Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Halles de Pau : Grosse colère !

vendredi 15 octobre 2010 par Bernard Boutin


Les journaux du groupe Pyrénées Presse nous apprennent, citant Madame la députée-maire, "un possible report des travaux pour après les élections municipales de 2014" pour les nouvelles Halles. Incroyable mais vrai !

Ce report est incroyable à plusieurs titres. Il y a d’abord ces études lancées à grands frais par la ville. En juin 2009, « l’Agence Bailly le Blanc » en charge de « l’étude de définition, de faisabilité et de programmation des marchés centraux de Pau » présentait déjà ses premières conclusions. Qui saura nous dire combien cela a couté ? C’était il y a 16 mois déjà.

Il y a ensuite le déplacement imposé aux forains avant celui programmé des commerçants des Halles eux-mêmes vers la place de Verdun.

Il y a cette embauche annoncée au cours de l’été d’une responsable de projet. Que ne l’avait-on fait avant les études ? Que va-t-elle faire maintenant si le projet est repoussé à 2014 ?

Il y a aussi pour les membres du conseil de quartier de Pau centre le fait d’apprendre par la presse que le projet est repoussé alors qu’il n’en a pas été question lors de sa dernière réunion., le 29 septembre. Quelle démocratie participative est-ce cela ?

Martine Lignières-Cassou aurait-elle pris peur sous les coups de boutoirs répétés de certains commerçants palois rappelant dans quel état ils se trouvent ? Pau se meurt.

En tout cas, voilà un projet mal enclenché alors même qu’il est tant attendu par la population paloise.

Ce n’est pas la "vache de la Miséricorde", pas discutée, imposée et inutile pour les palois qui va les calmer. Demain, perchée sur son belvédère flambant neuf, elle les toisera de haut alors que ceux-ci courberont l’échine dans un bâtiment d’une autre époque, ressemblant à un gymnase rouillé et décati du temps des soviets.

Il me semble que Martine Lignières-Cassou avait donné comme argument pour une action rapide les problèmes de sécurité des usagers et les normes d’hygiène et de sécurité totalement obsolètes.

Non, pour leurs courses quotidiennes et leur bien-être général, les palois méritent bien autre chose que d’attendre toujours plus leurs nouvelles Halles.


- par Bernard Boutin

Pour mémoire, A@P vous invite à relire son "Paséo dans la ville" du 18 décembre 2005. C’était il y a 5 ans, rien n’a changé.

Documents liés
  PASEO N°3 DÉCEMBRE 2005
PDF - 299.3 ko
 

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Après la réflexion, des embauches !
11 novembre 2010, par Contribuable Palois  

Les élus n’ont probablement pas de gens compétents dans les effectifs de la Ville ou de la CDA, alors une nouvelle embauche parue dans Le Moniteur le 10 novembre pour un poste de

Responsable du service de l’aménagement de l’espace public et de la voirie de Pau-Pyrénées

On peut admirer le "style" de l’annonce et son vocabulaire très Fonction publique. Au passage un extrait de ce qui est attendu du candidat :

" Par votre esprit d’initiative, votre sens de la communication et votre aptitude à travailler en transversalité, vous démontrez votre capacité à inscrire votre action en articulation avec l’ensemble des acteurs du projet urbain et vous maîtrisez les outils de la concertation que vous pratiquez couramment".

Ce qui laisse supposer que le candidat serait particulièrement bienvenu s’il amenait dans ses bagages ces "outils de la concertation" qui font si cruellement défaut sous les cieux béarnais.

Mais il est prévenu qu’il sera aussi chargé de rencontrer les Palois "Sujétions liées au poste :
-  Disponibilité pour réunions publiques en soirée"
(faut-il entendre : devra se laisser prendre à parti à la place des élus ?)

  • > Après la réflexion, des embauches !
    12 novembre 2010, par AB  

    "...Sujetions liées au poste : Disponibilité pour réunions publiques en soirée..."

    C’est rigolo... Exactement la même disponibilité en soirée était exigée dans l’annonce pour l’embauche d’un attaché aux conseils de quartier (le poste obtenu par Mme H-B).

    Pour jouer les potiches dans les réunions d’information ? (L’OURS du Bois écrivait "mi-tendre".)

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par le coq  
    la vaseline va être remboursée par l’UMP

    Ceux qui sont "étonnés" doivent se rappeler pour qui ils ont voté ? Quand à l’opposition qui était plus que ridicule : Poeyto, Urieta, sans aller en chercher d’autres ils devraient se taire au lieu de brailler, béler, bramer, péter les plombs !...Les nuls ont été les meilleurs, il faut subir. Les autres n’ont toujours rien compris alors 2012,2014...mêmes perspectives.

    > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par Marc  

    "elle les toisera de haut alors que ceux-ci courberont l’échine dans un bâtiment d’une autre époque, ressemblant à un gymnase rouillé et décati du temps des soviets".

    Amusant cette référence aux "soviets". La défunte URSS était-elle connue pour ses gymnases rouillés et décatis ? Il me semble au contraire que le sport y était beaucoup plus encouragé que dans notre riche France. En outre, ce ne sont pas les gymnases rouillés qui manquent à Pau ...

    > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par pehache  

    L’étude de l’agence Bailly le Blanc était un travail d’amateur, qui non seulement n’a servi à rien mais qui a même fait perdre du temps avec ses scénarios simplistes qu’un étudiant de première année aurait pu pondre. Le dossier est beaucoup plus complexe, et il faut tout repenser en repartant à zéro.

    Cela dit je ne vois pas pourquoi titrer "grosse colère" : je suis certain au contraire que la grosse majorité des commerçants est soulagée de ce report.

    Quant au conseil de quartier pau-centre, les bonnes manières auraient certes voulu qu’il soit informé, mais il n’en reste pas moins que l’ampleur et la portée de ce dossier le dépassent largement.

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par Maximo  

    "je ne vois pas pourquoi titrer "grosse colère...°"
    Le journaliste a bien le droit de pousser une grosse colère, Pehache, non ? Sans avoir besoin de l’aval des commerçants ! A@P n’est pas leur porte-parole. Il n’est celui de personne sauf celui de qui signe.

    Et en l’occurrence, BB n’est pas tiède et il a raison... puisqu’il est en colère !

    Bravo BB !! smiley

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par pehache  

    Le journaliste a bien le droit de pousser une grosse colère, Pehache, non ? Sans avoir besoin de l’aval des commerçants !

    Le titre est quand même pour le moins ambigu. En le lisant, je l’ai interprété comme "grosse colère aux halles", et non pas comme "grosse colère de BB".

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par Maximo  

    "je ne vois pas pourquoi titrer "grosse colère...°"
    Le journaliste a bien le droit de pousser une grosse colère, Pehache, non ? Sans avoir besoin de l’aval des commerçants ! A@P n’est pas leur porte-parole. Il n’est celui de personne sauf de qui signe.

    Et en l’occurrence, BB n’est pas tiède et il a raison... puisqu’il est en colère !

    Bravo BB !! smiley

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par Hélène Lafon  
    Allez, Péhache, osez l’écrire : les conseillers de quartier sont tous de vieux radoteurs sans compétence en la matière ! Et pourtant, ils sont, avant tout, citoyens et ils pensent et agissent ne tant que citoyens. Et que dire, alors, de la compétence du Conseil Municipal dont les élues sont eux aussi, avant tout, des citoyens ?

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par pehache  

    Ce n’est pas une question de "compétences" au sens capacités ou connaissances, mais une question de "compétence" au sens administratif/légal.

    Quand on dit qu’une commune n’a pas la compétence des lycées, ça ne veut pas dire que les élus et services municipaux seraient incapables de s’en occuper, ça veut juste dire que ce n’est pas dans ses attributions (c’est dans celle de la région).

    Il n’existe pas de texte légal qui régisse les compétences des conseils de quartier à Pau, mais il me parait assez évident que des projets du type des halles ou de la nouvelle piscine, qui intéressent toute la ville et même l’agglo, ne sont pas à traiter en premier lieu dans le cadre des conseils de quartiers.

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    compétence ou... compétences/ les deux mon capitaine

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par Marc  

    "Et que dire, alors, de la compétence du Conseil Municipal dont les élues sont eux aussi, avant tout, des citoyens ?"

    Non ils sont citoyens avant d’être élus et la magie du scrutin les transforme ensuite en politiciens.

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    18 octobre 2010, par Robert "LeCoyote"  

    "L’étude de l’agence Bailly le Blanc était un travail d’amateur, qui non seulement n’a servi à rien mais qui a même fait perdre du temps avec ses scénarios simplistes qu’un étudiant de première année aurait pu pondre. Le dossier est beaucoup plus complexe, et il faut tout repenser en repartant à zéro."

    En effet, "travail d’amateur" me semble un terme encore... faible ! ;-(((

    Nos édiles et leurs conseillers, ont peut être ( ?!?) sous-estimé l’ampleur du projet, aussi bien en terme de coût financier (coût de la transformation des "Halles" : démolition ou remplacement partiel), qu’en terme de conséquences socio-économiques ET électorales pour... 2014 :

    1) impact sur le devenir à court et moyen terme des artisans des Halles (certains ne se se relèveront pas des travaux, car proches de la retraite ou fragiles (faible rentabilité ou guère mieux...) + QUID du nombre d’artisans qui reviendront sous le toit des nouvelles "Halles" après 3 ans de travaux ou plus... ? : 15, 20, 30 sur près de 50 artisans actuellement ? et donc, que deviendrait l’attractivité de ce lieu avec la concurrence limitrophe pour la ville de Pau ?

    2) impact sur le devenir des commerçants des rues voisines des "Halles", sinon eux aussi proches de la retraite, mais aussi fragiles (faible rentabilité ou guère mieux, bref pour certains, risques d’être proches du dépôt de bilan ou hélas, dans l’obligation de déposer le bilan...), ceci, étant dû principalement, à la diminution évidemment importante de l’attractivité du centre ville durant la durée des travaux...

    En bref, la conséquence d’une décision mal réfléchie et/ou étudiée (...) entraînerait-elle, le constat suivant ? : PAU = ville sinistrée (certains, peut-être, me répondront que PAU, l’est déjà, plus ou moins !)

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    18 octobre 2010, par Max  
    Cher Pehache, tjs le même ! Je suis en capacité de juger le travail de l’agence Bailly puisque spécialiste de l’urbanisme commercial, expert des dossiers commerciaux je considère que le dossier est complexe, je connais bien ces commerçants qui sont soulagés et ne faisant pas partie du Conseil de quartier, les blaireaux qui le composent sont dépassés. Pas de surprise, on vous reconnait bien là. Le souci c’est que ce n’est pas si complexe que cela si on regarde ce qu’il se fait ailleurs - mais encore veut-on bien accepter de copier -, que les commerçants qui, entre autre, paient 150€ de loyer mensuel depuis 20 ans, n’ont pas mis 1€ d’investissement, n’ont effectivement pas trop envie qu’on vienne fourrer leur nez dans leurs affaires et qu’on leur impose de se préoccuper de l’avenir des autres puisque le leur est assuré, et qu’un citoyen lambda volontaire a le droit de s’interroger, de poser des questions idiotes, et que rien n’est réservé à une élite auto-proclamée "intelligente" (vous donnez dans l’UMPisme maintenant ?). Last but not least, encore faut-il que MLC ait du courage politique. Et, je l’ai déjà écrit, ce dossier mal maîtrisé par manque de compétences et de volonté est une véritable planche à savon électorale. Quoi qu’il en soit, c’est très dommage pour la ville et ses habitants. D’autant qu’il existe des personnes de bonne volonté prêtes à réfléchir, travailler, , prendre des risques, mais qui pour des raisons politiciennes ne seront jamais entendues (et non écoutées) et dont les élus se méfient parce qu’ils sont suspects de rien vouloir d’autre que l’intérêt général.

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    18 octobre 2010, par pehache  

    Mon cher max, le questionnaire sur les marchés, qui avait précédé l’étude sur les halles, était affligeant. C’était de l’ordre de "préférez-vous la viande ou le poisson", et beaucoup de questions étaient d’une imprécision telle que chacun pouvait les interpréter à sa guise : au final je ne vois pas quelle synthèse utile a pu en être tirée.

    Quant à l’étude elle-même, elle est d’une banalité... le premier venu dans les services techniques aurait été capable de faire la même chose. Je pense à vrai dire que vous auriez posé la question à n’importe qui, il aurait été capable de vous dire qu’il y avait 3 solutions : on casse tout, ou on rénove tout, ou on casse la moitié et on rénove l’autre. Quelle imagination ! Qu’y a-t’il d’autres dans cette étude ? Des chiffres ? Qui y croit un instant, à ces chiffres, à ce stade de la réflexion ?

    Par contre où sont les prospectives sur l’avenir même de halles à cet endroit ? A une époque c’était des halles qui avaient un large rayonnement géographique. Est-ce que ce sera encore le cas demain ? Est-ce que ça l’est même encore aujourd’hui ? Hier c’était un marché de gros, ça ne l’est plus vraiment. Et demain ? Enchassés comme elles le sont dans la ville qui a grandi, les halles pourront-elles être autre chose qu’un gros marché de quartier ? Voilà des questions qui me paraissent plus importante que de savoir si il y a trop ou pas assez de poissonniers.

    Un membre du conseil de quartier Pau-centre m’a dit qu’il partageait cette impression d’amateurisme, après avoir assisté à une présentation lors d’une réunion dudit conseil.

    Quant à avoir traité les membres du conseil de quartier pau-centre de blaireaux, là c’est visiblement votre imagination qui travaille trop.

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    18 octobre 2010, par Bernard Boutin  
    Humour : Oui plutôt qu’un blaireau, j’ai l’impression d’être une fouine... assez souvent enrhumée !!! smiley

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    18 octobre 2010, par Contribuable Palois  

    Il n’y a qu’à se reporter aux dossiers d’enquêtes établis début 2009

    diagnostic du fonctionnement

    quels marchés à Pau - scenarii

    et quand on pense que ces évidences (sur lesquelles on ne sait pas décider quoi que ce soit) doivent préparer les 50 prochaines années.

    Enfin , pas grave, à défaut il y aura rapidement la vache sur le toit de l’ESAC. Qui pourra encore dire que la Maire ne sait pas prendre des décisions ?

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    18 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    C’EST QUOI UN BLAIREAU ??? le petit larousse dit, individu antipathique,conformiste et Borné. votre comparaison est insultante, pour les conseils de quartiers... et aussi pour les blaireau

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par Rêveur des villes  

    BB : Ce report est incroyable

    Ah bon, tu ne t’y attendais pas ?

    BB : Ce n’est pas la "vache de la Miséricorde", pas discutée, imposée et inutile pour les palois qui va les calmer. Demain, perchée sur son belvédère flambant neuf, elle les toisera de haut alors que ceux-ci courberont l’échine dans un bâtiment d’une autre époque, ressemblant à un gymnase rouillé et décati du temps des sovietssmiley

    J’ai trouvé la solution ! On met tous nos édiles dans l’OVNI. Alors la soucoupe volante s’envole et disparaît vers une autre galaxie !

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    les commerçants, ont annoncé (même si il en sont aussi un peu responsable) "pau se meurt" la municipalité attend que la bête soit morte et enfin raide pour réagir, réunion publique le 2o a 19 heures au pavillon des arts (sous le funiculaire

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par claudiqus  
    en tout cas ... ce genre de décision n’incitera guère les éventuels clients extra muros à participer au renouveau du commerce palois ! dommage ... smiley

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par AB  

    "La donna è mobile", comme diraient les mysogines...

    "Femme varie, femme varie,/ Fol qui s’y fie - un seul instant."

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par AB  
    Y a-t-il un capitaine au bord de ce bâteau municipal ?

  • > Halles de Pau : Grosse colère !
    15 octobre 2010, par AB  
    "Anne Bernard, adjointe du quartier centre-ville, tiendra sa permanence à l’accueil de l’Hôtel de Ville samedi 16 octobre à 12h. Elle accueillera les habitants, les membres d’associations et les professionnels intéressés par les questions relatives au Conseil de quartier centre-ville." (La République, 15.10.2010)

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Les halles d’Arcachon, un exemple... à suivre.
    Mise au point des "2015 des Halles" suite aux propos d’Anne Bernard
    Collectif "Les 2015 des Halles" : La lettre ouverte à MLC, l’appel aux élus, la réaction d’Anne Bernard
    Nouvelles Halles de Pau : Repoussées à la prochaine mandature
    Jean de la Fontaine aux Ateliers de la Cité ce mercredi 15 février
    Pétition « les nouvelles Halles de Pau, on les habille comment ? » : La suite
    Une indéniable réussite. Pétition pour une "votation citoyenne" pour les nouvelles Halles de Pau.
    "Les Halles de Pau, on les habille comment ?" : Une pétition populiste ?
    Nouvelles Halles de Pau : Surtout être ambitieux !
    « Les nouvelles Halles de Pau, on les habille comment ? » - Retour sur un Point Presse !
    Spécial Pétition "les nouvelles Halles de Pau : On les habille comment ?"
    Spécial Pétition : Vox populi, vox Dei.
    Halles de Pau, ambiance.
    Halles de Pau : Pour un référendum populaire sur le projet architectural
    "Martine aux Halles"
    Halles d’ailleurs : Le "Merkatua La Ribera" de Bilbao
    Halles de Pau
    Halles de Pau : Bernard Salsé a (partiellement) raison !
    Pau Complexe de la République : A vendre magnifiques appartements de standing !
    LGV Béarn Bigorre : Les évaluations Poulit-De-Stampa en-deçà de la réalité !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises