Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau retrouvera t’il « sa » tête ... ou pas ?

lundi 24 janvier 2011 par Le Masque de Pau


L’évènement de la fin de l’année Henri IV est sans conteste l’authentification de la tête momifiée du roi Béarnais par un collège d’une vingtaine d’experts il y a quelques semaines.
L’occasion pour la Maire de Pau de demander le retour de cette relique dans sa cité natale, pour être exposée au Château avant sa probable ré-inhumation définitive.
Coup de pub, proposition sérieuse ou idée sacrilège ? Cela dépend de quel côté on se place...

L’année 2010, décrétée année Henri IV en raison du quatrième centenaire de la mort du Béarnais le plus célèbre, s’est vraiment terminée en fanfare pour tous les amateurs d’histoire. C’est en effet le moment qu’a choisi le collège d’une vingtaine d’experts pour authentifier la « tête baladeuse » depuis 1793 comme étant celle du Bon Roi Henri.

Le destin de cette relique est incroyable. Inhumé à la Basilique de Saint Denis en 1610, dans la nécropole des Rois de France, le corps du Bourbon est profané en octobre 1793 avec celles des autres souverains Français, quand la Convention ordonne l’ouverture des tombes. Selon la légende, la dépouille, en bon état de conservation, est trainée à travers les rues de Paris, la barbe attachée à la queue d’un cheval. Puis, elle est jetée dans une fosse commune, et ensuite, récupérée à la Restauration où les restes des souverains sont placés dans un ossuaire. C’est alors qu’on se rend compte qu’Henri IV a été décapité et que sa tête a disparu !

Il semble que ce crâne ait appartenu à divers collections privées en Allemagne, puis il s’est retrouvé, on ne sait comment, en vente aux enchères à l’Hôtel Drouot de Paris en 1919, acheté pour 3 francs par un brocanteur nommé Bourdais, puis, après sa mort, vendue à un collectionneur par la sœur du négociant en 1947. Les historiens sont remis sur sa piste, alertés par le propriétaire, devenu âgé, qui veut s’en séparer alors qu’il la garde dans une armoire ... La tête est enfin rachetée au début de 2010, et soumise à un cortège d’expertises médico-légales dirigées par le Dr Charlier, qui conclut alors à l’authenticité quasiment absolue de la relique grâce à une trentaine d’indices concordants. Ceux-ci vont des signes anatomiques (grains de beauté, cicatrices), à la datation au carbone 14, en passant par la superposition avec le masque mortuaire, et la méthode d’embaumement « italienne » utilisée, même si l’ADN, et c’est regrettable, est inexploitable.

C’est là que l’actualité Paloise prend le relais de cette incroyable aventure historique. En demandant qu’avant sa ré-inhumation définitive le crâne momifié soit exposé au Château de Pau, pour que les Béarnais puissent le voir une dernière fois, la Maire a lancé une suggestion qui mérite le débat.

Pour ou contre, les arguments s’opposent !

Parmi les arguments négatifs, il y a tout d’abord, le respect du vœu émis par le descendant du roi, chef actuel de la branche Française des Bourbons, qui souhaite en priorité que la tête retrouve le repos éternel à Saint Denis, après plus de deux siècles de pérégrinations, même s’il n’en est plus le dépositaire, ayant fait don de la relique à la République. On voit mal un ultime voyage pour exposition publique s’accorder avec cette volonté !

Et puis, la tête est extrêmement fragile, en mauvais état, et un nouveau transport ferait craindre pour sa conservation.

Ensuite, est-il éthique, ou même moral d’exposer ainsi une curiosité forcément voyeuriste un reste humain, qui n’est pas anonyme, et sans véritable objet scientifique ? Là, chacun pourra s’interroger en son for intérieur... cette exposition aurait peu à voir avec la présentation de restes néolithiques par exemple.

Enfin, il y a l’aspect même du crâne, assez peu reconnaissable avec les portraits et sculptures du souverain, et qui peut choquer des sujets sensibles, même si personne ne sera forcé d’aller le contempler !
A l’opposé, on peut rétorquer que chacun peut aller aujourd’hui contempler la momie de Ramsès II, des milliers de reliques religieuses dans des églises (surtout en Italie et en Espagne), et que bon nombre de personnes défilent tous les ans au célèbre couvent des Capucins (improprement appelé « Catacombes de Palerme ») pour voir de près les restes embaumés de centaines d’individus, exposés sans protection à l’air libre. Tout ceci relevant d’évidence d’une pulsion voyeuriste...

Autre argument, celui qui lie le Béarnais à la Ville de Pau d’un lien symbolique extrêmement fort depuis plus de quatre siècles. C’est celui qui semble le plus fort, le retour de la tête dans son lieu de naissance, et il mérite qu’on y réfléchisse.

Ne négligeons pas non plus l’impact médiatique national d’une telle exposition, véritable coup de projecteur sur Pau et son Château ! On serait tenté de parler d’un véritable coup de pub, et c’est bien ce qui peut gêner les tenants d’une vision « éthique » du respect dû aux morts.
A chacun de juger, finalement.

En tous cas, l’affaire aura fait grand bruit, et personne n’aurait imaginé un tel dénouement pour l’année du quadri-centenaire du Vert Galant !

- Le Masque de Pau


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau retrouvera t’il « sa » tête ... ou pas ?
26 janvier 2011, par Georges  

Si la tête du roi Henri était transportée avec le respect dû à un mort, dû à ce mort, si les précautions voulues étaient prises pour son transport et sa conservation, afin que la tête ne puisse se dégrader, si sa destination finale était bien la basilique St Denis, alors pourquoi ne pas présenter sa tête un bref moment au château de Pau, sur le lieu de sa naissance ? Sans trop épiloguer pour savoir s’il s’agirait d’un coup de pub, d’un hommage, d’une incantation ou d’une profanation. Les Palois ne sont pas plus voyeurs, pas plus nécrophiles, pas moins respectueux que les habitants de St Denis...

  • > Pau retrouvera t’il « sa » tête ... ou pas ?
    27 janvier 2011, par AB  
    Merci, Professeur.

  • > Pau retrouvera t’il « sa » tête ... ou pas ?
    27 janvier 2011, par Marc  
    Georges, vous etes grave ! C’est assez incroyable ce manque de respect pour les morts. Quel peut bien etre l’interet de presenter sa tete au public ? A St Denis, il n s’agit pas de presenter sa tete, mais de l’enterrer.

  • > Pau retrouvera t’il « sa » tête ... ou pas ?
    24 janvier 2011, par Maximo  

    Au nom de quoi devrait-on reposer dans sa cité natale ? Quel fut son choix ("Paris vaut bien une messe") ? Quel est celui de sa famille ?

    Ne pas confondre coup de pub et hommage.

  • > Pau retrouvera t’il « sa » tête ... ou pas ?
    24 janvier 2011, par Marc  
    Tout à fait d’accord. Laissons le reposer en paix dans la basilique de St Denis, puisque telle est la volonté familiale.

  • > Pau retrouvera t’il « sa » tête ... ou pas ?
    27 janvier 2011, par le coq  
    Quelle idée de vouloir présenter "sa tête" au public...c’est morbide. Sachant qu’il est aussi "le vert galant" avec raison...demandez de présenter ses "joyeuses de famille" !

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Bravo Tony !
    Canoë : Tony Estanguet champion olympique pour la 3e fois
    Trois morts, un blessé grave.
    Crimes et châtiments
    15.000 km pour un hommage
    L’Esprit de la Loi



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises