Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pour une réforme citoyenne des retraites

lundi 18 octobre 2010 par Raymond MONEDI


Mais comment, pour la réforme des retraites, les Syndicats ont-ils pu se laisser entraîner dans une bataille de chiffres, une vraie bagarre de chiffonniers ? Le moins que l’on puisses dire, est que nos "Représentants des Salariés" se sont faits rouler dans la farine, comme des enfants de chœur. Ils se sont lancés comme des jeunes bleus, là, exactement où un Gouvernement machiavélique, voulait les entraîner : ...dans le domaine des calculs : le calcul des temps de cotisations, le calcul de l’âge de départ, le calcul des montants, de l’espérance de vie, des pourcentages,... etc... etc... C’est ainsi que le Monde du Travail, totalement englué dans des comptes et des décomptes qu’il maîtrise mal, n’a pas encore réalisé qu’il est manipulé.

Où est la Solution Mathématique des Retraites ?

Comprenons enfin, que le problème de la Réforme des Retraites n’est pas dans le montant, ni dans la durée, des cotisations, mais dans le trop petit nombre de Cotisants ! En effet, la solution est dans la dimension de "l’assiette" des Cotisants ! Et puisque que le Gouvernement ne veut parler que de chiffres, parlons en : à l’école, en arithmétique, lorsque l’on apprend la multiplication, on apprend que :

- Le "multiplicande" multiplié par le "multiplicateur" égale = le produit
Soit :
- Les cotisations multipliées par le nombre de cotisants égale = le financement

Jusqu’à ce jour, orienté par la stratégie perfide du Gouvernement, le "monde du travail", dans son ensemble, n’a réfléchi et calculé, que sur le premier terme : le multiplicande ! C’est ainsi que jusqu’à présent, personne ne semble avoir pensé, que l’on pouvait aussi, accroître le "financement total" , en augmentant tout simplement, le "multiplicateur", c’est-à-dire : le nombre de cotisants... Et pour cela, il faut, faire payer les retraites, par tous ceux qui, pour quelque raison que ce soit, ne les paient pas... et, notamment bien sûr, par ceux qui étant assez riches pour ne pas avoir besoin de travailler, ne paient rien !

Les Combattants de la Troisième Guerre Mondiale

Il est anormal et pour tout dire injuste, que les "Caisses de Retraites des Travailleurs", ne soient alimentées que par les seules cotisations des Travailleurs. C’est comme si l’on avait demandé, aux soldats partants à la guerre, en 1914 et en 1940, de donner une part de leur solde, pour avoir droit plus tard, à leurs retraites d’Anciens Combattants !
Non, ne souriez pas, ...ou alors tristement, car pour peu que l’on y réfléchisse, le problème à peu de chose près, est le même. Parce que, sans que l’on n’en ait pleinement conscience, nous sommes, depuis quelques temps déjà, sous la coupe de la Troisième Guerre Mondiale  ! Une sale guerre socio-économique que l’on n’ose pas appeler par son nom, et qui pourtant, fait autant de victimes qu’un conflit armé.

Une Reconnaissance Citoyenne aux Soldats du Travail

La Retraite des Travailleurs, ne doit pas être traitée, comme une affaire de fric, la Retraite doit être considérée comme une "Devoir Civique", comme une "dette morale" que nous devons à tous nos Anciens ! En effet, tous ceux qui se lèvent tôt, comme dirait quelqu’un, tous ceux qui ont donné une bonne partie de leur vie au Pays, tous ces Hommes qui en somme, on fait ce que nous sommes, méritent bien la considération, le respect et la reconnaissance de toute la Nation ! Et si cette "reconnaissance", si cette retraite, d’Ancien-Combattant du Travail a un coût, nous devons tous ensemble, avoir le courage de l’assumer. C’est une question d’éthique !
 
Personne n’y pense, mais pourtant il faut bien admettre que ce sont seulement, nos 25 Millions de "Combattants du Labeur" qu’ils soient des secteurs dits, Primaire, Secondaire ou Tertiaire, qui par leur travail produisent toute la ‘Valeur Ajoutée’ ou mieux, le "P. I. B.", nécessaires pour faire vivre, tous les jours, 65 Millions de Français : ...les Enfants bien sûr, mais aussi les Politiques, les Ministres, et le Président de la République, les Chômeurs, les Militaires et les Gendarmes, les Curés et tout le Clergé, les Artistes et les Sportifs, et tous ceux qui... ne foutent rien !

Les Grèves, comme des Compétitions Numériques

Ce nouveau Gouvernement, non content d’avoir acculés les Syndicats à faire de la réforme des retraites, un problème de chiffres et de fric, au lieu d’une avancée sociale,... les accule également à faire de chaque grève, une véritable compétition numérique.

A peine installé, le Roi, dans son jargon si particulier, a dit : « La différence d’avec moi, c’est que quand il y a des grèves, personne ne les voit ! » Deux ans après, des grèves il y en a partout et tout le monde les voit,... mais sa Majesté et ses sbires, s’en foutent, ils les ignorent même ! Ils feignent de prendre ces manifestations pour des actions négligeables ; ils s’en amusent aussi, en minimisant à plaisir, le nombre de Participants. Comment peut-on en toute honnêteté, annoncer le soir, à la France entière, un chiffre incroyable de 900 000 personnes, alors que les Syndicats eux, en annonce 3 Millions ! On comprend qu’un tel flou mathématique arrange à la fois les Syndicats et l’Etat ; surtout ce dernier, car plus l’on se chamaille sur les chiffres... moins on discute sur le problème lui-même. Et la question que l’on doit peut-être se poser aujourd’hui, est de savoir si les Représentants en présence, ceux des Salariés et ceux de Sarkozy, ont... la stature et les compétences nécessaires pour résoudre le difficile problème des retraites ? Rien n’est moins certain et, là est tout le danger !

La "Grève" comme un Outil de Contestation Constructive

Depuis le retour de la Droite au pouvoir, tous les Gouvernements cherchent à durcir les droits et à dénaturer l’esprit de la Grève ! Mais quelle erreur, disons même quelle... connerie ! La France, ne serait pas la France sans ce dispositif exceptionnel de contrepouvoir, de pondération et de propositions, qu’elle à inventé. On n’en parle quasiment pas, car cela dérange le grand Patronat, mais si notre Pays passe beaucoup mieux que d’autres, la dure crise financière du moment, c’est grâce à l’ensemble de nos avancées sociales supérieures qui amortissent quelque peu, les difficultés économiques du moment. Pour cela, merci à nos Syndicats et à nos Manifestants d’antan, qui se sont battus corps et âmes, pour arracher à la classe dominante de l’époque et à ses "Maîtres des Forges", toutes les conquêtes sociales, justes et possibles, qui font le bonheur de tous aujourd’hui.

Et pourtant, nombreux sont ceux qui, en ce moment même, critiquent les gens qui font grève, en les traitant de... rigolos, ou de feignants, ...ou de minus qui feraient mieux d’aller au boulot, de travailler "PLUS"... Tous ces Tartuffes qui, en même temps, sans honte et souvent sans le savoir, sont très contents de profiter pleinement des acquis sociaux gagnés par nos grévistes d’alors. Citons simplement pour exemples : la « semaine de 40 Heures  » et « les fameux Congés Payés », ainsi... que de nombreux autres droits, qui semblent si naturels aujourd’hui, mais qui n’existaient pas, avant les fameuses grèves de 1936, cette grande épopée de la Classe Ouvrière. Comme quoi, ce qui n’est pas possible avant, pour le Gouvernement et le Patronat, peut très bien l’être après, ...après les grèves !

La Grève n’est pas un Jouet dont on s’amuse impunément

On comprend mal le comportement irresponsable et dangereux du Gouvernement en place. ! Comment peut-on penser en effet, qu’en ne tenant aucun compte des manifestations de rue qui se multiplient et en plus, en les commentant avec ironie, sinon avec mépris, on puisses parvenir à nouer un dialogue constructif avec les organisations syndicales ? Mais qu’ont-ils donc appris, nos Ministres à la grande école des Ministres ? Sciemment ou inconsciemment, le Gouvernement pousse les salariés à chômer, les pousse à quitter leurs Entreprises pour allez défiler dans les rues ! Par son attitude, quelque peu bizarre il leur fait croire, que plus ils seront nombreux, ...plus ils seront écoutés. Vous semblez penser que c’est la quantité de manifestants qui fait la crédibilité de la revendication. C’est faux ! C’est l’intelligence et le bien-fondé des revendications, qui en font leur crédibilité.

Mettre de plus en plus de participants dans les rues, est complètement irresponsable. Une telle attitude n’a aucun sens. Elle ne peut qu’exciter et enflammer, les esprits et à ce niveau, elle peut aussi parfois, ...mener au clash total. Attention, Messieurs les Apprentis-sorciers, ne continuez pas ainsi, la grève n’est pas du folklore. La foule et notamment la Classe ouvrière, ne se managent pas comme on lève le petit doigt en dégustant son thé ! En ce moment, vous jouez avec le feu. Déjà à la dernière manifestation, des Familles entières, Femmes, Enfants et poussettes comprises, sont descendues dans la rue, et... pour le prochain défilé, la Jeunesse annonce aussi sa participation. Alors là, méfiance Messieurs, avec les Jeunes tout peut arriver. Non encore trop conditionnés par le Système coercitif ultra libéral, et avec la fougue que l’on a, à 20 ans, leurs actions et surtout leurs réactions, peuvent être tout à fait imprévisibles.

Conseils au Staff Supérieur et à Monsieur le Ministre

A l’annonce de 3 millions de participants, quelqu’un d’entre vous a dit d’un ton quelque peu péremptoire : « Oui, mais la politique de la France, ne se fait pas dans la rue  ». Grossière erreur, qui prouve votre inexpérience, Messieurs. ! Comme dans toute Démocratie digne de ce nom, la politique de la France, se fait là où il y a le Peuple, et si ...par votre mépris ou votre incompétence, vous mettez le Peuple dans la rue, la politique de notre beau Pays, que vous le vouliez ou non, se fera, ...de gré ou de force, ...dans la rue !

Autre grosse faute de votre part : Pourquoi venez-vous, de faire voter en urgence et quasiment à la sauvette, l’âge de départ à la retraite à 62 Ans ? Mais comment, vous Monsieur le Ministre, qui devez être quand même le plus intelligent de tout votre staff, n’avez-vous pas compris que ce report était une erreur psychologique fondamentale. Comment, ne pas avoir compris que l’âge actuel de 60 Ans, est symbolique et ...donc intangible ! C’est une conquête de la Classe Ouvrière, devenue quasi historique dans l’esprit de la majorité des Français ; un peu comme la Fête de la Victoire ! Dites à votre "Conducteur en Chef", qui prouve tous les jours, qu’il ne connaît rien dans le management des Hommes, ...dites-lui que pour obtenir des résultats positifs,
« Il vaut mieux convaincre ...que contraindre ».

La Réforme, ...tout Effacer et tout Recommencer

Assez, Monsieur le Ministre, à présent vous avez assez joué. Maintenant, il faut mettre un terme à vos divagations hasardeuses. Vous ne pensiez tout de même pas endormir le Peuple Français, comme vous avez endormi la Mamy des parfums, la plus riche douairière de France ? Alors, Monsieur le Ministre, avant qu’un grand chambardement ne se produise, ...méditez sur une moralité de notre grand fabuliste : ..."Tant va la cruche à l’eau, qu’à la fin elle se casse". A présent en effet, la cassure n’est pas loin, et c’est à vous de mettre fin à cette situation qu’avec une certaine morgue, vous avez envenimé. Comprenez bien, Monsieur le Ministre, que vous avez une lourde responsabilité et que vous n’avez plus le droit de vous tromper, ...vous n’avez pas le droit de mettre la France à feu et à sang. Admettez enfin, Monsieur le Ministre, que la solution de la réforme des retraites, ne se trouve pas là où vous voulez le faire croire. Vous savez très bien, que la vraie solution n’est pas dans vos chiffres et vos calculs d’épicier, mais dans l’élargissement maximal de l’assiette des cotisants ! Alors de grâce, Monsieur le Ministre, ne vous enferrer plus dans vos assertions erronées,..... faites taire un orgueil mal placé et stoppez la mauvaise réforme en cours. Parfois, le vrai courage, est de savoir revenir sur ses erreurs, et ...repartir sur la bonne voie. 

Et pour conclure, voilà en rappel un court extrait de notre article de Septembre :
La seule et unique solution est de faire payer tout les Citoyens, et notamment :
Les Riches dont le silence est assourdissant, et qui dans leur coin se marrent, bien !
Les Actionnaires qui encaissent tous ...leurs dividendes, mais qui ne paient, rien !
Les Machines et les Robots, par qui, insensiblement le chômage des Hommes, vient !

« Non pas qu’il faille arrêter le Progrès, bien au contraire, mais il faut l’utiliser aussi, pour faire le bonheur des Hommes, ...par des réductions d’horaires, par des hausses de salaires, et ...aussi bien sûr, par une participation au financement des retraites ! »
 
- Par Raymond MONEDI
Octobre 2010  


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pour une réforme citoyenne des retraites
21 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  

Comptage ???? ça y est les chiffres sont tombés hier au soir une ennnnnnorme !!!! réunion a été organisé a grand renfort de publicité y compris sur ap la grande messe du centre ville la 1ère d’une longue serie de six (représentant chaqun des quartier sur 2O954 inscrits( nombre d’habitant) on a dénombré selon les organisateur plus de 200 personne et 50 selon la police... pardon les journalistes. Un nombre trés important de conseillés de quartier, trois por le centre ville mais bien vite on a assisté au depart d’un tier reste deux... heureusement , quelques quartier était représenté pare une nuée pas plus importante. Mlc suite a la question d’une habitante mais ou sont les conseils de quartier a présenté l’imposant dispositif mis en place par la mairie elle n’a même pas présenter les deux conseillers du, centre ville, qu’elle ne connais pas... la démocratie participative se résume donc aux fonctionnaires salariés de la mairie. madame la maire est sortie dans les premier de cette réunion pour une petite fumette

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    23 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    mais que font les conseils de quartier, retraité apathique, déjà employés par la mairie a regarder l’herbe pousser, seront il chargés de compter les vélos circulant en contre sens du code de la route dans les zones a 30 rue nogué carnot, castetnau anglais et autre,pour dire avec pau a velo, les déplacements en ville CA MARCHE

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par Daniel Sango  

    Il n’est pas possible de reprendre l’ensemble des contre vérités de cet article tellement il y en a !

    Le point le plus "facile" a contester concerne le comptage des manifestants

    Outre le comptage fait par la préfecture de Pau, le comptage fait à Paris le 12 octobre par Mediapart est édifiant

    Mediapart 76 000

    Police 89 000

    Syndicats 330 000

    Et on sait la sympathie d’Edwy plenel pour Sarkozy, son comptage ne peut être mis en doute !

    On voit donc clairement que les syndicats multiplient allègrement par 3 ou 4, et que les comptages de la police sont bons.

    Au passage bravo Edwy pour cette publication objective.

    M Monédi, merci de réviser votre copie, il y a du travail...

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par pehache  

    Et on sait la sympathie d’Edwy plenel pour Sarkozy, son comptage ne peut être mis en doute !

    Et la sympathie d’Edwy Plenel pour la CGT est légendaire, hein... N’importe quoi.

    Au fait, à quel âge avez-vous pris votre retraite, Daniel Sango ?

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par Marc  
    C’est comme pour le ski, qu’il refuse à plus jeunes que lui (sauf s’ils peuvent prendre leurs vacances à Aspen) : M. Sango bénéficiant d’une tres confortable retraite, ne voit pas pourquoi les manants manifesteraient et troubleraient sa quiétude.

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par Bernard Boutin  

    Marc,

    Vous n’avez pas autre chose à faire que de vous en prendre systématiquement aux animateurs de ce site ?

    Pourquoi ne pas plutôt positiver, contribuer à la vie du site ?

    Pourquoi ne pas nous aider à construire et développer une aventure rare ?

    A quoi bon critiquer pour critiquer ? Expliquez-nous...

    Bien à vous

    Bernard Boutin

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par Marc  
    Bon je suis viré ? OK, je ne vous attaquerai pas aux prudhommes. Je vais prendre des vacances. Bien à vous et votre équipe !

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par Bernard Boutin  

    Revenez de vos vacances parfaitement reposé et la tête pleine d’idées pour les lecteurs d’A@P.

    Bonnes vacances

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par Maximo  

    Bon, BB... Monedi comme animateur de ce site, si tu veux perdre définitivement tout crédit, laisse-le étendre encore souvent ses diatribes à la Fidel Castro. Faudra bientôt 7 heures pour lire ses trucs indigestes et insensés. ça frise le ridicule.

    Y’a un moment où faut choisir, BB : le remplissage ou l’intérêt.

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par Daniel Sango  

    Hors sujet et toujours aussi acariâtre !

    le Marc est amer, il faut mettre du sucre dans le café.

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par Daniel Sango  

    Je ne comprends rien à la remarque faite. Je dis simplement que le comptage fait par Mediapart a toutes les raisons d’être objectif.

    Qu’y a t il d’anormal ?

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par claudiqus  

    EP, par le biais de Médiapart, informe également du rôle des deux frères Sarkosy et les accuse de délit d’initié dans le dossier sur les retraites .

    Nicolas sabote le système de répartition, pour permettre à Guillaume avec son Groupe Malakoff de prendre la main mise sur la capitalisation et de s’assurer le contrôle d’un gros paquet de fric . smiley

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par pehache  
    Il est évident qu’un des buts de la manoeuvre actuelle est de rendre petit à petit le régime de répartition de moins en moins intéressant de telle sorte que les salariés se tournent spontanément vers la capitalisation si ils veulent avoir une retraite décente.

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par Maximo  
    Il est évident qu’un des buts
    Pas si sûr que ça... Comme but, en tout cas.

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par claudiqus  
    Le but est surtout de s’en foutre plein les poches, et de s’assurer la main mise sur un capital annuel de plusieurs milliards d’euro . rha la la ! que je suis mauvaise langue ... smiley

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par Louis H  

    Votre raisonnement est figé sur l’idée du complot.

    Vous prenez comme objectif unique 60 ans + taux plein, en regardant dans le retroviseur :

    Vous dites "retraites des travailleurs français" mais ne prenez en compte que le seul régime par répartition de la CNAV et de la MSA

    Vous oubliez simplement que beaucoup de travailleurs français cotisent à des régimes particuliers et ne rentrent pas dans le régime solidaire par répartition. Car ne relèvent pas du sytème par répartition : les fonctionnaires d’Etat, les fonctionnaires de la Fonction publique territoriale, les fonctionnaires de la Fonction hospitalière, les élus des collectivités des députés jusqu’aux conseillers municipaux, les clercs de notaire, les marins, les salariés de l’énergie EDF , GDF et autres, la SNCF, la RATP, sans oublier tous les retraités et pensionnés de ces systèmes et toutes leurs familles, les retraités des mines, etc ) ce qui fait quand même beaucoup de gens.

    Tous ceux-là ayant des droits ... garantis par le contribuable

    Vous ignorez également l’évolution inéluctable puisque 1 sur 2 des enfants nés en 2010 vivra au-delà de 100 ans

    Il est donc indispensable de regarder au minimum sur les 20 ou 30 ans à venir.

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par pehache  

    Votre raisonnement est figé sur l’idée du complot.

    Au niveau de l’Europe, nul complot : la généralisation de régimes par capitalisation fait partie des orientations de l’Europe.

    Vous prenez comme objectif unique 60 ans + taux plein, en regardant dans le retroviseur :

    Il n’y a jamais eu de taux plein garanti à 60 ans, mais à 65 ans.

    Vous ignorez également l’évolution inéluctable puisque 1 sur 2 des enfants nés en 2010 vivra au-delà de 100 ans

    Vous pratiquez la divination ???

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par Maximo  

    Vous pratiquez la divination ???
    C’est pas nouveau. Bon, ok pour le "vivra" un peu audacieux. Mais l’espérance de vie, oui.

    Ce qui n’est pas la même chose, et patati et patata et blablabla, je sais, PH, pas la peine de nous en remettre 3 couches

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par pehache  

    Maximo, certains économistes vivent avec la croyance en une croissance exponentielle continue possible.

    De la même manière, certains vivent avec la croyance d’une augmentation continue et sans limite de l’espérance de vie.

    Les générations qui meurent actuellement sont nées dans les années 30, et ont connu les améliorations de l’hygiène. Probablement que l’espérance de vie va continuer à augmenter jusqu’aux générations nées dans les années 50, qui auront connu la révolution des antibiotiques.

    Pour la suite, quel progrès majeur pourrait encore laisser prévoir une augmentation de l’espérance de vie ? Par contre les générations des années 50 et suivantes ont connu la révolution des pesticides, celle des produits chimiques de toutes sortes dans la vie de tous les jours, et autres joyeusetés... Et l’effet de ces révolutions là sur l’espérance de vie, je ne le sens pas très positif.

    Tiens, on en parle ces jours : http://www.maxisciences.com/cancer/cancer-l-039-etude-de-momies-et-de-fossiles-en-fait-une-maladie-resolument-moderne_art9782.html-

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par Contribuable Palois  

    Il y a environ 10 ans la Suède un pays où environ 85% des salariés sont syndiqués (Institut du Travail dixit) a donné un exemple de ce qui peut être fait en douceur pour maintenir la garantie solidaire sur les retraites.

    Régime unique obligatoire (des fonctionnaires jusqu’au dernier des bucherons), cotisation générale, système par répartition basé sur les points cotisés.

    A bien regarder ce système suédois n’est pas franchement novateur pour nous Français puisque c’est proche de notre bon vieux régime complémentaire obligatoire ARRCO mais étendu en Suède à tous les travailleurs et tous les revenus.

    l’ARRCO fonctionne en France(depuis 1960 je crois) avec plus de 18 millions de cotisants et 12 millions de retraités dispachés dans diverses caisses professionnelles. Sans que personne propose mieux apparemment.

    Alors pourquoi ne pas proposer un référendum pour généraliser un régime unique de retraite solidaire basé, comme à l’ARRCO, sur les points attribués en fonction des cotisations versées, avec mêmes droits et mêmes devoirs pour tous ?

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    et ce régime communautaire a été adopté après combien d’année de négociations sans grèves avec des syndicats...

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par peyo  

    Sur le pensionsmyndigheten suédois :

    La réflexion a duré 10 ans avec l’essentiel des discussions de 1995 à 1999. Signature en 1999 du protocole. cotisation 18.5% sur les revenus imposables (16% sur répartition et 2,5% en capitalisation) . Retraite à 65 ans, avec possibilité d’anticipation à partir de 60. Clauses de "revoyure" et d’indexation

    Passage au nouveau système progressivement, premiers paiements à partir 2001, avec garanties pour les faibles pensions

    Rapport "Orange report" 2009

    Pour mémoire le livre blanc de Rocard sur les retraites date de 1991. Rocard était dans les temps, lui !

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    merci pour ce complément d’info. Mais, pensez vous que nous ayons des syndicats sufisaments intelligent pour se mettre autour d’une table pendant Dix ans , et qu’un gouvernement (droite ou gauche)puisse faire la même chose pour nous pondre un programme aussi complet ??? et égalitaire

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par Louis H  

    L’écueil majeur c’est que les syndicats ne maîtrisent rien et ne conduisent pas un travail de concertation et de compromis constructif et que les politiques (sauf Sarko et 2 ou 3 de ses ministres) sont trop timorés pour prendre le risque dans ce marigot insaissable

    -  1) le taux de syndicalisation en France selon OECD ou Institut du Travail est globalement inférieur à 8% , inf à 5% dans le privé ; les syndicats n’ont pas/peu de représentativité
    -  2) les secteurs les plus syndicalisés sont ceux des fonctionnaires et des régimes spéciaux, qui ne vont pas se faire du mouron pour garantir le régime par répartition qui ne les concerne pas
    -  3) toute tentative pour arriver à plus d’équité se heurte aux particularismes qui empêchent de concevoir une plate-forme novatrice
    -  4) les "leaders" syndicaux sans autorité sur leurs troupes et sans vision ne veulent pas de discussions aboutissant sur un compromis car ils seraient taxés de vendus au gouvernement et/ou au patronat
    -  5) Sans négliger certains avantages acquis à la française qui font obstacle à toute remise à plat. (Un exemple fameux : lors du passage de 39 à 35 heures où certains fonctionnaires, qui étaient de fait à 32 heures, ont voulu garder cet avantage de 7 heures sur leurs collègues et donc passer à 35 - 7 = 28 heures !)

    Nos hommes "politiques" français ont aussi la trouille, et ne vont pas prendre le risque d’être battus aux élections pour une bête question d’égalité et de fraternité, eux qui ont la pétoche d’être renvoyés à la vie civile en perdant leurs lucratifs cumuls

    On se rappelle en 1991 le livre blanc sur les retraites de Charpin, préfacé par Rocard qui fut immédiatement prié de le refermer comme il le rappela en 2001 et Mitterand, Cresson, Teulade, Jospin faisant comme s’il n’y avait rien de nouveau.

    Il faut espérer que 2 ou 3 tempéraments vont émerger parmi ceux qui se veulent des "hommes politiques" pour balayer cette mauvaise foi qui nie les évidences et tergiverse depuis 20 ans

  • > Comptages
    20 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    parfaitement en accord avec votre analyse, cela me rappel une altercation d’il y a quelques année avec une tête de liste socialiste actuel a qui je faisais remarquer le nombre élevé d’ouvriers en situation irrégulière qui ma répondu" tu sais, si je fait quelque chose, mon école ne sera pas ouverte a la rentrée , et je vais louper les élèctions " il a été élus.

  • > Comptages
    20 octobre 2010, par claudiqus  
    Louis H dit certains fonctionnaires qui étaient déjà à 32 h, etc. la France est le domaine du privilège, qui comme chacun sait, en est un lorsqu’il s’applique aux autres, et se transforme en acquis quand il nous concerne personnellement ! parmi les inventions savoureuses, citons à la SNCF la prime instituée pour l’absence de prime, en faveur des cheminots sédentaires .... smiley

  • > Comptages
    31 octobre 2010, par Carola  

    Un livre noir de la consommation pourrait bien un jour venir éclairer le livre blanc des retraites que vous évoquez....

    Il y apporterait, je crois, une lumière de réalité qui a de quoi nous sauter au visage smiley

  • Syndicats, gouvernements et princes intelligents
    20 octobre 2010, par AB  
    "Le peuple aime les rois qui savent l’épargner - il estime encore plus ceux qui savent régner..." (Racine)

  • > Comptages
    21 octobre 2010, par JC  
    Et si la solution était :
    -  Une loi sur l’obigation de tous les salariés de cotiser à un l’un des syndicats de l’entreprise ? Cela permettrait peut-être de noyer les irresponsables dans la masse des gens sensés...

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    tien, vous le découvrez, il y a plus de trente ans que c’est dans les tuyaux

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par claudiqus  

    Telles qu’évoluent les choses, on peut entrevoir l’avenir sous un aspect fort réjouissant !

    Un système de capitalisation sélectif, car réservé à ceux qui en ont les moyens . beaucoup ne peuvent déjà plus s’offrir de mutuelle santé, payent un lourd tribut à l’inflation des loyers et des produits de consommation courante, alors, capitaliser pour leur retraite ....

    Quant à l’espérance de vie, il faudrait arrêter de nous rabattre les oreilles avec ce genre de zézétique (sic) qui ne s’appuie que sur des constatations strictement scientifiques, et ne tiennent pas vraiment compte des conditions réelles, stress, pollution, ingestion de substances sans connaissance du long terme, toutes n’ont rien à voir avec l’effet placebo ! smiley

    Et au final, des vieillards fatigués qui auront de la chance si leur entreprise ne s’est pas arrangée pour se débarrasser de leur carcasse quelque peu usée, et qui, s’ils arrivent au bout de leur périple sans encombre, ne pourront guère profiter de leur repos qu’une dizaine d’années tout au plus ... excellent moyen de renflouer les caisses !

    Et si l’on oppose l’argument que partout en Europe l’âge légal d’être rentier est plus élevé, il me semble que la France est le seul où le nombre de trimestres acquis n’est pas nécessaire et suffisant, dès lors que le nombre de printemps requis n’est pas atteint .

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par peyo  

    il me semble que la France est le seul où le nombre de trimestres acquis n’est pas nécessaire et suffisant, dès lors que le nombre de printemps requis n’est pas atteint .

    Dans tous les pays il y a un âge légal (sauf conditions particulières) pour demander la liquidation de sa pension. La retraite sous les cocotiers à 50 ans n’est pas (encore) un droit garanti

  • > Comptages
    19 octobre 2010, par claudiqus  

    hé hé ! Peyo, je ne pensais pas à une vision paradisiaque anticipée ... smiley

    Mais plutôt, par exemple, à ceux qui ont commencé à travailler très jeunes, et ont leur compte ( !) de trimestres, sans être arrivés à l’âge légal .

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    18 octobre 2010, par Hélène Lafon  

    Réforme des retraites : ci dessous une décision de l’Assemblée Nationale. C’est édifiant ! C’est la France des privilèges !

    APRÈS L’ART. PREMIER N° 249 Rect.

    ASSEMBLÉE NATIONALE 3 septembre 2010


    RÉFORME DES RETRAITES - (n° 2770) REJETE

    AMENDEMENT N° 249 Rect.

    présenté par M. de Rugy, M. Yves Cochet, M. Mamère et Mme Poursinoff


    ARTICLE ADDITIONNEL

    APRÈS L’ARTICLE PREMIER, insérer l’article suivant :

    Le Gouvernement présente au Parlement, avant le 31 décembre 2010, un rapport établissant la situation des régimes spécifiques de retraite des membres du Gouvernement et des parlementaires et définissant les conditions d’un alignement rapide et effectif de la situation de leurs régimes spécifiques sur le régime général, visant notamment à un encadrement strict des pensions reversées, tant dans leurs possibilités de cumuls que dans leurs montants.

    EXPOSÉ SOMMAIRE

    Nos concitoyens supportent de plus en plus difficilement l’idée selon laquelle leurs élus et représentants bénéficieraient, dans leurs rémunérations comme dans la gestion de leurs droits sociaux, de dispositions dérogatoires du droit commun. Les différents systèmes mis en place pour sécuriser l’exercice de responsabilités politiques demandent à être harmonisés, afin que l’ambition légitime de permettre à chacune et chacun de s’investir dans les affaires publiques ne soit plus perçue comme une tentative de créer ou laisser perdurer des privilèges indus.

    Source : http://www.assemblee-nationale.fr/13/amendements/2770/277000249.asp http://www.assemblee-nationale.fr/13/amendements/2770/277000249.asp

    Les sénateurs ont, semble-t-il, une position moins intransigeante mais... :

    « Rien n’est encore fait, mais un pas de plus a été franchi mercredi. Le bureau du Sénat s’est réuni. Il « a adopté les principes de la réforme des retraites des sénateurs », selon un communiqué du bureau. L’idée : appliquer les grands principes de la réforme des retraites au régime des sénateurs. Des efforts, mais pour tout le monde. L’âge légal passera de 60 à 62 ans. La durée de cotisation sera portée à 41 ans et 6 mois d’ici 2020. Le taux de cotisation est relevé de 9,51 à 10,55%, comme dans le privé. Un relèvement qui « se fera selon un calendrier fixé en fonction du résultat de l’audit triennal de la Caisse de 2012 ». »

    Source : : http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/reforme-des-retraites-bon-regime-des-senateurs-devra-aussi-y-passer-44926

  • poudre aux yeux
    18 octobre 2010, par Marc  

    Tout ca c’est de la poudre aux yeux de la part des Cochet, Mamere et compagnie. Ils savaient tres bien que leur amendement allait etre rejete.

    S’ils voulaient serieusement limiter leurs privileges, que ne l’ont-ils pas fait quand la gauche etait au pouvoir ?

    Et qu’attendent ils donc pour reduire le nombre de leurs mandats ? Il n’y a pas besoin de loi pour cela.

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    20 octobre 2010, par Hélène Lafon  

    Régime des retraites des parlementaires, rectificatif :

    Dans le journal « le Monde » du 20 octobre

    « Les régimes de retraite des députés et des sénateurs vont eux aussi être réformés, contrairement à ce que peut laisser croire le "rejet" d’un amendement des députés Verts au projet de loi sur les retraites visant à aligner le régime des pensions des parlementaires sur le régime général. Tout simplement parce que députés et sénateurs sont affiliés à des caisses de retraite autonomes dont les règles de fonctionnement sont du seul ressort du bureau de chacune des deux assemblées. Ce que n’ignorent pas les députés auteurs de cet amendement, qui ne l’ont d’ailleurs même pas défendu

    En revanche, l’Assemblée nationale et le Sénat ont arrêté, chacun de leur côté, les principes d’une réforme qui doit conduire à harmoniser le régime de pension des parlementaires avec les règles du régime général. Les mesures d’âge, de taux et de durée de cotisation fixées par le projet de réforme des retraites leur seront également appliquées.

    Il s’agit également, dans le cadre de ces réformes que les bureaux des deux assemblées sont chargés de mettre en oeuvre, de mettre fin à certains avantages spécifiques dont bénéficient les régimes de pension des parlementaires. » (...)

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    20 octobre 2010, par claudiqus  
    Infime lueur ...

    Poudre aux yeux ou timide avancée vers l’équité nécessaire ? nous verrons à la sortie du texte définitif !... smiley

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    18 octobre 2010, par Bernard Boutin  

    Reçu sur la messagerie d’A@P :

    C’est fou comme l’aveuglement de la passion politique, fait dire n’importe quoi :
    -  Dans la liste de ceux "qui ne foutent rien", les sportifs. Certains paient tellement d’impôts qu’ils vont les verser dans d’autres pays. Y compris le "préfé des français" Je cite aussi : "Il est anormal et pour tout dire injuste, que les Caisses de Retraites des Travailleurs, ne soient alimentées que par les seules cotisations des Travailleurs. "
    -  Faux !!! Tout le monde sait que les déductions pour la retraite sur les bulletins de salaires, sont payées largement par le patronat et que l’état qui ne devrait ne rien à y voir, s’endette lourdement pour ajouter l’énorme complément. J’ai stoppé là la lecture d’un texte mensonger. Le sectarisme générateur de l’extrémisme...Attention !

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    18 octobre 2010, par Marc  

    "Faux !!! Tout le monde sait que les déductions pour la retraite sur les bulletins de salaires, sont payées largement par le patronat et que l’état qui ne devrait ne rien à y voir, s’endette lourdement pour ajouter l’énorme complément"

    Il est vrai que les cotisations sont payees a la fois par les salaries et les entreprises, mais par contre y echappent tous les revenus du capital, ce qui est tout a fait anormal et injuste.

    C’est pour cela qu’il faudrait entierement fiscaliser les caisses de retraite, de meme que les caisses d’asurance maladie ou de chomage. Mais les patrons comme les syndicats s’y opposent car ils perdraient le controle de cette manne..

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    18 octobre 2010, par Contribuable Palois  

    Marc

    Il est vrai que les cotisations sont payees a la fois par les salaries et les entreprises, mais par contre y echappent tous les revenus du capital,

    vous savez que c’est un slogan, au mieux une simplification

    Si vous avez des infos expliquez à ma mère que ses obligations de la CADES(*) échappent aux cotisations ! Elle ne rigole pas tant que ça quand on lui taxe à l’IRPP les 3,25% de revenus qu’elle en tire, (sans oublier d’y ajouter les cotisations sociales, la CSG, la CRDS et la taxe complémentaire , pour plus de 12%) .

    Ma mère qui a travaillé jusqu’à 63 ans n’a rien contre les impôts (encore que...) mais il y a de quoi la faire bouillir quand un bobo de votre genre dit que les revenus de son petit capital échappent à la taxation !

    (*)Caisse d’amortissement de la Dette Sociale , avec mission d’amortir la dette sociale française !

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    18 octobre 2010, par Marc  
    Cher CP, premierement je ne suis pas un bobo, deuxiemement, j’ai un profond respect pour votre mere et troisiemement je vous suggere d’aller voir votre banquier. Il vous expliquera que les revenus des actions (c’est a dire les revenus du capital a proprement parler) echappent (encore) aux cotisations sociales. Proposez donc a votre mere d’echanger ses obligations contre un PEA.

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    18 octobre 2010, par JC  

    "revenus des actions (c’est a dire les revenus du capital a proprement parler) echappent (encore) aux cotisations sociales".

    Encore une contre vérité ! Si vous vendez vos actions après une plus-value, vous êtes imposés sur cette plus-value. Dire le contraire est encore un mensonge, ou une grave ignorance...

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    18 octobre 2010, par Contribuable Palois  

    Marc quand vous voulez avoir de la répartie il y a , quand même, des limites à la mauvaise foi (en espérant que vous n’êtes ni agent des Impôts, ni employé de banque) :

    vous ignorez( ?) que les Impôts établissent un avis de recouvrement (que reçoivent tous ceux qui ont déclaré des revenus autres que revenus salariés) pour compte des organismes sociaux dont l’intitulé est explicite "avis d’imposition Contributions Sociales, CSG, CRDS, Prélèvement social et Contribution additionnelle de solidarité, financement du RSA" comme les montants prélevés 8,2% + 0,5% + 2,3% + 1,1% respectivement

    A payer le 15 novembre 2010 comme le rapelle le site des impôts "Prélèvements sociaux Le 15 novembre 2010 est la date limite de paiement de la CSG, de la CRDS, du prélèvement social et contribution additionnelle et de la contribution additionnelle RSA dont les montants figurent sur les avis d’imposition ayant comme date de mise en recouvrement le 31 octobre 2010".

    Et Marc quand vous suggérez le placement dans un PEA oubliez-vous sciemment que les plus value d’un compte PEA sont soumises également aux prélèvements sociaux ???

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    18 octobre 2010, par Clo  
    retraites

    Dès que j’ai lu cette phrase "sa majesté et ses sbires" j’ai arrêté de lire plus loin. Quelqu’un a dit "tout ce qui est excessif est sans intérêt" Si AP continue à nous abreuver de ce genre de littérature je me désabonne fissa.

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    18 octobre 2010, par Marc  
    MONEDI est un bienfaiteur de A@P. Il y a donc tous les droits.

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    18 octobre 2010, par Louis H  

    Il y a une chose que R Monédi n’aborde pas, c’est le comptage exact des manifestants dans la rue ! Oubli ou choix volontaire ?

    On sait parfaitement dans le monde réel compter automatiquement et en temps réel des "objets" qui passent dans le champ d’une lunette automatique.

    Ça se fait pour compter des boulons sur une bande transporteuses, compter les particules en suspension dans l’air d’un atelier, trier à grande vitesse des solides selon qu’ils sont carrés ou hexagonaux, et pourtant personne n’a osé proposer d’installer le comptage des manifestants ! La solution existe, très peu onéreuse quand il s’agit de compter du mouvement. Il suffit donc de choisir un endroit où les manifestants ne font pas du sur-place, et on a le vrai décompte

    Craindrait-on la fin des illusions ?

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    18 octobre 2010, par Jack Fagot-Barraly  
    Monedi a raison

    Je partage largement l’analyse de la situation sociale actuelle que fait R Monedi . Il sait de quoi il parle ,lui . Plus qu’une analyse ,c’est un appel a la raison qui devrait etre entendu par tous les acteurs de ce conflit . Il nous faut en sortir par le HAUT sinon nous allons dans le mur et personne ne peut dire quelles seront les conséquences . Mai 68 a côté risque de ressembler a de la roupie pour sansonnet smiley

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    18 octobre 2010, par Carola  

    Le lien est à copier dans la barre d’adresse de votre ordi. C’est le décompte de la retraite pour les nuls smiley

    http://www.dailymotion.com/video/xeeo9h_vive-les-retraites_fun

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    18 octobre 2010, par Marc  
    Vous avez des marques de transpiration sous les bras ?

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    18 octobre 2010, par claudiqus  
    De plus, J F-B, en 68 nous étions en période de croissance et de promesse d’un avenir meilleur ! c’est l’inverse aujourd’hui ...

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    21 octobre 2010, par Jack Fagot-Barraly  
    Eh oui en 68 les salaires ont fait un bond de 30 % qui s’en est plaint ? pas moi en tout cas

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    21 octobre 2010, par Contribuable Palois  

    Monsieur Fagot Barraly,

    tant mieux si ça vous a plu. Parce que vous n’avez pas gagné grand chose réellement ; beaucoup moins que ce que laissait croire ce +30%

    voilà l’explication qu’en donnait en 2007 B Trémeau

    "En 1968, après les fameux “accords de Grenelle”, une augmentation globale de tous les salaires, a provoqué une augmentation de tous les prix. Elle n’a pas favorisé une catégorie particulière de salariés. Mais comme il existe toujours un délai entre le moment où l’on touche son augmentation de salaires et le moment où l’inflation rééquilibre l’offre et la demande, les salariés ont eu pendant quelques semaines une augmentation de leur pouvoir d’achat. Ce qui leur fait croire encore aujourd’hui que les accords de Grenelle ont été une « grande avancée sociale »... Grenelle a, en fait, été le départ d’une forte inflation, accentuée après 1973 par le premier choc pétrolier".

    C’est expliqué dans tous les cours d’économie : on ne distribue pas du pouvoir d’achat en faisant tourner la planche à billets ... hélas

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    21 octobre 2010, par claudiqus  

    CP, je suis d’accord, le choc pétrolier de 1973 a eu des conséquences indéniables ...

    Mais le pire a sans doute été le passage à la monnaie unique en 2001, où l’inflation sur une année a dépassé toutes les prévisions et surpris plus d’un économiste ! pour mémoire, le record revient, toutes catégories confondues à la bonne vieille patate avec un score dépassant les 1000% ! pas mal pour un légume qui constitue, soit dit en passant, un des éléments de base de notre cuisine, de quoi faire tourner rondement la planche à billets ... smiley

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    30 octobre 2010, par Jack Fagot-Barraly  
    Contribuable Palois , je persiste et je signe . Le pouvoir d’achat a bien augmenté de 30% (J’y etais ! )et les prix n’ont pas suivi dans les mêmes proportions ,mais bien sûr ,comme toujours ,le patronnat , les tenants du capital ont repris d’une main ce qu’ils avient donné de l’autre . Quand aux analystes financiers ils sont pour la plupart a la solde des précedents et quand l’on sait qu’aucuns d’eux n’a vu arriver la crise économique et avec retard ils se sont précipités sur toutes les chaînes télé .....c’était comique smiley

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    31 octobre 2010, par Louis H  

    Mister JACK, dans lamême phrase vous dites une chose et son contraire

    Le pouvoir d’achat a bien augmenté de 30%

    comme toujours ,le patronnat (sic) , les tenants du capital ont repris d’une main ce qu’ils avient donné de l’autre

    Vous avez donc "gagné" 30% que le grand capital vous a repris ?

    Et bien bilan proche de 0 comme disait Contribuable.

    Rien d’inattendu, où l’ajustement naturel (entre demande trop forte et offre disponible) a tiré les prix vers le haut. Un classique qu’on trouve dans tous les marchés non administrés, quand s’équilibrent librement offre et demande -même en économie informelle comme chez les petits producteurs des Halles. Le capitalisme n’y est pour pas grand chose. Quand vous Jack avez plus d’argent dans la poche (vos 30%) vous êtes moins vigilant sur les prix et avec votre contribution vous laissez partir les hausses.

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    19 octobre 2010, par JC  
    N’oubliez pas la France silencieuse de 1968, a envoyé une chambre de députés de droite jamais atteinte. C’est sans doute ce que vous cherchez ?

  • > Pour une réforme citoyenne des retraites
    21 octobre 2010, par AB  
    "...les salaires ont fait un bond de 30%..." Grâce à une chambre de députés de droite ?

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pleure ô pays bien aimé
    Adage des gens de justice
    Thank you London 2012
    La mondialisation ? Une dynamique naturelle incontournable ?
    La mondialisation
    Questions
    L’abstention.
    Petit trou deviendra grand
    Démission ou renoncement
    Pau - « Semaine du développement durable »
    Tuerie de Toulouse : La dictature de l’immédiateté
    Réaction de B.A.P à l’article « et si B.A.P révisait (partiellement) ses objectifs »
    Expulsions locatives
    Obsolescence
    Et si BAP revisitait (partiellement) ses objectifs ?
    « Valeurs » ! Vous avez dit « valeurs » ? Comme c’est bizarre !
    Oui et non
    Un sociologue et l’occitan
    Le P.P.P. n’est pas toujours « Pau Portes des Pyrénées » !
    Parents : Vous êtes tous des assassins ???



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises