse, si celles-ci s’avèrent fondées, serait de nature à nous rassurer.

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    7 février 2011, par pehache  

    Le complément d’information d’Alphonse met en évidence UN petit raté (rattrapable) sur UN bâtiment public parmi les nombreux construits chaque année dans le département.

    Pris isolément, cela n’a pas grande signification et ne justifie certainement pas d’interpeler la classe politique et encore moins de déclencher une enquête préfectorale. Ce serait différent bien sûr si il s’avèrait que ce genre de raté est fréquent, mais Alphonse n’apporte pas d’information là-dessus.

    Maintenant vous pouvez toujours interpeler MLC sur notre médiathèque (au fait, pourquoi uniquement sur la médiathèque et pas sur tous les espaces publics de Pau ?), elle vous répondra que oui bien sûr tout est prévu pour l’accessibilité des handicapé, dans le cadre de la règlementation en vigueur blablabla... et sans un dossier complet sous le yeux vous aurez bien du mal à déceler les problèmes éventuels. Et vous auriez demandé il y a 2 ans aux élus d’Oloron ils vous auraient répondu la même chose, et probablement en toute bonne foi : oui tout est prévu, sauf que les ratés ça arrive.

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    7 février 2011  
    Uthurry et MLC sont des maires PS. Ce n’est pas la peine d’aller chercher plus loin les raisons de l’article d’Alphonse.

  • > Pau - Culture pour tous !!!
    7 février 2011  

    oui tout est prévu, sauf que les ratés ça arrive.
    Oui, ne soyons pas des ayatollahs. Mais notons-le afin que ce soit corrigé au plus vite.

    Il existe ou devrait exister, en tout cas c’est prévu par la loi, une commission municipale d’accessibilité dans chaque commune. Il convient de demander
    -  1/ si elle se réunit bien
    -  2/ si et quand l’accessibilité de la médiathèque de Pau sera à son ordre du jour
    -  3/ qu’y soient traités TOUS les handicaps et pas uniquement les handicaps moteurs.

    Il n’est question ici que des personnes à mobilité réduite. Savez-vous qu’il y a aussi des personnes sourdes et mal entendantes ? Qu’en-est-il des ascenseurs, par exemple ? Des nains : qu’en est-il des rampes, escaliers, tables etc. pour eux ? Comme on est gentil, on considérera que l’accessibilité d’une médiathèque aux aveugles relève de l’exception. Néanmoins la consultation de documents sur des postes internet dédiés devra y être possible etc. etc. Il y a une multitude d’autres exemples.

    Tout cela relève de l’accessibilité universelle. Les mesures adéquates sont dans la loi du 11 février 2005, ses décrets d’application et autres textes réglementaires. Nous n’avons idée ni des besoins ni des solutions. Mais l’État - et ses préfectures- a les spécialistes de ce "droit" spécifique. Théoriquement les communes aussi. Il conviendrait que tous soient persuadés que la seule manière de traiter ces questions sont des manières transversales.

    Le combat pour une SOCIÉTÉ INCLUSIVE, concept courant en Amérique du nord et particulièrement au Canada, est un combat essentiel.

  • > Pau - Culture pour tous !!!
    7 février 2011  

    SOCIÉTÉ INCLUSIVE est un concept vide issu d’une traduction littérale d’un terme anglophone... J’attends encore qu’on m’explique ce que cela veut dire sur le plan social !

    Si c’est pour traiter le handicap mental et le trouble psychique au même niveau que le handicap moteur, en développant des ascenseurs et des rampes d’accès, là commence une grande bouffonnerie, de surcroît insultante pour ceux dont la différence a besoin d’être respectée.

  • > Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    7 février 2011, par claudiqus  
    En somme, pas de quoi fouetter un chat, surtout si l’erreur de conception est rattrapable ! et en préambule au lancement d’une enquête administrative, ou du moins à en faire la suggestion, il conviendrait que l’auteur de l’article soit tout autant exigeant avec lui même en fournissant un minimum de complément d’information, par exemple en ommettant d’utiliser le terme d’impossibilité en lieu et place de difficulté ... jalousie ?  smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Au pays de Poulit l’Enchanteur
    L’électricité : enjeux et défis
    Des chiffres et des lettres : BAP a encore perdu
    Pau - Accès automobile au parking Aragon
    L’inanité des politiques ?
    Pau - Qui trop embrasse mal étreint !
    Pau - L’heure des choix
    Pau - Médiathèque André Labarrère : Question de détail !
    La Puyoô-Pau rénovée en 2013
    Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    A 65, le dessous des cartes...
    La nouvelle Pau-Bordeaux arrive !
    Péage Pau Bordeaux Pau = 43,80 €. Faisons payer les élus !
    BAP : « Pour l’administration française, Saragosse n’existe plus »
    Bordeaux-Pau : L’autoroute de la prospérité
    ‪Pau - La vache qui implorait Miséricorde ! (acte 5)‬
    IDEcycle, ma chère idée...
    Avec le trésor, certains continuent de rêver...
    Idelis, Idecycle, Idelib, idées fixes !
    Nouveau parc des Expositions, résultat d’un sondage.



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises