Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Les Halles attendront encore un peu

lundi 8 novembre 2010 par Le Masque de Pau


La rénovation du complexe des Halles repoussée à 2014 ? Telle est l’information qui s’est répandue récemment. Une nouvelle qui, si elle se confirme, ne va pas sans poser des questions sur la mise en œuvre des grands projets de rénovation urbaine à Pau...

Il se pourrait bien que le projet de rénovation des Halles de Pau et du complexe de la République attenant ne voie pas le jour avant 2014, voilà la nouvelle qui a été « distillée » il y a une quinzaine de jours.

Et pourtant, il semble évident que le Complexe de la République, sous sa forme actuelle, et avec son (anti)esthétique remarquable est totalement obsolète par rapport aux critères actuels. D’autant que des doutes subsistent toujours sur la présence d’amiante dans ce bâtiment...

Même chose pour les Halles, dont l’insalubrité (voir les inondations provenant des égouts survenues le printemps dernier), n’est plus tolérable vu le manque d’hygiène qui en découle.

Il faut donc agir rapidement pour rénover ce lieu, qui est une pièce maîtresse de l’urbanisme du Centre Ville, face à la nouvelle médiathèque.

Mais au lieu de cela, on parle d’un report, dont on comprend finalement bien les raisons. Tout d’abord, il y a l’ampleur du bâtiment, un véritable « Mammouth », à l’emplacement stratégique, et aux fonctions multiples (commerciale, administrative, parking, nœud pour les transports en commun et la circulation des piétons et véhicules...). On ne touche pas à un tel bloc sans un projet d’ensemble clair, chiffré et dont les conséquences seraient toutes déclinées de façon précise.

Ensuite, il y a l’option à retenir : toiletter, ou reconstruire ? C’est cette dernière qui semble tenir la corde, mais ce ne sont actuellement que des suppositions. En tout cas, cela pose le problème du budget...

Puis, compte tenu de l’ampleur des travaux, et de leur durée, il y a le devenir des Halles pendant que ceux-ci seront réalisés. On avait pensé, dans un premier temps, déplacer provisoirement les étals Place de Verdun, mais se posent alors un certains nombre de questions quant à la réfrigération, la conservation, le type de locaux provisoires à installer, ... Pas si simple !

Difficile aussi d’imaginer de garder une partie des commerces sur place pendant la réfection. On n’imagine pas vraiment une utilisation tournante des stands. Là, il y a un véritable écueil urbanistique, mais il existe des solutions à tout !

Enfin, plus politiquement, peut être, il y a la population commerçante, déjà échaudée par les travaux de rénovation du Centre ville, les problèmes récurrents de circulation et de stationnement, et la campagne de communication des commerçants Palois sur leurs difficultés, l’été dernier. Il n’est pas facile de heurter encore plus une corporation à vif en ce moment.

Face à ses difficultés, la tentation du report à une prochaine mandature point son nez, ce qui est une solution de facilité. Repousser les décisions difficiles, remettre l’exigence d’imagination à plus tard, c’est finalement faire preuve de conservatisme et de frilosité...

Au-delà de ce constat, on sent bien que ce qui manque cruellement, c’est l’élaboration d’un Plan urbanistique global, ample, audacieux et cohérent pour l’ensemble de Pau (et de son agglomération). On y déterminerait en une seule fois (c’est cela qui est important) la nouvelle gare TGV, la Foire Expo, l’allure du Complexe de la République et son format, le plan de circulation vers (et dans) Pau, le stationnement au centre et la problématique des parkings relais, l’aspect final de la friche industrielle entre le Gave et le Stade d’Eaux Vives, le développement d’une zone d’activités économique faisant de Pau un pôle attirant entreprises et emplois, la forme de la politique de mixité sociale à mener, le devenir du commerce de centre ville, etc...

Tous ces maillons sont en effet interconnectés, et la réponse d’aménagement du territoire pour le Pau du XXIème siècle se doit de les intégrer globalement.
En bref, on attend toujours un Plan d’ensemble, et non pas des idées distillées séparément, abordant les projets successivement un par un, indépendamment les uns des autres, et appliquées au cas par cas, selon un calendrier mouvant, et en fonction des ressources financières disponibles (ou des subventions attendues) comme c’est le cas actuellement.

Une fois ce Plan validé, sa mise en œuvre ne se ferait bien évidemment pas en 2 ou 3 ans, et c’est bien normal ! L’essentiel est de se pencher rapidement sur son élaboration dans une perspective visionnaire.

Au lieu de cela, on aura eu que des solutions partielles, avec finalement peu de nouveaux projets lancés dans la mandature actuelle (rénovation partielle de la voierie ; nouveau plan de transport en communs sans aborder les parkings relais ; futur Stade Nautique promis pour 2013, mais pour quel prix ; déménagement du la Foire Expo mais où et quand ?)


- par Le Masque de Pau


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Les Halles attendront encore un peu
8 novembre 2010, par JPB  

Permettez à un vieux palois qui a vécu le premier déménagement (lors de la construction de la présente halle par André Labarrere) d’égrainer quelques souvenirs qui peuvent nous donner des pistes pour le présent.
-  Les halles centrales ont brulé (partiellement) en 1943. La municipalité a alors édifié un hangar en bois, adossé à la partie intacte, qui abritait une partie des commerçants. Le hall des producteurs, intact, se trouvait au nord de l’édifice). Je me souviens d’un bâtiment assez laid, incommode, au plan bizaroide, sans parking évidement , sans tour de bureaux, sans associations hébergées, mais avec en plus la un marché de gros au sud, gros consommateur d’espace (marché délocalisé à Indusnor où il a je crois péri de sa belle mort depuis).
-  pendant près de 30 ans, la question de la reconstruction a animé toutes les campagnes municipales, avec les mêmes arguments qu’aujourd’hui de la part des commerçants de l’intérieur, des commerçants du pourtour, des producteurs, des usagers, et des grossistes qui aujourd’hui sont absents.
-  tout ceci explique qu’il a fallu beaucoup de temps pour accoucher d’un projet.
-  ce projet, l’actuel complexe, a cherché à satisfaire tout le monde : d’où la tour et ses bureaux,la grande halle des producteurs utilisable l’après-midi comme terrain de sport (avec un sol adéquat, que les bancs et les étals ont rayé assez vite... et des tribunes escamotables et hors de prix). Bref un ovni vite fait, mal fait, dont on voit aujourd’hui tous les défauts.
-  le déménagement : à l’époque, les halles ont été hébergée dans un hangar métallique monté sur la partie nord de l’anneau de la place de Verdun. Paradoxalement ce hall provisoire était mieux soigné que les anciennes halles :il était plus étanche au froid, les commerçants avaient investi dans du matériel neuf qu’ils comptaient réutiliser dans les nouvelles halles. Bref c’était le bonheur pour tout le monde, ,y compris les usagers qui trouvaient à l’époque facilement à se garer, au point...que certains voulaient que les halles demeurassent à Verdun.
-  venons en à aujourd’hui : de l’histoire précédente je conclue :

a) que le nouveau bâtiment devra être exclusivement dévolu aux halles (pas de pluri fonction, ce qui coute cher et ne sert pas à grand chose : l’utilisateur principal finit toujours par imposer sa façon d’utiliser le bâtiment).

b)si on peut éviter le déménagement temporaire il faut le faire. Car il est couteux pour tout le monde, il crée d’autre habitudes préjudiciables au retour in situ, et déménager aujourd’hui à Verdun ne me semble pas aussi facile qu’il y a 35 ans ,

c) la reconstruction de la super structure (sans toucher au parking) pourrait se faire par séquences, sans déménagement. Le hall des producteurs pourrait être le premier reconstruit, destiné à accueillir les commerçants. Et pendant ce temps là où seraient les producteurs ? Sous des tentes dressées devant la médiathèque ou sur la voie Sud. Ceux qui vont sur les marchés de rue à Paris voient bien ce type d’installations que les équipes municipales montent et démontent en quelques heures. Puis une fois les commerçants relogés, on démolit leur hall et on en fait un autre pour les producteurs. La tour, bien sur serait supprimée, et après examen de la pertinence de leur projet, les assos qui y sont logées seraient relogée ailleurs (ou pas !).

Voila quelques idées.....

  • > Les Halles attendront encore un peu
    8 novembre 2010, par Maximo  

    Voila quelques idées..... par JPB
    Et des idées de bon sens, JPB. L’histoire des hommes (des halles ?) nous apprend toujours à prévoir mieux.

    pas de pluri fonction, ce qui coute cher et ne sert pas à grand chose : l’utilisateur principal finit toujours par imposer sa façon d’utiliser le bâtiment
    "Le polyvalent devient vite univalent dans le meilleur des cas et nullivalent dans le cas général" a l’habitude de dire un excellent de mes amis, bien connu dans la région.

  • Plurifonction
    8 novembre 2010, par AB  

    "...pas de plurifonction, ce qui coûte cher et ne sert pas à grand chose..."

    Les amateurs de patins à roulettes et de rollers apprécient le sol de la salle des petits producteurs des Halles de Pau ! Une excellente salle polyvalente ! Bien située ! Centre Ville !

    Lors de la Grande Réunion d’Information sur l’Aménagement des Halles Madame le Maire a évoqué cette utilisation de la salle en signalant que dans l’option choisie pour la rénovation le sol ne serait plus lisse à cause des installations techniques, prises électriques etc j’imagine... Madame n’a pas proposé de nouveau lieu pour les amateurs de rollers et de patins à roulettes...

    Je propose un nouveau slogan : "Pau, Ville des Vieux".

  • > Les Halles attendront encore un peu
    9 novembre 2010, par PJ64  
    Cette solution est bien sage en effet, car c’est surement la démolition de la tour qui sera le plus difficile, le reste ne devant pas être très compliqué. et en gardant le marché sur place, cela éviterait beaucoup de dépenses et de contraintes... Mais la municipalité est elle sage ? en tout cas, on voit bien sur les forums que le sujet des halles, comme celui du grand prix génère beaucoup de commentaires.

  • > Les Halles attendront encore un peu
    8 novembre 2010, par Maximo  

    la nouvelle gare TGV
    On ne sortira donc jamais de cette hallucination collective ? smiley

  • > Les Halles attendront encore un peu
    8 novembre 2010, par pehache  
    C’est comme avec les jeunes enfants, Maximo : envers et contre tout ils croient au père noël, et aucun raisonnement rationnel ne peut y changer quoi que ce soit.

  • > Les Halles attendront encore un peu
    8 novembre 2010, par Marc  
    Je pense que mes enfants qui croient au Père Noel montrent plus de rationnalité que des adultes qui croient à la gare TGV smiley

  • Croire au Père Noël
    8 novembre 2010, par AB  

    Les palois de base ne croient pas à la Gare LGV...

    Les politiciens font semblant d’y croire et font des effets de manche. Et cumulent les mandats... car c’est ainsi, disent-ils/elles, qu’ils/elles défendent les intérêts de la ville...

  • > Les Halles attendront encore un peu
    8 novembre 2010, par L’ OURS du Bois  
    il me semble que ce n’est pas seulement la gare du TGV qui est visée ( encore que une gare ne sert a rien si il n’y a pas de TGV) mais la lisibilité d’un projet global pour la ville sur un ou plusieurs mandat (ce qui impliquerait qu’il soit porteur pour la ville)

  • > Les Halles attendront encore un peu
    8 novembre 2010, par L’ OURS du Bois  

    la rénovations comportes trois aspect.
    -  les halls proprement dites ; vous avez développé dans les commentaires c’est très bien
    -  Les parkings ou stationnements, ils est bien sur impensable qu’un accès et un stationnement ne puise être réalisé autour de ce marché, (stationnement de petites camionnettes, qui pourrais aussi servir( ce parking) a nombre d’artisans qui rechignent à venir en centre ville - La tour proprement dite qui est un gouffre surconsommation d’électricité de chauffage et de volume seulement un tiers de la surface est utilisée. un problème, reloger les associations ; la mission locale, qui occupe la majorité des surfaces utile a tout a fait sa place, et son volume au 1er étage du "bulding de la poste" (propriété de la ville) les associations pourraient être regroupée dans l’immeuble du 22 rue Lamothe ou une gestion intelligente permettrai une cohabitation 15OO M2 en très bon état et 15OO m2 de jardins ; bien d’autres locaux pourrait complèter

  • 22, rue Lamothe
    8 novembre 2010, par AB  

    "...les associations pourraient être regroupées dans l’immeuble du 22 rue Lamothe où une gestion intelligente permettrait une cohabitation 1500m2 en très bon état et 1500m2 de jardins..."

    Une excellente idée du Mystérieux Masque de Pau ! Les adhérents des associations doivent pouvoir se rencontrer Centre Ville, accessible avec les transports en commun.

    Mais il me semble que ce bâtiment a déjà été promis à Monsieur Dartigolles et à ses djeunes. J’ai le souvenir d’un article et d’une photo dans La République. Je me trompe ?

  • > 22, rue Lamothe
    8 novembre 2010, par Marc  

    "à Monsieur Dartigolles et à ses djeunes"

    C’est qui ? Les jeunesses communistes ?

  • > 22, rue Lamothe
    9 novembre 2010, par AB  

    "...C’est qui ? Les jeunesses communistes ?"

    Le dossier de presse Sep 2010 "Faisons Pau Neuve : Coeur de ville c’est quoi ?" annonce "la création d’une maison pour les jeunes au 22, rue Lamothe..." Une sorte de lieu de rencontre pour les jeunes. On m’a dit qu’il s’agit d’un ancien couvent. Qui pourrait m’éclairer ?

  • > 22, rue Lamothe
    9 novembre 2010, par Marc  

    "la création d’une maison pour les jeunes au 22, rue Lamothe..."

    Pourquoi faire ? Ils ont déjà les collèges, les lycées et le Pole Emploi.

  • > 22, rue Lamothe
    8 novembre 2010, par pehache  

    Une excellente idée du Mystérieux Masque de Pau !

    C’est l’ours du bois, mais peu importe.

    C’est merveilleux tous ces gens qui ont plein d’idées.

    Et il est évident qu’à la mairie personne n’a réfléchi aux moyens de reloger les associations, n’est-ce pas ?

  • > 22, rue Lamothe
    8 novembre 2010, par AB  

    Pardon, L’OURS du Bois !

    Pehache écrit : "... à la mairie personne n’a réfléchi aux moyens de reloger les associations, n’est-ce pas ?..."

    Bernard Boutin a écrit un jour : "A@P est lu à la Mairie." Je vais faire une photocopie et je vais l’envoyer à la Mairie... ;-)

  • > 22, rue Lamothe
    8 novembre 2010, par AK Pô  
    A la Mairie, ce sont les associations d’idées qui ont du mal à se recaser, peut-être ? smiley

  • > 22, rue Lamothe
    8 novembre 2010, par L’ OURS du Bois  
    pas de problème, mes idées sont aux services de tous

  • > Les Halles attendront encore un peu
    8 novembre 2010, par Rêveur des villes  

    Les nouvelles halles : beaucoup de bruit pour faire parler et pour faire du bruit. Ca va rester tel quel. C’est tout. En plus, les commerçants ne veulent pas d’une rénovation parce que pendant 3 ans, ils devront partir dans une autre ville.

    La gare TGV, on n’est pas prêts de la voir. Ca a été très dur pour trouver un accord sur le financement pour Tours - Bx, alors Bx - Dax... Quant à Dax - Pau, c’est aujourd’hui une plaisanterie.

  • > Les Halles attendront encore un peu
    8 novembre 2010, par Rêveur des villes  

    Je trouve que, pour l’instant, au bout de 2 ans et demi de mandat de l’équipe MLC, le chat est maigre au niveau des réalisations.

    Certes, il y a eu les études, patati, patata, mais quand même... Des sommes énormes continuent à partir pour le sport pro et on le paie toujours au niveau de l’urbanisme... Je crois que la vérité se situe davantage là que dans des études qui prennent soit-disant plusieurs années.

    La piscine :... 4 ans et demi pour la faire ? Pourquoi autant de temps ?... Je parle même pas des parkings relais. Par contre, ne vous inquiétez pas, la vache écrasée sera faite dans les temps, la médiathèque aussi...

  • > Les Halles attendront encore un peu
    8 novembre 2010, par pehache  

    En plus, les commerçants ne veulent pas d’une rénovation parce que pendant 3 ans, ils devront partir dans une autre ville.

     ???

  • > Les Halles attendront encore un peu
    8 novembre 2010, par Rêveur des villes  

    Un chapiteau pourrait être installé place Verdun pour les fruitiers et producteurs locaux.

    Pour les bouchers etc, louer des installations frigorifiques ?... Je crois que tout ça coûterait assez cher et au niveau chiffres d’affaires, je ne suis pas sûr qu’ils s’y retrouvent. A voir comment d’autres villes s’y sont pris pour refaire leurs halles. C’est ça que la mairie devrait nous dire pour que l’on y voit plus clair.

  • > Les Halles attendront encore un peu
    8 novembre 2010, par pehache  

    C’est ça que la mairie devrait nous dire pour que l’on y voit plus clair.

    C’est dans les documents qui ont été présentéz sur le sujet et qui sont disponibles depuis plusieurs mois sur pau.fr

    Il n’y a aucun problème à avoir des installation frigoriques provisoires de type algéco ou autre.

  • > Les Halles attendront encore un peu
    8 novembre 2010, par Rêveur des villes  

    Je me souviens d’un document sur 3 scenari de projet, pas de références sur la façon dont d’autres villes s’y sont pris pour refaire leurs halles.

    Donc, il serait facile d’installer les halles pendant 3 ans place Verdun avec des installations temporaires ? Tu as peut-être raison. Ca pourrait donc "sauvegarder" une partie des commerçants.

  • > Les Halles attendront encore un peu
    8 novembre 2010, par PJ64  
    Finalement,la solution serait de déplacer les halles(soit près de la gare, ou alors à côté du foirail) L’emplacement des halles pourrait servir comme de parking à la place de celui du foirail, ou station de bus à la place de Bosquet, qui n’est pas du tout pratique.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Les halles d’Arcachon, un exemple... à suivre.
    Mise au point des "2015 des Halles" suite aux propos d’Anne Bernard
    Collectif "Les 2015 des Halles" : La lettre ouverte à MLC, l’appel aux élus, la réaction d’Anne Bernard
    Nouvelles Halles de Pau : Repoussées à la prochaine mandature
    Jean de la Fontaine aux Ateliers de la Cité ce mercredi 15 février
    Pétition « les nouvelles Halles de Pau, on les habille comment ? » : La suite
    Une indéniable réussite. Pétition pour une "votation citoyenne" pour les nouvelles Halles de Pau.
    "Les Halles de Pau, on les habille comment ?" : Une pétition populiste ?
    Nouvelles Halles de Pau : Surtout être ambitieux !
    « Les nouvelles Halles de Pau, on les habille comment ? » - Retour sur un Point Presse !
    Spécial Pétition "les nouvelles Halles de Pau : On les habille comment ?"
    Spécial Pétition : Vox populi, vox Dei.
    Halles de Pau, ambiance.
    Halles de Pau : Pour un référendum populaire sur le projet architectural
    "Martine aux Halles"
    Halles d’ailleurs : Le "Merkatua La Ribera" de Bilbao
    Halles de Pau
    Halles de Pau : Bernard Salsé a (partiellement) raison !
    Pau Complexe de la République : A vendre magnifiques appartements de standing !
    LGV Béarn Bigorre : Les évaluations Poulit-De-Stampa en-deçà de la réalité !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises